Tag Archives: Julian Assange

Julian Assange

Julian Assange accuse la CIA d’avoir produit Al Qaida et Daesh

18/04/2017 – MONDE (NOVOpress) : « La passe d’armes se poursuit entre la CIA et le fondateur de Wikileaks », Julian Assange, rapporte Euronews. Dans un tweet, Julian Assange accuse en effet l’agence de renseignements américaine d’avoir engendré Al Qaida, l’Etat islamique, l’Irak, l’Iran et Pinochet – ce qui n’est pas vraiment un mystère dans ce dernier cas.

Julian Assange répliquait là à Mike Pompeo, le patron de la CIA, qui avait affirmé un peu plus tôt : « WikiLeaks est un service de renseignement hostile non étatique souvent encouragé par des acteurs étatiques comme la Russie.  Ils ne défendent que leur propre célébrité. Leur boussole morale n’existe pas. Leur mission, c’est l‘épanouissement personnel par la destruction des valeurs occidentales. »

Julian Assange est réfugié dans l’ambassade d’Equateur à Londres depuis cinq ans.

Wanted : contenu du traité TPP — Récompense : 100 000 dollars

15/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
100 000 dollars. C’est la récompense qu’offre le site WikiLeaks à qui révélera le « secret le mieux gardé des États-Unis » : les détails de l’accord de partenariat transpacifique (TPP).

« L’heure de la transparence a sonné pour le TPP. Stop aux secrets. Stop aux excuses », écrit Julian Assange, cofondateur de WikiLeaks pour expliquer pourquoi le site offre 100 000 dollars (89 700 euros) à qui révélera le contenu de l’accord de partenariat transpacifique (TPP).
« Cet accord contient 29 chapitres, dont 26 restent secrets », explique WikiLeaks, qui en a déjà révélé trois. Le site mène une opération de financement participatif pour rassembler la somme, dont il manque plus qu’un tiers à récolter à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Dans la stratégie de domination globale des États-Unis, l’économie joue un rôle majeur, surtout sa version libre-échangiste. L’administration Obama négocie ainsi dans la plus grande opacité des traités de libre-échange, entendez « libre » pour les grosses firmes transnationales, sur ses deux rives. Côté Atlantique, l’accord sur le commerce des services (Tisa) et le traité de libre-échange transatlantique (Tafta), de l’autre, c’est le TPP.
Ce projet d’« accord de partenariat transpacifique » est en train d’être négocié dans la plus grande discrétion entre une douzaine d’États situés sur les deux rives du Pacifique, dont les États-Unis, le Canada, le Mexique, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon.
Lui aussi est de plus en plus contesté aux États-Unis même, où les opposants à la toute-puissance des transnationales son nombreux et où le caractère secret des négociations attise la méfiance des Américains, à l’instar de la sénatrice US Elizabeth Warren (Parti démocrate) : « [ils] ne peuvent pas rendre cette négociation publique, car si les Américains voyaient ce qu’il y avait dedans, il y seraient opposés ».

Crédit photo : capture d’écran de la vidéo de WikiLeaks appelant à contribuer au financement participatif destiné à financer la récompense de 100 000 US $