Tours : une militante de Vox Populi quatrième sur la liste FN/RBM

Tours : Christelle Civeaux de Vox Populi quatrième sur la liste FN/RBM

L’hôtel de Ville, Tous. Crédit photo : DR

04/03/2014 – TOURS (NOVOpress)
L’union des patriotes semble s’être réalisée à Tours. En effet, Christelle Civeaux de Vox Populi – le mouvement patriote enraciné tourangeau – est quatrième sur la liste FN/RBM. En position éligible au sein de la future opposition municipale, Christelle Civeaux portera les thématiques développées depuis des années par Vox Populi auprès des Tourangeaux : islamisation, identité, localisme, insécurité, pendant cette courte campagne mais surtout pendant la prochaine mandature.

Vox Populi, comme d’autres structures identitaires, a donc décidé de répondre à l’appel à l’union lancé par Marine Le Pen au sein du RBM. Le front des patriotes peut donc désormais se mettre au travail…

Procès de Renaud Camus: conférence de presse de Philippe Martel (FN/RBM) ce mercredi à Barbès

Procès de Renaud Camus: conférence de presse de Philippe Martel (FN/RBM) ce mercredi à Barbès

26/01/2014 – PARIS (NOVOPress)
Suite au procès de Renaud Camus, qui a eu lieu vendredi 21 février, Philippe Martel, chef de cabinet de Marine Le Pen et tête de liste FN/RBM pour le 18ème arrondissement de Paris, tiendra une conférence ce mercredi 26 février dans le quartier multiethnique de Barbès (photo). Lors de cette conférence de presse Philippe Martel traitera  de cette audience et des questions soulevées par l’immigration dans le 18ème arrondissement à 18h00 au bar “Le rendez-vous des taxis” 14,rue Labat Métro Barbès.

Crédit photo : DR

 

Les Grands Entretiens de Novopress – Lionel Baland “Une réussite populiste, l’exemple de Jörg Haider” (3/3)

Les Grands Entretiens de Novopress - Lionel Baland "Une réussite populiste, l’exemple de Jörg Haider" (3/3)

06/04/2014 – 13h30
BRUXELLES (NOVOpress) –
Polyglotte, Lionel Baland, spécialiste des droites européennes, réalise depuis de nombreuses années un travail minutieux de veille et d’analyse des partis populistes en Europe. Son blog lionelbaland.hautetfort.com propose de nombreuses traductions, souvent inédites pour le public francophone. Il est l’auteur de “Jörg Haider, le phénix” paru en 2012 aux Éditions des Cimes. La première partie de cet entretien est disponible ici. La seconde partie, . Pour la troisième et dernière partie, Lionel Baland revient sur la figure de Jörg Haider. Propos recueillis par Pierre Saint-Servant.


Lionel Baland, vous étudiez les populismes européens depuis de nombreuses années, pourquoi avoir choisi de traiter dans votre dernier ouvrage de sa dimension autrichienne, c’est à dire du FPÖ et de son leader charismatique Jorg Haider ?

Lorsque j’étais adolescent, Jörg Haider faisait de temps à autre, lors de ses victoires électorales, la « Une » de la presse. À l’époque, peu de partis patriotiques en Europe engrangeaient des succès. J’ai suivi au fil du temps les exploits électoraux de Jorg Haider. Le samedi 11 octobre 2008, étant sorti en discothèque la veille, je me suis levé tard. J’ai alors appris le décès de cet homme extraordinaire qui a profondément modifié le paysage politique de son pays. Disposant d’un blog consacré à l’actualité des partis patriotiques en Europe, j’avais suivi au cours des semaines précédentes sa campagne électorale pour les élections législatives de 2008. J’ai relaté son décès et les événements politiques qui y ont fait suite.

Je me suis rendu quelques mois plus tard en Carinthie, le bastion de Jörg Haider dont il a été durant de nombreuses années le gouverneur. Visitant les bureaux de celui qui à l’époque lui avait succédé et qui appartenait à la même famille politique, j’ai été enchanté par l’accueil reçu et la visite des lieux que j’ai pu réaliser avec une des proches collaboratrices de Jörg Haider. Ayant constaté qu’il n’existait pas d’ouvrage en français sur la vie de Jörg Haider, j’ai décidé d’en écrire un. Le fait que je parle le français, néerlandais, allemand et anglais m’a permis de traiter de nombreuses sources. J’ai étendu le sujet de l’ouvrage à l’ensemble de l’histoire de la famille patriotique en Autriche. Au fil de l’écriture, je me suis rendu compte que la presse francophone raconte de nombreuses inepties sur Jörg Haider.

Lire la suiteLes Grands Entretiens de Novopress – Lionel Baland “Une réussite populiste, l’exemple de Jörg Haider” (3/3)

Robert Ménard : “Le fil conducteur de ma vie : me battre pour la liberté d’expression de tous”

Robert Ménard : "Le fil conducteur de ma vie : me battre pour la liberté d’expression de tous"

21/12/2013 – 16h00
BEZIERS (NOVOpress) –
Défenseur acharné de la liberté d’expression, que ce soit au sein de Reporters sans frontières ou dans d’autres cadres, journaliste poil à gratter victime de la bien-pensance, Robert Ménard a décidé de se jeter dans l’arène politique en se présentant à la mairie de Béziers. Novopress l’a rencontré à cette occasion.

Vous avez accepté de présider le “comité de soutien aux 4 de Poitiers”, ces 4 jeunes militants identitaires mis en examen et placés sous un régime de contrôle judiciaire strict leur interdisant toute activité politique notamment depuis l’occupation du chantier de la mosquée de Poitiers en octobre 2012. Pour vous, cette démarche s’inscrit-elle d’une certaine manière dans la continuité de vos engagements passés au service de la liberté d’expression ?

Tout à fait. En acceptant de présider ce comité de soutien, il ne s’agissait pas dans mon esprit d’acquiescer à l’initiative des militants identitaires mais de protester contre le sort qui leur était réservé. Et surtout de m’élever contre le « deux poids deux mesures » qui caractérisait, une fois de plus, le traitement par la justice de militants classés par elle à l’extrême droite. Je vous rappelle qu’à la même époque, les Femen, qui s’étaient introduites dans Notre–Dame de Paris et avaient endommagé les nouvelles cloches, n’avaient pas fait l’objet du moindre contrôle judiciaire… Je suis révolté contre ces différences d’attitude des magistrats selon qu’il s’agisse de militants dont ils partagent ou non les engagements.

Vous avez raison, c’est au fond le fil conducteur de ma vie : me battre pour la liberté d’expression de tous, quels qu’ils soient, que j’approuve ou non leurs choix et leurs idées. Je l’ai fait pendant 23 ans à la tête de Reporters sans frontières. C’est pour cela que nous avons créé, avec Dominique Jamet, le site Boulevard Voltaire. S’y expriment des personnes avec lesquelles je suis en profond désaccord. Mais j’aime à les lire et à polémiquer avec elles si nécessaire… Seules limites à cette liberté de dire et d’écrire : les appels à la violence et les attaques ad hominem. Pour le reste, c’est carte blanche…

Lire la suiteRobert Ménard : “Le fil conducteur de ma vie : me battre pour la liberté d’expression de tous”

Une dissolution si le FN gagne les Européennes

Une dissolution si le FN gagne les Européennes

12/12/2013 – 11h30
STRASBOURG (NOVOpress) – Interrogée lors d’une conférence de presse mercredi, au Parlement européen à Strasbourg, Marine Le Pen a déclaré qu’une « dissolution de l’Assemblée nationale sera inévitable » si le Front national sort vainqueur des élections européennes en 2014.

« Je ne vois pas comment le président de la République pourrait faire autrement », a-t-elle précisé. « Si le Front national arrive en tête, c’est donc que toute la construction européenne, telle qu’elle a été imposée aux Français par une coproduction ‘UMPS’, est rejetée. Il faut donc redonner un cap et le seul moyen de redonner un cap c’est de revenir à des élections législatives. » Marine Le Pen a par ailleurs demandé la suppression de la directive sur le détachement des travailleurs, qu’elle qualifie de « bombe à fragmentation sociale terrifiante ».

Sources : 20Minutes / Reuters

Crédit photo : remijdn via Flickr (cc)

Marine Le Pen et la victoire des “Bleus”

Marine Le Pen et la victoire des "Bleus"

25/11/2013 – 12h30
PARIS (NOVOpress) – Invitée le dimanche 24 novembre sur le plateau de BFMTV, Marine Le Pen a été interrogée au sujet de ses déclarations sur la qualification de l’équipe de France de Football pour la coupe du monde au Brésil.

Dans un communiqué au lendemain de la victoire des Bleus contre l’Ukraine, le FN avait déclaré : “ce n’est pas le concept racialiste de la France black, blanc, beur, qui a sauvé la France”.

Marine Le Pen a ainsi pu préciser qu’elle ne voyait « pas de blacks, de blancs, de beurs mais des Français ». Par ailleurs, alors que le patriotisme est souvent présenté comme “un concept ringard”, la présidente du Front national relève plutôt qu’il s’agit d’un sentiment qui permet de se dépasser.