Marion Maréchal-Le Pen agressée à la sortie d’un meeting

19/09/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
Marion Maréchal-Le Pen tenait un meeting dans à Guillestre, dans le cadre de sa campagne pour les régionales. Elle a été prise à partie par une centaine d’opposants : bousculade, jets de bière, insultes… qui démontrent le savoir-vivre et le respect de la démocratie des « antifas ».

Une réunion électorale comme il y en a tant d’autres : Marion Maréchal-Le Pen était venue, ce jeudi 17 au soir, rencontrer ses sympathisants dans le village de Guillestre, dans les Hautes-Alpes. Mais voilà, ses opposants avaient organisé une contre-manifestation : concert et bière avaient passablement échauffé les esprits de la centaine d’opposants au Front National.
En fin de soirée, provocation insupportable de la candidate frontiste : elle sort à pied de sa réunion pour rejoindre sa voiture. Bousculade, coups, jets de bière, insultes répondent à cette horrible provocation : marcher dans la rue !

On a rien fait du tout et elle, elle sort et elle nous provoque sur 500 mètres. Je trouve ça normal que les gens se déchaînent un petit peu…

expliquera ce manifestant à une caméra de France 3 (visage hors champ, tout de même). Une version appuyée par le maire écologiste de Guillestre, Bernard Leterrier : « Marion Maréchal-Le Pen a fait une sortie inopinée au milieu des manifestants ce qui a provoqué une bousculade, mais pas de violence. Toutes les règles de sécurité ont été respectées par la mairie. »
Voire. Selon Amaury Navarranne, tête de liste FN aux élections régionales dans les Hautes-Alpes, le maire n’a pas joué son rôle en garantissant la sécurité du meeting politique, au contraire : Dans le cadre d’un concert organisé le soir du meeting contre la venue de Marion Maréchal-Le Pen, le maire a fait installer des barrières interdisant le stationnement à 5 mètres de la porte d’entrée de la réunion publique. « Les contre-manifestants ont ainsi facilement menacé et insulté bon nombre de participants à notre réunion. »

Résultat, selon le FN, des membres du service d’ordre du parti ont été

physiquement agressés à l’aide de bâton, de jets de projectiles divers, de liquide et de peintures au goudron. Des véhicules ont été dégradés.

« Des violences auraient été commises par des manifestants à l’encontre d’au moins un membre du service d’ordre de Mme Le Pen. En l’état, aucune plainte n’a été déposée concernant ces violences. Le cas échéant, une enquête devra déterminer leur gravité et en identifier les auteurs », a déclaré de son côté Raphaël Balland, procureur de République de Gap.
Sur le terrain judiciaire, justement, Amaury Navarranne a annoncé qu’il avait d

éposé plainte contre X pour menace de mort et dégradations de biens privés, ainsi que pour manquement grave aux responsabilités d’ordre public de sécurité et de salubrité à l’encontre du maire. »

Une plainte appuyée par Marion Maréchal-Le Pen, qui a de plus vivement protesté dans une lettre ouverte au ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve : « comptez-vous dorénavant vous assurer de la sécurité de nos responsables politiques et de nos militants, ou allez-vous laisser vos amis pratiquer l’intimidation dans l’impunité la plus totale ? »

Crédit photo : Capture d’écran des images de la sortie de meeting de Marion Maréchal-Le Pen prises en direct par la chaîne locale D!CI TV



Marion Maréchal-Le Pen : « On assiste aujourd’hui à un remplacement de population et donc un remplacement de culture »

Source : Observatoire du Grand Remplacement

Le mercredi 16 septembre, Marion Maréchal-Le Pen – députée FN du Vaucluse – était l’invitée de Sud Radio.
Pour la députée FN du Vaucluse, la perspective de frappes aériennes en Syrie est une bonne chose, mais il faudrait aller plus loin. Elle juge « peu concevable » l’envoi de troupes françaises au sol, mais appelle à travailler avec l’État syrien et à aider « tous ceux qui luttent contre l’État Islamique. »
Revenant sur la situation en Europe, Marion Maréchal-Le Pen a également déclaré (vers 11’40) :

On assiste aujourd’hui à un remplacement de population et donc un remplacement de culture qui créé des tensions extrêmement fortes et qui n’est pas souhaitable pour le bien-être de nos concitoyens.


Tollé à l’Assemblée après les applaudissements de l’UMP pour Marion Maréchal-Le Pen

Tollé à l'Assemblée après les applaudissements de l'UMP pour Marion Maréchal-Le Pen

22/03/2013 – 08h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Mardi dernier, des députés UMP ont applaudi Marion Maréchal‑Le Pen. Lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, la députée interpellait Manuel Valls dans le dossier des Roms. Un communiqué de plusieurs députés de gauche (le groupe de la gauche forte) affirme que “la question de Marion Maréchal‑Le Pen n’a pourtant suscité ni l’indignation, ni même un silence, mais au contraire des applaudissements des députés des bancs de la droite”.

Crédit photo : Remi Noyon via Flickr (cc).

Profanation de deux cimetières en Provence

Profanation de deux cimetières en Provence

20/02/2013 – 18h00
VALREAS (NOVOPress via le Bulletin de réinformation) –
Les cimetières de Valréas et de Courthézon, dans le Vaucluse, ont tous deux été profanés dans la nuit de dimanche à lundi. A Valréas, une cinquantaine de plaques funéraires ont été vandalisées. Des plaques funéraires ont été arrachées de leur socle et des vases cassés. A Courthézon, les inscriptions en laiton ont été volées sur une douzaine de tombes.

Lire la suiteProfanation de deux cimetières en Provence