Éléments N° 158 disponible !

16/01/2016 – CULTURE (NOVOpress)

Au sommaire de ce numéro d’Éléments : une interview exclusive de Jacques Sapir, qui interpelle notamment Jean-Luc Mélenchon, un entretien avec Pierre Manent sur la France face au défi de l’islam, une mise en cause de l’art contemporain par Jean Clair, de l’Académie française, et des articles sur le retour de la puissance russe, sur Carl Schmitt et l’état d’urgence, sur les guerres de François Hollande, etc.
Sans oublier le dossier central sur l’avenir et la démondialisation…

Pour Jean-Luc Mélenchon, “la déchéance de nationalité est une honte”

14/01/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Invité sur RTL, Jean-Luc Mélenchon s’est emporté sur la question de la déchéance de nationalité : “La déchéance est une honte, ce n’est pas l’affaire des terroristes, qu’ils les mettent à bouillir si cela leur paraît convenable, rien ne les arrêtera jamais et surtout pas un article du Code pénal“.

Pour l’ancien candidat à l’élection présidentielle :

La déchéance de nationalité créerait de fait “deux catégories de Français avec d’un côté les Français de souche et de l’autre les Français de papier”.


Cinq salariés de chez Air France interpellés

13/10/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Les images avaient fait grande sensation la semaine dernière. Le DRH d’Air France et celui du hub de Roissy quittant une réunion avec les grévistes la veste arrachée et la chemise en lambeaux.

Depuis lors, les commentaires des uns et des autres ont été très nombreux
La majorité de la caste politique critique sans retenue la violence observée ce jour-là. Jean-Luc Mélenchon, chef de file du Parti de gauche a, lui, fait figure d’exception. Il a dénoté la violence silencieuse quotidienne que subissent les employés d’Air France.

Hier matin, cinq salariés soupçonnés d’être les auteurs des violences contre les cadres dirigeants de la compagnie aérienne ont été arrêtés
Les vidéos des chaînes d’information en continu avaient permis d’identifier une dizaine de suspects. Hier, dès l’aube, quatre suspects ont été interpellés à leur domicile et un autre plus tard dans la matinée. Il s’agirait, selon des sources policières, de syndicalistes qui travaillent au sol pour la branche cargo d’Air France, mais ne sont pas élus syndicaux.
Ces employés risquent bien évidemment des licenciements pour faute lourde. Air France devait envoyer les premières lettres préalables à des licenciements dans la journée d’hier. Ils risquent aussi des poursuites pénales.

Des réactions se sont immédiatement fait entendre
La CGT, syndicat auquel appartiennent les cinq interpellés, a dénoncé, je cite : « Une tentative d’intimidation ». Le secrétaire général de la CGT, Didier Fauverte, a annoncé, « Ça ne va pas calmer les choses. Je pense qu’il y aura d’autres salariés appartenant à d’autres syndicats qui seront mis en cause. Tout ça va continuer à faire bouillir la cocotte ».
Certains députés, comme Cécile Duflot, ont pris la défense des syndicalistes.


“Jean-Luc Mélenchon, est-ce que les intégristes catholiques tuent les humoristes ?”

"Jean-Luc Mélenchon, est-ce que les intégristes catholiques tuent les humoristes ?"

28/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Samedi dernier dans l’émission Les grandes questions sur France5, Jean-Luc Mélenchon emploie de nombreuses circonlocutions pour ne pas prononcer le mot d’islamistes ou encore moins de musulmans, à propos des tueries des frères Chérif et Saïd Kouachi et d’Amedy Coulibaly du 7 au 9 janvier.

Eliette Abecassis lui pose alors la question “Est-ce que les intégristes catholiques tuent les humoristes aujourd’hui ?” et ajoute “Il s’agit bien de l’intégrisme musulman”.

Immigration : “Vous comptez tuer des gens ?”, demande Jean-Luc Mélenchon à Éric Zemmour

Eric Zemmour dédicacera ses ouvrages le 10 décembre à Nantes

13/12/2014 – FRANCE (NOVOpress)
Lors du débat qui les a opposés vendredi 12 décembre, Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon sont apparus logiquement divisés sur les questions liées à l’immigration.
Si pour Jean-Luc Mélenchon, “la France est une machine à fabriquer du citoyen”, Éric Zemmour considère en revanche que “de plus en plus de Français ont le sentiment de ne pas être en France”. “L’immigration est un sujet majeur pour les Français, a-t-il affirmé. Et l’immigration est liée à la laïcité. Pour les musulmans, les règles de la religion passent avant celles de la société et c’est incompatible avec la République”, a-t-il ajouté.

“On a toujours connu ce problème des pratiques religieuses ostentatoires et diviseuses”, a rétorqué Jean-Luc Mélenchon, rappelant que “l’explosion démographique n’est pas un danger ni une abomination”. “Qu’est-ce que vous comptez faire ?, a-t-il demandé à son interlocuteur. Vous comptez tuer les gens ? Les empêcher d’avoir des gosses ?”.



"Vous comptez tuer des gens, les empêcher de… par rtl-fr

Jean-Luc Mélenchon : “Les immigrés cotisent plus qu’ils ne touchent dans notre pays”

Jean-Luc Mélenchon : "Les immigrés cotisent plus qu'ils ne touchent dans notre pays"

13/11/2014 – PARIS (via RTL)
Ne comprenant décidément pas pourquoi l’électorat populaire refuse de voter pour lui, Jean-Luc Mélenchon a continué à défendre de manière irrationnelle l’immigration. Interrogé hier par Jean-Michel Apathie, Jean-Luc Mélenchon a osé affirmé “Les immigrés cotisent plus qu’ils ne touchent dans notre pays”. Allant même jusqu’à affirmer que ce sont les immigrés qui sauvent notre modèle social. Un délire infirmé par nombre d’études sérieuse, publiées notamment par la fondation Polémia. Ensuite, Jean-Luc Mélenchon s’est livré à son activité préférée, à savoir accuser les journalistes de faire le jeu de Marine Le Pen.

Crédit photo Une : Pierre-Selim via Wikipédia (cc).

Jean-Luc Mélenchon : “A la fin, ça se terminera entre Mme Le Pen et nous”

Jean-Luc Mélenchon : "A la fin, ça se terminera entre Mme Le Pen et nous"

10/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – Le Nouvel Observateur a interviewé Jean-Luc Mélenchon à l’occasion de la sortie de son livre « l’Ere du peuple ».

Jean-Luc Mélenchon : “Hollande a désarmé et démoralisé [l’électeur de gauche]. A présent, les gens concluent : “La gauche et la droite, c’est pareil.” […] Aujourd’hui, il n’y a qu’un segment de l’opinion en dynamique : l’extrême droite.”
Le FN est devenu le premier parti ouvrier parce que “pour les hiérarques du PS, les prolos sont des nuls. Seule compte une bobocratie d’ailleurs mythique.”

“A la fin ça se terminera entre Mme Le Pen et nous.”

Pour lire l’interview sur internet.

Jérôme Kerviel, invité vedette de la Fête de l’Humanité et idiot utile du Front de gauche ?

[Lu sur Internet] Ecœuré, dépité, Mélenchon veut… aller se coucher ! – par Joris Karl

[Lu sur Internet] Ecœuré, dépité, Mélenchon veut… aller se coucher ! - par Joris Karl

24/07/2014 – PARIS (via Boulevard Voltaire)
Comme après une grosse « teuf » qui a mal tourné, Jean-Luc [Mélenchon, note de Novopress] est cassé. Grave. À un point que vous n’imaginez pas. Il l’a dit dans la presse, sur les radios, Merluche n’a qu’une envie : « Bailler aux corneilles » !

(…)

Quand Borloo démissionne, soyons clairs, personne en France ne voit la différence. Car Borloo ne représente quasiment rien politiquement. Mais la Merluche qui s’en va, comment va-t-on faire peur aux enfants polissons désormais ?

Lire la suite[Lu sur Internet] Ecœuré, dépité, Mélenchon veut… aller se coucher ! – par Joris Karl

Pour Jean-Luc Mélenchon « la question ethnique se substitue à la question sociale »

29/05/2014 – BORDEAUX (NOVOpress/Infos Bordeaux)
Député européen sortant, Jean-Luc Mélenchon se présentait de nouveau devant les électeurs du Sud-Ouest. Déçu par son faible score (8,9%), qui lui assure cependant sa réélection au parlement européen, ce dernier était l’invité du plateau de France 2, afin de commenter les résultats nationaux, et particulièrement celui du Front national.

L’analyse de l’ancien sénateur socialiste est claire. Le succès du Front national est principalement lié à l’immigration : « Désormais, à la question sociale, est substituée la question ethnique et la question religieuse ». Cette vision est confirmée par un sondage de l’IFOP sur les motivations du vote FN. Pour 88% des électeurs Front national, le problème de l’immigration a été déterminant dans leur choix.

Brice Teinturier, qui dirige l’institut de sondages Ipsos confirme « la 1ère motivation du vote FN est l’immigration, juste avant le pouvoir d’achat à 30% ». Les Français prennent enfin conscience du “grand remplacement” théorisé par Renaud Camus, et qu’ils ressentent au quotidien.

Crédit photo : Marie-Lan Nguyen, via Wikipédia, (cc).