Tag Archives: l’Etat islamique

Frédéric Pichon : « L’État islamique renaîtra, sous une forme ou une autre »

15/07/2017 – INTERNATIONAL (NOVOpress)
Pour Frédéric Pichon, avec la mort d’Al Baghdadi et la perte de Mossoul, « l’année 2017 sera celle de la fin de l’État Islamique ». Mais pour lui, l’islamisme et le terrorisme survivront à cette disparition. Extraits.

L’année 2017 sera celle de la fin de l’État Islamique. Né en Irak, il mourra en Irak… et renaîtra en Irak. Mais tandis que les efforts militaires se concentrent sur son cœur mésopotamien, la recomposition de la région qui est en cours annonce des années de soubresauts violents. Une chose est sûre: la question syrienne, le nationalisme kurde, le bourbier irakien et l’influence de l’Iran sont là pour des décennies. On se souvient que Mossoul fut prise en moins de quatre jours durant le mois de juin 2014 par une organisation qui disposait de nombreux soutiens au sein même de la ville. L’armée irakienne, peu aguerrie et surtout prisonnière des choix politiques désastreux du gouvernement al Maliki, apparaît comme une armée d’occupation face à des sunnites, qui depuis 2003, furent non seulement les grands perdants des décisions américaines mais aussi les victimes du sectarisme des nouveaux dirigeants irakiens, désireux de se venger de près de soixante-dix ans d’humiliations et de massacres à l’encontre de la majorité chiite.

(…)

L’État islamique est né dans un moment eschatologique pour ses partisans, il disparaîtra (provisoirement) de manière apocalyptique.
Ensuite, un chef se remplace. Ni la mort de Zarqaoui, ni celle de Ben Laden n’ont entraîné la disparition de leurs organisations respectives (EIIL/ Al Qaida). Mais je voudrais insister sur une dimension que nous avons du mal à prendre en compte en Occident. S’il y eut bien un calife (turc) jusqu’en 1924, en réalité la fonction avait été largement vidée de son sens dès le Moyen-Âge, sous l’action des différences culturelles et linguistiques présentes au sein du monde musulman. Du coup, la proclamation d’Al Baghdadi comme Calife nous est apparue comme désuète, mais constitua en fait une formidable bouffée d’utopie, d’autant que les terres convoitées par ce proto-État ont une résonance eschatologique dans les textes de l’Islam, Coran et Hadiths inclus.

(…)

L’attractivité de l’État Islamique s’appuie sur un triptyque récurrent: régénération, émotion, renonciation. Régénération par le retour sur des terres historiques et apocalyptiques, émotion religieuse et effusions entre ces jeunes hommes qui reconstituent une Oumma concrète et enfin renonciation au style de vie occidental, souvent jugé corrompu et permissif. Les jeunes djihadistes, qui se sentent en opposition avec la société, avec leur famille, marquent leur différence en s’engageant dans un mouvement religieux extrême, critiqué et rejeté par la grande majorité des gens, très médiatisé et très spectaculaire qui les arrache de façon radicale et extrêmement contraignante à leur milieu et à leur mode de vie.


L’État islamique à Mossoul : Retour sur les dates clés

03/07/2017 – IRAK (NOVOpress)
La reprise de la vieille ville de Mossoul ne serait plus qu’une question de jours d’après la coalition.

Retour sur les événements clés : de la conquête de Mossoul en juin 2014 à la reprise de la mosquée Al-Nouri, jeudi dernier, par les forces irakiennes.


Face aux massacres anti‑chrétiens de l’Etat islamique, la France ne réagit toujours pas

L’État islamique décapite deux femmes accusées de sorcellerie

02/07/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Ne sachant plus comment manifester à la face du monde leur amour de la paix et de la tolérance, les membres de l’État islamique ont innové en exécutant dimanche et lundi derniers deux femmes par décapitation. Leurs maris ont subi le même sort. La nouveauté ? Elle est double. Outre le fait que ce mode d’exécution soit appliqué à des femmes pour la première fois, c’est aussi le motif de l’assassinat en lui même qui est nouveau. Il s’agirait rien moins que d’accusations de sorcellerie.
Ceci ne prêterait volontiers qu’à sourire si les conséquences de cet obscurantisme effréné n’étaient pas si sanguinaires et si destructrices.
Dans son intégrisme, l’État islamique s’efforce d’éliminer toute tradition anté-islamique au Proche-Orient. On est bien entendu prié de ne pas faire d’amalgame.


Offensive de l’État Islamique en Égypte, au moins 70 morts

02/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Vague d’attentats contre l’armée égyptienne dans le Sinaï, qui réplique avec l’aviation : l’EI en guerre ouverte contre l’Égypte.

L’Égypte, prochain domino dans le grand jeu de déstabilisation de l’État Islamique ?
C’est ce que donner à penser la grande offensive que le groupe jihadiste a lancée contre des positions de l’armée égyptienne mercredi, qui a fait au moins 70 victimes, soldats et civils confondus.
Tout a commencé par une série d’attaques-suicide et d’attentats contre une quinzaine de barrages militaires dans le Sinaï, fief du groupe Ansar Beït al-Maqdess, la branche de l’EI dans cette région. L’une des attaques, menée avec une voiture piégée contre un check-point au sud de Cheikh Zouweid, près d’Al-Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï, a coûté à elle seule la vie à 15 soldats. Pour un haut responsable militaire égyptien,

C’est la guerre ! Vu le nombre de terroristes mobilisés et l’armement utilisé, (ces attaques sont) sans précédent.

En effet, des affrontements à l’arme automatique et au lance-roquettes ont ensuite opposé djihadistes et militaires, ces derniers devant même faire intervenir l’aviation pour repousser les combattants de l’EI, qui se sont repliés après environ huit heures de combat. L’armée fait état dans un communiqué de 17 soldats tués et de 100 djihadistes abattus.
Lire la suite

Attentat en Isère : “comme si j’avais enfanté un monstre”, confie la mère de Yunes-Sébastien

01/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)


Attentat en Isère : "comme si j'avais enfanté… par Europe1fr

Crédit photo : capture d’écran du site de l’Est Républicain montrant la photo de Yunes-Sébastien V-Z, à qui Yassin Sali a envoyé son selfie macabre


Publié le

Libye : Conquête de Syrte par l’État islamique. Merci BHL !

12/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Profitant du chaos régnant en Libye, l’État islamique avance ses pions en ayant pris le contrôle de la ville de Syrte, situé à 450 km à l’est de Tripoli.

Après avoir pris le contrôle, en mai dernier, de l’aéroport de la ville de Syrte, les djihadistes s’installent donc dans le fief de l’ex-dirigeant Mouammar Kadhafi.

Depuis la chute du colonel Kadhafi en 2011, la Libye a sombré dans une crise politique sans précédent. Pendant ce temps-là, BHL reste droit dans ses bottes même s’il a contribué à installer les islamistes aux portes de l’Europe.

Quand on lui pose cette question : “éprouvez-vous des regrets ?”, le pseudo-philosophe répond :

Aucun. Car Kadhafi c’était, déjà, le chaos. C’était, déjà, l’absence d’Etat. Et c’était, en plus, une dictature féroce. Alors, après, c’est vrai qu’on ne construit pas une démocratie en un jour. Il y faut du temps. De la patience. Cela suppose du sang, des larmes, souvent des retours en arrière. Et la Libye en est, certes, encore à ce stade. Mais regardez la France. Il y a fallu vingt-cinq ans pour conclure 1789. Presque un siècle pour arriver à la République. Alors, j’aurais aimé, bien sûr, que les choses aillent plus vite dans cette Libye à la libération de laquelle j’ai tant oeuvré. Mais qu’un pays délivré de décennies de tyrannie en passe par cette période de trouble et de tumulte était sans doute, hélas, inévitable.


Vu sur Twitter

Islamistes : les futurs Merah et Kouachi passent tous par l’Algérie !

Publié le