Tag Archives: La République en marche

Triomphe de Macron à l’Assemblée : vers le développement d’actions extra-parlementaires pour se faire entendre ?

13/06/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Dans un entretien accordé au site MSN, Jean Garrigues – historien et spécialiste de l’histoire politique contemporaine –, le triomphe probable des candidats d’Emmanuel Macron est totalement inédit et pose un grave problème de représentativité.

Pour ce professeur à l’Université d’Orléans et à Sciences Po, ce succès est incomparable :

Il n’y a pas d’exemple de majorité aussi vaste sous la Ve République. Avec 70 % des sièges, selon les projections des instituts de sondage, la vague de la République En Marche (REM) est au-dessus de celle des socialistes en 1981 et des vagues bleues de la droite, en 1968 et 1993. Surtout, il y a un découplage entre le pourcentage de voix obtenues au premier tour, 32 %, et la proportion de sièges, estimée à environ 70 %. Compte tenu de l’abstention historique de ce premier tour des législatives, le parti d’Emmanuel Macron obtiendrait cette majorité écrasante avec à peine 16 % des inscrits.

Par ailleurs, Jean Garrigues prévient que le manque de représentativité des patriotes pourrait susciter le développement de manifestations extra-parlementaires :

L’introduction de la proportionnelle se justifie pleinement, notamment par la nécessité de mieux représenter les deux partis d’extrême droite et d’extrême gauche. D’autant que l’électorat d’Emmanuel Macron est plutôt celui de la France qui réussit, urbain, cadres et professions libérales. Qui va représenter la France qui souffre et qui subit les dégâts de la mondialisation? Si elle n’entre pas au Parlement, cette France va s’exprimer de façon extra-parlementaire, dans la rue ou les réseaux sociaux.

Pour lire l’interview dans son intégralité, c’est par ici.

Vers une majorité écrasante pour le président à l’issue du second tour ?

12/06/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
En préambule, il convient de souligner certaines défaites cuisantes. Ainsi, comme un symbole du naufrage du PS, Jean Christophe Cambadélis a été battu dans la 16e circonscription de Paris. De même, Benoît Hamon est éliminé dans la 11e circonscription des Yvelines. De son côté, Marine Le Pen arrive en tête dans sa circonscription du Pas de Calais avec près de 45 % des voix. En outre, dans l’Aisne, le FN est présent dans tous les duels du second tour.

Quelles seraient les conséquences sur la composition de l’hémicycle ?

A l’occasion de cette élection, il est à noter que 7 800 candidats sont en lice. 39 % des députés sortants ne se représentent pas. Cela apporte un renouvellement certain. Si les projections du premier tour se confirment, le parti de la majorité frôlerait la performance de 472 députés obtenus par la majorité de droite en 1993.
Par ailleurs, une formation politique qui n’existait pas il y a deux ans est sur le point de rafler une insolente majorité à l’Assemblée nationale, bouleversant du même coup un paysage politique longtemps figé. Le Palais Bourbon devenant, par la même occasion, une chambre annexe du palais de l’Elysée.

Enfin, à l’issue de ce premier tour, le parti dit de droite « Les Républicains » s’est enorgueilli, via son secrétaire général Bernard Accoyer, d’être à la tête de, je cite : « La deuxième force politique du pays ». L’appel à la mobilisation au second tour des principaux chefs de partis, s’il est suivi, permettra-t-il de faire mentir ces prévisions ?

Macron

Les candidats de Macron vers le grand chelem chez les Français de l’étranger

06/06/2017 – MONDE (NOVOpress) : Impressionnant. Non seulement, dans 10 des 11 circonscriptions des Français de l’étranger, les candidats d’Emmanuel Macron sont arrivés en tête du premier tour des élections législatives, mais dans 8 d’entre elles, ils ont obtenu plus de 50 % des voix ! Seule la participation, extrêmement faible (moins de 20 % de votants), a empêché qu’ils soient déclarés vainqueurs dès le premier tour.

De droite ou de gauche, les députés sortants sont laminés. Par exemple, côté LR, Frédéric Lefebvre (Canada et Etats-Unis) ne recueille que 14,53 % des suffrages. Thierry Mariani (Europe de l’Est, Asie, Pacifique) fait à peine mieux, n’obtenant que 18,78 % des voix, quasiment le même score que celui de l’ancien juge antiterroriste Alain Marsaud (18,89 %) dans la circonscription du Moyen Orient et d’une partie de l’Afrique.

Quant aux candidats de Front national, ils font de la figuration, en fort recul par rapport aux scores réalisés par Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle, comme le montre le tableau ci-dessous.

La République En Marche (LREM), l’étiquette arborée par les candidats de la majorité présidentielle, est d’ores et déjà assurée d’obtenir dix des onze sièges des Français, la seule incertitude portant sur la circonscription d’Israël (qui comprend aussi l’Italie, la Grèce, Chypre et Turquie), où Meyer Habib (UDI) peut encore espérer sauver son siège.

RIchard Ferrand

La République en marche : nouvelle extension du domaine des casseroles

03/06/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Décidément, chaque jour apporte son lot de révélations sur les turpitudes qui agitent la Macronie

Oui, à tel point qu’on a un peu de mal à suivre. Prenons le cas Bayrou, le « M. Propre » du gouvernement, celui qui porte la loi sur la « moralisation de la vie publique ». François Bayrou et le Modem n’en font pas moins l’objet de trois accusations d’emplois fictifs. Deux de ces accusations concernent directement Marielle de Sarnez, la nouvelle ministre des Affaires européennes. L’une d’elles s’appuie sur le témoignage éloquent de Corinne Lepage, dans son livre « Les mains propres », publié en 2014.

Le cas Ferrand est à soi seul un roman

Nouveau tournant dans l’affaire Richard Ferrand : hier, sous la pression de l’association Anticor, le Parquet de Brest décidait d’ouvrir une enquête préliminaire à propos des liens troubles de M. et Mme Ferrand avec les Mutuelles de Bretagne. Il pourrait être suivi par le Parquet national financier, jusque là d’une indulgence curieuse. Rappelons qu’au cours de la campagne présidentielle, Richard Ferrand avait déclaré, je cite : « François Fillon souille tous les élus de France !».

Mais ce n’est pas tout…

Citons pêle mêle : dans son livre « Maman travaille, mode d’emploi », de 2010, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, donne des conseils aux jeunes femmes pour… frauder la Sécurité sociale ! En 2012, Olivier Serva, candidat LREM, qualifiait l’homosexualité d’« abomination ». Que fait le lobby LGBT ? Véronique Avril, autre candidate LREM, loue un appartement à une famille dans un immeuble frappé d’un arrêté de péril, ce qui est tout à fait illégal. Stéphanie Jannin, autre candidate LREM, est visée par une enquête pour prise illégale d’intérêt dans l’affaire de la construction de 63 logements sociaux à Montpellier. Houmria Berrada, autre candidate LREM, a été exclue de l’école des avocats de Lille en 2010 après sa condamnation pour falsification de diplôme. Etc., etc.