Émeute à Calais

10/11/2015 – FRANCE (Présent 8480)

Seize : c’est le nombre de policiers blessés qu’a déploré officiellement la Préfecture du Pas-de-Calais, au lendemain des violents affrontements qui ont opposé plusieurs centaines de clandestins de la « jungle » aux forces de l’ordre dans la nuit de dimanche à lundi. Des heurts d’une gravité sans précédent, qui font craindre aujourd’hui le pire aux syndicats de police, témoins depuis des semaines de la dégradation de la situation à Calais.
8480-Une
« On est inquiets »

À l’origine de ces affrontements, les tentatives répétées par plusieurs centaines de clandestins de ralentir le trafic sur la rocade portuaire de Calais pour prendre d’assaut les véhicules y circulant. Une situation qui a contraint les CRS, victimes d’abondants caillassages, à recourir à de nombreux tirs de flash-balls et à employer « presque 300 grenades » lacrymogènes pour réussir, après plusieurs heures de lutte et l’arrivée de renforts, à repousser ces hordes de migrants.
Rappelons que, la semaine dernière déjà, des groupes de clandestins s’en étaient pris violemment aux agents postés sur la rocade, contraignant ainsi les policiers à tirer des dizaines de grenades pour ramener le calme dans la zone.
Mais avec 16 policiers blessés, l’affaire est cette fois bien plus grave, et inquiète beaucoup les syndicats de police qui redoutent des émeutes massives à Calais. En effet, rapportait au Figaro un agent présent samedi sur le terrain, « le plus surprenant, c’est que, lorsque les CRS en renfort ont mis pied à terre, ce sont les migrants qui ont chargé ! Et ça, c’est totalement inédit à Calais ». De son côté, Gilles Debove, du syndicat SGP Police-FO, expliquait : « C’est la première fois que c’est aussi violent et qu’on a malheureusement autant de collègues blessés (…). On est inquiet, si un jour on a une révolte au sein du camp, ça va être la folie »…

Bientôt l’armée ?

Il faut dire qu’avec ses 6 000 clandestins venus d’Afrique de l’Est, du Moyen-Orient ou encore d’Afghanistan, la « jungle » de Calais est devenue une véritable bombe à retardement. Les heurts sanglants entre groupes ethniques y sont quotidiens, sans parler des trafics et agressions de toutes sortes. Une situation devenue tellement ingérable que le maire LR de Calais, Natacha Bouchart, a demandé, en octobre dernier, le renfort de l’armée. En effet, a-t-elle expliqué sur RMC, « à partir du moment où nous avons une ville de 6 000 personnes à côté de chez nous, dans laquelle nous ne savons pas ce qui se passe, il ne serait pas inopportun (…) que l’armée puisse venir surveiller, rassurer, peut-être aussi démanteler certains réseaux qui peuvent exister ».

Franck Delétraz

Le fiasco syrien

09/11/2015 – MONDE (NOVOpress)
Depuis plusieurs années, pour ne pas dire quelques décennies, la voix de la France est inaudible sur la scène internationale. Muselée par sa soumission aux volontés de Washington, Paris perd lentement mais sûrement son influence passée. Le fiasco syrien en est un bon exemple.

La Syrie était un pays stable avant que les Occidentaux ne décident au nom d’une moralité dévoyée de plonger cette nation dans une effroyable guerre civile, communautaire et religieuse. Le régime laïc baasiste réussissait, malgré ce qu’en disent ses détracteurs actuels, à faire vivre ensemble des communautés très différentes les unes des autres.
Dans un pays à majorité musulmane, il réalisait la prouesse d’assurer les mêmes droits à tous les citoyens syriens quelque soit leur confession. Avec l’Irak de Saddam Hussein, c’était la nation proche orientale dans laquelle les chrétiens pouvaient vivre leur foi dans la plus grande sécurité. Le grand malheur du régime de Bachar El-Assad fut d’être un allié inconditionnel de l’Iran face à l’Arabie saoudite et de préférer la Russie de Poutine à l’Amérique de Bush et d’Obama.
Depuis la Guerre froide, la Syrie fut un point d’appui pour l’ancienne Union soviétique et ce rapport privilégié entre Damas et Moscou ne s’est jamais effrité avec le temps. Désormais, la Russie, pour défendre ses intérêts, intervient énergiquement contre les islamistes en Syrie et les Occidentaux ont fait mine, pendant quelques jours, d’être scandalisés par les actions militaires russes !
Ceci démontre une incapacité chronique à ne pas voir le monde tel qu’il est.

Lire la suiteLe fiasco syrien

Des Padamalgam/ Kazisolé/ Déséquilibrés attaquent 3 touristes allemands à Fez au Maroc

05/11/2015 – MONDE (NOVOpress)
Trois touristes attaqués au couteau et au tournevis à Fez, au Maroc, un coup dur pour l’une des principales ressources du pays, le tourisme. L’acte des Padamalgam / Kazisolé / Déséquilibrés / loups solitaires n’a pas été revendiqué… 

L’incident a eu lieu vendredi après-midi dans le quartier Talaa Lakbira, un quartier touristique de la ville. Une vidéo postée sur Facebook montre les trois victimes gravement blessées et couvertes de sang après avoir reçu de nombreux coups de couteau ou de tournevis.

Les attaquants ont été arrêtés par la foule, la police ne privilégie aucune piste et les médias sont tous restés très silencieux sur cette dramatique agression.
Le tourisme est extrêmement important pour l’économie du Maroc. La nation nord-africaine de 32 millions d’habitants est généralement considérée comme sûre, et des incidents tels que ceux-ci sont censés être rares, ont rappelé les autorités locales.


https://www.youtube.com/watch?v=X6kZpzpBl4s&feature=youtu.be


 

Pour contrer l’islamisme, Pierre Manent a une solution : plus d’islamisation !

28/10/2015 – CULTURE (NOVOpress)
Célébré par tous les médias officiels, le dernier livre de Pierre Manent « Situation de la France » est pourtant un mélange explosif de naïveté profonde et de renoncements graves. À sa lecture, on hésite à propos de l’auteur entre la bêtise aveugle ou l’inconscience caractérisée.

Le nouveau livre de Pierre Manent « Situation de la France » fait actuellement l’objet d’un foisonnement de commentaires dans la sphère intellectuelle. Cherchant à dresser un état des lieux de la société multiculturelle française, ce philosophe vient de publier très récemment un essai éminemment politique sur l’épineuse question des musulmans en France. Il part d’un constat juste : l’intégration des musulmans à la société française est ratée. L’objet de son livre est de proposer des portes de sortie à cette crise dont les effets sont chaque jour plus voyants (et violents).

Célébré par Le Point qui y voit un livre « audacieux », La Croix qui considère ces réflexions comme un « apport important à la discussion » ou La Vie qui y voit « un réalisme politique », quand il ne s’agit pas des Inrocks parlant d’un essai « stimulant » ou même du Figaro qui y voit l’écrit « le plus profond de la littérature post-charliste », nombreux sont ceux, à gauche comme à droite, qui ne tarissent pas d’éloges à son égard.

Pourtant, une lecture de l’ouvrage et des propos de l’auteur dans divers entretiens entraînent rapidement une douche froide. En effet, au-delà du constat de base évident, les propositions de Pierre Manent s’avèrent d’une naïveté confondante, paradoxalement sous couvert de pseudo-réalisme. Selon lui, chercher à faire de la laïcité une arme contre la pratique religieuse musulmane est un échec. Plutôt que de « forcer » les populations de confession islamique à s’intégrer, celui-ci propose une solution « novatrice » : il faut faire « un compromis avec les musulmans ». Détaillant ses propositions, il écrit que « notre régime doit céder, et accepter franchement leurs mœurs puisque les musulmans sont nos concitoyens ». Mais attention, n’allez pas croire que cette soumission se fait sans contrepartie : il leur demande en échange de faire cesser « leurs liens de dépendance financière et intellectuelle avec les pays étrangers » et bien sûr tout de même de renoncer au djihad et à la burqa. On reste bouche bée.

Lire la suitePour contrer l’islamisme, Pierre Manent a une solution : plus d’islamisation !

Xavier Raufer sur l’islamodélinquance : «c’est dans cette population là que se trouvent les bombes humaines qui sont capables de tuer à la minute»

25/10/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Xavier Raufer est un criminologue reconnu depuis de nombreuses années, aussi, quand il parle de l’explosion de la délinquance et en particulier de l’islamodélinquance, il mérite d’être écouté. Son expérience et son expertise rendent son propos d’autant plus inquiétant. L’entretien qu’il a donné à Boulevard Voltaire mérite le détour.

Interrogé au sujet des nouveaux outils de mesure de la délinquance proposés par le gouvernement, Xavier Raufer répond :

On est dans la communication et dans le pipeau. Ce qui compte, c’est l’aggravation réelle des crimes réels […] ceux que ça affecte le plus gravement c’est ce qu’on appelle la France périphérique […] c’est 58 % de la population. […] Vous allez sur le site d’un journal de province et vous regardez les faits divers. Et là, vous allez voir, stupéfait, 5000 vues, 6000 vues, vous imaginez le nombre de personnes que ça choque, que ça inquiète ou que ça traumatise. Là, je peux vous dire […] vous avez une poche de grisou qui est en train de gonfler et un jour, il y aura une explosion.

Parlant du terrorisme, le criminologue point du doigt les islamodélinquants

Il n’y a plus de terroristes, il n’y a plus de criminels, il y a le deux en même temps. Depuis Mohamed Merah en 2012, tous ceux en France qui ont tué sont des hybrides.
c’est dans cette population-là que se trouvent les bombes humaines qui sont capables de tuer à la minute.