Tag Archives: lobby gay

GayLib

GayLib appelle à faire barrage à François Fillon !

21/04/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Dans un communiqué de dernière minute, GayLib, les « LGBT libéraux et humanistes », donne pour seule consigne de vote de ne pas voter… pour François Fillon ! GayLib, pourtant associé à l’UDI, explique que François Fillon s’est « de lui-même coupé des familles homoparentales » car il « souhaite réécrire la loi “Taubira” et retirer aux couples homosexuels l’accès à l’adoption plénière ».

Le lobby qui milite pour « les droits des LGBT » ajoute cet argument :

« Il a également récemment déclaré vouloir nommer au gouvernement des représentants du groupuscule dont il est devenu otage, Sens Commun, émanation de la Manif pour Tous. »

Lors du second tour de la primaire de la droite, GayLib avait soutenu Alain Juppé en dénonçant « un candidat Fillon sous influence, l’otage de groupuscules ultra conservateurs ».

Un homme détesté à ce point par GayLib, qui n’émet aucun avis sur aucun autre candidat, ne peut pas être totalement antipathique…

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron : « Si j’avais été homosexuel, je le dirais et je le vivrais »

Macron homosexuel Têtu28/02/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Dans une interview au magazine Têtu, qui titre « Emmanuel Macron en marche des fiertés ? », Macron l’assure : « Si j’avais été homosexuel, je le dirais et je le vivrais. » Le candidat à la présidence de la République répond ainsi à une rumeur tenace qui lui prête une liaison avec Mathieu Gallet, ancien directeur-adjoint du cabinet de Frédéric Mitterrand au ministère de la Culture devenu président de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) puis pdg de France Télévisions.

C’est « une folle polémique », dit curieusement Emmanuel Macron, ajoutant :

« Deux choses sont odieuses derrière sous le sous-entendu : dire qu’il n’est pas possible qu’un homme vivant avec une femme plus âgée soit autre chose qu’un homosexuel ou un gigolo caché, c’est misogyne. Et c’est aussi de l’homophobie. »

Ainsi que le rapporte Gala, l’ancien ministre de l’Economie avait déjà évoqué la folle rumeur début février en ces termes :

« Pour mettre les pieds dans le plat, si dans les dîners en ville, si dans les boucles de mails, on vous dit que j’ai une double vie avec Mathieu Gallet ou qui que ce soit d’autre, c’est mon hologramme qui soudain m’a échappé mais ça ne peut pas être moi. »

On attend maintenant de voir ce que va raconter le prochain numéro de Closer sur celui qui confie aussi : « Je ne m’aime pas beaucoup. »