1er mai du FN : derrière les polémiques, le virage identitaire

Marine Le Pen lors du 1e Mai 2012

04/05/2015 – FRANCE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Certes, la manifestation du 1e mai du FN a été émaillée de quelques incidents. Mais si les médias se sont focalisés dessus, c’est pour mieux masquer le fond du discours de Marine Le Pen

Les medias de propagande se sont faits un malin plaisir de décrire ce 1er mai du Front National comme étant un flop pour 4 raisons. D’une part, la faible affluence. Rappelons-leur simplement le très mauvais temps. D’autre part, le président d’honneur Jean-Marie Le Pen s’invitant à la tribune pour se faire acclamer, ce qui aurait déplu à sa fille Marine Le Pen. Enfin, ils ont abondamment relayé les Femen expulsées par le service d’ordre, leur permettant de se victimiser une fois de plus sur les plateaux télés. Et de voler au secours de leurs petits amis du petit journal soi-disant violemment agressé par Bruno Gollnisch. Celui-ci s’étant contenté de casser leur perche-micro après leur avoir demandé patiemment pendant près de 45 minutes d’arrêter de la brandir sous son nez pour saisir ses propos sans son accord.

Désinformation et diversion, qu’a-t-on voulu cacher à l’opinion ?
Tout simplement le fond du discours de Marine Le Pen qui aura duré près d’une heure. La majeure partie a pris les allures d’une défense d’une ligne identitaire, ce qui n’était pas pour déplaire aux militants présents place de l’Opéra. Très tranchée sur la nécessité de résister aux assauts de l’islamisme en France, Marine Le Pen a mené une violente charge contre les politiques intérieures comme extérieures de Hollande mais aussi de Sarkozy. L’accent a particulièrement été mis sur le fiasco libyen, directement responsable selon elle du désastre humanitaire en Méditerranée.

Marine Le Pen a-t-elle été force de proposition ?
La présidente du Front National endosse de plus en plus une stature de chef d’Etat potentiel en n’étant pas que dans la contestation mais aussi dans la proposition d’une politique alternative crédible. Elle a prôné une tolérance zéro vis-à-vis de l’immigration en citant en exemple la politique australienne. La fermeté du gouvernement Abbot récemment réélu a permis de stopper les afflux de migrants. Marine Le Pen a insisté sur la reconduite systématique des immigrés dans leur pays d’origine et d’inverser ainsi les flux migratoires. Sa volonté de mettre fin au communautarisme musulman qui ne cesse de progresser en France a également été particulièrement bien accueillie par les militants.

Crédit photo : Blandine Le Cain via Wikimedia (CC). Marine Le Pen lors du rassemblement du 1e mai 2012


Pour Marine Le Pen, Jean-Marie Le Pen “ne doit plus pouvoir s’exprimer au nom du FN”

03/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Marine Le Pen était l’invitée de Jean-Pierre Elkabbach au Grand Rendez-vous d’Europe 1 ce dimanche. Elle s’est notamment exprimée sur Jean-Marie Le Pen, la veille donc du bureau exécutif qui se réunira pour décider du sort politique du président d’honneur du FN.

Pour Marine Le Pen, les propos de son père “sont contraires à la ligne fixée“.

Personne ne peut lui retirer son mandat d’eurodéputé. Mais il ne doit plus pouvoir parler au nom du Front national.

Il restera toujours le fondateur du FN, celui qui l’a dirigé pendant 40 ans. Il aurait pu prendre de la hauteur, du recul, il ne souhaite pas le faire. Je le regrette mais les derniers actes qui ont été les siens sont inadmissibles.



Marine Le Pen estime que son père “ne doit plus… par Europe1fr


 

 

 

Premier mai du Front National, incidents mineurs

premier_mai

01/05/2015 — FRANCE (NOVOpress)
Quelques incidents mineurs ont émaillé le défilé du premier mai du Front National

Le temps est maussade en ce premier mai, ce qui n’a empêché ni l’habituel défilé du Front National, ni le discours de sa présidente, Marine Le Pen… ni quelques tensions.
Tensions entre la présidente et le président d’honneur, Jean-Marie Le Pen. Ce dernier n’a pas défilé en compagnie de sa fille et est monté brièvement sur la tribune pour se faire acclamer par la foule des militants, s’éclipsant avant le discours de sa fille.
Les FEMEN se sont également invitées à deux reprises à la manifestation, une première fois au moment du dépôt de gerbe aux pieds de la statue, une seconde en surgissant d’un balcon pour interrompre le discours de Marine Le Pen. Dans les deux cas, les agitatrices ont rapidement été maîtrisées et évacuées. « Il y en a qui vont devoir aller se rhabiller », a ironisé la présidente du FN à l’arrivée du service d’ordre. « Cette recherche du buzz permanent me dégoûte, comme elle dégoûte les Français et je m’en extrais avec délectation et gravité » a-t-elle rajouté.
Les trois militantes Femen ayant interrompu le discours de Marine Le Pen, leur accompagnateur, ainsi que trois chargés de la sécurité du FN ont été entendus dans le cadre d’une audition libre et n’ont pas été placés en garde à vue.

Le discours de Marine Le Pen a été fortement axé sur les dangers que le communautarisme fait subir au pays, sur l’immigration ainsi que sur la responsabilité des partis dits « de gouvernement » (UMP / PS) et de l’Union Européenne dans la situation que nous subissons, appelant ses militants au courage dans le combat qui les attend.

crédit photo : G. Bouchet/Front national via WikiCommons (CC)


Premier mai, les premières déclarations de Marine Le Pen sur l’identité

Présidentielle : Roselyne Bachelot voterait François Hollande face à Marine Le Pen

Présidentielle : Roselyne Bachelot voterait François Hollande face à Marine Le Pen

30/04/2015 – PARIS (NOVOpress)
Roselyne Bachelot, interrogée sur BFMTV quant à la projection de ses choix électoraux, a déclaré qu’elle voterait pour François Hollande face à Marine Le Pen dans l’hypothèse d’un second tour opposant la Parti socialiste au Front national.

 

Elle a affirmé qu’elle était partisane du Front républicain. Toutefois, comme d’autres avant elle, elle n’a pas précisé en quoi le FN n’était pas un parti républicain, alors qu’il est justement présent depuis sa genèse jusqu’à aujourd’hui dans l’ensemble des élections républicaines et qu’il ne contrevenait ni à la République, ni à ses lois.

Marine Le Pen à New York : « Je ne parle pas anglais, moi. Je suis française ! »

22/04/2015 – NEW YORK (NOVOpress)
Marine Le Pen a été désignée par le titre américain Time Magazine parmi les cent personnes les plus influentes au monde. Sur le tapis rouge, la présidente du Front national a défilé au milieu de célébrités telles que le rappeur Kanye West, sa compagne Kim Kardashian ou encore l’actrice Julian Moore.

Marine Le Pen a notamment déclaré :

C’est la consécration que le grand mouvement politique, les grandes idées politiques que je porte sont reconnues […] comme une force d’avenir.



Marine Le Pen sur le tapis rouge du magazine… par lemondefr


Didier Barbelivien : « Marine Le Pen n’est pas d’extrême droite »

21/04/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Didier Barbelivien, le “faiseur de tubes”, en pleine promotion de sa comédie musicale, se livre sur l’actualité politique.

Il critique l’intervention récente de François Hollande sur Canal+ et affirme ne pas être inquiet de la montée du Front National en France (vers 13’00).

Pour Didier Barbelivien :

Marine Le Pen n’est pas d’extrême droite

L’artiste dit aussi être attaché à une France charnelle. Pour lui, beaucoup de choses ont disparu en France comme les libertés quotidiennes.

La France du bon sens a disparu. C’est ce que je remarque un peu partout. Et beaucoup moins en province qu’à Paris.



Marine Le Pen fait partie des 100 personnalités les plus influentes au monde

Marine Le Pen fait partie des 100 personnalités les plus influentes au monde

16/04/2015 – PARIS (NOVOpress)
Marine Le Pen fait partie du classement des 100 personnalités les plus influentes au monde établi chaque année par le magazine américain Time.

“C’est une femme leader, ce qui n’est pas très commun et elle rappelle ici Margaret Thatcher”, explique Renaud Thillaye, le directeur adjoint du think tank Policy Network.

Crédit photo : Global Panorama via Flickr (cc)


Actualité du Front national : Aymeric Chauprade sur France 24

Actualité du Front national : Aymeric Chauprade sur France 24

https://www.youtube.com/watch?v=g9_eyCZwcY8

09/04/2015 – VIENNE (NOVOpress) – Dans un entretien télévisé accordé à la chaîne France 24 hier soir, le député européen Aymeric Chauprade s’est exprimé sur l’actualité récente du Front national et l’opposition de Marine Le Pen à son père. S’il confirme son admiration pour Jean-Marie Le Pen, Aymeric Chauprade parle d’un “mauvais combat, contre productif pour le Front national, qui ne correspond pas à tout ce qu’il a apporté” pour qualifier les propos récents de Le Pen père. “Il est parti dans des querelles inutiles, qui n’est pas ce pourquoi nos militants se battent”.

“C’est la grandeur de Marine Le Pen que de faire prévaloir la raison du parti sur le cœur, je crois que c’est sa force, et c’est ce qui prouve que demain elle saura faire prévaloir la raison d’État sur toute autre considération”.

 

Marine Le Pen veut s’opposer à une candidature de Jean-Marie Le Pen aux régionales en PACA

09/04/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Dans une interview au Figaro publiée jeudi, Marine Le Pen assure qu’elle ne soutiendra pas la candidature de son père aux régionales en Paca :

Je me trouve obligée, dans l’intérêt de mon pays, de prendre une décision difficile qui met en cause des liens filiaux. Mais le Front national est le seul outil d’espérance pour la France. Personne ne peut l’affaiblir et je ne laisserai personne le faire. En tout cas, pas tant que je serai présidente.

Dans un communiqué de presse publié mercredi, Marine Le Pen avait déjà clairemement marqué ses distances avec son père :

Jean-Marie Le Pen semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique. Compte-tenu de cette situation, j’ai informé Jean-Marie Le Pen que je m’opposerai, lors du bureau politique du 17 avril prochain qui doit investir les têtes de listes pour les élections régionales, à sa candidature en Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Son statut de Président d’honneur ne l’autorise pas à prendre le Front National en otage, de provocations aussi grossières dont l’objectif semble être de me nuire mais qui, hélas, portent un coup très dur à tout le mouvement, à ses cadres, à ses candidats, à ses adhérents, à ses électeurs.
C’est avec une profonde tristesse que je suis contrainte de réunir rapidement un bureau exécutif afin d’envisager avec lui les moyens de protéger au mieux les intérêts politiques du Front National.

Pour sa part, Robert Ménard qui condamne “des propos moralement inacceptables” a réclamé une “commission de discipline” pour Jean-Marie Le Pen. Pour le maire de Béziers, “C’est peut-être l’occasion historique de mettre Jean-Marie Le Pen hors des rangs du FN”.

Quant à Stéphane Ravier, interrogé sur les régionales ce jeudi sur les ondes d’Europe 1, il a marqué sa préférence pour Marion Maréchal-Le Pen :

J’espère que Jean-Marie Le Pen n’ira pas jusqu’au bout et que Marion Maréchal-Le Pen sera candidate.



Ravier : "Jean-Marie Le Pen ne s'inscrit plus… par Europe1fr


Déni de démocratie – Entretien avec Marine Le Pen (Présent 8325)

Déni de démocratie - Entretien avec Marine Le Pen (Présent 8325)

30/03/2015 – PARIS (NOVOpress)

— Marine Le Pen, ce résultat du second tour des départementales marque une belle progression malgré tout…

— C’est indéniable. Il s’agit d’un bouleversement politique, inévitablement. Je me souviens du plafond de verre dont on parlait quand j’avais raté les législatives à 100 voix à Hénin, quand nous avions manqué la municipalité en arrivant à plus de 48 %. On nous disait : « plafond de verre, plafond de verre ». Aux élections suivantes, nous gagnons au premier tour. Donc voilà : je pense que le plafond de verre n’existe plus, s’il a vraiment existé un jour. Il y a une vraie installation.

Déni de démocratie - Entretien avec Marine Le Pen (Présent 8325)Nous n’avons aucun département, mais nous ne l’avons jamais réellement espéré. La marche était trop haute. Pour rappel, nous n’avions qu’un seul conseiller général sortant sur 4 000. La progression est donc formidable. J’ai lu un article dont le titre révélait une image très juste. Il disait : « Ce n’est pas un raz-de-marée, c’est une inondation. » Je crois véritablement que c’est une inondation, c’est-à-dire que partout le FN monte, partout il fait des scores spectaculaires. Je ne connais pas beaucoup d’observateurs qui, il y a trois ans, auraient parié sur un résultat tel que celui-là.

— N’est-ce pas un paradoxe d’avoir 40 % des voix mais aucun département ?

Oui effectivement, c’est le paradoxe de la démocratie à la française qui, je crois, exaspère de plus en plus de nos compatriotes. Parce que faire un tel score et ne pas avoir le nombre d’élus correspondant – il en est de même au Sénat, mais aussi à l’Assemblée nationale –, ça ne pourra pas durer bien longtemps. C’est un système qui a été conçu pour préserver des gens dont les Français contestent la politique. Encore une fois, nous ne sommes pas dans une véritable démocratie. La preuve, ce soir, c’est une évidence. Mais nous sommes bel et bien le premier parti de France, comme le premier tour l’a prouvé. Ce sera réparé bientôt. Ce sont des effets de seuil.

Lire la suiteDéni de démocratie – Entretien avec Marine Le Pen (Présent 8325)

Élections départementales 2015 : Marine Le Pen dénonce des magouilles électorales UMP-PS

30/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Au lendemain du second tour des départementales, Marine Le Pen était l’invitée de Jean-Michel Aphatie sur RTL. Celle-ci a vanté “un vrai plébiscite de la gestion front national local” et dénonce des magouilles électorales UMP-PS.

Quand on fait mine de se combattre toute l’année et qu’au moment de l’élection, l’UMP appelle à voter PS dans le Gard, dans le Var, en Moselle, dans la Drôme… Qu’ils assument. Qu’ils ne noux expliquent pas que c’est “ni-ni”. Dans tous ces territoires, ils ont tous appelé à voter socialiste.

Pourquoi aucun département remporté par le Front National ? Malgré des scores très élevés en France, Marine Le Pen rappelle que le système électoral actuel est conçu aujourd’hui pour empêcher des millions d’électeurs d’avoir des représentants.



Marine Le Pen dénonce "des magouilles… par rtl-fr

Départementales : Valls déplore une implantation durable du FN dans la vie politique

Départementales : Valls analyse une implantation durable du FN dans la vie politique

30/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Le Premier ministre Manuel Valls a admis dimanche 29 mars le net recul du PS au niveau local pour ces premières départementales : « la droite républicaine remporte les élections départementales, c’est incontestable. »

Il a déploré « les scores très élevés, beaucoup trop élevés de l’extrême droite. » et a ajouté : « c’est la marque d’un bouleversement durable de notre paysage politique. »

Le FN gagne 31 cantons soit 62 élus par le système du binôme dans 14 conseils départementaux. La Ligue du Sud remporte pour sa part 4 élus dans le Vaucluse.



Lire la suiteDépartementales : Valls déplore une implantation durable du FN dans la vie politique

Marine Le Pen: “Le Front national, l’essayer c’est l’adopter”

23/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Marine Le Pen était, ce lundi matin, l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC.

La présidente du Front National a ainsi pu confirmer que son parti est en tête dans 43 départements, à l’issue du premier tour des élections départementales. Selon elle, il s’agit d’un véritable triomphe :

J’avais dit très clairement, 20 (pour cent) c’est un bon résultat, 25 c’est un triomphe. (…) Nous faisons 360.000 voix de plus qu’aux européennes, donc c’est un vrai grand succès.

Pour Marine Le Pen, le vote FN est le seul moyen efficace de faire disparaître le PS : “Là où le Front national est fort, le PS disparaît purement et simplement”. Par ailleurs, il apparaît également que les électeurs ayant déjà voté pour le FN confirme leur choix :

Là c’est un véritable plébiscite. Dans l’ensemble des villes FN, les scores sont tout à fait spectaculaires. Je prends un exemple flagrant, c’est Hayange, avec 48% aux départementales. Ca veut dire que le Front national, l’essayer c’est l’adopter.



Départementales : Marine Le Pen salue l’exploit du Front National

Marine Le Pen satisfaite des résultats aux départementales

23/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
La présidente du Front National a salué le bon résultat de son parti aux élections départementales ce dimanche 22 mars au soir. Elle estime avec raison qu’avec un seul candidat sortant sur quatre-mille élus départementaux, le FN a largement su tirer les marrons du feu.

Le taux de participation indique un vote d’adhésion et le résultat (dans un compte-rendu médiatique très opaque) place son parti en seconde position derrière l’alliance UMP-UDI -MoDem.

Le vote massif en faveur des candidats patriotes constitue également un désaveu cinglant pour le Premier ministre qui a cru pouvoir prendre la tête d’une campagne contre le peuple.

Marine Le Pen dénonce une campagne ordurière et violente, de haine, stigmatisant des millions d’électeurs français suivie de près par certains organes de presse dénués d’impartialité.