Marion Maréchal-Le Pen sur la GPA: “Je n’ai aucune confiance en Manuel Valls”

Marion Maréchal-Le Pen sur la GPA: "Je n'ai aucune confiance en Manuel Valls"

07/10/2014 – PARIS (via BFMTV)
Marion Maréchal-Le Pen a réagi dimanche au micro de BFMTV à la prise de position de Manuel Valls contre la GPA. La députée FN du Vaucluse a assuré, alors qu’elle défilait aux côtés de la Manif pour tous, qu’elle ne faisait pas “confiance” au Premier ministre. Par ailleurs, il n’y aura selon elle “pas de nouveau mariage homosexuel” si le Front national accède au pouvoir.

Projet de réforme pénale : l’ombre d’un nouveau raz de marée FN plane sur les débats (Présent 8119)

Projet de réforme pénale : l’ombre d’un nouveau raz de marée FN plane sur les débats (Présent 8119)

05/06/2014 – PARIS (via Présent)
Après la « séquence émotion » orchestrée mardi par le Premier ministre accusant l’opposition de « faire monter le Front national » en polémiquant sans cesse sur les contradictions du gouvernement (Présent d’hier), c’est le chef de file des députés UMP Georges Fenech qui a, à son tour, agité l’épouvantail FN, en expliquant devant l’Assemblé que la majorité, avec son projet de réforme pénale, prenait « le risque d’un nouveau 21 avril » en 2017. Un régal pour Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen qui ont tous deux fait entendre hier leurs voix dans l’hémicycle.

Le juge « assistante sociale »

Notamment au sujet de l’article 2 du projet de loi, adopté hier, qui prévoit que la juridiction déterminera la nature, le quantum et le régime des peines prononcées en fonction des circonstances de l’infraction et de la personnalité de son auteur, ainsi que de sa situation matérielle, familiale et sociale. Un article vivement dénoncé par le député RBM Gilbert Collard, qui a expliqué, lors de son intervention : « Vous êtes en train de transformer (…) l’idée même que l’on se fait du juge. (…) Ce nouveau juge, tel que la gauche le conçoit et tel que le garde des Sceaux l’a inventé, (…) figure dans ce texte : la juridiction devra tenir compte de la personnalité de l’auteur du délit. C’est l’individualisation de la peine, qui existe depuis plus d’un siècle. Vous n’avez donc rien inventé. Mais vous ajoutez que la juridiction devra tenir compte des circonstances de la commission des faits qui justifient un accompagnement socio-éducatif individualisé et renforcé. Ça y est ! Nous avons le juge « assistante sociale » ! Comment un magistrat pourra-t-il considérer l’accompagnement socio-éducatif ? Il n’est pas là pour donner et tenir la main, mais pour juger ! (…) Il n’est pas là pour donner la tétée au délinquant, mais pour le punir. (…) Quand on sait, grâce à tous les auteurs et à tous les criminologues, que le juge doit jouer un rôle fondamental, il est très décevant de constater que vous êtes en train de le détériorer en en faisant une sorte de “Blédine pour délinquants” ! Ce n’est même pas du laxisme. Vous ne parvenez pas à sortir d’une espèce d’idéologie qui vous hypnotise. (…) Si vous saviez comme les délinquants rigolent… »

Lire la suiteProjet de réforme pénale : l’ombre d’un nouveau raz de marée FN plane sur les débats (Présent 8119)

Sondage BVA : l’affaire Leonarda fait plonger Hollande et décoller Valls et le FN

Sondage BVA : l'affaire Leonarda fait plonger Hollande et décoller Valls et le FN

C’est le principal enseignement du dernier baromètre BVA pour L’Express-Orange-France Inter, rendu public ce lundi soir. François Hollande atteint un record historique d’impopularité tandis que la popularité de Manuel Valls augmente à la suite de l’affaire Leonarda. Celle du FN aussi.

De mémoire de sondeur, on n’avait jamais vu président aussi impopulaire…

[…]

Source et article complet sur L’Express.

Crédit photo : Parti Socialiste, via Flickr, (cc).

Marion Maréchal-Le Pen traitée de « conne » et de « salope » par un socialiste

Marion Maréchal-Le Pen traitée de « conne » et de « salope » par un socialiste

16/10/2013 – 19h15
PARIS
(NOVOpress) – Marion Maréchal-Le Pen vient de se faire traiter de « conne » et de « salope » sur Tweeter par Jean Bourdeau, l’attaché parlementaire du sénateur socialiste, Jean-Pierre Michel. La nièce de Marine Le Pen a adressé mardi une lettre ouverte à Harlem Désir dans laquelle elle en appelle à « l’attention particulière qu'(il porte) à la condition de la femme et à la lutte contre la misogynie, comme cela a été relevé lors de l’incident du caquetage à l’Assemblée nationale » de la semaine dernière. « Je vous saurais gré de mettre vos actes en cohérence avec vos paroles et de sanctionner ce type de propos indignes du débat public », demande, au premier secrétaire du Parti socialiste, la benjamine de l’Assemblée nationale.

Lire la suiteMarion Maréchal-Le Pen traitée de « conne » et de « salope » par un socialiste

Des députés socialistes votent Le Pen !

Des députés socialiste votent Le Pen !

11/06/2013 – 10h40
PARIS (NOVOpress) –
Mais ils se sont ensuite ressaisis, qu’on se rassure…

Mi-mai, à l’Assemblée Nationale, alors que la commission du développement durable examinait un projet de loi retranscrivant des directives européennes (habituellement l’essentiel du travail d’un député français en séance…) en matière environnementale, Marion Maréchal-Le Pen dépose un amendement spécifiant que, « dans une zone industrielle à risque classée Seveso, l’exploitant communique aux associations de riverains ou de défense de l’environnement le plan d’opération interne prévu pour prévenir les éventuels accidents ». Un amendement purement technique.

Lire la suiteDes députés socialistes votent Le Pen !

Indignation sélective : seuls trois députés à l’hommage rendu par leurs collègues aux deux policiers tués sur le périphérique parisien

Indignation sélective : seuls trois députés à l'hommage rendu par leurs collègues aux deux policiers tués sur le périphérique parisien

Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard présents lors de l’hommage aux policiers tués. Crédit photo : DR

21/02/2013 – 15h10
PARIS (NOVOpress) – Hier, lors de la marche blanche en hommage aux deux policiers de la BAC tués par la racaille multirécidiviste Malamine Traoré, seulement 3 députés étaient présents : Gilbert Collard (RBM), Marion Maréchal-Le Pen (Front national) et Nicolas Dupont-Aignant (Debout la République). Tous trois qui plus est non inscrits.

Lire la suiteIndignation sélective : seuls trois députés à l’hommage rendu par leurs collègues aux deux policiers tués sur le périphérique parisien

Une délégation du FPÖ à l’Assemblée nationale à Paris rencontre Marion Maréchal-Le Pen

Une délégation du FPÖ à l'Assemblé nationale à Paris rencontre Marion Maréchal-Le Pen

08/12/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress/Site de Lionel Baland) –
Le président du FPÖ (Freiheitliche Partei Österreichs, Parti autrichien de la liberté), Heinz-Christian Strache a visité ce vendredi 7 décembre 2012, avec une délégation de son parti, l’Assemblée nationale à Paris.

Lire la suiteUne délégation du FPÖ à l’Assemblée nationale à Paris rencontre Marion Maréchal-Le Pen

La repentance à l’origine du terrorisme ? Le point de vue de Marion Maréchal-Le Pen

02/12/2012 — 18h00
PARIS (via Polémia) — La technique des gouvernements est toujours la même : un problème ? Une loi ! Le gouvernement socialiste s’est inscrit dans les pas de ses prédécesseurs en faisant voter une loi de plus sur le terrorisme le mardi 27 novembre. Marion Maréchal-Le Pen, député du Vaucluse, a su élargir le débat. Nous livrons son intervention (vidéo ci-dessus) à la connaissance de nos lecteurs. C’est un document brut où figurent les interpellations de ses contradicteurs socialistes. Les intertitres sont de Polémia.

Lire la suiteLa repentance à l’origine du terrorisme ? Le point de vue de Marion Maréchal-Le Pen

Marion Maréchal-Le Pen décline l’invitation à la Convention identitaire : “Nous n’avons pas de grandes affinités avec les Identitaires, qui sont européistes et régionalistes”

Marion Maréchal-Le Pen décline l'invitation à la Convention identitaire : "Nous n'avons pas de grandes affinités avec les Identitaires, qui sont européistes et régionalistes"

29/10/2012 — 23h45
PARIS (NOVOpress) —
C’est une dépêche de l’AFP (consacrée à la réponse de Gilbert Collard sur la défense des 4 de Poitiers) qui nous l’apprend : la députée du FN Marion Maréchal-Le Pen a refusé l’invitation des Identitaires à s’exprimer lors de la Convention Identitaire se tenant à Orange les 3 et 4 novembre prochains.

Lire la suiteMarion Maréchal-Le Pen décline l’invitation à la Convention identitaire : “Nous n’avons pas de grandes affinités avec les Identitaires, qui sont européistes et régionalistes”

Peine de mort : Marine Le Pen réaffirme la nécessité d’un referendum

Peine de mort : Marine Le Pen réaffirme la nécessité d’un referendum

12/10/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress) – A l’occasion de la Journée mondiale et européenne contre la peine de mort, Marine Le Pen a déclaré sur BFM-TV : « A titre personnel, je suis pour la peine de mort ». La présidente du Front national a réaffirmé son souhait d’un recours au référendum sur cette question. « Les Français doivent être interrogés. Du jour où on a supprimé la peine de mort, on a aussi supprimé l’enfermement à vie, qui n’existe pas en France. Ce qui veut dire que certains parents dont les enfants ont été massacrés, peuvent croiser l’assassin dans la rue. Je trouve ça inadmissible ».

Lire la suitePeine de mort : Marine Le Pen réaffirme la nécessité d’un referendum

L’élection politiquement incorrecte de la semaine

L’élection politiquement incorrecte de la semaine

06/07/2012 — 18h20
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) —
Elle se déroule sur Le Huffington Post, un site français d’actualité lancé en janvier 2012 par le quotidien Le Monde.
A la fin de la semaine dernière, le Huffington a demandé à ses lecteurs de désigner les vingt plus « belles gueules » (sic) de la nouvelle assemblée nationale. Une initiative apparemment neutre mais qui a été l’occasion de trois attentats majeurs au politiquement correct.

Premier attentat : le site n’a d’abord proposé que des femmes aux suffrages de ses internautes. Grosse colère de Najat Vallaud-Belkacem, le ministre du Droit des femmes, qui a exigé – et obtenu – que les internautes puissent également voter pour des députés hommes.

Deuxième attentat : la diversité est reléguée en queue de classement. La pourtant photogénique députée de Saint-Denis de la Réunion, Ericka Bareigts, occupe ainsi la 17ème place (sur 20) et la superbe et plantureuse Vénus callipyge Seybah Dagoma, élue de Paris, la 19ème, juste devant François Fillon, le dernier de la classe (classement observé ce matin).

Troisième attentat : à qui croyez-vous que les internautes de ce site (de gauche !) ont donné la palme du charme ? A Marion Maréchal-Le Pen. Eh oui, l’éclatant sourire de la blonde élue Front national les a carrément fait craquer.
Sacrés couleuvres à avaler pour les chroniqueurs réguliers du Huffington, les Robert Badinter, Nicolas Bedos, Rachida Dati, Raymond Domenech, Yamina Benguigui, Julien Dray, Nathalie Kosciusko-Morizet et autres Benjamin Stora…

Crédit photo : DR.

La caillera du jour : Nasri ? Ben Arfa ? Non, Jean-François Copé

La caillera du jour : Nasri ? Ben Arfa ? Non, Jean-François Copé

Comme l’écrit Philippe Randa dans sa Chronique hebdomadaire :

“Si « l’événement » a été rapporté par quelques journalistes, il n’a guère eu d’échos… et on n’a entendu aucune « chienne de garde » du féminisme, généralement si prompte à réagir contre toute atteinte à l’honneur féminin, dénoncer cette pitoyable attitude où la haine le dispute à la grossièreté, la morgue à la goujaterie, surtout vis-à-vis d’une toute jeune femme sans doute alors quelque peu impressionnée par sa fonction.
Nul sourcilleux démocrate, nul auto-proclamé républicain n’a crû bon de fustiger cette intolérable attitude vis-à-vis d’une élue du suffrage universel.”

D’autant plus que Marion Maréchal-Le Pen représentait en l’occurrence ce jour là, en tant que benjamine et comme le veut le protocole, l’ensemble des élus du peuple à l’Assemblée Nationale en étant secrétaire de séance.

Législatives : Majorité absolue pour le PS, le Front national aura deux députés

Législatives : Majorité absolue pour le PS, le Front national aura deux députés

18/06/2012 — 12h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) —
Le premier parti de France est celui des abstentionnistes avec 44 % des électeurs restés chez eux. Ce niveau d’abstention est un record pour des élections législatives dans la Ve République.

Peut‑on parler d’hégémonie du PS ?

Avec 300 sièges à lui seul le PS disposera sans allié de la majorité absolue au Parlement. Avec ses alliés ce chiffre se monte à 314 députés, une majorité plus que confortable. Rajoutons 19 verts et 10 Front de gauche, nous arrivons à 343 sièges pour la gauche alors que la droite est majoritaire en voix au premier tour. Remarquons que la gauche ne disposera pas de la majorité des trois cinquièmes au Congrès et ne pourra pas modifier la Constitution sinon avec l’accord de l’opposition ou par référendum. Parmi les battus symboliques Ségolène Royal bien sûr et Jack Lang dans les Vosges.

Et à droite ?

L’UMP conserve 226 sièges avec ses alliés, un score honorable qui permet la réélection de nombreux ténors du parti : Fillon, Copé, Xavier Bertrand et Nathalie Kosciusko‑Morizet de justesse, Wauquiez, Pecresse, Estrosi. Par contre, Claude Guéant, Alliot‑Marie, Aeschlimann, échouent. Signalons le naufrage du Modem, Bayrou battu le centre autonome disparaît.

Qui fait la bonne affaire ?

Les Verts, avec 17 sièges, ils pourront former un groupe alors que leur score au premier tour est le tiers de celui du FN. Le Front de gauche est en piteux état avec 10 élus contre 19 auparavant et devra débaucher 5 députés pour former un groupe. Ou obtenir une nouvelle modification de circonstance du règlement de l’Assemblée.

Le Rassemblement Bleu marine ?

Même si Marine Le Pen a été battue dans le Pas‑de‑Calais (de très peu, d’une centaine de voix seulement, ce qui lui donne 49,89 % des suffrages), l’élection de deux députés et d’un proche est une victoire qui marque un début mais seulement un début de dédiabolisation. La jeunesse de Marion Maréchal-Le Pen (elle est la plus jeune députée de l’histoire de la République) (photo), la fougue de Gilbert Collard, apporteront un peu de vent frais à l’Assemblée. On peut ajouter l’élection de Jacques Bompard de la Ligue du Midi, proche de Marion Maréchal. Sur la liste noire du FN quatre battus, quatre élus. Marine Le Pen devra transformer l’essai lors des élections de 2014 et 2015.

Crédit photo : RemiJDN via Flickr, licence CC.