Tag Archives: islamistes

Le musulman Tahir Javed, 5e plus grand donateur de Hillary Clinton

Source : Boulevard Voltaire
La candidate de Wall Street est allée rendre visite à une communauté d’intérêts encore plus particuliers…

Après avoir observé, sur les chaînes américaines, les discours de Hillary Clinton, j’y voyais des jeunes filles voilées en arrière-plan, ce qui me serrait les tripes, je l’avoue. L’islam visible, revendiqué par l’accoutrement d’enfoulardées… Là aussi, me dis-je avec désespérance ! Je précise que je n’ai rien contre les religions, mais que je suis une farouche opposante à l’islam de conquête, un système politique totalitaire. Nulle autre idéologie n’avance comme l’islam. Par tous les moyens. Utilisant notre démocratie à son avantage, par la violence et la terreur, la conquête avance sans résistance et surtout et avant tout, parce qu’elle bénéficie de la complicité de la gauche dans le monde occidental.
Lire la suite

La jeune fille et le serpent

03/03/2016 – MONDE (NOVOpress)
On peut penser ce que l’on veut du candidat Républicain à l’élection présidentielle américaine, mais il fait saluer son art de la parabole. La fable de la jeune fille et du serpent en dit plus long sur l’invasion migratoire de l’Europe que bien des discours.

Publié le

Persécution des réfugiés chrétiens : même dans la jungle

Source : Boulevard Voltaire
C’est officiellement la capitulation de la République française devant un état de non-droit.

Je suis effaré ! Effaré par les films qui circulent sur Internet montrant la véritable bataille rangée entre migrants (pardon : entre clandestins illégaux) installés sur le territoire français et les CRS et autres gendarmes. Effaré de voir les pauvres camionneurs harcelés, obligés de s’arrêter et de voir leur cabine frappée à coups de barre de fer, certains migrants prenant d’assaut leur camion, grimpant sur le toit de la remorque. Effaré de constater que rien n’est fait pour arrêter cette violence. Effaré d’imaginer que les téléspectateurs du monde entier regardent ces scènes de guerre sans réaction des forces de l’ordre.

Ces forces qui n’en peuvent plus de subir sans pouvoir agir. Elles sont sous les ordres d’un gouvernement pleutre qui n’ose pas bouger. Dont le ministre de l’Intérieur et le Premier n’ont jamais ordonné la dissolution des groupes que l’on sait extrêmement violents comme les antifas, les No Border et autres black blocks auxquels sont soumis ces milliers de jeunes hommes, migrants économiques pour leur grande majorité.
Il est inadmissible, insupportable pour nous tous de voir à longueur de semaine ces affrontements violents au centre desquels sont souvent, soit les Calaisiens, soit ces malheureux routiers qui ne peuvent que subir la furie de certains migrants exprimant avec violence leur mécontentement d’être bloqués en France.
Lire la suite

Vu sur Twitter

Une ado préparait son départ en Syrie pendant son stage de déradicalisation

02/03/2016 – FRANCE (NOVOpress)
L’info est réellement énorme que le Figaro a depuis changé le titre de son article. On se doutait que la déradicalisation à la mode socialo-bobo, ça allait être dur, mais cet exemple dépasse tout ce que l’on pouvait imaginer… 

 

Publié le

Nassira El Moaddem, journaliste à France Télévisions ou militante communautariste ?

02/03/2016 – MÉDIAS (NOVOpress)
Sur Twitter, les gens se lâchent. Derrière la façade journaliste pro et « bien sous tous rapports », le compte de Nassira El Moaddem dévoile la militante communautariste musulmane, qui distille donc son idéologie avec vos sous, chers contribuables.

Nassira El Moaddem présente aux curieux des réseaux sociaux, un tout joli profil, bien lisse et bien « pro » : sur son compte twitter, elle se présente comme Journaliste indépendante – Intervieweuse.
Sur son profil LinkedIn, c’est une journaliste de France 2 ; sur Viadéo, elle se présente comme tel : « Diplômée de l’École Supérieure de Journalisme de Lille, spécialisée en télévision, je suis journaliste au 20 h de France 2 depuis janvier 2015, après avoir couvert pendant 2 ans et demi l’économie et le social à i > TELE/Canal + (duplex, reportages, chroniques en plateau). En juin 2012, j’ai remporté le concours Grand Match News à destination des étudiants en journalisme. »
Mais il ne fait pas gratter longtemps pour découvrir que d’indépendante, son militantisme exacerbé, qui regorge de déclarations en faveur d’un communautarisme pur et dur.
En octobre 2014, alors en poste chez I-Télé, elle s’illustre sur Facebook en déclarant : « pour la première fois peut-être, une journaliste portant le voile à l’Élysée ce matin. Pour tout vous dire, mon esprit subjectif a kiffé. Si vous la reconnaissez, je veux bien son contact. »
Un an plus tard en poste chez France Télévisions, lors de la visite d’un camp d’immigrés clandestins par Robert Ménard à Béziers, elle fustige :

Il y a peu, lors de l’émission BFM Politique présentée par Apolline de Malherbe qui reçoit le premier secrétaire du Parti Socialiste face à Éric Zemmour, elle s’est encore illustrée… :
Au lieu de rester déontologiquement neutre comme l’imposerait son poste dans une chaîne de télévision publique (financée par l’argent public des Français) elle déclare

puis interpelle Alain Weill, président de BFMTV, en appelant en filigrane à la police de la pensée :

En parcourant son profil twitter, on s’aperçoit qu’elle milite ouvertement pour une société qui fait l’apanage d’un communautarisme en faveur de l’islam, piétinant ainsi la laïcité tant implorée par nos politiques sur tous les plateaux de télévision.
Comment France Télévisions, chaîne publique financée en partie par la redevance Télévision prélevée aux contribuables chaque année peut-elle ainsi cautionner les dérives communautaristes de l’une de ses journalistes ?

Ados et pratique religieuse : le choc de civilisation

01/03/2016 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Une étude du très respectable CNRS met incidemment en lumière le choc de civilisation entre les ados musulmans et les jeunes athées ou catholiques.

En février dernier, le CNRS a publié les premiers résultats de l’enquête « Les adolescents et la loi ». Dirigée par Sebastian Roché, Sandrine Astor et Guillaume Roux, elle s’est faite dans le cadre de la 3e édition de l’enquête internationale de victimisation et de délinquance auto-déclarée. Elle cherche notamment à identifier le rapport entre les jeunes et les institutions publiques, mais également à étudier les pratiques sociales et culturelles des adolescents, et les valeurs qui les tendent.
Pour ce faire, plus de 9 000 collégiens (de la 5e à la 3e) des Bouches-du-Rhône ont été interrogés. Répartis dans 91 établissements scolaires, ils forment un échantillon extrêmement large, qui permet de mieux connaître les jeunes de la France d’aujourd’hui.

Si cette étude aborde de nombreux points, allant de l’environnement familial des élèves à leurs pratiques délinquantes en passant par leur rapport à l’école, la partie 5, « Athéisme, religion et laïcité », met en lumière un véritable choc des valeurs entre les élèves se disant musulmans et les catholiques.
Lire la suite

Loi El Khomri : le plus mauvais service à rendre aux musulmans

Source : Economie Matin
À l’heure où la France affronte une poussée islamiste sans précédent, quand le régime prétend combattre le jihad, c’est l’islamisme qui, grâce à la loi El Khomri, s’imposerait au sein des entreprises ! En effet, on découvre stupéfait son premier article : « La liberté du salarié de manifester ses convictions, y compris religieuses, ne peut connaître de restrictions que si elles sont justifiées par l’exercice d’autres libertés et droits fondamentaux ou par les nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise et si elles sont proportionnées au but recherché. » Mais enfin, quel rapport les convictions religieuses avec le Droit du travail ?

[…] Le but recherché est-il la satisfaction d’Allah ou la bonne marche de l’entreprise ? Et puis, quelle improbable proportionnalité établir entre les deux ?

Personne n’en parle pourtant, elles sont prévisibles les dérives communautaires si ce projet aboutissait tel que présenté aujourd’hui, mais c’est vrai que nos tribunaux ne sont pas assez encombrés de dossiers surréalistes d’« islamophobie » évidemment « raciste » et n’ont rien de mieux à faire…

En effet, soulignons quand même qu’il n’y a que l’islam sans gêne et conquérant qui « manifeste ses convictions » politico-religieuses partout dans l’espace public.
[…] Après le voile islamique, le halal à la cantine, les horaires aménagés pour cause de ramadan, le refus d’obéir à une femme ou de passer derrière elle à son poste… cette nouvelle exigence émane exclusivement de la communauté musulmane radicalisée. […]

Dans la pratique, sans même aborder la création de salles de prières musulmanes au sein des entreprises françaises, c’est par jour, environ une heure de temps de travail rémunéré qui pourrait être dédiée au culte d’« Allah Akbar ». En effet, l’islam impose à ses adeptes au moins cinq prières à des moments de la journée bien précis en fonction de la course du soleil. […] Inutile de préciser que pendant ces trois à quatre séances quotidiennes, le boulot est reporté sur les « bonnes poires » mécréantes ou plus simplement abandonné.

Comment la classe politico-médiatique peut-elle ignorer à ce point la nature exacte du projet de déconstruction de notre société démocratique laïque par le sabotage de l’unité nationale ? À quoi joue ce gouvernement ? Fantasme électoral, lâcheté idéologique, « pacifisme » craintif ? Ou bien est-il définitivement infiltré par les serviteurs d’Allah ? Si peu regardants sur la sauvegarde des Droits de l’homme, des valeurs républicaines et démocratiques, nos parlementaires laisseront-ils s’effondrer la laïcité au profit de cet obscurantisme moyenâgeux ?

Tout cela, le chef d’entreprise l’aura compris bien mieux que les technocrates qui pullulent dans les ministères. […]

En matière d’employabilité, cette clause « religieuse » grotesque dans une réforme qui prétend « favoriser l’embauche » est incontestablement le plus mauvais service à rendre aux musulmans pour acheter une paix illusoire avec une poignée de salafistes teigneux. Sont-ils à ce point « intouchables » ?

Calculette @LaMutine

« Viol islamique de l’Europe » : la couverture politiquement incorrecte d’un magazine polonais

Source : OJIM

La couverture de l’hebdomadaire polonais wSieci paru le 15 février dernier en a fait bondir plus d’un : une femme blanche et blonde vêtue d’un drapeau européen en guise de robe, avec des mains basanées, probablement nord-africaines ou moyen-orientales, l’attrapant par les cheveux, les poignets, les hanches et le décolleté.

En titre : « Viol islamique de l’Europe » avec, en sous-titre, « Notre rapport : ce que les médias et les élites bruxelloises cachent aux citoyens de l’Union ». Cette couverture renvoie à deux articles : « L’enfer de l’Europe », d’Aleksandra Rybińska, et « L’Europe veut-elle se suicider ? », de Bronisław Wildstein. Il s’agit de deux journalistes conservateurs, aux vues plutôt proches du parti Droit et Justice (PiS) de Kaczyński, actuellement au pouvoir, qui publient régulièrement dans cette revue conservatrice et globalement plutôt favorable au PiS. wSieci (un nom qui signifie « Dans le réseau », écrit en un seul mot) est un hebdomadaire jeune, qui a fait son apparition en 2012. En décembre 2015, il s’est vendu en moyenne à plus de 84 000 exemplaires, ce qui en fait le quatrième hebdomadaire d’actualité en Pologne (le numéro 1 des hebdomadaires d’actualité s’est vendu le même mois à 142000 exemplaires en moyenne). Il a été créé par un groupe de journalistes conservateurs qui ont aussi développé un des plus grands sites d’information de droite en Pologne : wPolityce.pl. Cet hebdomadaire est un habitué des couvertures « chocs » ou « polémiques ».
Lire la suite

Un mois après les attentats, Aulnay-sous-Bois accueille des salafistes

27/02/2016 – FRANCE (NOVOpress)
L’information n’est sortie que tout récemment : la mairie LR d’Aulnay-sous-Bois a autorisé une soirée organisée par une asosciation salafiste. Au micro, un imam proche de l’un des frères Kouachi.

700 personnes, selon les organisateurs, ont passé un bon réveillon à l’invitation de l’Espérance musulmane de la jeunesse française (EMJF), au gymnase municipal de la ville d’Aulnay-sous-Bois.
Au programme des réjouissances, Nader Abou Anasn, Éric Younous et l’« imam Mehdi d’Aubervilliers ». Trois prédicateurs radicaux connus pour des propos sexistes ou antisémites. Marianne révèle que le mystérieux « Mehdi d’Aubervilliers » n’est autre que Mehdi Bouzid, proche de Cherif Kouachi, responsable de l’attaque de Charlie Hebdo en janvier 2015.

Mais ayons confiance, selon le président de l’EMJF, Hassen Farsadou, aucun propos « pas correct » n’a été tenu durant cette soirée, avant d’ajouter : « Je ne suis pas un policier. Ce qu’ils disent, ce qu’ils pensent, ce n’est pas mon problème. S’il y a un problème, c’est l’État français qui doit s’en occuper. »

Donc il invite des gens à parler, mais ce qu’ils disent est le problème de l’État… Mais bien sûr… D’ailleurs, si des salafistes ont éventuellement tenu des propos litigieux dans une salle communale prêtée par la mairie, ce n’est pas non plus la faute de celle-ci. « Les propos qui peuvent être tenus dans une salle ne relèvent pas des prérogatives du maire » explique, plein de courage et de responsabilité le maire Les Républicains Bruno Beschizza.

On va quand même finir par trouver ça un peu louche, cette soirée organisée par une association musulmane, où des prédicateurs salafistes n’ont tellement pas tenu de propos pas corrects que personne ne veut en endosser la responsabilité. Et puis, nous sommes sûrement mauvaises langues, mais le thème du débat : “un bon bilan pour un bon départ”, un mois à peine après les attentats du 13 novembre, cela laisse un peu songeur…

Algérie : cette guerre qui menace

Source : Boulevard Voltaire

L’Algérie est au bord d’une faillite qui “engendrerait le chaos et pousserait les Algériens à fuir vers l’Europe”.

Il y a maintenant deux ans, j’écrivais un article, en forme de bouteille à la mer, pour Boulevard Voltaire intitulé « Printemps algérien en vue, une catastrophe pour la France ? » Des troubles naissaient alors en Algérie, suite à la nouvelle élection d’Abdelaziz Bouteflika à la tête du pays. Loin de s’être arrangée, la situation du pays s’est, depuis, dégradée. En cause, notamment, la chute des cours des matières premières. Les rentes de gaz et de pétrole (60 % des recettes budgétaires d’Alger) ne rapportent plus autant qu’auparavant et la gérontocratie algérienne ne peut plus calmer la population en l’arrosant d’allocations diverses.

Mohamed Benchicou, ancien directeur du journal Le Matin, estime que l’Algérie est au bord d’une faillite qui « engendrerait le chaos et pousserait les Algériens à fuir vers l’Europe ». Une situation qui n’est pas souhaitable des deux côtés de la mer Méditerranée. Pire : l’Algérie partage une frontière avec la Libye, actuellement en guerre civile suite à la funeste opération de « démocratisation » voulue par Nicolas Sarkozy et son visiteur du soir, l’« intellectuel » Bernard-Henri Lévy.

Les forces de l’État islamique se sont considérablement renforcées lors des derniers mois, et certaines zones libyennes menacent de basculer sous le joug des armées du califat. Boualem Sansal, auteur du roman d’anticipation 2084 – La fin du monde, grand prix du roman de l’Académie française pour l’année 2015, déclarait hier au Figaro qu’un « scénario d’une escalade de la terreur sur le modèle syrien » lui paraissait tout à fait crédible. Je fais mienne sa déclaration et suis au regret de constater que ce que je prévoyais il y a deux ans pourrait n’être que modéré par rapport à ce qu’il se prépare.

Lire la suite

Italie : une loi « anti-mosquée » invalidée par la Cour constitutionnelle italienne

26/02/2016 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

En janvier 2015, la Lombardie, dirigée par la Ligue du Nord, faisait voter une loi dont les dispositions rendaient de fait impossible toute construction de nouvelles mosquées. Mercredi dernier, la Cour constitutionnelle italienne a invalidé cette loi, sans faire connaître ses motivations. « Maintenant, la gauche exulte en criant “Allah Akbar” », a twitté Roberto Maroni, président de la région et membre de la Ligue du Nord.

L’élue « Les Républicains » voilée, la République violée

Source : Boulevard Voltaire
À Argenteuil, dans le trombinoscope de la mairie trône la trombine d’une élue voilée.

Pour que l’affaire ne sorte que ces jours-ci, il en aura fallu, des renoncements et des silences lourds de lâcheté.
À Argenteuil, dans le trombinoscope de la mairie trône la trombine d’une élue voilée.
Les féministes ont libéré le corps de la femme à coups de mini-jupe et de droit à en disposer librement jusqu’à la nausée, et voilà qu’aujourd’hui, dans l’indifférence totale, une élue – les Républicains —, censée représenter la République, s’affiche les cheveux masqués par un voile.

L’État s’est séparé de l’Église en 1905 et l’élue d’Argenteuil, par ce signe, revendique son appartenance à une religion.
Lire la suite

Le dhimmi du jour est Laurent Rivoire, maire de Noisy

25/02/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Pour financer à hauteur de 430 000 € l’achat d’un terrain destiné à l’édification d’une grande mosquée, Laurent Rivoire, maire UDI de Noisy, mérite bien le titre de dhimmi du jour. Les contribuables de cette commune du Val-de-Marne ont la joie de voir leurs impôts locaux financer leur propre islamisation.
Le Salon Beige relève que Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI, avait donné l’exemple en finançant sur les fonds publics une mosquée dans sa ville de Drancy pour 1,8 million d’euros.
Aux dernières nouvelles, les organisations franc-maçonnes et autres associations laïcistes n’ont pas protesté.


Djihadisme : Jean Birnbaum dénonce le «rien à voir avec l’islam»

23/02/2016 – FRANCE (NOVOpress)
À l’occasion de la sortie de son livre, Un silence religieux, Jean Birnbaum a accordé un entretien très intéressant à FigaroVox. Pour le responsable du Monde des Livres, face au djihadisme, la gauche s’est embourbé dans le «rien à voir avec l’islam».

Dans la bibliothèque des frères Kouachi, comme dans celle d’Amedy Coulibaly, du reste, se trouvaient des livres qui font référence pour les djihadistes de tous les pays, et cette bibliothèque idéale du djihadiste est moins constituée de guides pratiques du terrorisme que de traités érudits, mobilisant moult commentaires du Coran. Si on écoute le discours des djihadistes, si on regarde leurs vidéos, on constate qu’ils passent leur temps à se réclamer de versets coraniques, de révélations prophétiques, d’anges protecteurs… Mais plus les djihadistes invoquent le ciel, plus la gauche tombe des nues. Ainsi, à l’Élysée puis au Quai d’Orsay, on s’est empressé de marteler une seule et même idée: non, non et non, ces attentats n’avaient «rien à voir» avec l’islam. Les djihadistes avaient beau se réclamer d’Allah, leurs actions ne devaient en aucun cas être reliées à quelque passion religieuse que ce fût. «Barbares», «Terroristes», «Déséquilibrés»: tous les qualificatifs étaient bons pour écarter la moindre référence à la foi, comme si cette causalité était la seule qu’il fallait escamoter.


Vu sur Facebook

Le Grand Remplacement par l’exemple

Publié le

Pour le patron d’Europol, 3 à 5000 djihadistes venus de l’État islamique sont en Europe

22/02/2016 – EUROPE (NOVOpress)

Rob Wainwright a estimé entre 3 000 et 5 000 les djihadistes formés par l’État islamique à être entrés en Europe. Les médias de l’oligarchie oseront-ils crier à l’amalgame et aux fantasmes de l’extrême droite ?


Qu’est-ce qui est vraiment en cause : la laïcité ou bien l’autorité ?

Source : Boulevard Voltaire
Ce n’est pas le refus de la laïcité qui nous tue, c’est notre lâcheté !

L’école hier, aujourd’hui l’hôpital : tous les jours, les « institutions » de la République et leurs représentants (pompiers, policiers, magistrats) sont en butte à une contestation de plus en plus décomplexée et même revendiquée de ce qui fait les fameuses « valeurs de la République ». Celles que, par ailleurs, on nous serine tant – en tête, la laïcité. Alors on pond des textes, des manuels, des « aides à… », des chartes, comme celle qui est proposée aujourd’hui aux hôpitaux français.

Des textes au kilomètre, depuis des années, et qu’on se garde bien d’appliquer, la France étant ce pays fort prétentieux où l’« on ne cesse de voter des lois au nom des grands principes qu’on refuse d’appliquer au nom des grands sentiments ».

Christian de Moliner rapportait fort bien ici même, hier, les résultats de l’enquête (c’est-à-dire les faits) qui ont conduit nos crânes d’œuf à rédiger ce nouveau Guide de l’Observatoire de la laïcité censé porter assistance à des hospitaliers qui n’en peuvent, mais. Foutaise, une fois de plus, car le mal qu’on a laissé métastaser dans tous les rouages de nos vies est devenu intraitable.
Lire la suite