[Lu sur le Net] “Remigration” : un nom “barbare” pour le projet des Identitaires

[Lu sur le Net] "Remigration" : un nom barbare pour le projet des Identitaires

10/11/2014 – PARIS (via Boulevard Voltaire)
Le 15 novembre se tiendront à Paris les Assises de la remigration. Un nom inconnu de l’Académie française et même de Wikipédia, une appellation barbare qui veut pourtant bien dire ce qu’elle veut dire. Il s’agit d’une politique très très incorrecte qui envisage de renvoyer chez eux le surplus d’immigrés, à commencer bien entendu par les clandestins et les chômeurs venus chez nous trouver du travail et qui, n’en trouvant plus ou pas, n’ont aucune vocation à rester.

Cette remigration dont Marine Le Pen vient de parler dans sa dernière conférence de presse, sans oser en prononcer le nom, est une idée du Bloc identitaire qui, lentement, très lentement, fait son chemin, notamment sur la Toile. Bien que le directeur du FNJ Gaëtan Dussausaye dénie le terme de Grand Remplacement, il considère que la remigration pourrait commencer par se faire en vidant les prisons et en renvoyant chez eux tous les criminels qui y sont enfermés.

Participeront à ces Assises des personnalités aussi différentes que Jacques Bompard, Philippe Conrad, Jean-Yves Le Gallou, Guillaume Faye. Ils discuteront des 26 mesures proposées par le Bloc pour que cette remigration se fasse dans les meilleures conditions d’humanité possibles.

Cette remigration dont Marine Le Pen vient de parler dans sa dernière conférence de presse, sans oser en prononcer le nom, est une idée du Bloc identitaire qui, lentement, très lentement, fait son chemin, notamment sur la Toile

Car il s’agit de limiter la présence sur notre sol de centaines de milliers d’immigrés et d’enfants d’immigrés qui sont tout de même, selon les statistiques de l’INSEE d’octobre 2012, un peu plus de 12 millions (eh oui !), afin de réduire au maximum le risque du mal-vivre ensemble ainsi que celui d’un djihad de grande ampleur, « le lien immigration-islam-dhijad étant limpide » selon les mots de Clément Martin, conseiller fédéral à Génération identitaire.

Lire la suite[Lu sur le Net] “Remigration” : un nom “barbare” pour le projet des Identitaires

Jacques Bompard participera aux Assises de la Remigration le 15 novembre 2014 à Paris

04/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Après Jean-Yves Le Gallou, Renaud Camus, Damien Rieu et Philippe Conrad, la liste des intervenants aux Assises de la Remigration, organisées par le Bloc identitaire, s’allonge avec la présence annoncée de Jacques Bompard, un adversaire résolu de l’immigration massive et partisan d’une remigration pacifique et concertée.

Engagé depuis sa jeunesse dans le combat national, Jacques Bompard est aujourd’hui député-maire d’Orange (Vaucluse) et président de la Ligue du Sud. Tant dans son expérience d’élu local qu’au sein de l’Assemblée Nationale Jacques Bompard depuis des années fait face aux conséquences du remplacement de population.

Assises remigration JB_pt

Crédit photo Une : DR

Nicolas Dupont-Aignan, Jacques Bompard et les Identitaires

Nicolas Dupont-Aignan, Jacques Bompard et les Identitaires

09/05/2014 – PARIS (NOVOpress) – Dans le supplément de Canal+, Maïtena Biraben interroge Nicolas Dupont-Aignan sur ses rapports avec Jacques Bompard. Elle lui répète deux fois à 30 secondes d’intervalle que c’est un homme “proche des Identitaires”, ce qui semble être pour elle un critère fondamental !

Nicolas Dupont-Aignan lui répond “Bompard il a rien fait de mal, il est de droite, il est maire d’une ville, il est réélu triomphalement à chaque fois.”

Florian Philippot veut la déchéance de la nationalité pour les jihadistes français (vidéo)

Florian Philippot veut la déchéance de la nationalité pour les jihadistes français (vidéo)

https://www.youtube.com/watch?v=JQ4CsllSPgQ

21/04/2014 -PARIS (NOVOpress)
Interrogé ce matin par Apolline de Malherbe pour RMC et BFMTV, Florian Philippot, vice-président du Front national, a notamment affirmé qu’il fallait retirer la nationalité aux jihadistes français actuellement en Syrie.

Florian Philippot reprend ainsi les propositions du Bloc identitaire, que le député Jacques Bompard avait déjà relayées.

Djihadistes “français” : Jacques Bompard relaie la proposition des Identitaires et interroge le gouvernement

Djihadistes "français" : Jacques Bompard relaie la proposition des Identitaires et interroge le gouvernement

14/04/2014 – PARIS (NOVOpress)
Début avril, le Bloc Identitaire lançait une campagne afin de déchoir de notre nationalité les centaines de musulmans djihadistes partis faire la guerre en Syrie. En effet, plus de 700 de ces “Français”, ayant parfois conservé la nationalité de leur pays d’origine, ont montré par leur engagement que pour eux il n’existait qu’une patrie, l’oumma, la communauté mondiale musulmane.

La déchéance de nationalité est possible de par la loi française. Le cas des djihadistes correspond parfaitement à ce cadre juridique.

L’initiative lancée par le Bloc Identitaire est d’ores et déjà relayée à l’Assemblée nationale par le député Jacques Bompard qui vient de s’emparer de la proposition des identitaires en posant une question écrite au gouvernement (ci-dessous, en exclusivité pour Novopress).

Une fois encore, fidèle à son rôle d’aiguillon idéologique, l’action du Bloc Identitaire a permis de mettre en branle un mouvement qui traverse l’ensemble des droites.


Ministère interrogé : INT – Ministère de l’intérieur

Question n° 15-00383

M. Jacques Bompard alerte M. le ministre de l’intérieur sur les menaces inquiétantes du retour des djihadistes français de Syrie. M. Manuel Valls en janvier 2014, alors ministre de l’Intérieur, estimait que 700 Français se seraient enrôlés dans les troupes rebelles en Syrie. La menace est réelle que ces terroristes perpètrent à leur retour des attentats sur le sol français. Les articles 25 et 25-1 du Code Civil permettent la déchéance de nationalité d’une personne s’étant livré « à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France », s’étant « produits antérieurement à l’acquisition de la nationalité française ou dans le délai de dix ans à compter de la date de cette acquisition ». M. Jacques Bompard demande à M. Le ministre de l’Intérieur de déchoir de la nationalité française tous les combattants français partis accomplir la « guerre sainte » en Syrie, remplissant les conditions prévues aux articles susvisés, au nom de la protection de l’ordre public.

Dans le Vaucluse, le modèle Bompard a convaincu de nouvelles communes

Dans le Vaucluse, le modèle Bompard a convaincu de nouvelles communes

03/04/2014 – ORANGE (NOVOPress via le Bulletin de réinformation)
La Ligue du Sud, parti animé par Jacques Bompard, étend son influence locale. Elu maire d’Orange pour la première fois en 1995, Jacques Bompard est régulièrement largement réélu dès le premier tour. Son épouse Marie‑Claude Bompard, elle aussi a été confortablement réélue, à la tête de la commune de Bollène, en duel face à la gauche.

Une troisième ville a suivi le mouvement : Philippe de Beauregard, un proche collaborateur de Jacques Bompard a été élu en triangulaire à la tête de la commune de Camaret-sur-Aigues. Enfin, une autre ville du Vaucluse a donné ses suffrages au Front national : il s’agit du Pontet, également remporté en triangulaire.

La Ligue du Sud prospère sur le terrain de la gestion financière rigoureuse et de l’attractivité économique locale. Eprouvé à Orange, ce modèle a su convaincre de nouvelles municipalités et fait tache d’huile. Ce succès est aussi facilité par la bonne entente entre Jacques Bompard et les responsables locaux du Front national.

Mairies gagnées par le FN en 95 et 97 : une excellente gestion

Mairies conquises par le FN en 95 et 97 : une bonne gestion

29/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
La classe politico‑médiatique nous le répète à l’envi : la gestion par le Front National des mairies gagnées en 95 et 97 aurait été catastrophique

Et une fois de plus, la classe politico‑médiatique ment ! « Un mensonge répété dix fois reste un mensonge ; répété dix mille fois il devient une vérité » a écrit un chancelier allemand des années 30 dans un ouvrage resté célèbre. Une analyse sérieuse de la gestion de ces communes et de leur bilan montre que toutes auraient mérité le triple A ! Prenons la ville d’Orange, conquise en 95, sous le bannière FN, par Jacques Bompard (photo), et toujours dirigé par ce dernier. Lorsque l’équipe Bompard accède à la mairie, la dette par habitant s’élevait à 1.462 €. Dès son premier mandat, Jacques Bompard réussit le tour de force de la ramener à 79 € par habitant : 20 fois moins qu’à Carpentras ou à Cavaillon, 40 fois moins qu’en Avignon ! Et ce n’est qu’un des aspects d’un bilan remarquable : les Orangeois viennent d’ailleurs de reconduire leur maire, dès le premier tour, pour son 4e mandat, avec plus de 60 % des voix.

D’autres exemples ? Vitrolles, Marignane, Bollène : l’analyse des ratios financiers entre 97 et 2001 montre l’ampleur du redressement accompli en un seul mandat dans ces villes, et cela sans diminution des investissements. Reste le cas de Toulon. Mais là aussi, au‑delà d’une polémique savamment entretenue par les médias du système — et assez artificielle si on la compare aux affaires autrement plus graves qui ont éclaboussé autant le PS que l’UMP — le bilan financier est largement positif, comme l’a constaté un rapport de la Chambre régionale des comptes portant sur la période 95‑2005.

Alors pourquoi le FN ne défend‑il pas mieux le bilan de ces maires ?

Lire la suiteMairies gagnées par le FN en 95 et 97 : une excellente gestion

Immigration-Référendum : Oskar Freysinger, Jacques Bompard et Renaud Camus premiers soutiens à la manifestation du 9 mars

Immigration-Référendum : Oskar Freysinger, Jacques Bompard et Renaud Camus premiers soutiens à la manifestation du 9 mars

27/02/2014 – PARIS (via le Bloc identitaire)
Quelques jours après la votation suisse, impulsée par l’Union Démocratique du Centre (UDC), sur le contrôle de l’immigration, Riposte Laïque et Résistance républicaine ont lancé un appel à manifester, le dimanche 9 mars, à 14 heures, place Denfert Rochereau, pour demander un referendum sur l’immigration.

Parmi les premiers soutiens, Oskar Freysinger de l’UDC (photo) a fait savoir qu’il ferait son possible pour être présent. Un soutien de taille quand on sait que le conseiller d’Etat du Valais est l’un des principaux artisans de la victoire du Oui dans le référendum pour l’arrêt de l’immigration massive en Suisse. Jacques Bompard, député-maire d’Orange, auteur d’un projet de loi, avec Gilbert Collard, sur la possible organisation, en France de référendums d’initiative populaire, a également fait connaître son soutien à l’initiative. L’écrivain Renaud Camus, président du Parti de l’In-nocence et inventeur du concept du “Grand Remplacement”, sera également présent.

Lire la suiteImmigration-Référendum : Oskar Freysinger, Jacques Bompard et Renaud Camus premiers soutiens à la manifestation du 9 mars

Robert Ménard : “Le fil conducteur de ma vie : me battre pour la liberté d’expression de tous”

Robert Ménard : "Le fil conducteur de ma vie : me battre pour la liberté d’expression de tous"

21/12/2013 – 16h00
BEZIERS (NOVOpress) –
Défenseur acharné de la liberté d’expression, que ce soit au sein de Reporters sans frontières ou dans d’autres cadres, journaliste poil à gratter victime de la bien-pensance, Robert Ménard a décidé de se jeter dans l’arène politique en se présentant à la mairie de Béziers. Novopress l’a rencontré à cette occasion.

Vous avez accepté de présider le “comité de soutien aux 4 de Poitiers”, ces 4 jeunes militants identitaires mis en examen et placés sous un régime de contrôle judiciaire strict leur interdisant toute activité politique notamment depuis l’occupation du chantier de la mosquée de Poitiers en octobre 2012. Pour vous, cette démarche s’inscrit-elle d’une certaine manière dans la continuité de vos engagements passés au service de la liberté d’expression ?

Tout à fait. En acceptant de présider ce comité de soutien, il ne s’agissait pas dans mon esprit d’acquiescer à l’initiative des militants identitaires mais de protester contre le sort qui leur était réservé. Et surtout de m’élever contre le « deux poids deux mesures » qui caractérisait, une fois de plus, le traitement par la justice de militants classés par elle à l’extrême droite. Je vous rappelle qu’à la même époque, les Femen, qui s’étaient introduites dans Notre–Dame de Paris et avaient endommagé les nouvelles cloches, n’avaient pas fait l’objet du moindre contrôle judiciaire… Je suis révolté contre ces différences d’attitude des magistrats selon qu’il s’agisse de militants dont ils partagent ou non les engagements.

Vous avez raison, c’est au fond le fil conducteur de ma vie : me battre pour la liberté d’expression de tous, quels qu’ils soient, que j’approuve ou non leurs choix et leurs idées. Je l’ai fait pendant 23 ans à la tête de Reporters sans frontières. C’est pour cela que nous avons créé, avec Dominique Jamet, le site Boulevard Voltaire. S’y expriment des personnes avec lesquelles je suis en profond désaccord. Mais j’aime à les lire et à polémiquer avec elles si nécessaire… Seules limites à cette liberté de dire et d’écrire : les appels à la violence et les attaques ad hominem. Pour le reste, c’est carte blanche…

Lire la suiteRobert Ménard : “Le fil conducteur de ma vie : me battre pour la liberté d’expression de tous”

Mardi 22 octobre à Tours, conférence de Jacques Bompard pour le Cercle Jean Royer

Mardi 22 octobre à Tours, conférence de Jacques Bompard pour le Cercle Jean Royer

19/10/2014 – 20h40
TOURS (NOVOpress) –
Mardi 22 octobre, à Tours, Jacques Bompard, député-maire d’Orange (Vaucluse), tiendra une conférence à l’invitation du Cercle Jean Royer. Rendez-vous à partir de 20 heures au Grand Hôtel, place du Général-Leclerc, à partir de 20 heures. Participation aux frais : 5 euros. Infos : cerclejeanroyer@gmail.com

Prêtre lynché par une bande de racailles à Avignon : « Le vivre ensemble qui est en question »

Prêtre lynché par une bande de racailles à Avignon : « Le vivre ensemble qui est en question »

17/05/2013 – 08h00
AVIGNON  (NOVOpress) – Lundi soir, le père Grégoire, de la Communauté de Saint Jean, dans la cour du centre Paroissial du quartier Saint Ruf d’Avignon, a été lynché par quatre racailles qui voulaient lui voler son téléphone portable. Il est encore en vie, mais sérieusement défiguré (photo).

Lire la suitePrêtre lynché par une bande de racailles à Avignon : « Le vivre ensemble qui est en question »

Colloque du Siel : l’intervention de Pierre-Louis Mériguet (Vox Populi) largement applaudie

Colloque du Siel : l'intervention de Pierre-Louis Mériguet (Vox Populi) largement applaudie

29/01/2013 – 15h30
PARIS (NOVOpress) –
Intervenant hier lors du colloque organisé par le Siel de Paul-Marie Coûteaux à l’Assemblée nationale – en présence notamment de Jacques Bompard –, Pierre-Louis Mériguet de Vox Populi a rencontré un large succès, à tel point que son allocution a été largement applaudie et ce de nombreuses fois.

Lire la suiteColloque du Siel : l’intervention de Pierre-Louis Mériguet (Vox Populi) largement applaudie

Fabrice Robert entendu par la police suite à une plainte de SOS Racisme

Fabrice Robert entendu par la police suite à une plainte de SOS Racisme

12/12/2012 — 14h00
PARIS (NOVOpress) —
Les ligues de vertu antiracistes ne lâchent jamais leur proie. Pour preuve, Fabrice Robert a été convoqué ces jours derniers suite à une plainte déposée par SOS Racisme. Il a été entendu en tant que directeur de publication de Novopress pour avoir diffusé en 2009 un communiqué  de la Ligue du Sud de Jaques Bompard, député-maire d’Orange. Communiqué qui n’a pas plu à SOS racisme.

Lire la suiteFabrice Robert entendu par la police suite à une plainte de SOS Racisme