L’événement illustre l’irrépressible besoin de fouetter nos ancêtres qui furent si cruels alors que nous sommes si bons, de faire repentance et de battre notre coulpe sur la poitrine des morts. La France n’a pas célébré Austerlitz, notre époque n’aime l’histoire qu’à...