Mali : les Touaregs poussent leur avantage dans le nord du pays

Mali : les Touaregs poussent leur avantage dans le nord du pays

23/05/2014 – BAMAKO (NOVOpress)
Les séparatistes touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) qui se sont emparés de Kidal, dans le nord du Mali, ont pris plusieurs villes sans coup férir et ont promis de se plier aux appels au cessez-le-feu. Un représentant du MNLA a déclaré à Reuters : « Nous allons tenir nos positions. Nous répondrons à l’appel de la communauté internationale qui nous a demandé de cesser-le-feu. Nous prenons également note du fait que le gouvernement malien a appelé à un cessez-le-feu immédiat ».

L’armée malienne avait lancé mercredi une offensive pour reprendre Kidal, tombée samedi aux mains des séparatistes, mais les militaires ont été repoussés. Les forces françaises de l’opération Serval et les casques bleus de la Minusma ne sont pas intervenus. Paris, qui avait l’intention de réduire ses effectifs déployés au Mali dans le cadre de l’opération Serval, a annoncé mercredi l’envoi d’une centaine d’hommes supplémentaires. On ignore quels mouvements ont participé à la contre-offensive de mercredi, mais le MNLA n’a pas agi seul, selon un diplomate. Les séparatistes touaregs ont nié avoir reçu l’appui de combattants islamistes.

Crédit photo : Jean Louis Gonterre via Wikipédia (cc).

Trois opérations militaires françaises en Afrique : trois échecs politiques. Par Bernard Lugan

Trois opérations militaires françaises en Afrique : trois échecs politiques. Par Bernard Lugan

Editorial du N°52, avril 2014 de la revue l’Afrique Réelle

Ces dernières années, la France a mené trois opérations militaires d’envergure en Afrique. Leurs résultats politiques sont autant d’échecs :

1) En Libye, l’incompréhensible « croisade pour la démocratie » lancée par M.M. BHL et Sarkozy a provoqué le chaos. Le pays est aujourd’hui dans une situation de guerres régionales, tribales, claniques, religieuses et mafieuses. Un espace inespéré s’est ainsi ouvert pour Aqmi et toutes les forces terroristes qui prospèrent désormais au milieu de l’anarchie ambiante avec des répercussions dans toute la zone sahélo saharienne comme nous l’avons observé au Mali.

Si le cataclysme régional ne s’est pas encore produit c’est parce que le Tchad du président Déby constitue un maillon de résistance. Pour combien de temps encore ? Là est toute la question car la situation du pays est plus que complexe :

Lire la suiteTrois opérations militaires françaises en Afrique : trois échecs politiques. Par Bernard Lugan

Opération française au Mali, victoire militaire, fiasco politique ?

Opération française au Mali, victoire militaire, fiasco politique ?

04/04/2014 – VIDEO REALPOLITIK.TV Christophe Réveillard se penche sur la suite à donner à l’opération française au Mali, avec la présentation de l’ouvrage de Nicolas Beau, “Papa Hollande au mali, chronique d’un fiasco annoncé”, fondé sur une documentation abondante. Selon l’auteur, la victoire militaire sur le terrain risque bien pour le gouvernement français de correspondre à un fiasco annoncé dans les champs politiques et diplomatiques. L’amateurisme de l’Élysée serait, toujours selon Nicolas Beau, confirmé par les faits, analysés tout à long de l’ouvrage.

Mali : la France entre l’enclume sudiste et le marteau nordiste, par Bernard Lugan

Mali : la France entre l’enclume sudiste et le marteau nordiste, par Bernard Lugan

Le 27 novembre, et pour la première fois depuis le début de l’opération Serval, une manifestation anti-française s’est déroulée au Mali, à Bamako, aux cris de « A bas la France ».  (NDLR : il y en a eu d’autres depuis]

Ces Maliens bien peu « reconnaissants » de ce qui a été fait pour eux font à la France un reproche de fond : interdire à leur armée de se repositionner à Kidal [au nord-est du Mali sur la carte ci-dessus], au cœur du pays touareg. Or, durant la campagne de l’Azawad, notamment lors des combats dans les Iforas, les forces françaises furent renseignées par les Touareg du MNLA contre la promesse de ne pas laisser l’armée malienne se repositionner à Kidal…

Culbutés par les Touareg, les militaires maliens qui se sont enfuis vers Bamako fin 2011-début 2012, veulent aujourd’hui profiter du bouclier français pour prendre leur revanche et réoccuper la totalité du territoire national, ce que les Touareg refusent.

Lire la suiteMali : la France entre l’enclume sudiste et le marteau nordiste, par Bernard Lugan

Centrafrique : ironie de l’histoire l’armée française intervient… pendant les fêtes de l’indépendance

Centrafrique : ironie de l'histoire l’armée française intervient… pendant les fêtes de l’indépendance

07/12/2013 – 16h30
PARIS (NOVOpress/Kiosque Courtois) –
Ironie apparente de l’histoire, cette projection militaire de l’ancienne métropole est déployée en plein milieu de la « fête nationale et de l’indépendance » qui a lieu le 1er décembre.

Après le Mali c’est en Centrafrique que l’armée française intervient avec un millier d’hommes, officiellement pour des raisons humanitaires.

Comme pour le Mali, c’est aussi une conséquence de la guerre en Libye qui a déstabilisé la région du Sahel. Pour l’africaniste Bernard Lugan, derrière l’opposition entre musulmans et chrétiens, il y a l’éternel conflit entre nomades et sédentaires.

Photo en Une : Bangui, image d’archive. Crédit photo : Kayikwamba, via Flickr, (cc).

Kidal : morts par imprudence, par Bernard Lugan

Kidal : morts par imprudence - Par Bernard Lugan

Ci-dessus : vue satellite du Mali et situation de Kidal (point rouge).

Parlons clair : le drame humain qui ne peut laisser insensible ne doit pas faire oublier que Ghislaine Dupont et Claude Verlon sont morts en raison de leur imprudence. Comme Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier qui, en Afghanistan, n’avaient pas tenu compte des mises en garde de l’armée française (infosdefense.com), ils furent pareillement prévenus des risques. Ils avaient demandé à la force Serval de les conduire à Kidal et ils avaient essuyé un refus doublement justifié :

1) Parce que les groupes touareg s’y combattaient et que la situation y était totalement anarchique.

Lire la suiteKidal : morts par imprudence, par Bernard Lugan

Deux journalistes de RFI assassinés au Mali [MàJ]

Deux journalistes de RFI assassinés au Mali

04/11/2013 – 17h35
KIDAL (NOVOpress) –
Comble de l’horreur, les deux journalistes de RFI n’auraient pas été tués par balles, mais égorgés selon le New York Times : “Their bodies were found shortly after, with their throats slit, about eight miles outside Kidal in the Sahara, the officer, Col. Didier Dacko, said by telephone.” “Leurs corps ont été retrouvés peu après, égorgés, environ à 8 miles de Kidal”

Ce bobard (la mort par balles) asséné hier par Laurent Fabius prouve que François Hollande ne maîtrise rien au Mali dans la lutte contre les islamistes.
https://twitter.com/iVerger/status/397308752753590272

Lire la suiteDeux journalistes de RFI assassinés au Mali [MàJ]

Sahara occidental : Aymeric Chauprade à la tribune des Nations unies

Sahara occidental : Aymeric Chauprade à la tribune des Nations unies

Discours prononcé par Aymeric Chauprade le mardi 8 octobre à la tribune des Nations unies, 4ème commission, à propos de la question du Sahara occidental.

Lire la suiteSahara occidental : Aymeric Chauprade à la tribune des Nations unies

Retour en Libye – On a notre Irak à nous

Retour en Lybie - On a notre Irak à nous

Ci-dessus : colonne de combattants islamistes au Sahel.

L’aventure militaire libyenne a provoqué celle du Mali. L’intervention au Mali oblige à retourner en Libye. La France a enfin sa tempête du désert et se retrouve dans un piège de sable sur l’ensemble du monde saharien.

On affirme bien sûr qu’il n’y aura pas de nouvelle intervention française en Libye, sauf si on y est obligé ! Car les islamistes chassés du Mali se sont regroupés en Libye, dans le sud saharien où ils menacent un pouvoir chaotique et notre sécurité au Mali et au delà.

Lire la suiteRetour en Libye – On a notre Irak à nous

Le retour de Syrie de djihadistes français accroit la menace terroriste en France

Le retour de Syrie de djihadistes français accroit la menace terroriste en France

05/06/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
Selon la Lettre d’information stratégique et de défense TTU, les services de renseignement français dénombrent 120 djihadistes français partis se battre en Syrie depuis deux ans. Ils représentent ainsi 60 % des ressortissants français engagés dans les rangs d’Al-Qaïda. Si actuellement environ 10 sont au Mali (ou ils se battent contre l’armée française), cinquante en Syrie et quarante en transit, trente sont rentrés en France.

Lire la suiteLe retour de Syrie de djihadistes français accroit la menace terroriste en France

Le Sahel dans son ensemble a été déstabilisé par l’intervention contre Kadhafi – L’Afrique Réelle N°40, avril 2013

Le Sahel dans son ensemble a été déstabilisé par l’intervention contre Kadhafi - L'Afrique Réelle N°40, avril 2013

Editorial de Bernard Lugan

Au moment où le Président de la République française s’apprête à rendre des « arbitrages » concernant le budget de la Défense, il faut bien avoir à l’esprit que ce n’est pas le seul Mali, mais le Sahel dans son ensemble, que l’armée française devra tôt ou tard « sécuriser ».
L’intervention contre la Libye du colonel Kadhafi ayant eu pour résultat de déstabiliser toute la région sahélo-saharienne, il va en effet lui falloir protéger les régions stratégiques du Niger tout en garantissant l’environnement tchadien. Tant au Nord, vers la Libye, qu’au Sud vers la RCA, qu’à l’est vers le Darfour et que vers le Sud-est afin d’éviter la contagion du Nigeria.

Lire la suiteLe Sahel dans son ensemble a été déstabilisé par l’intervention contre Kadhafi – L’Afrique Réelle N°40, avril 2013

Hollande porte la poisse même à son chameau, mangé en tajine

Vidéo ci-dessus : François Hollande reçoit son chameau à Tombouctou.

12/04/2013 – 12H00
BAMAKO (NOVOpress) –
Décidément en ce moment François Hollande porte la poisse. Après son ministre du Budget Jérôme Cahuzac, puis son trésorier de campagne présidentielle Jean-Jacques Augier obligé de reconnaitre l’existence de comptes aux îles Caïmans, puis des problèmes tout récemment pour son ministre de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici accusé de cachotteries, ne voilà-t-il pas que son chameau, offert lors de son passage à Tombouctou au mois de février, a été mangé. D’après Valeurs actuelles ce serait en tajine qu’il aurait été mitonné.

Lire la suiteHollande porte la poisse même à son chameau, mangé en tajine

Mali : l’ONU souhaite que l’engagement militaire français se prolonge

Mali : l’ONU souhaite que l’engagement militaire français se prolonge

Ci-dessus : Image satellite du Mali qui montre bien la division géographique de ce pays, division qui correspond aussi à une division ethnique.

28/03/2013 – 16h15
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –D’après les informations données par nos dirigeants, la guerre au Mali devrait prendre fin dans peu de temps. Le Premier ministre Jean‑Marc Ayrault a déclaré la semaine dernière que le retrait des troupes débuterait dès la fin du mois d’avril. Un débat parlementaire aura lieu en mai, conformément à la Constitution, après quatre mois d’engagement de nos troupes.

Mais la présence française pourrait bien se prolonger. Un rapport rédigé par le secrétaire général Ban Ki Moon préconise la mise en place, dès le mois de mai, d’une opération de maintien de la paix composée de plus de 11 000 soldats. L’essentiel de ces troupes serait constitué par la Minuas, force africaine présente au Mali. Mais comme l’organisation n’est pas en mesure de superviser une opération militaire d’une telle ampleur, le rapport soutient la création d’une force parallèle, constituant une force de réaction rapide. C’est là qu’intervient la France, qui serait invitée à occuper une place centrale dans ce dispositif.

Lire la suiteMali : l’ONU souhaite que l’engagement militaire français se prolonge

Démantèlement de l’armée française

Démantèlement de l'armée française

27/03/2013 – 20h30
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) – Des coupes sur le budget militaire sur la période 2014‑2019 ont été présentées hier au conseil de défense de l’Elysée, entérinant le déclassement militaire de la France. Ainsi, l’opération actuelle au Mali ne serait plus possible dans cinq ans.

Lire la suiteDémantèlement de l’armée française

Un Français issu de l’immigration capturé au Nord‑Mali

Un Français issu de l'immigration capturé au Nord‑Mali

Ci-dessus : colonne de combattants islamistes au Mali.

13/03/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Décidément, cette guerre au Mali est pleine de contradictions. Un Français de papier, originaire d’Algérie et résidant en Rhône‑Alpes a été capturé puis a été  ramené en France. L’homme qui avait été accueilli en France avait bien peu de reconnaissance pour notre pays et il combattait au côté des djihadistes du Nord‑Mali. Donc contre l’armée que François Hollande y a envoyée.

Lire la suiteUn Français issu de l’immigration capturé au Nord‑Mali