Présidentielle 2017: Marine Le Pen en tête des sondages avec 30% des voix au premier tour

30/01/2015 – FRANCE (NOVOpress)
L’hebdomadaire Marianne a dévoilé, le jeudi 29 janvier, une nouvelle étude de l’institut Ifop plaçant Marine Le Pen en tête des sondages pour les élections présidentielles de 2017, avec entre 29 et 31% des intentions de vote au premier tour, en fonction de ses adversaires.

La présidente du Front national ne s’est pas déclarée surprise.

Les sondages il faut les analyser comme des tendances, depuis déjà un certain nombre de semaines le Front national est envisagé comme pouvant arriver très largement en tête des élections présidentielles. Chaque jour démontre aux Français que le Front national a eu raison sur tous les sujets et dans tous les domaines.



 

 

 

 

 

Islam, immigration, intégration : Marine et Valls, même utopie – Par Guillaume Faye

Islam, immigration, intégration : Marine et Valls, même utopie - Par Guillaume Faye

Image en Une : Une utopie, L’Age d’or, par Cranach l’Ancien (1530). Via Wikipédia, domaine public.

Manuel Valls a accusé l’”apartheid” la ”ghettoïsation” et l’”exclusion” des immigrés d’être indirectement responsables des récents attentats djihadistes. Il en a appelé à une politique de force pour imposer aux Français un ”peuplement” par les immigrés, par répartition territoriale. De son côté, Marine Le Pen a censuré Aymeric Chauprade pour ses propos sur une ”guerre de civilisation”, jugés extrémistes. Ces deux positions relèvent d’une même idéologie utopique et du déni de réalité.

Le FN, le cul entre deux chaises

L’Eurodéputé  Aymeric Chauprade a évoqué dans une vidéo la théorie du « choc des civilisations », ce qui a déplu à Marine Le Pen qui a annoncé qu’il ne serait plus conseiller spécial aux affaires internationales, lui signifiant en quelque sorte : ”couvrez ce sein que je ne saurai voir”, comme le Tartuffe de Molière. Dans cette vidéo du 15 janvier (« La France est en guerre »), le géopoliticien pointe le développement d’une « 5e colonne » qui menacerait la France : « la France est en guerre avec des musulmans. Elle n’est pas en guerre contre les musulmans […]  L’argument du fait minoritaire ne tient pas. L’idéologie ressassée du ”pas d’amalgame” est non seulement fausse mais elle est dangereuse. […] Une 5e colonne puissante vit chez nous et peut se retourner à tout moment contre nous en cas de confrontation générale. […] On nous dit qu’une majorité de musulmans est pacifique, certes. Mais une majorité d’Allemands l’étaient avant 1933 et le national-socialisme »

Cette position, qui est une observation de simple bon sens, a été rejetée par la présidente du FN qui a déclaré, exactement comme l’auraient fait Cambadélis, Sarkozy ou Bayrou : « la responsabilité d’un mouvement politique, c’est d’éviter précisément l’engrenage d’un choc de civilisation. Il faut l’éviter, il est très facile de se soumettre à cette logique et je la trouve terrible » Le problème est que si l’autruche met sa tête dans le sable pour ne pas voir le réel, le réel, lui, subsiste. Suivant l’idéologie dominante, Marine Le Pen occulte la réalité, elle l’exorcise. Preuve qu’une tension commence à fissurer le FN, sa nièce, la députée Marion Maréchal Le Pen, lui a désobéi et a diffusé la vidéo de Chauprade. Marine Le Pen semble suivre une voie électoraliste et, exactement comme l’”UMPS”,  commettre un déni de réalité et s’aligner plus ou moins sur la vulgate. C’est un mauvais calcul politicien. Elle prend le risque, pour acquérir une bienséance, de décourager une partie de son électorat. Le recentrage du FN le sort d’une logique d’opposition révolutionnaire au système et le remet dans l’ordre d’un parti politicien comme les autres.

Lire la suiteIslam, immigration, intégration : Marine et Valls, même utopie – Par Guillaume Faye

Marine Le Pen : “Je me dois d’être prête au moment où les Français nous confieront des responsabilités importantes”

Discours offensif de Marine Le Pen contre l'immigration clandestine à Calais

03/12/2014 – LA ROCHE-SUR-YON
Invitée de RTL le mardi 2 décembre, Marine Le Pen a notamment déclaré : “Je me dois d’être prête au moment où les Français nous confieront des responsabilités importantes”.



Marine Le Pen : "Je me dois d'être prête au… par rtl-fr

Congrès du Front national : cap sur l’Elysée (Présent 8242)

Congrès du Front national : cap sur l’Elysée (Présent 8242)

01/12/2014 – LYON (NOVOpress)
Elle n’a pas pris la parole devant les congressistes mais ils ne parlaient que d’elle. La plus jeune députée de France est arrivée en tête du scrutin du Comité central. La plus discrète possible (peine perdue) cachée derrière un rideau de cheveux blonds, Marion Maréchal-Le Pen a distancé nettement Florian Philippot (arrivé 4ème juste devant Bruno Gollinisch et derrière Louis Aliot et Steeve Briois). Marine Le Pen a été réélue pour sa part présidente du Front national (FN) avec un score à faire pâlir d’envie Nicolas Sarkozy.


Paris, Gare de Lyon, samedi, 8 heures du matin : pas de Présent au Relay de la gare de Lyon et Jacques Attali tout desséché qui achète L’Ob’s. Ça commence bien… Pourvu que je ne l’aie pas en vis à vis dans le train, ça va me saper le moral.

Une du numéro 8242 de "Présent"
Une du numéro 8242 de “Présent”

Dès 10 heures au Palais des Congrès de Lyon, la nouvelle qui a fuité dans Le Figaro se répand dans la salle de presse : Marion est plébiscitée par la base. Philippot, pourtant omniprésent dans les médias n’est que 44ème. Ce qui ne changera rien pour Marion Maréchal dans l’immédiat puisqu’elle a refusé d’entrer dans l’exécutif du mouvement mais qui lui donne incontestablement du poids et nous dit quelque chose des préoccupations de la base. La ravissante Marion qui a rattrapé plus d’une fois en matière de questions sociétales les dérapages de Florian Philippot et a fini par incarner un courant plus traditionnel-conservateur, a fait un tabac.

Elle a pris la tête des cortèges des Manifs pour tous où elle était régulièrement acclamée. Elle est présentée par les médias comme celle qui remet en cause le remboursement de l’avortement. Elle a répondu à ce sujet très clairement à nos questions.

Jean-Marie forever

A midi dans la salle plénière, l’arrivée de Jean-Marie Le Pen soulève une véritable ovation. Il rappellera les slogans historiques qui ont jalonné l’histoire du FN : « Unis les Français sont invincibles », « Non à l’islamisme », « Tête haute, mains propres », « Avec nous avant qu’il ne soit trop tard »… Avant de conclure, grave : « Entre nous et le désastre, il n’y a plus aujourd’hui que le Front national et les patriotes qui le suivent. » De longues minutes d’applaudissements debout. Son apparition a été précédée d’un très bon clip retraçant les points forts de sa carrière (coups de gueule à l’Assemblée, minute de silence aux victimes du Goulag, défense de l’Indochine et de l’Algérie) mais aussi le montrant en train de boxer, courir, danser, faire le coup de poing ! Le tout sur une adaptation musicale soul-funk de « Sunny » très enlevée. La foule conquise, est émue et ravie.

Lire la suiteCongrès du Front national : cap sur l’Elysée (Présent 8242)

Marine Le Pen : “L’immigration massive est le terreau de l’islamisme”

Marine Le Pen : "L'immigration massive est le terreau de l'islamisme"

19/11/2014 – PARIS (via Sud Radio)
Interrogée ce matin par Sud Radio, Marine Le Pen pointe du doigt l’immigration massive comme terreau de l’islamisme et notamment comme cause du nombre massif de “Français” parmi les djihadistes qui agissent pour l’Etat islamique. Elle a également indiqué que ce sont 4.000 “Français” partis faire le djihad et que l’immense majorité sont des bi-nationaux. C’est la raison pour laquelle Marine Le Pen a réaffirmé la volonté du Front national de déchoir de la nationalité françaises ces djihadistes. Marine Le Pen a ensuite attaqué Nicolas Sarkozy quant à son soutien à l’UOIF, organisation membre du Conseil français du culte musulman et classée terroriste ces derniers jours par… les Emirats arabes unis.

https://www.dailymotion.com/video/x2akj3r_marine-le-pen-19-novembre-2014_news

 

 

 

Crédit photo : Foto-AG Gymnasium Melle via Wikipédia (cc).

Fillon-Jouyet-Sarkozy : copinage, complot et coup bas (Présent 8228)

Fillon-Jouyet-Sarkozy : copinage, complot et coup bas (Présent 8228)

10/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Comme l’écrivait Jean Cochet dans Présent de samedi les clowns, effrayants voire minables, ne sont pas tous grimés.

Pour preuve, l’affaire d’Etat Fillon-Jouyet-Sarkozy qui, depuis jeudi, provoque des crispations au sein d’une UMP(S) déjà minée par les rivalités et les rancœurs.

Une du numéro 8228 de "Présent"
Une du numéro 8228 de “Présent”

Une bouffonnerie de plus qui fait suite aux révélations de deux journalistes du Monde – Gérard Davet et Fabrice Lhomme – qui assurent dans leur livre, Sarko s’est tué, que François Fillon, ex-Premier ministre de Sarkozy, aurait demandé, lors d’un déjeuner, à Jean-Pierre Jouyet (photo), ex-secrétaire d’Etat de Sarkozy et ami de longue date de François Hollande dont il est devenu le secrétaire général de l’Elysée, d’accélérer une procédure judiciaire visant Nicolas Sarkozy dans l’affaire des pénalités réglées par l’UMP pour la campagne présidentielle de 2012.

Un bourbier de démentis

Sur l’air de « Je démens, tu démens, ils démentent », chacun des protagonistes y va de son son de cloche.

Mercredi 5 octobre, François Fillon « dément formellement » avoir exhorté l’Elysée à faire accélérer les procédures judiciaires visant son rival Nicolas Sarkozy et affirme que « le procédé qui consiste à lui prêter la volonté de s’appuyer sur les plus hautes autorités de l’Etat pour faire pression sur l’autorité judiciaire est méprisable. La manœuvre est grossière ».

Jeudi 6 octobre, Jean-Pierre Jouyet dément à son tour : « Il [Fillon] ne m’a bien entendu pas demandé une quelconque intervention. » Egalement présent lors du déjeuner, Antoine Gosset-Grainville, ancien directeur adjoint de cabinet de Fillon et proche de Jouyet, dément à son tour toute demande d’intervention de l’Elysée.

Dimanche 9 octobre, volte-face de Jean-Pierre Jouyet, qui change de version et déclare finalement avoir bel et bien évoqué l’affaire Bygmalion lors d’un déjeuner avec François Fillon.

Lire la suiteFillon-Jouyet-Sarkozy : copinage, complot et coup bas (Présent 8228)

[Lu sur le Net] “Remigration” : un nom “barbare” pour le projet des Identitaires

[Lu sur le Net] "Remigration" : un nom barbare pour le projet des Identitaires

10/11/2014 – PARIS (via Boulevard Voltaire)
Le 15 novembre se tiendront à Paris les Assises de la remigration. Un nom inconnu de l’Académie française et même de Wikipédia, une appellation barbare qui veut pourtant bien dire ce qu’elle veut dire. Il s’agit d’une politique très très incorrecte qui envisage de renvoyer chez eux le surplus d’immigrés, à commencer bien entendu par les clandestins et les chômeurs venus chez nous trouver du travail et qui, n’en trouvant plus ou pas, n’ont aucune vocation à rester.

Cette remigration dont Marine Le Pen vient de parler dans sa dernière conférence de presse, sans oser en prononcer le nom, est une idée du Bloc identitaire qui, lentement, très lentement, fait son chemin, notamment sur la Toile. Bien que le directeur du FNJ Gaëtan Dussausaye dénie le terme de Grand Remplacement, il considère que la remigration pourrait commencer par se faire en vidant les prisons et en renvoyant chez eux tous les criminels qui y sont enfermés.

Participeront à ces Assises des personnalités aussi différentes que Jacques Bompard, Philippe Conrad, Jean-Yves Le Gallou, Guillaume Faye. Ils discuteront des 26 mesures proposées par le Bloc pour que cette remigration se fasse dans les meilleures conditions d’humanité possibles.

Cette remigration dont Marine Le Pen vient de parler dans sa dernière conférence de presse, sans oser en prononcer le nom, est une idée du Bloc identitaire qui, lentement, très lentement, fait son chemin, notamment sur la Toile

Car il s’agit de limiter la présence sur notre sol de centaines de milliers d’immigrés et d’enfants d’immigrés qui sont tout de même, selon les statistiques de l’INSEE d’octobre 2012, un peu plus de 12 millions (eh oui !), afin de réduire au maximum le risque du mal-vivre ensemble ainsi que celui d’un djihad de grande ampleur, « le lien immigration-islam-dhijad étant limpide » selon les mots de Clément Martin, conseiller fédéral à Génération identitaire.

Lire la suite[Lu sur le Net] “Remigration” : un nom “barbare” pour le projet des Identitaires

Marine Le Pen : “Il faut supprimer le droit du sol”

Marine Le Pen : "Il faut supprimer le droit du sol"

10/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Lors d’une conférence de presse le 7 novembre, Marine Le Pen a détaillé un certain nombre de mesures au sujet de l’immigration légale ou clandestine. Elle a notamment réaffirmé qu’il fallait supprimer le droit du sol, ainsi que les “pompes aspirantes de l’immigration” comme l’aide médicale d’Etat. Marien Le Pen exige également la suppression du regroupement familial. Sans oublier d’autres mesures qui évoquent une possible remigration. Notamment en rendant possible “l’inversion des flux migratoires”, comme l’avait déjà indiqué Nicolas Bay.

Le Grand remplacement en débat au sein du Front national ?

Le Front National et les médias, normalisation ou affrontement ?

05/11/2014 – PARIS (NOVOpress via Le Point)
Pour le journal Le Point, si Marine Le Pen a déclaré percevoir une “vision complotiste” dans l’idée du Grand remplacement, c’est notamment pour afficher “son refus de se radicaliser davantage sur l’islamisme et l’immigration”.

La journaliste du Point donne son avis le Grand remplacement : Le “grand remplacement” ? Il s’agit de la disparition en France du peuple blanc, européen et de tradition catholique au profit de populations noires, arabes et musulmanes, une théorie élaborée par le penseur d’extrême droite Renaud Camus. “Pire que la guerre de Cent Ans, cette crise (le grand remplacement) est la plus terrible que notre peuple ait eu à affronter”, répète Camus en accusant pêle-mêle les juges, les journalistes, les hommes politiques d’appartenir au camp des “remplacistes”.

Un certain nombre de responsables du FN ont été interrogés :

“Certes, il n’y a pas de plan établi, mais le phénomène du grand remplacement existe. Et, contrairement à ce que pense Marine Le Pen, ce terme n’est pas malheureux. C’est le résultat que nous constatons chaque jour de nos yeux”, explique au Point.fr le député européen Bruno Gollnisch. Quant à Nicolas Bay, il propose d’inverser les flux migratoires “en mettant fin au renouvellement automatique des titres de séjour, en s’appuyant sur la binationalité ou la naturalisation récente de certains criminels pour les déchoir de la nationalité française, en supprimant les incitations à l’immigration” (interview accordée au journal Présent en octobre). Un dirigeant frontiste décrypte : “Le grand remplacement offre deux lectures possibles : 1/ une théorie factuelle, celle du changement de population ; 2/ un complot : certaines forces agissent de façon délibérée pour mettre en oeuvre ce changement de population. Nous retenons la première.”


Le Front National et les médias, normalisation ou affrontement ?

Le Front National et les médias, normalisation ou affrontement ?

Source: ojim.fr – Les relations du FN avec les médias sont proverbialement médiocres ou carrément exécrables. Certains d’entre eux comme Médiapart ou le groupe Canal+ sont boycottés et ne peuvent assister aux conférences de presse du FN.

Renaud Revel remarque dans son blog que la perspective des élections présidentielles de 2017 (ou avant …) est en train de changer la donne. Au train où vont les choses, Marine Le Pen pourrait – à défaut de se trouver en tête au premier tour – à tout le moins être assurée de figurer au second tour. Contre qui ? Rien n’est écrit sinon que le président normal risque d’être hors course. Déjà Canal+ a accueilli Florian Philippot sur le plateau de Maïtena Biraben. Un premier pas qui pourrait permettre à Marine Le Pen de renouer avec l’antenne et d’être accueillie normalement comme invité politique.

Au même moment le FN lance son opération « désintox » à la manière de l’équipe de Libération ou « décodeurs » à la sauce Le Monde (Samuel Laurent). Une première vidéo argumentée a déjà été mise en ligne comme l’indique Le Figaro.

Le FN joue ainsi sur deux registres. En dehors de Marine Le Pen qui est une « bête de plateau », ses adjoints les plus médiatiques sont de plus en plus présents sur les plateaux ou les antennes. Florian Philippot est pratiquement doué du don d’ubiquité et la très jeune Marion Maréchal Le Pen – très remarquée pour sa performance face à Alain Juppé sur France 2 – surprend par son aisance.

Un début de normalisation des rapports entre le FN et les médias dominants ?

Crédit photo : DR

[Entretien exclusif Novopress] Louis Aliot : “Je me retrouve dans ce combat de plusieurs générations au service de la France et de notre peuple”

[Entretien exclusif Novopress] Louis Aliot : "Je me retrouve dans ce combat de plusieurs générations au service de la France et de notre peuple"

29/10/2014 – PERPIGNAN (NOVOpress)
Dans le cadre du Congrès du Front National se tenant les 29 et 30 novembre prochains, et de l’élection de son nouveau comité central, Novopress a décidé de donner la parole à plusieurs cadres du parti de Marine Le Pen.

Le premier à répondre à nos questions est Louis Aliot, député français au parlement européen et vice-président du FN.

Propos recueillis par Renaud Leroy


Un certain nombre de nos lecteurs seront sans doute aussi électeurs pour le Comité Central du Front National, comment vous décrieriez-vous à eux ?

Je me présente comme un lepéniste, mariniste, patriote français et nationaliste modéré, qui défend des valeurs et un héritage qui est à la fois européen, gréco-latin, judéo-chrétien mais qui prend en compte aussi l’héritage historique et humain de l’empire colonial que nous avons été avec l’assimilation intrinsèque de tous ses fils fidèles à la France jusqu’aux indépendances.

Au-delà de notre programme économique et social si nécessaire à notre temps, et de notre opposition frontale à l’Europe mondialiste de Bruxelles, je me bats contre une immigration massive qui prend de plus en plus l’allure d’une immigration de peuplement inassimilable et communautariste, pour un co-développement harmonieux avec l’Afrique dans la perspective de donner un avenir à celles et ceux qui aujourd’hui n’en ont pas afin de desserrer un étau migratoire ravageur pour l’Europe et dramatique pour l’Afrique. Enfin, je défends une fraternelle entente entre les peuples qui permettra une inversion des flux migratoires coordonnée et favorable à toutes les parties dans l’intérêt de chacun d’un point de vue économique, comme d’un point de vue culturel.

Je me bats contre une immigration massive qui prend de plus en plus l’allure d’une immigration de peuplement inassimilable et communautariste

On vous présente comme l’un des tenants d’une ligne “historique” au Front National, tout autant que comme un artisan de la dédiabolisation. Vous retrouvez-vous dans cette description ?

Oui. Le Front National a été diabolisé pour une présomption d’antisémitisme instrumentalisée à l’envie par nos adversaires politiques pour masquer leur bilan désastreux, et persécuté pour cette seule raison. Mais sur tous les autres sujets, Le Pen avait une longueur d’avance comme sur l’immigration de masse et le développement dynamique de l’islam radical. Aujourd’hui c’est Marine qui incarne ce combat en ajoutant à cet acquis historique une dimension économique et sociale, une critique efficace de la mondialisation, une planification de la fin inévitable de l’euro et un soutien sans faille aux plus faibles de nos compatriotes ! Bref, je me retrouve dans ce combat de plusieurs générations au service de la France et de notre peuple.

Lire la suite[Entretien exclusif Novopress] Louis Aliot : “Je me retrouve dans ce combat de plusieurs générations au service de la France et de notre peuple”

Marine Le Pen : Présidente dans une série télé participative

Discours offensif de Marine Le Pen contre l'immigration clandestine à Calais

28/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Marine Le Pen, Présidente de la République française ? C’est le scénario qui a été imaginé pour le premier épisode de la série télé Anarchy.

Le projet participatif invite les téléspectateurs à proposer des idées de scénarios et de personnages, à partir du point de départ proposé : la France sort de la zone euro, les citoyens disposent de 40 euros par semaine pour vivre. Le premier épisode aboutirait ainsi à la destitution de François Hollande, remplacé par la patronne du Front national.

Cette fiction va être diffusée sur France 4 dès le 30 octobre.