[Tribune] Jean Messiha : Face aux poupées de la conquête, la Reconquête

Ce dimanche 23 janvier, M6 diffusait un reportage intitulé « Face aux dangers de l’islam radical, les réponses de l’État ». Cette enquête de l’émission « Zone interdite » s’ajoute à la longue liste d’alertes qui viennent régulièrement perturber l’épure idéologique molletonnée du « progressisme » salonnard, analyse Jean Messiha, porte-parole de la campagne présidentielle d’Éric Zemmour.

En 30 ans, pas une année ne s’est passée sans qu’un livre, un rapport parlementaire, une enquête journalistique ou une émission télévisée ne fasse éclater au grand jour ce qu’une majorité de Français perçoit depuis fort longtemps : l’islamisation à petit feu qui embrase la France tout en la consumant.

Que nous apprend de plus ce dernier témoignage sur cette réalité que le système antinational s’acharne à nier ? Que cette islamisation s’accélère et s’amplifie en nombre et en fanatisme depuis de nombreuses années. D’entrée, les auteurs de ce reportage nous emmènent à Roubaix, ville dont plus de 40 % de la population est musulmane. Terreau fertile où l’islam radical avance ses pions comme dans du beurre. À tel point qu’un prêcheur radical ne s’embarrasse même plus de l’art islamique de la dissimulation (taqqiya) pour affirmer ouvertement : « Un jour, il faudra penser grand. Un jour il faudra penser même à avoir nos banques, notre monnaie locale. Les écoles doivent devenir une priorité pour nous tous. Aujourd’hui, nous devons nous dire que les projets d’écoles et les projets de mosquées, c’est deux choses qui vont ensemble. » Ce soldat d’Allah peut compter sur la couardise coupable de nos dirigeants. Tenez-vous bien, cet ennemi de la France y sévit toujours sans être véritablement inquiété. Un peu plus loin, les reporters nous emmènent à Marseille où, dans nombre de quartiers, la situation est la même qu’à Roubaix.

Ces deux réalités sont abordées crûment, sans concession, c’est-à-dire telles qu’elles sont et non tel que le prisme de l’idéologie dominante voudrait les édulcorer. Réaction outrée immédiate de La France insoumise par la voix de son porte-parole jeunesse, David Guiraud, qui affirme sa honte et son dégoût… du reportage lui-même ! Selon quel argument ? Toujours le même dont nous bassinent les “gaucho-progressistes” depuis des lustres : oui ces situations existent, mais c’est un effet loupe sur des zones particulières sans rapport avec la situation d’ensemble en France. C’est un peu comme l’ensauvagement de notre pays : il n’existe pas en tant que tel puisqu’il ne s’agit que d’une succession/agrégation de faits divers.

C’est au mieux incomplet au pire d’une lâcheté sans nom. Car la disparition progressive de notre pays, qu’elle soit le fait de l’islamisation ou de l’ensauvagement et souvent des deux combinés, peut être appréhendée à travers la théorie dite du barbecue. Prenez un barbecue rempli de charbon. Placez aux quatre coins du barbecue un ou deux morceaux incandescents. Soufflez dessus et quelques minutes plus tard c’est tout le barbecue qui est allumé. Pour l’instant, les foyers inflammables sont nombreux aux quatre coins de notre pays. Ils peuvent encore être circonscrits. Mais la politique d’aveuglement au désastre adoptée par nos élites depuis des décennies attise la flamme et risque de transformer notre pays en brasier ardent.

Même les symboles les plus choquants de cette islamisation rampante comme ces poupées sans visages, conformes, explique son vendeur, aux lois coraniques, ne choquent pas notre fier insoumis David Guiraud : « Faut arrêter ! », tonne-t-il avant de se rassurer : « Ce ne sont quand même pas des poupées qui menacent la République, c’est grotesque ! » Un admirateur des Communards… ignare. Ignare quant à la force du symbole en politique. Des enfants qui jouent avec des poupées privées de visage dessinent celui de la France de demain, c’est-à-dire une France défigurée. Au propre comme au figuré. Comme ils sont des dizaines de milliers dans ce cas, le remplacement démographique doublé d’un remplacement culturel donne le remplacement tout court. Et il est grand. Mais n’en déplaise aux gauchistes et autres « progressistes », ces poupées, ceux qui les vendent, ceux qui les achètent et ceux qui jouent avec, n’ont jamais été, ne sont pas et ne seront jamais la France.

Pour lire la suite, c’est ici !

Roubaix, une ville française ? Les chiffres d’une islamisation galopante

26/01/2022 – FRANCE (NOVOpress)
Malgré l’alerte sur une montée du séparatisme religieux lancée dès 2004 avec le rapport Obin (rapport enterré par le ministre de l’Éducation nationale François Fillon), le communautarisme continue de se développer en France.

En témoigne le reportage saisissant de « Zone interdite » tourné à Roubaix et diffusé, dimanche soir, sur M6. Boulevard Voltaire fait le point sur les chiffres de cette mutation que certains voudraient tant ne pas voir.


Concentration des médias de propagande : M6 rachète 100 % du capital de RTL Group

05/10/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Le CSA a donné son feu vert pour le rachat par M6 de RTL Group pour un montant de 200 millions d’euros. M6 acquiert ainsi les radios RTL, RTL2 et FUN Radio, leur régie publicitaire IP France ainsi que leurs activités Internet RTL Net et RTL Spécial Marketing. Rappelons que le groupe luxembourgeois RTL Group est l’actionnaire principal de M6, à hauteur de 48%.

L’objectif de ce rachat ? Doubler le résultat de RTL. C’est ce qu’a annoncé le patron de M6, Nicolas de Tavernost, qui veut fusionner le monde de la radio, de la télévision et du numérique, contrairement au groupe de Télecom Altice qui rachète, lui aussi des médias de masse.

Ce phénomène de concentration du secteur, guidé par un aspect purement économique, inquiète les journalistes, qui savent que leur travail devra être avant tout rentable et donc conforme au politiquement correct.

La charge des associations bienpensantes contre Bernard de la Villardière

Source : OJIM – « La charge des associations bienpensantes contre Bernard de la Villardière »

Le « Dossier tabou » sur l’islam, diffusé récemment sur M6, n’est pas passé inaperçu, dans un sens ou dans l’autre.

Intitulé « L’islam en France, la République en échec », le sujet présenté par Bernard de la Villardière montrait les dérives du communautarisme musulman en France, traduisant une tendance palpable à la radicalité. D’un côté, beaucoup de téléspectateurs se sont révoltés contre cet état des lieux accablant, où des femmes en venaient par exemple à refuser d’être traitées par un médecin homme à l’hôpital. De l’autre, des élus de gauche et des associations « antiracistes » sont montés au créneau pour dénoncer une réalité travestie ou manipulée.

Dès le lendemain de la diffusion de l’émission, le socialiste Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité, une association chargée « d’aider le gouvernement à faire respecter la laïcité », a adressé une lettre ouverte à M6 et Bernard de la Villardière. Dans celle-ci, il constate certes un « repli communautaire » et des « provocations contre la République » dans certaines zones, mais il estime que « la généralisation des difficultés telle que présentée par ce reportage donne une vision déformée de la réalité ».

Aussi, « le chiffre avancé par le reportage de « 45 % d’habitants de la Seine-Saint-Denis » qui seraient de « confession musulmane » n’a aucune base scientifique », précise-t-il. En effet, la loi française interdit toute statistique ethnique ou religieuse… Mais cela n’enlève rien à ce constat qui saute aux yeux de tous, sauf à ceux qui s’évertuent à nier la réalité. « Je regrette tout traitement sensationnaliste de sujets aussi fondamentaux que la laïcité et la gestion des faits religieux. Notre responsabilité à tous est d’être pédagogues en rappelant quelles sont les libertés mais aussi quels sont les limites et interdits indépassable dans un cadre laïque », a-t-il conclu.

Lire la suite

M6 pris en flagrant délit de désinformation sur Béziers

16/03/2016 – MÉDIAS (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Dimanche soir, M6 diffusait un reportage sur la ville de Béziers, gérée par le maire nationaliste Robert Ménard. De nombreux Biterrois ont dénoncé un choix partisan des témoins interrogés qu’ils ne trouvent pas du tout représentatifs de la population. Ainsi, dans un texte reproduit par la mairie de Béziers, on peut lire, je cite : « Ces choix de témoins qui n’habitent pas là, qui n’ont rien à dire, qui sont en prison, viennent d’en sortir ou ne vont pas tarder à y aller, pour parler d’une ville de 75 000 habitants sont une honte et une insulte au métier de journaliste ». Pour cet habitant, M6 a volontairement passé sous silence les mesures populaires de Robert Ménard.

« Va voir ailleurs » sur M6 : les Français préfèrent leurs villages

« Va voir ailleurs » sur M6 : les Français préfèrent leurs villages

09/08/2013 – 13h00
DAKAR (NOVOpress) – Gros bide pour l’émission « Va voir ailleurs » de M6 : elle n’a intéressé que 1,7 million de personnes (8% de part d’audience). Mercredi, M6 s’est hissée seulement à la quatrième marche du podium des audiences de la soirée, largement dépassée par le magazine de France 3, « Des racines et des ailes », consacré aux villages français. La série de M6, elle, misait sur la carte de la mondialisation et des bons sentiments tiers-mondistes.

Lire la suite

Marseille : comment l’Etat capitule devant les exactions des gitans

Marseille : comment l’Etat capitule devant les exactions des gitans

20/02/2013 – 10h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
Les forces de l’ordre viennent de mener une opération contre deux camps de gens du voyage installés à Nantes et Rezé (Loire-Atlantique). Selon Presse Océan, gendarmes et policiers « enquêtent sur une grosse série de cambriolages ». Dimanche, l’émission « L’étonnante vie des gens du voyage » sur M6, a fait un carton en réunissant deux millions de téléspectateurs en seconde partie de soirée. Soit la meilleure audience depuis août 2012 pour le magazine présenté par Bernard de la Villardière.

Lire la suite

Nucléaire/M6 : la vidéo où Eric Besson s’“énerve” disponible sur Internet [vidéo]

Nucléaire/M6 : la vidéo où Eric Besson s'“énerve” disponible sur Internet

18/06/11 – 23h00
PARIS (NOVOpress)
– Alors que l’on pouvait craindre que les déclarations d’Éric Besson sur la plateau de l’émission-phare de M6, Capital et son départ précipité ne soient pas diffusées, le ministre de l’Industrie a indiqué sur son compte twitter ne pas avoir peur de la diffusion des ces images.

D’où la diffusion de l’extrait de Capital sur Internet (notamment le site de M6) et probablement ce dimanche sur M6.

Lire la suite