Jérôme Sainte Marie : le grand désarroi du bloc élitaire

Jérôme Sainte-Marie

23/06/2022 – FRANCE (NOVOpress)
Sondeur et politologue, Jérôme Sainte-Marie décrypte les résultats de ces élections législatives, la percée fulgurante du RN, l’avenir du gouvernement Macron et les incohérences de la NUPES.

Un entretien choc, indispensable pour comprendre l’ampleur d’une secousse qui n’a pas fini de provoquer des répliques.


Jérôme Sainte-Marie, sondeur et analyste politique : « Pourquoi une victoire de Marine Le Pen est possible »

marine le pen

01/02/2022 – FRANCE (NOVOpress)
Pour le sondeur et analyste politique Jérôme Sainte-Marie, qui publie Le Bloc populaire aux Éditions du Cerf, « tout est possible, pas probable, mais une victoire de Marine Le Pen est possible ». Visionnaire ? Le dernier sondage IFOP donne la candidate du RN à 46 % des intentions de vote alors que François Mitterrand, quelques mois avant sa victoire en 1981, était à 45 %, rappelle le fondateur de PollingVox, société d’études et de conseil spécialisée dans les enjeux d’opinion.

Pour mieux comprendre le paysage politique français, à quelques semaines de l’élection présidentielle, Jérôme Sainte-Marie livre à Boulevard Voltaire son analyse éclairée d’une vaste culture, sépare l’électorat en deux blocs, l’un élitaire favorable notamment à Macron, l’autre populaire. Et revient sur l’incroyable bouleversement actuel du paysage politique.


Jérôme Sainte Marie : «Trump renverse le système de valeurs de la politique française»

12/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Donald Trump a déjoué les pronostics en battant Hillary Clinton. Pour Jérôme Sainte Marie, cette subversion électorale pourrait délégitimer le libéralisme tant économique que culturel et porter la dynamique de Marine Le Pen.

Pour le dirigeant de Pollingvox, une société d’études et de conseil spécialisée dans les enjeux d’opinion, l’impact le plus fort et le plus durable est celui de la légitimation :

L’hégémonie idéologique américaine perdurera, et de la même manière que l’élection de Ronald Reagan en 1980 avait transformé le débat politique en France et partout ailleurs, celle de Donald Trump modifie le cadre de l’admissible et du concevable. Le rapport à l’immigration est bien sûr un aspect essentiel de sa campagne, comme il le fut pour celle du Brexit. Si l’on considère à l’inverse les déboires électoraux d’Angela Merkel, le message envoyé aux candidats à la prochaine élection présidentielle en France est assez évident. La dynamique portant depuis des années Marine Le Pen en sera naturellement favorisée. Cette légitimation idéologique va bien plus loin, et peut bouleverser notre rapport au libéralisme. Au libéralisme économique d’abord, avec les positions iconoclastes de Donald Trump sur le protectionnisme mais aussi, et ce fut moins remarqué, sur la protection sociale, voire sur les salaires de certains désignés en bouc-émissaires de la finance, les traders. Au libéralisme culturel aussi, car, comme le sociologue Thomas Frank l’a souvent écrit, la focalisation des élites démocrates et universitaires sur les enjeux sociétaux se paie lourdement dans les urnes.