Le ministère de la Justice demande la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen

Le ministère de la Justice demande la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen

12/12/2012 — 21h00
LYON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) — Sujette à une plainte du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) pour des propos qu’elle avait tenus à Lyon il y à deux ans, Marine Le Pen risque de voir son immunité parlementaire européenne levée par ses collègues de Strasbourg. Le président du Front national avait alors comparé les prières de rue à l’occupation allemande. Notons que si les musulmans priant dans la rue ne possèdent pas d’armes, ils n’en occupent pas moins l’espace public.

Lire la suite

Législative à Hénin-Beaumont : le recours de Marine Le Pen rejeté par le Conseil constitutionnel

Législative à Hénin-Beaumont : le recours de Marine Le Pen rejeté par le Conseil constitutionnel

07/12/2012 11h00
PARIS (NOVOpress) — Marine Le Pen n’est pas près de porter l’écharpe de député, du moins d’ici quelques mois. En effet, les « Sages » du Conseil constitutionnel ont rejeté le recours déposé par la présidente du Front national en vue d’invalider le scrutin législatif des 10 et 17 juin derniers pour la circonscription d’Hénin-Beaumont.

Lire la suite

Pour Marine Le Pen, l’immigration massive porte atteinte aux droits des femmes

Pour Marine Le Pen, l’immigration massive porte atteinte aux droits des femmes

04/12/2012 — 14h00
PARIS (NOVOpress) — Ses propos semblent être passés inaperçus. Pourtant, Marine Le Pen a mis les pieds dans le plat et mis à mal le politiquement correct.

Dimanche dernier sur France 3, en effet, la président du Front national a affirmé que « le droit des femmes est en train de reculer, notamment à cause d’une immigration massive qui porte en elle une vision, une culture des fondamentalistes qui ont de la femme une vision absolument dépréciée, qui ont pour les femmes le plus grand mépris et l’expriment de manière quotidienne. Oui, l’insécurité qui touche les femmes augmente. » Ce qui corrobore l’étude des derniers sondages sur les femmes et l’insécurité réalisée par notre collaborateur Alexander Gédef.

Lire la suite

Vers une augmentation des régularisations de clandestins en France

Vers une augmentation des régularisations de clandestins en France

01/12/2012 — 08h00
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) – La circulaire du ministère de l’Intérieur sur la régularisation des clandestins a été présentée mercredi en Conseil des ministres et publiée jeudi au journal officiel. De nouveaux critères de régularisation ont été fixés. Les familles des clandestins seront régularisées à condition qu’elles résident sur le territoire français depuis cinq ans et que leurs enfants y soient scolarisés depuis trois ans. Les travailleurs clandestins doivent être présents en France depuis au moins cinq ans et doivent avoir travaillé les deux dernières années consécutives. Enfin les jeunes majeurs clandestins scolarisés au moins trois ans en France avant leurs 18 ans seront régularisés

La grande nouveauté s’est surtout l’assouplissement de certaines règles

Lire la suite

Soirée rock’n’roll avec Les Forbans pour les 40 ans du Front National

28/11/2012 — 11h00
PARIS (NOVOpress) —
Le samedi 8 décembre, le Front National fêtera ses 40 ans d’existence avec un gala à la Mutualité. Annonce étonnante, la soirée sera animée par le groupe de rock’n’roll Les Forbans, qui s’était fait connaitre dans les années 80 avec des succès tels que « Chante » (danse et mets tes baskets…), « Lève ton ful de là », « Flip flap » ou encore « Tape des mains ».

S’agit-il d’un coming out frontiste déguisé pour le groupe ou d’une simple prestation ? En tout cas, les paparazzis auront certainement là une occasion rêvée de voir Louis Aliot et Marine Le Pen se lancer dans un rock endiablé !

Notre-Dame-des-Landes : Marine Le Pen est du côté des opposants

Notre-Dame-des-Landes : Marine Le Pen est du côté des opposants

19/11/2012 – 12h00
NANTES (NOVOpress Breizh) –
Interrogée dimanche soir, au cours de l’émission du Grand Jury RTL Le Figaro LCI, sur le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Marine Le Pen a déclaré sans hésitation  qu’elle était « du côté des opposants ».

Lire la suite

Souad Merah est « fière » de son frère

12/11/2012 — 17h00
TOULOUSE (NOVOpress) — La famille Merah, une chance pour la France ? Après le frère Mohamed, la sœur Souad. Interrogée en caméra cachée par son frère ainé Abdelghani, qui s’est élevé contre la tuerie perpétrée par Mohamed Merah et sort aujourd’hui un livre qui y est consacré, dans le cadre de l’émission Enquête exclusive, Souad Merah, qui porte le voile islamique, a affirmé avec conviction qu’elle était « fière » de son frère Mohamed  (extrait vidéo ci-dessus).

Lire la suite

Marine Le Pen cible l’Union européenne comme « ennemi » du redressement économique français

Marine Le Pen cible l’Union européenne comme « ennemi » du redressement économique français

07/11/2012 — 08h00
NANTERRE (NOVOpress) — Hier matin, Marine Le Pen n’y est pas allée avec le dos de la cuillère. Dans le cadre d’une conférence de presse intitulée « Produire et acheter français : au-delà des impostures », elle a tiré à boulets rouges contre l’Union européenne et contre Arnaud Montebourg.

Lire la suite

Philippe Vardon bientôt candidat du Rassemblement Bleu Marine ?

Philippe Vardon bientôt candidat du Rassemblement Bleu Marine ?

05/11/2012 — 22h25
NICE (NOVOpress) — Les appels à l’union prononcés par Philippe Vardon lors de son discours à la Convention identitaire à Orange ont-ils été entendus ? Evoquant notamment la nécessité de la complémentarité du Front national (FN), de l’aile patriote de l’UMP, d’autres structures de droite et des Identitaires, Philippe Vardon avait ainsi indiqué la participation de candidats Identitaires à des listes d’union lors des prochaines élections municipales, par exemple dans le cadre du Rassemblement Bleu Marine.

Or, dans le cadre d’une conférence de presse qu’il a tenu hier en Isère, Steeve Briois, le secrétaire général du FN, a affirmé: « Le Rassemblement bleu Marine dépasse largement le Front national et s’adresse autant aux électeurs déçus par l’UMP qu’aux identitaires, mais à titre individuel, s’ils sont sincères et de bonne foi ». C’est la raison pour laquelle, « nous invitons personnellement Philippe Vardon à Nice ».

Lire la suite

« Sur le fond, je comprends les Identitaires ! » Marine Le Pen à propos du chantier de la Mosquée de Poitiers

"Sur le fond, je comprends les Identitaires !" Marine Le Pen à propos du chantier de la Mosquée de Poitiers

31/10/21012 — 18h30
PARIS (NOVOpress) —
Sur BFMTV, Marine Le Pen, interviewée par Ruth Elkrief, au sujet de l’occupation temporaire et pacifique du chantier de la future mosquée cathédrale de Poitiers par Génération Identitaire a eu une réponse similaire à celle qu’elle avait faite sur RTL auparavant. « Je comprends leurs préoccupations [des Identitaires] et je pense qu’elles sont partagées par beaucoup de Français. » a-t-elle répondu.

Lire la suite

Mosquée de Poitiers, Marine Le Pen : « Je suis atterrée par les réactions d’hystérie de la classe politique »

22/10/2012 — 18h00
PARIS (NOVOpress) — Interrogée ce matin sur RTL par Jean-Michel Apathie, Marine Le Pen a indiqué, au sujet de l’action de Génération Identitaire sur le chantier de la future mosquée de Poitiers : « Je suis atterrée par les réactions d’hystérie de la classe politique ». Précisant que « j’aurais bien aimé qu’il y ait les mêmes réactions d’hystérie quand il y a eu des multiples occupations d’églises ». A signaler qu’en outre il s’agissait là d’églises en activité et non pas de chantiers.

Lorsqu’on lui a demandé si elle était choquée par l’action des militants identitaires, la présidente du Front National a répondu : « Croyez-vous qu’il faut faire une repentance pour s’excuser de l’action de Charles Martel ? » Ajoutant :  « Je pense qu’il faut se précipiter pour se repentir ».

Lire la suite

Peine de mort : Marine Le Pen réaffirme la nécessité d’un referendum

Peine de mort : Marine Le Pen réaffirme la nécessité d’un referendum

12/10/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress) – A l’occasion de la Journée mondiale et européenne contre la peine de mort, Marine Le Pen a déclaré sur BFM-TV : « A titre personnel, je suis pour la peine de mort ». La présidente du Front national a réaffirmé son souhait d’un recours au référendum sur cette question. « Les Français doivent être interrogés. Du jour où on a supprimé la peine de mort, on a aussi supprimé l’enfermement à vie, qui n’existe pas en France. Ce qui veut dire que certains parents dont les enfants ont été massacrés, peuvent croiser l’assassin dans la rue. Je trouve ça inadmissible ».

Lire la suite

Dominique Venner : « L’offensive « laïque » de Marine Le Pen »

Dominique Venner : "L’offensive « laïque » de Marine Le Pen"

Crédit photo : RémiJDN via Flickr (cc)

Tribune libre, texte initialement publié sur www.dominiquevenner.fr

Devant la portée « métapolitique » des déclarations récentes de Marine Le Pen sur la laïcité, je vais me départir un instant de ma distance à l’égard de l’univers politique. Son offensive « laïque », pour reprendre le titre du Monde (22 septembre 2012), est à prendre au sérieux. Elle constitue une rupture majeure dans le discours sur l’immigration.

Occupant un terrain où on ne l’attendait pas, Marine Le Pen accentue son image moderne, plaçant ses adversaires faussement « républicains » face à leurs contradictions. En reprenant les principes fondamentaux de la République française pour condamner l’immigration islamiste, elle se fera entendre par une part importante de l’opinion qui lui restait fermée. Elle a trouvé des formules fortes auxquelles tout Français ne peut qu’applaudir : « La laïcité comme la liberté n’est pas négociable… Je mets à la porte tous les intégristes étrangers… J’interdis le voile dans l’espace public… Je rétablis le rôle de l’école publique et républicaine qui est de fabriquer des Français… »

Lire la suite

Hollande et la « présidence normale » dans le collimateur de Marine Le Pen

Hollande et la « présidence normale » dans le collimateur de Marine Le Pen

24/09/2012 – 16h15
LA BAULE (NOVOpress Breizh) – Ce week-end le centre Atlantia de La Baule avait fait le plein pour accueillir l’université du Front national, première manifestation publique du mouvement depuis les élections législatives. Dans son discours de clôture, Marine Le Pen a vivement critiqué la politique menée par François Hollande depuis son élection.

Lire la suite

Impact de l’implantation des identitaires niçois sur les résultats électoraux du FN sur le canton de Nice 3

Impact de l’implantation des identitaires niçois sur les résultats électoraux du FN sur le canton de Nice 3

Nous vous livrons ici (sur le site de Nissa Rebela, note de Novopress) une passionnante étude de sociologie électorale effectuée par l’une des responsables de l’association Les Identitaires (qui a en charge la formation et la réflexion intellectuelle et stratégique dans le mouvement identitaire). Cette étude tend à démontrer – chiffres à l’appui – que l’implantation identitaire dans le canton de Nice 3 y a renforcé le vote FN lors des scrutins nationaux. Exemple simple : alors que Marine fait, en 2012, 2270 voix de moins que le total JMLP/Mégret de 2002 sur Nice Ville, elle dépasse de 401 voix ce même total sur le seul canton de Nice 3 !

En 2001, sur le canton de Nice 3, ouvre la Librairie du Paillon, dirigée par Benoît Lœuillet. C’est la première pierre, encore inconsciente, de l’implantation des identitaires niçois dans le quartier du Port. En 2004, de l’autre côté du pâté de maison de la librairie, les JI Nissa inaugurent leur première maison de quartier, La Maioun. Peu à peu, différents militants ou sympathisants identitaires s’installent dans le quartier, pour y habiter ou y exercer leur activité professionnelle. En 2010, après la fermeture de La Maioun, c’est proprement au dos de la librairie que les identitaires niçois ouvrent leur nouveau local, Le Bastioun qui devient aussi, de fait, le siège de Nissa Rebela.

Depuis les législatives de 2007, Nissa Rebela est régulièrement représentée aux élections qui se déroulent sur ce canton, Philippe Vardon y obtenant 4,44% aux cantonales de 2011 (394 voix).

I – Le meilleur canton FN en 2012

Quatrième meilleur canton (sur 14) pour Jean-Marie Le Pen le 21 avril 2002 (29,29%), il est devenu, au premier tour des présidentielles 2012, le meilleur canton de Nice pour Marine Le Pen (28,33%). Quand Marine gagne 99 voix sur tout Nice par rapport à son père en 2002, elle en gagne 714 sur Nice 3. Seul le canton de Nice 9 fait mieux (771 voix de plus) mais il a connu une hausse du nombre d’électeurs inscrits de 10,6% entre 2002 et 2012 alors que le nombre d’inscrits de Nice 3 n’a progressé que de 1,7%. Mieux, alors que Marine fait, en 2012, 2270 voix de moins que le total JMLP/Mégret de 2002 sur Nice Ville, elle dépasse de 401 voix ce même total sur le seul canton de Nice 3 !

Bref, en pourcentage comme en voix, le canton de Nice 3 est devenu en 10 ans le bastion du vote Le Pen à Nice. Difficile de ne pas voir un lien entre cette évolution et le fait que ce canton soit aussi le “bastioun” militant des identitaires niçois…

Pour se faire une idée plus précise de ce phénomène, nous avons comparé les résultats du vote Le Pen sur le canton de Nice 3, le canton de Nice 12 (qui appartient à la même circonscription législative) et la ville de Nice aux élections présidentielles et européennes entre 2002 et 2012. Pour le 21 avril 2002, le score de Bruno Mégret est indiqué. Tous les résultats sont issus de ce site.

Pour lire la suite

FN en Bretagne : les apparences sont parfois trompeuses

FN en Bretagne : les apparences sont parfois trompeuses

Journalistes et commentateurs se sont plu à souligner la progression en voix et en pourcentages obtenue par Marine Le Pen le 22 avril 2012, à l’occasion du premier tour de l’élection présidentielle ; résultats qu’ils comparent avec ceux obtenus par Jean-Marie Le Pen lors du premier tour de la présidentielle de 2007. Effectivement, en nombre de suffrages et en pourcentage par rapport aux exprimés, la comparaison est flatteuse pour Marine Le Pen. En Bretagne comme ailleurs, la poussée peut être qualifiée de forte.

Mais était-il pertinent de comparer systématiquement 2012 avec 2007, année ou le candidat de la droite, Nicolas Sarkozy, grâce à une campagne habilement menée, avait su « siphonner », au premier tour, l’électorat frontiste ? En effet, faute d’une campagne cohérente et d’avoir su « parler » à son électorat traditionnel, Jean-Marie Le Pen s’était retrouvé en caleçon. Si l’ancien président du Front National ne voyait que des avantages à bénéficier des voix de la « France d’en bas », il oubliait de défendre les intérêts des milieux populaires qui votaient pour lui. D’où un discours droitiste et libéral qui aurait pu satisfaire les électeurs d’une partie de la droite mais certainement pas ceux d’un parti « populiste ».

Erreur grossière qu’il paya cher le 22 avril 2007, alors que Nicolas Sarkozy avait su, lui, faire de la « valeur travail » son cheval de bataille. Bref, J.M. Le Pen ne s’intéressait que très peu au vécu de ses électeurs : chômage, pouvoir d’achat, logement, désindustrialisation, désintégration du tissus social en milieu rural… Seule l’immigration et l’insécurité semblaient le passionner… Ce qui est insuffisant lorsqu’on s’adresse à un public composé principalement d’ouvriers et d’employés.

Quant à sa méconnaissance des dossiers, elle apparaissait consternante dès qu’il convenait de sortir des généralités. A tel point qu’au 7/9 de France-Inter où il était invité de temps en temps, Patrick Cohen n’éprouvait guère de difficulté à le mettre dans l’embarras.

Avec Marine Le Pen, une ligne sociale, populaire et populiste est privilégiée ; ce qui lui a permis non seulement de récupérer les « égarés » de 2007, mais encore d’attirer des électeurs provenant d’autres horizons (certaines enquêtes montrent, par exemple, sa pénétration dans le secteur public).

Si comparer le premier tour de 2012 avec celui de 2007, n’est pas la meilleure idée qui soit – à cause d’un Jean-Marie Le Pen au plus mauvais de sa forme -, comparer 2012 avec 2002 semble plus parlant. En Bretagne historique, le nombre des exprimés a progressé de 585.661 (2.753.601 en 2012 contre 2.167.940 en 2002). Ensuite le nombre d’électeurs frontistes a, lui aussi, augmenté : 101.814 (356.346 contre 254.532). Enfin, en pourcentage par rapport aux suffrages exprimés, Marine Le Pen a progressé de 1,20 point (12,94 contre 11,74). Les responsables du Front national n’ont donc aucune raison de pavoiser : il n’y a pas eu de miracle en Bretagne ; cette dernière demeure pour eux une « terre de mission ».

On peut détailler géographiquement les 101.814 voix supplémentaires : 14.510 dans les Côtes d’Armor (+1,90 point) ; 17.073 dans le Finistère (+1,18 point) ; 25.278 en Ille-et-Vilaine (+1,94 point) ; 27.031 en Loire-Atlantique (+0,63 point) ;et17.922 (+0,66 point) dans le Morbihan.

Il ne faut pas perdre de vue que le nombre des exprimés a, lui aussi, notablement augmenté. Ce qui oblige à relativiser la progression en voix : + 62.426 dans les Côtes d’Armor, + 96.972 dans le Finistère, +134.744 en Ille-et-Vilaine, + 191.668 en Loire-Atlantique et + 99.851 dans le Morbihan.

Si la situation électorale, en Bretagne, apparaît encourageante pour le Front National, dès lors que l’exercice se limite à comparer 2012 avec 2007, elle l’est beaucoup moins lorsque l’on compare 2012 et 2002.La Bretagne n’est – pas encore ? – la Provence ou la Picardie.

Quelques chiffres et quelques déclarations sur l’élection d’hier

Quelques chiffres et quelques déclarations sur l’élection d’hier

07/05/2012 – 16h30
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) –
En commençant par le nombre des abstentionnistes proche de 19 % un point au dessus du premier tour. Même si on sait que les abstentionnistes ne sont pas les mêmes il n’y a pas eu d’élan qui aurait permis à Nicolas Sarkozy de mobiliser un grand nombre des non votants du premier tour.

Le deuxième chiffre c’est celui des bulletins blancs et nuls : plus de 2 millions. Les consignes de vote de Marine Le Pen n’y sont sans doute pas étrangères.

Au total François Hollande l’emporte avec 51,7 % des voix contre 48,3 % à Sarkozy. Un écart finalement plus serré que ce que pouvaient laisser croire les sondages.

Quelles ont été les déclarations des deux finalistes ?

Nicolas Sarkozy s’est exprimé très tôt salle de La Mutualité à Paris. Il a souhaité à Hollande « bonne chance au milieu des épreuves, ce sera difficile ». Il s’est gardé de situer clairement son avenir politique se contentant de préciser « Mon engagement dans la vie de mon pays sera différent » ce qui laisse ouvertes toutes les possibilités avant de conclure sur un curieux « je vous aime » à l’américaine.

François Hollande s’est exprimé beaucoup plus tard depuis sa ville de Tulle en Corrèze dont il préside le conseil général. Se gardant de tout triomphalisme il a situé son discours dans l’émotion : « De la fierté, de la dignité, de la responsabilité ».

La course au Premier ministre est–elle lancée ?

Il faut d’abord pour cela que le PS et ses alliés gagnent les élections législatives de juin. Une cohabitation étant improbable François Hollande pourra sans doute choisir son Premier ministre dans la nouvelle majorité.

Le président du groupe socialiste à l’Assemblée et maire de Nantes Jean-Marc Ayrault semble tenir la corde. C’est un homme de confiance de François Hollande, il a pour seul problème d’avoir des relations fraîches avec les écologistes. Martine Aubry aurait été favorisée par un score plus élevé de Mélenchon et devrait être écartée. Derrière Ayrault, Pierre Moscovici directeur de la campagne socialiste pourrait faire un candidat de consensus malgré son engagement passé avec DSK. Sinon Laurent Fabius est envisageable mais son impopularité est un handicap et il serait mieux placé aux Affaires étrangères.

Les responsables politiques se sont succédés sur les plateaux télévisés hier soir. Quels ont été leurs  réactions ?

Les discours des deux candidats n’ont pas réservé de surprise. Pendant que l’un fêtait sa victoire en se posant en président rassembleur, l’autre assumait devant ses partisans déçus « sa responsabilité ».

Pendant ce temps, les représentants des différents partis se sont succédé sur les plateaux de télévision.

Comment ont-ils analysé les résultats de cette élection ?

Côté UMP, nombreux étaient les responsables appelés à commenter les résultats qui voulaient croire à un « troisième tour » à l’occasion des prochaines élections législatives.

François Baroin, de son côté, a attribué, comme beaucoup de ses collègues, le score du président sortant à « l’antisarkozysme au cours de [la] campagne » et « au poids de la crise ».

A gauche, on parlait d’un « moment historique », multipliant les références à la victoire de François Mitterrand en 1981.

Et du côté du Front national ?

Les électeurs de Martine Le Pen ont été particulièrement courtisés pendant l’entre-deux-tours. Représentant la troisième force politique du pays à l’issue du premier tour, ils détenaient les clés de l’élection.

Interrogée à ce sujet hier, Marine Le Pen s’est défendue d’avoir fait perdre Nicolas Sarkozy, expliquant qu’il « N’a jamais été donné gagnant au cours de cette campagne ».

Elle a poursuivi en estimant que « le nouveau président décevra vite » pour mieux se placer dans la perspective des prochaines élections législatives.

Pour la présidente du Front national en effet « le seul combat, c’est à l’assemblée nationale qu’il faut le mener, avec des députés qui savent où ils vont ».

De leur côté, les représentants de l’UMP qui s’étaient illustrés ces quinze derniers jours en refusant tout dialogue avec le Front national n’ont pas semblé nuancer leur discours.

Ainsi, Nathalie Kosciusko-Morizet, auteur d’un livre qui prétend combattre les thèses du Front national, accusait hier encore Marine Le Pen d’avoir « fui ses responsabilités » en refusant de choisir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande.

 

Marine Le Pen ne donne pas de consigne de vote mais votera blanc

Marine Le Pen ne donne pas de consigne de vote mais votera blanc

01/05/2012 – 15h45
PARIS (NOVOpress) –
Ce premier mai, Marine Le Pen, place de l’Opéra à Paris s’est exprimée devant plusieurs milliers de sympathisants rassemblés pour la fête de Jeanne d’Arc.

La présidente du Front national, qui a obtenu 17,9% des voix au premier tour de l’élection présidentielle, n’a pas donné de consigne de vote à ses près de 6 millions et demi d’électeurs. Elle a par contre déclaré qu’elle-même voterait blanc pour le second tour. Quant à ses partisans elle leur dit « Vous êtes des citoyens libres et vous voterez selon votre conscience, librement. » (1)

(1) Cette phrase ne figure pas dans les extraits présentés dans la vidéo ci-dessous mais on peut l’entendre ici.