Clichy : le tribunal exige le relogement des migrants clandestins

logements hlm

Privilégier « l’autre », favoriser l’étranger plutôt que les siens semble être devenu l’impitoyable doxa des institutions républicaines françaises. Ainsi, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a demandé la semaine dernière à la municipalité de Clichy de reloger en urgence des migrants en situation irrégulière qui avaient été évacués d’un immeuble insalubre.

C’est en octobre dernier qu’une quinzaine de migrants clandestins avaient dû quitter leur logement suite à un arrêté de péril imminent. Avec l’aide des associations immigrationnistes, les sans-papiers s’étaient alors tournés vers la justice pour réclamer d’être « pris en charge » – « charge » toujours plus lourde pour le contribuable français… – par la ville ou par l’Etat.

Suite à l’injonction du tribunal de reloger au plus vite ces clandestins, le maire de Clichy, Rémi Muzeau, envisage de faire appel, rappelant qu’il y a déjà « 3 000 personnes en attente de logement dans sa commune ». Il a par ailleurs rappelé que les familles concernées n’étaient pas à la rue mais hébergées par le 115.

Le tribunal administratif réclame néanmoins de la commune qu’elle propose aux familles avec enfants concernées « un hébergement décent » dans les plus brefs délais, et ce « indépendamment de leurs conditions de séjour en France », c’est à dire sans tenir compte du fait qu’elles soient présentes sur le sol national de façon illégale. Une véritable prime au viol de la loi. Les autochtones, eux, pourront attendre encore un peu plus pour accéder aux logements sociaux de la municipalité. Les autres avant les nôtres, suite sans fin…

Xavier Eman

Article paru dans Présent daté du 17 août 2021

Accueil des migrants : Emmanuelle Cosse, reine de la désinformation

23/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Alors que les hommes politiques ouvrent la France à des milliers d’immigrants, Emmanuelle Cosse s’est exprimée dans Le Dauphiné. Pour la ministre du « Logement et de l’Habitat durable », s’il y a deux fois plus de personnes à la rue aujourd’hui, c’est parce que l’élite politique n’a pas su anticiper les besoins de logement dans les années 80 90.

Elle estime en outre que dire que les immigrants prennent des places aux sans abris est scandaleux puisque les foyers restent ouverts aux pauvres Français.

Bref, jouant sur les mots elle n’a pas pris en compte la concurrence financière que représentaient les immigrants pour les déshérités français.

Concurrence entre pauvres français et étrangers, c’est maintenant !

Source : Boulevard Voltaire
Depuis quelques semaines, le gouvernement prône l’accueil de centaines de milliers de clandestins.

Le 19 septembre, Le Monde se faisait l’écho de la crainte grandissante d’une « concurrence » entre pauvres. Depuis quelques semaines, le gouvernement prône l’accueil de centaines de milliers de clandestins alors que cela fait des années que l’arrivée de l’hiver inquiète, que les bouches de métro s’emplissent la nuit venue et que les centres d’accueil ne peuvent satisfaire la demande.

Et, soudain, miracle : les logements se multiplient comme des petits pains. « 20.000 places trouvées en deux semaines ! Pourquoi ne l’ont-­elles pas été avant ? », s’interroge le directeur de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale dans le quotidien. Le Monde précise que l’incompréhension est la même dans les centres d’hébergement et de réinsertion sociale parisiens :

Nos salariés ne s’expliquent pas pourquoi cette énergie, cette solidarité n’étaient pas là pour répondre à la montée du nombre de sans-abri

témoigne Christine Laconde, directrice du SAMU social de Paris.

Lire la suite

[Tribune libre] “Le cauchemar pavillonnaire” de J-L. Debry – Analyse par Pierre Le Vigan

[Tribune libre] "Le cauchemar pavillonnaire" de J-L. Debry - Analyse par Pierre Le Vigan

Depuis plus de 10 ans la construction de logements individuels dépasse celle de logements collectifs. Par voie de conséquence les zones périurbaines s’étendent. La campagne est mitée par les lotissements et perd son caractère propre. C’est un phénomène qui relève de l’imaginaire même de notre société : l’idéal pavillonnaire se confond avec l’accès aux classes moyennes. Le pavillon est toutefois bien différent des maisons de l’aristocratie ouvrière des années trente. Ces maisons généraient une autre forme de ville. Il s’agit maintenant de nier la ville.

Lire la suite

Expulsions locatives : Khadidiatou plus forte que Lénine [vidéo]

Expulsions locatives : Khadidiatou plus forte que Lénine

01/04/2013 –17h00
PARIS (NOVOpress) – Après la trêve hivernale, la possibilité d’expulser les locataires qui ne payent pas leur loyer reprend aujourd’hui.

Khadidiatou avait été rémunérée pendant un an pour suivre une formation (financée à 80% par l’état) au «Jules Verne», le restaurant de la Tour Eiffel du grand chef Alain Ducasse. Le célèbre restaurateur voulait ensuite lui proposer un emploi en CDI dans un de ses prestigieux établissement. Mais elle a préféré, comme elle le dit dans l’interview vidéo ci–dessous, “gaspiller l’argent” reçu pendant sa formation et ensuite ne pas travailler.
Khadidiatou, elle, ne craint pas d’avoir des difficultés pour payer son loyer, car les “assistantes” y pourvoiront nous explique-t-elle !

Lire la suite

Madame Duflot ou le miracle de la multiplication des terrains

Madame Duflot ou le miracle de la multiplication des terrains

25/09/2012 – 14h00
NANTES (NOVOpress Breizh) – Cécile Duflot, l’ancienne patronne d’Europe Ecologie Les Verts (EELV), est désormais ministre du Logement, plus exactement ministre de l’Egalité des territoires et du Logement. Qu’on ne se méprenne pas : il ne s’agit pas ramener les régions montagneuses au niveau des régions côtières, une différence d’altitude étant encore une inégalité admise. Il s’agit pour l’instant d’accroitre encore le nombre de logements sociaux à la charge des communes.

Une annonce très médiatisée a ainsi fait savoir que l’Etat céderait aux communes des terrains lui appartenant à des conditions très avantageuses et une liste de 930 terrains a été publiée. Il semblerait pourtant que cette liste se soit caractérisée par une certaine fantaisie ou improvisation comme nous l’avons déjà indiqué au niveau national. L’exemple du département de Loire-Atlantique est à cet égard édifiant.

Lire la suite

L’amateurisme, c’est maintenant !

L'amateurisme, c'est maintenant !

09/09/2012 – 16h00
PARIS (NOVOpress) – Le gouvernement français avait mis en ligne mercredi la liste des terrains publics mobilisables pour le projet de loi qui impose aux communes une augmentation du nombre de logements sociaux. Elle a disparu jeudi et le ministère du Logement a indiqué que cette liste réactualisée devrait être à nouveau disponible, « autour du 15 septembre ».

Notre confrère LaVieImmo.com a révélé qu’en fait des maires ont indiqué que nombre des biens présentés dans la liste « ont déjà été vendus ». L’un d’entre eux (une caserne) depuis 2006 !

Photo en Une : l’hôpital de Draveil (91) qui fait partie de ces biens déjà cédés en vue de la construction de logements sociaux, indique le maire de la ville. Crédit photo : Cyrilb1881, via Wikipédia (cc)