Lectures fermes pour une époque molle – Par Dominique Venner

Lectures fermes pour une époque molle - Par Dominique Venner

À celles et ceux qui me lisent, je présente tous mes vœux d’énergie, de courage et de beauté. Pour accompagner ces vœux, je vais commenter ma relecture récente d’un ouvrage fondamental et un peu oublié, voire dénigré (signe de qualité dans un environnement décadent) : L’Homme cet inconnu d’Alexis Carrel. Mon édition date de 1968, elle reprend l’édition Plon originale de 1935 (1) (image en Une, édition de 1957).

Prix Nobel de médecine en 1912, le Dr Carrel ne fut pas seulement un biologiste inventif et un virtuose de la chirurgie, c’était un esprit d’une hauteur exceptionnelle. Loin de s’enfermer dans sa discipline, il s’intéressait à tout ce qui se rapporte aux mystères de la vie humaine envisagée sous ses aspects physiologiques, intellectuels et moraux afin d’améliorer la société moderne.

Lire la suite

« 2013 L’apocalypse économique : L’hyper classe mondiale à l’assaut de l’économie et de la démocratie » de Jean Michel Groven

« 2013 L'apocalypse économique : L'hyper classe mondiale à l'assaut de l'économie et de la démocratie » de Jean Michel Groven

Jean Michel Groven est économiste et assistant parlementaire au Sénat. Son livre 2013, l’apocalypse économique mérite de retenir l’attention car il ouvre en réalité un espace de réflexion sur l’émergence des nouvelles élites mondiales et sur la mondialisation. Il s’exprime très clairement et très courageusement sur des sujets censurés comme la subversion démographique, le libre échange ou le Politiquement correct. Si l’auteur dit à haute voix dans les couloirs du Sénat ce qu’il écrit dans son livre il doit faire sensation. A.P.

Lire la suite

« La France au risque de l’islam » de Thierry Bouclier

« La France au risque de l'islam » de Thierry Bouclier

Il y a tout juste un an, Polémia publiait un dossier présentant la traduction française du livre de Christopher Caldwell, Une révolution sous nos yeux, aux éditions Le Toucan. Comme on pouvait le redouter, l’ouvrage, s’il avait connu un franc succès aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, est resté en France très confidentiel. La question posée par Caldwell était trop simple : la progression fulgurante de l’immigration en Europe n’empêchera-t-elle pas les Européens de conserver leur civilisation ?
Pour Thierry Bouclier, avocat à la cour, la question est un peu différente : une certaine forme d’islamisation est-elle en train de gagner la société française ? Il a enquêté, recueilli des témoignages, exploré les textes législatifs, pour conclure au constat d’une société française qui se transforme pas à pas. Eric Delcroix, également juriste, grand pourfendeur des lois liberticides, présente le livre de son ancien confrère en invitant les lecteurs à lire et à faite lire La France au risque de l’islam, « avant qu’un matin, au lever du soleil, le muezzin ne s’éveille ».
Polémia

Lire la suite

« Crise libyenne : la nouvelle donne géopolitique » de Jean Fleury

« Crise libyenne : la nouvelle donne géopolitique » de Jean Fleury

Le 19 mars 2011, la France et la Grande-Bretagne bombardaient la Libye pour soutenir les insurgés qui voulaient abattre Kadhafi, l’homme qui dirigeait le pays d’une main de fer depuis quarante ans. Quelles ont été les causes de ce conflit ? Comment l’intervention étrangère a-t-elle été rendue possible ? Quelles ont été les forces en présence ? Comment fut menée la conduite des opérations militaires? Quelles seront les conséquences de ces évènements ?

Dans son dernier ouvrage, « Crise libyenne : la nouvelle donne géopolitique » (Jean Picollec ed.), Jean Fleury apporte son point de vue sur un conflit dont les conséquences sont loin d’être terminées. Ancien chef d’état-major de l’armée de l’air pendant la première guerre du Golfe, ancien conseiller de François Mitterrand à l’Elysée, le général Fleury connait bien son sujet.

Lire la suite

« Lire sous les sapins » et faire dédicacer ce dimanche, avec Anne Brassié

"Lire sous les sapins" et faire dédicacer ce dimanche, avec Anne Brassié

Noël approche venez lire sous les sapins et rencontrer de bons auteurs ce dimanche 9 décembre. Vous êtes invités par Anne Brassié à lire sous les sapins. Vous pourrez y rencontrer Jean Raspail et Dominique Venner, Dominique Paoli ou Pierre Milloz et bien d’autres auteurs. Rendez vous à Paris, 18, rue de Varenne, de 14h à 18h30.

Anne Brassié dirige une émission hebdomadaire littéraire sur Radio Courtoisie, Les trésors en poche.

Le Noël du pape Benoît XVI – Par Joël Prieur

Le Noël du pape Benoît XVI - Par Joël Prieur

Si l’on est chrétien, un peu ou beaucoup, c’est le livre que l’on peut offrir sans risque comme cadeau de Noël. L’enfance de Jésus, de Benoît XVI, vient de paraître aux éditions Flammarion. Après deux volumes publiés sur Jésus de Nazareth, voici comme un portique d’entrée pour sa grande œuvre sur le Christ. Un best-seller en perspective, sortant à point pour se retrouver, sous le sapin, en cadeau d’appoint.

Lire la suite

« Le vrai génie du christianisme / Laïcité Liberté Développement » de Jean-Louis Harouel

« Le vrai génie du christianisme / Laïcité Liberté Développement » de Jean-Louis Harouel

Les religions séculières qui, surtout depuis la seconde moitié du XXe siècle, ont prospéré sur le déclin tant du catholicisme que du protestantisme, permettront-elles de préserver ce qui, selon Jean-Louis Harouel, fut Le vrai génie du christianisme en assurant pendant plus d’un millénaire la suprématie morale, intellectuelle, scientifique et technique de l’Europe ? Rien n’est moins sûr. CL

Lire la suite

Ces présidents de la République qui ont ruiné la France

Ces présidents de la République qui ont ruiné la France

05/12/2012 – 14h00
PARIS (NOVOpress) – Philippe Valode vient de consacrer un volumineux ouvrage aux « 24 présidents de la République française », aux éditions de l’Archipel. Soit 150 ans dans les coulisses de la petite et de la grande Histoire républicaine. Un voyage dans le temps souvent guère reluisant. Avec Adolphe Thiers (1871-1873), traité par Gustave Flaubert de « croûtard abject » et vu comme un « gnome monstrueux » par Karl Marx. Les débuts du régime sont sanglants, Adolphe Thiers se chargeant de liquider la Commune de Paris en 1871. La politique politicienne pointe rapidement son nez avec son cortège de scandales : « toute la République est atteinte au travers de ses élites », écrit l’historien, lors du scandale de Panama en 1892 sous la présidence de Sadi Carnot. Et ça continue avec le scandale de la Compagnie des chemins de fer du Sud sous Félix Faure (1895-1899) ou Albert Lebrun (1932-1940) au moment de l’affaire de l’escroc Stavisky. Fric et magouilles culmineront sous François Mitterrand (1981-1995) et Jacques Chirac (1995-2007).

Lire la suite

Le Pen, un destin français – Par Dominique Venner

Le Pen, un destin français - Par Dominique Venner

Un nouveau livre sur Jean-Marie Le Pen. Pourquoi en parler ? Les deux auteurs sont bien connus. Ils ont travaillé sérieusement, rencontré beaucoup de monde (références à l’appui), à commencer par le principal intéressé. Au résultat, une enquête riche, trop peut être. On se perd parfois dans des détails superflus. Tout est dit du parcours stupéfiant d’un personnage qui a marqué la politique française et européenne plus qu’aucun autre depuis quarante ans. Un animal politique comme on en n’en verra plus, taillé pour la bagarre, ayant des idées sur tout, tribun populaire cultivé, maniant avec jubilation l’imparfait du subjonctif et les citations latines.

Lire la suite

Raymond Domenech : les racailles et les bisounours chez les Bleus

Raymond Domenech : les racailles et les bisounours chez les Bleus

21/11/2012 –  14h00
PARIS (NOVOpress) –
Dans son livre, en librairie mercredi et intitulé « Tout seul », Raymond Domenech publie ses souvenirs en tant qu’entraineur de l’équipe de France de football de 2004 à 2010. Son éclairage confirme une réalité : le football français de haut niveau a été pris en otage par de véritables racailles, depuis le début des années 2000. Raymond Domenech raconte ses déboires avec différents joueurs en bleu. Karim Benzéma qui a dès 2008  « la morgue d’un grand joueur sans en être encore un ». A l’image aussi de Nicolas Anelka, « maugréant des insultes ». Ou encore, Samir Nasri  symbolisant « cette dérive des joueurs ne pensant qu’à leur gueule ».

Lire la suite

« Le Pen, une histoire française » « sans haine » de Pierre Péan et Philippe Cohen

"Le Pen, une histoire française" de Pierre Péan et Philippe Cohen

18/11/2012 — 10h30
PARIS (NOVOpress/Kiosque Courtois) —
Pierre Péan après avoir déboulonné certaines idoles comme François Mitterrand (« Une jeunesse française : François Mitterrand, 1934-1947″) ou Bernard Kouchner (« Le Monde selon K »), s’est associé à Philippe Cohen pour publier, ce 15 novembre, un livre sur Jean-Marie Le Pen (« Le Pen, une histoire française »).

Une biographie somme toute équilibrée où les auteurs présentent les différentes thèses en présence sur cinquante ans d’histoire de France.

Lire la suite

MEMORABLES 2 – Les classiques de la culture européenne – La légende d’Ulenspiegel

MEMORABLES 2 – Les classiques de la culture européenne

Ce qui est mémorable est « digne d’être conservé dans les mémoires des hommes » dit Le Robert. Celle des Français, en ce début de siècle, semble de plus en plus courte. Dans le seul domaine littéraire, des auteurs tenus pour majeurs par des générations de lecteurs sont tout simplement tombés aux oubliettes. Pas seulement des écrivains anciens, de l’Antiquité, du Moyen Age, de la Renaissance ou des Temps modernes mais aussi des auteurs proches de nous, disparus au cours du XXème siècle.

Lire la suite

Valérie Trierweiler, maîtresse partagée entre deux hommes politiques opposés, d’après « La Frondeuse »

Valérie Trierweiler, maîtresse partagée entre deux hommes politiques opposés, d'après "La Frondeuse"

11/10/2012 – 22h00
LONDRES (NOVOpress) –
Le livre « La Frondeuse » de Christophe Jakubyszyn (directeur du service politique de TF1 et LCI) et Alix Bouilhaguet (France 2) qui est sorti aujourd’hui, fait les choux gras de la presse anglaise pour illustrer en particulier les relations troubles des politiciens français avec les journalistes. Citons par exemple The Telegraph, le MailOnline, et même The Times. Belle image pour notre pays.
La presse française est plus discrète.

De cette biographie de Valérie Trierweiler, l’actuelle compagne de François Hollande, la presse anglaise cite surtout des assertions des auteurs selon lesquelles Mme Trierweiler entretenait une liaison avec deux hommes politiques français, l’un de droite, l’autre de gauche, tout en étant toujours en couple avec son mari. « Miss » Trierweiler, se serait donnée parallèlement à François Hollande, alors premier secrétaire du PS, ainsi qu’à Patrick Devedjian, secrétaire de l’UMP et proche de Nicolas Sarkozy.

Lire la suite

Enquête mondiale sur les serial killers

Enquête mondiale sur les serial killers

07/10/2012 – 18h00
PARIS  (NOVOpress) –  Au fil du temps, Stéphane Bourgoin est devenu le spécialiste des tueurs en série. Les médias se l’arrachent. L’exercice lui monte peut-être à la tête. Le criminologue s’était en effet royalement planté lors de l’affaire Merah en déclarant hâtivement : « Comme avec Anders Breivik, il y a un habillage idéologique. Le choix des victimes, trois hommes d’origine maghrébine, un autre des Caraïbes, ainsi que quatre personnes de confession juive, indique très probablement que le criminel est raciste, antisémite et épouse probablement des thèses extrêmes, néonazies ».

Lire la suite

Richard Millet reçu par Emmanuel Ratier [audio]

Richard Millet reçu par Emmanuel Ratier [audio]

Le 19 septembre de 18h à 19h30 Emmanuel Ratier a reçu Richard Millet, et son éditeur Pierre-Guillaume de Roux, sur Radio Courtoisie pour évoquer en particulier son récent livre « Langue fantôme – suivi d’Éloge littéraire d’Anders Breivik », mais aussi d’autres ouvrages de cet auteur qui vient d’être victime d’une chasse aux sorcières.

Dans le cadre de ce Libre Journal de la Résistance Française participaient également à la discussion les journalistes François Bousquet (Valeurs actuelles) et Pascal Lassalle.

Pour écouter Radio Courtoisie : Paris 95,6 MHz Caen 100,6 MHz Chartres 104,5 MHz Cherbourg 87,8 MHz Le Havre 101,1 MHz Le Mans 98,8 MHz. Pour toute la France, en clair, sur les bouquets satellite Canalsat (canal 179 ou 496) et TNTSAT. Pour le monde entier sur www.radiocourtoisie.fr.

[MEDIA not found]

« Le XXIe siècle ou la tentation cosmopolite » – Entretien avec l’auteur du livre

"Le XXIe siècle ou la tentation cosmopolite" - Entretien avec l'auteur du livre

Entretien avec le Dr Bernard Plouvier, propos recueillis par Fabrice Dutilleul.

Vous abordez dans votre livre des thèmes très divers, tels les origines de l’Homo sapiens, le domaine territorial de la race blanche, dite « caucasienne », les constantes de la société humaines et les variables culturelles, mais également l’ambiguïté du « libéralisme » et du « melting pot » des USA, l’expérience mondialiste et l’économie globale qui permet aux ploutocrates de confisquer les États… Le titre de cette collection « Nouveau siècle, nouveaux enjeux » semble parfaitement s’appliquer au thème de ce livre ?

Nous autres, Européens autochtones, vivons indéniablement une période de « fin de civilisation », qui ressemble à s’y méprendre à celle vécue par les contemporains de la fin de l’Empire romain d’Occident. Cette constatation, assez peu réjouissante, mérite à la fois que l’on établisse un bilan des réalisations anciennes et que l’on apporte quelques réflexions comparatives sur les valeurs qui s’estompent et celles qui émergent.

Au Ve siècle, l’enrichissement général des citoyens de l’Empire romain avait conduit au relâchement de l’effort collectif et deux nouvelles religions moyen-orientales – la chrétienne et celle des adorateurs de Mithra – avaient supplanté le culte des dieux de l’État. De nos jours, la fraction la plus inventive de l’humanité contemporaine s’est lancée dans la course effrénée aux petites joies individuelles, au lieu d’œuvrer comme auparavant pour la collectivité.

Au Ve siècle, le pouvoir spirituel avait asservi puis anéanti la puissance politique. De nos jours, les maîtres de l’économie écrasent les autres pouvoirs : exécutif, législatif, judiciaire, médiatique et même spirituel.

Consommer est devenu le but suprême de l’existence des individus, ce qui comble d’aise les maîtres du « village terrestre » peuplé d’hédonistes (les travailleurs) et de psychopathes (les parasites sociaux).

L’économie globale et la mondialisation de la vie économique et culturelle sont deux notions nées aux USA durant la IIe Guerre mondiale. Du fait de l’implosion des sociétés communistes, elles sont devenues la réalité quotidienne de presque tous les peuples de la planète : rêve pour les uns, cauchemar pour les autres… c’est affaire de sensibilité et d’idéal.

Il est évident que Franklin Delano Roosevelt, le grand concepteur, n’aurait nullement apprécié notre monde où les grands actionnaires des multinationales et des trusts nationaux d’Asie manipulent, du fait de la toute-puissance de l’argent, les pantins de la politique et des media.

Quelle est votre définition du « cosmopolitisme », un mot qui, au XVIIIe siècle, à l’époque des Lumières, représentait le nec plus ultra : cela revenait alors, pour l’élite, à s’informer des autres cultures que celle de son pays d’origine ?

Le cosmopolitisme à la sauce mondialiste équivaut au mixage des cultures et au brassage des populations, de façon à liquider l’option nationale, jugée pernicieuse. L’Europe est ainsi envahie d’extra-Européens, souvent incultes, toujours faméliques et avides, également nantis pour la plupart d’une religion médiévale, c’est-à-dire grosse de l’expression d’un fanatisme anachronique, mais également porteurs d’un racisme revanchard dont l’expression est évidente, sauf pour les pitres qui façonnent l’opinion publique et ceux qui font semblant de nous gouverner.

La propagande mondialiste reflète, c’est évident, les choix de nos maîtres, qui leur sont dictés par leur intérêt. Le grand village terrestre ne doit plus être composé que d’individus qui consomment beaucoup, au besoin à crédit, et pensent gentiment ce qu’imposent les fabricants d’opinion publique.

Dans leur désir d’uniformiser l’humanité, pour augmenter la rentabilité du négoce en facilitant le travail des producteurs, des distributeurs et des revendeurs de biens de consommation, nos maîtres font l’impasse sur de nombreuses données génétiquement programmées de l’espèce humaine, non susceptibles d’éducation ou de rééducation. En outre, il nient allègrement une évidence : la profonde inégalité des êtres humains et des civilisations passées.

Par intérêt également, ils autorisent le développement de conduites sociales aberrantes pour peu que cela leur fournisse un marché lucratif (pornographie, conduites addictives, coutumes alimentaires absurdes conformes à des préceptes religieux antiques ou médiévaux).

Que cela envahisse le continent phare du melting pot, celui des trois Amériques (pour reprendre une expression rooseveltienne), ne nous regarde pas en tant qu’Européens, mais il est grotesque de le tolérer dans notre continent, qui fut le continent civilisateur durant deux millénaires et demi.

Pourquoi ne pas aimer ce monde nouveau, apparu il y a une vingtaine d’années, lors de l’effondrement des sociétés communistes et du triomphe de l’american way of life ?

Dépourvus de culture historique et philosophique, nos nouveaux maîtres créent une société mono-culturelle, multi-raciale parfaitement artificielle, qui ne peut en aucun cas créer une civilisation stable, donc durable, ni innovante au plan intellectuel et spirituel.

L’étude des espèces animales démontre que l’égoïsme et l’individualisme sont nocifs à moyen terme pour l’espèce, mais aussi pour les individus. Sans discipline, sans hiérarchie fondée sur les qualités et les mérites individuels, sans cohésion du groupe fondée sur l’utilité sociale, il ne peut y avoir de sécurité donc de survie, encore moins d’expansion pour l’espèce considérée.

Ce qui effare le plus un observateur européen contemplant la société actuelle est de constater que les Européens de souche ont, par veulerie et par esprit de facilité, renoncé à leur histoire. De la position de civilisateurs de la planète, ils sont passés en un demi-siècle au statut de colonisés, achetant des produits de médiocre qualité et d’infime durée de vie, fabriqués le plus souvent en Asie, et se gavant d’une sous-culture élaborée aux USA et au Japon.

L’étude de quelques grandes civilisations européennes défuntes démontre que l’homogénéité ethnique est l’une des conditions fondamentales de l’implantation, puis du rayonnement d’une civilisation originale. La perte du sens de l’effort collectif, l’incorporation de populations ou de croyances issues d’autres continents sont les conditions idéales pour amener la dégénérescence, puis la mort d’une civilisation, c’est-à-dire l’instauration d’un nouvel « âge des ténèbres ».

On ne peut guère compter sur le milieu des universitaires, où règnent en maîtres le conformisme et le misonéisme, ni sur les media, par définition aux ordres du Pouvoir, pour provoquer une réflexion critique chez nos contemporains, alors même que l’avenir de l’Europe dépend essentiellement de la prise de conscience de l’originalité et de la richesse de leur passé par les Européens de souche, qui seuls doivent décider de l’avenir du continent et de sa race.

Dr Bernard Plouvier – Le XXIe siècle ou la tentation cosmopolite – Edition de L’Æncre, collection « Nouveau siècle, nouveaux enjeux », dirigée par Philippe Randa.

Editions Alan Sutton : au cœur de l’identité des régions, villes et villages de France

Editions Alan Sutton : au cœur de l’identité des régions, villes et villages de France

08/07/2012 – 17h30
SAINT-CYR-SUR-LOIRE (NOVOpress)
– Il y a des maisons d’édition qui devraient être déclarées d’utilité publique. Le cas des éditions Alan Sutton, basées à Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire). Dans la collection « Mémoire en images », cet éditeur consacre des dizaines d’ouvrages à l’identité des villes et villages de France. Parmi les nouveautés : Port-la-Nouvelle, Vannes de 1900 à 1960, Aubervilliers (trois tomes), Nancy d’hier et d’aujourd’hui…

Au fil des pages et des siècles, une identité se dessine : des régions, des traditions, des coutumes françaises et européennes, des lieux de mémoire incontournables (églises chapelles, mairies, écoles, hospices…). Autant de réalités, facteurs d’harmonie et de cohésion, qui rappellent que la France est une terre d’identité multiséculaire.

Cette mise en perspective dépasse le cadre de la commune. Les éditions Alan Sutton consacrent ainsi des ouvrages aux moulins de la Nièvre, à la Côte d’Opale.
Et à la Côte d’Albâtre, à Paris en 100 dates ou encore, proposent 100 photos pour aimer la Touraine. Un riche catalogue, agrémenté de romans et d’études historiques. A découvrir assurément.