L’exploitation des enfants par les clans roms en Europe : l’Allemagne, un cas d’école

L'exploitation des enfants par les clans roms en Europe : l'Allemagne, un cas d'école

Novopress a traduit une enquête du magasine en ligne Focus.de (Ganze Siedlungen wandern nach Deutschland aus), signée Wassilis Aswestopoulos et André Weikard. Source originale : www.focus.de – Photo : Maria, une enfant à la peau très claire, aux yeux bleus et aux cheveux blonds, au sein d’une famille à l’apparence physique pour le moins opposée… Crédit photo : Police grecque DR

Le cas spectaculaire de la petite rom Maria met en lumière un trafic de mineurs qui sont déportés et exploités à travers toute l’Europe par des clans dont le but est d’escroquer les aides sociales.

Des pistes poussiéreuses mènent à des maisons bancales et à des baraquements. La fumée monte des poêles à bois. La misère est chez elle dans le camp grec de Farsala. Ici vivent des roms qui gagnent leur vie en aidant aux récoltes ou en mendiant. C’est là que des policiers firent il y a quelques semaines une découverte plus que surprenante. Lors d’un contrôle de routine, ils découvrirent une enfant à la peau très claire, aux yeux bleus et aux cheveux blonds, au sein d’une famille à l’apparence physique pour le moins opposée. Un test ADN confirma leurs doutes : Christos F. et Elefthéria. D. n’étaient pas ses parents biologiques.

Un soupçon terrible agita alors l’opinion mondiale pendant des jours : les roms avaient-ils volé cet enfant ? Cette victime d’un enlèvement présumé était-elle la preuve de l’existence d’une industrie du kidnapping ? Le cas de Maria se révéla finalement moins dramatique, mais reste néanmoins terrible et bouleversant : il semble bien que des enfants roms soient systématiquement vendus ou troqués, déportés à travers toute l’Europe comme une vulgaire marchandise, par des bandes organisées. Pire encore, ce honteux trafic d’êtres humains se pratique en Europe de l’Ouest au vu et au su des autorités depuis des années.

Lire la suiteL’exploitation des enfants par les clans roms en Europe : l’Allemagne, un cas d’école

Que devient Leonarda ?

Que devient Leonarda ?

11/11/2013 – 10h30
PARIS (NOVOpress) –
Propulsée du jour au lendemain sur le devant de la scène médiatique telle une vedette de téléréalité, Leonarda déprime à Mitroviča. L’adolescente rom albanaise qui tutoie les présidents et veut changer les ministres expérimente à son niveau le silence et l’oubli. La voilà désormais prête pour la Star Academy… Une farce sinistre de plus à ajouter au mandat calamiteux de François Hollande (VIDÉO BFMTV).

Manifestation à Oullins contre la venue de roms albanais (vidéo)

Manifestation à Oullins contre la venue de roms albanais

10/11/2013 – 18h20
LYON (NOVOpress) –
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées en milieu de journée samedi 9 novembre à Oullins (69600), commune située près de Lyon, à l’appel de leur sénateur-maire UMP François-Noël Buffet, pour protester contre la réquisition d’un terrain de la ville par la préfecture pour accueillir 300 roms albanais. La manifestation s’est déroulée dans le calme jusqu’à l’apparition de militants d’extrême gauche, qui ont renversé et blessé une personne âgée en prenant la fuite.

Maire UMP de Saint-Maur : il expulse des roms pour héberger ses SDF

08/11/2013 – 14h00
SAINT-MAUR (NOVOpress) – Pour Libé c’est un salaud, pour beaucoup de Français, c’est un héros. Le Maire UMP de Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne (94), Henri Plagnol, a récemment pris la décision de déloger une famille de roms illégalement installée sur un terrain municipal.

Dans un pays normal respectant des règles normales, cette décision, reflétant une simple application de la loi, devrait (normalement) passer totalement inaperçue. Mais en France – on le voit bien aux accusations à peine voilées des inquisiteurs de Libé – toute expulsion fait polémique et renvoie aux-heures-les plus-sombres etc… L’expulsion doit donc être commentée, expliquée, justifiée et surtout réalisée “humainement”.

Lire la suiteMaire UMP de Saint-Maur : il expulse des roms pour héberger ses SDF

L’autorité du gouvernement affaiblie par ses reculades à répétition

L’autorité du gouvernement affaiblie par ses reculades à répétition

01/11/2013 – 18h00
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Les rétropédalages du gouvernement semblent devenir une habitude : après le revirement sur le projet de taxes sur les plus‑values grâce à l’action du collectif des « pigeons » ; le projet mort‑né de taxe sur l’excédent brut d’exploitation ; l’annulation de la réforme de la taxation sur les PEA et PEL annoncée par voie de presse ou dans un autre domaine le cas Leonarda, ce revirement sur l’écotaxe est une énième manifestation du manque d’autorité du gouvernement.

Lire la suiteL’autorité du gouvernement affaiblie par ses reculades à répétition

En France, mieux vaut être immigré illégal qu’handicapé français

En France, mieux vaut être immigré illégal qu'handicapé français

28/10/2013 -12h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Une récente affaire vient démontrer qu’il vaut mieux être un immigré illégal qu’un Français handicapé, aux yeux du pouvoir.

Jugez plutôt. Une jeune femme lourdement handicapée, âgée de 19 ans, s’est retrouvée dans une situation hélas bien connue des familles d’enfants ou adultes handicapés : elle devait rester chez ses parents qui, physiquement, ne pouvaient pas seuls la prendre en charge. Il n’y avait pas assez de places dans les structures institutionnelles adaptées pour l’accueillir. Il est vrai que l’Etat préfère souvent envoyer les Français handicapés à l’étranger, en Belgique notamment, plutôt que d’assumer son rôle en la matière…

Lire la suiteEn France, mieux vaut être immigré illégal qu’handicapé français

Fabrice Luchini sur Josiane Balasko et la kosovare Leonarda [vidéo]

Un deuxième degré à savourer sans modération.

20/10/2014 – 11h00
PARIS (NOVOpress) –
Dans le journal de 20h de France 2 de jeudi, Fabrice Luchini a donné son interprétation d’être de Gauche, à propos des déclarations indignées de Josiane Balasko sur l’expulsion de la collégienne kosovare Leonarda, expulsion qui déchaine les passions et enflamme médias et partis politiques.

« J’adorerais être de gauche, c’est un souhait. Mais je trouve que c’est tellement élevé comme vertu que j’y ai renoncé ».

Un deuxième degré à savourer sans modération.

Lire la suiteFabrice Luchini sur Josiane Balasko et la kosovare Leonarda [vidéo]

#Leonarda : revue de presse, revue de tweets et photos de famille

#Léonarda : revue de presse

Photo : une famille soudée… les doigts du père dans le soutien-gorge de sa fille… (photo : profil Facebook de Resat Dibrani)


La Tribune de Genève – 19/10/2013 : Révélation – Leonarda forcée de mendier par son père (…) « Les enfants ne fréquentaient que très peu l’école, même s’il les avait inscrits. Il les envoyait mendier. Ils vivaient dans la rue » a-t-il indiqué. (…) « Resat a décidé d’aller en France lorsque la question qu’il puisse perdre la garde de ses filles a été évoquée », a ajouté Primo Ciarlantini : « Les autorités de la ville voulaient prendre la garde de ses filles et leur donner la nationalité italienne, mais il ne pouvait accepter cela ».

Lire la suite#Leonarda : revue de presse, revue de tweets et photos de famille

Le PS en coma dépassé : la preuve par Léonarda

Le PS en coma dépassé : la preuve par Léonarda

19/10/2013 – 15h25
PARIS (NOVOpress avec le Kiosque courtois) –
C’est Stéphane Hessel qui, du haut du ciel — peut‑être — doit être aux anges ! L’indignation a atteint de nouveaux sommets dans notre pays à l’occasion de l’affaire Léonarda (qui peut in fine revenir – seule – en France à l’invitation de François Hollande comme il l’a indiqué dans son allocution de ce samedi…). L’ultragauche des « assoces » immigrationnistes, dont le redoutable Réseau éducation sans frontières, puissamment aidée par les relais médiatiques habituels, s’en est donné à cœur joie. « L’inhumanité absolue », « l’immonde », « les valeurs de la gauche bafouées », « la République en danger », « la rafle du Vel’ d’Hiv’ », « la Shoah », et j’en passe. Mais rappelons les faits :

Rentrés irrégulièrement en France, le 26 janvier 2009, les Dibrani, des Roms soi‑disant kosovars, s’étaient vu refuser leur demande d’asile par l’Office français pour les réfugiés et les apatrides (Ofpra), puis par la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) en 2011. Depuis cette date, ils étaient sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français, confirmée par le tribunal administratif fin janvier 2012 puis par la Cour administrative d’appel fin février 2013. La famille demande alors une régularisation au titre de la circulaire Valls de novembre 2012. Mais comme elle ne répond pas à tous les critères, notamment celui des cinq ans de présence, sa demande est rejetée.

Lire la suiteLe PS en coma dépassé : la preuve par Léonarda