Tag Archives: islamistes

Attentats : assaut à Saint-Denis

18/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le commanditaire présumé des attentats du 13 novembre serait la cible de l’assaut mené ce matin à Saint-Denis (93) par la Sous-direction antiterroriste de la police judiciaire et le Raid. Au moins deux terroristes morts, 3 arrêtés, trois policiers et un civil blessé.

Abdelhamid Abaaoud, résident belge et commanditaire présumé des attentats de Paris serait la cible de l’assaut mené depuis 4 h 30 ce matin à Saint-Denis. La veille est en état de siège, les commerces et écoles fermés, les transports interrompus.
Les témoignages font état de tirs nourris et d’explosions depuis 4 h 30 ce matin. Deux à trois terroristes ont été tués. Parmi eux, une femme qui a fait exploser sa ceinture d’explosifs après avoir tiré des rafales de kalachnikov sur les policiers. Un second suspect aurait été tué par un sniper. Cinq policiers auraient été blessés lors de l’assaut, ainsi qu’un civil touché par une balle perdue.

« Je ne voyais rien, car il faisait nuit, mais j’entendais des tirs, comme des bombes. Ça a continué pendant une heure. C’était comme à la guerre. C’était Beyrouth » a déclaré au Parisien Caroline Chomienne, qui travaille dans une école de cinéma à proximité du lieu de l’assaut.

Et puis, les coups de feu sont devenus de plus en plus gros, plus lourds… Pendant une heure, ça n’a pas arrêté ! Il y avait des rafales. Ça tirait de tous les côtés. Mais aussi des bruits comme des bombes. Les murs d’Altermédia tremblaient. C’était l’horreur

Un homme est toujours retranché dans l’appartement. L’assaut était encore en cours et des négociations auraient été entamées, selon les informations disponibles à 9 h 30 ce matin.
Trois personnes auraient été interpellées, dont l’homme qui aurait hébergé les suspects. Interrogé par la presse, il a affirmé avoir voulu rendre service et ignorer que c’étaient des terroristes. Le djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, visé par l’assaut, ne fait pas partie des cinq individus placés en garde à vue.
Lire la suite

Tareq Oubrou : « Qu’est-ce qu’attend Manuel Valls pour fermer certaines mosquées ? »

17/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Tareq Oubrou, écrivain et imam français (à Bordeaux) né au Maroc, est connu pour ses prises de position publiques en faveur d’un islam libéral. Il plaide pour une “visibilité discrète” de la religion musulmane et considère que la lecture du Coran doit être réactualisée, de même que l’enseignement du monde musulman à l’école. Interrogé par Jean-Jacques Bourdin, il approuve la fermeture des mosquées radicales, au nom du respect de la loi française.

Publié le

Terrorisme. Bachar el-Assad : « La France a connu ce que nous vivons en Syrie depuis cinq ans »

16/11/2015 – MONDE (NOVOpress)
Suite aux attentats de Paris, retrouvez les propos tenus par Bachar El-Assas sur le terrorisme devant une délégation française dirigée par le député Thierry Mariani, ainsi que lors d’une conférence de presse.

« La France a connu ce que nous vivons en Syrie depuis cinq ans », a dit le chef de l’État syrien devant une délégation française dirigée par le député Thierry Mariani. Le président Assad a rappelé qu’il avait « averti » sur ce qui allait se passer en Europe il y a trois ans, et qu’il avait conseillé à l’époque aux Occidentaux de « ne pas prendre à la légère ce qui se passe en Syrie ». « Malheureusement, les responsables européens n’ont pas écouté », a-t-il ajouté.
Le président syrien est resté intraitable, malgré l’ampleur de l’attaque du vendredi 13 novembre à Paris. Il a de nouveau exclu toute collaboration sécuritaire avec la France, notamment en matière de lutte antiterroriste, sans collaboration politique préalable.

Attentats : l’état d’urgence, qu’est-ce que cela implique ?

16/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
C’est la première fois que l’état d’urgence est décrété sur tout le territoire national. Face aux terribles attentats de vendredi dernier, Hollande a pris cette mesure exceptionnelle, qu’il a décidé dans la foulée de prolonger de trois mois. Si la mesure peut se comprendre dans le contexte il faut rester vigilant quant à ses dérives possibles, notamment dans le domaine politique t de la liberté de la presse.

À la suite des attentats de Paris, François Hollande a décrété l’état d’urgence sur tout le territoire, un fait rarissime. Cette procédure d’exception a été utilisée pour la dernière fois en 2005, pendant les émeutes en banlieue, elle renforce les pouvoirs des autorités. En début d’après-midi samedi, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a détaillé le contenu des mesures prises par décret dans le cadre de l’état d’urgence.

L’exécutif et les forces de police pourront désormais :
• Instaurer un couvre-feu dans des lieux qui pourraient être exposés de manière importante à des troubles publics
• Restreindre la circulation des personnes ou des véhicules dans des lieux et des horaires déterminés
• Instituer des zones où le séjour des personnes est réglementé
• Interdire l’accès à un département à toute personne cherchant à entraver, de quelque manière que ce soit, l’action des pouvoirs publics
• Assigner à résidence toute personne dont l’activité s’avère dangereuse pour la sécurité et l’ordre public
• Réquisitionner des personnes ou des biens si le maintien de l’ordre le nécessite
• Ordonner la fermeture provisoire des salles de spectacle, débits de boissons et lieux de réunion de toute nature
• Interdire les réunions de nature à provoquer ou à entretenir le désordre
• Obliger les propriétaires d’armes à les remettre aux autorités
• Autorise les perquisitions à domicile de jour et de nuit
• La prise de mesures pour assurer le contrôle de la presse et des médias
Le ministre de l’Intérieur a rappelé que le rétablissement des contrôles aux frontières était effectif depuis vendredi. Les aéroports et les ports vont faire l’objet de mesures de sûreté particulières, ainsi que les axes routiers. 5,5 compagnies de CRS, 230 gendarmes, 1500 militaires viennent par ailleurs renforcer les effectifs engagés.


Attentats islamistes : premières ripostes, premières mesures

16/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Raid « massif » sur des positions de l’État Islamique à Raqqa, en Syrie, perquisitions en masse, dimanche soir, la France a réagi. C’est un début, même si c’est trop peu, trop tard.

Le ministère de la Défense annonce que l’aviation française bombarde massivement Raqa, le fief de l’État islamique. « Le premier objectif détruit était utilisé par Daesh comme poste de commandement, centre de recrutement djihadiste et dépôt d’armes et de munitions. Le deuxième objectif abritait un camp d’entraînement terroriste » a détaillé le ministère dans un communiqué.
Douze appareils, dont dix chasseurs, ont été engagés simultanément à partir des Émirats arabes unis et de la Jordanie et ont largué 20 bombes.
C’est bien, mais cela reste essentiellement symbolique.

C’est sur le front intérieur qu’il faut se battre et de ce côté aussi, les forces de l’ordre n’ont pas chômé. Outre les progrès dans l’enquête sur les attentats du 13 novembre, les forces de l’ordre ont mené dans la nuit de dimanche à lundi 168 perquisitions administratives, dans le cadre de l’état d’urgence.
Elles ont conduit à 23 interpellations dans 19 départements et à la saisie de 31 armes, dont 19 armes de poing et 4 armes de guerre, a annoncé le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.
À Lille, une Kalachnikov et d’autres armes de petit calibre ont été trouvées. À Lyon, c’est un arsenal de guerre qui a été découvert avec notamment des fusils d’assaut, des gilets pare-balles et un lance-roquettes.

On ne peut que se féliciter de telles mesures et à la fois regretter qu’elles n’aient pas été prises plus tôt. Alors que certains commentateurs font mine de découvrir la présence importante d’armes de guerre dans les banlieues, il suffit de se rappeler que la première attaque des forces de l’ordre au lance-roquette remonte à… 2001 pour mesure l’ampleur du problème.


Face aux attentats islamistes : les 10 mesures prônées par le Bloc Identitaire pour défendre la sécurité et l’identité de la France

16/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Face aux terribles attentats qui ont durement frappé notre peuple, l’émotion et la compassion légitimes doivent rapidement voir l’action leur succéder.
Qu’il s’agisse de politique migratoire, de sécurité intérieure, de lutte contre la progression de l’islamisme, ou encore de politique étrangère, le Bloc Identitaire réclame l’application immédiate de 10 mesures d’urgence et de salut public.

1 – Le gel de l’immigration légale.
2 – La lutte accrue contre l’immigration illégale et l’expulsion des clandestins.
3 – Le rétablissement des frontières nationales pour permettre d’empêcher l’entrée de nouveaux djihadistes sur notre sol.
4 – La fermeture administrative des mosquées radicales.
5 – Le gel de toute nouvelle construction de mosquées.
6 – L’interdiction des organisations islamistes (qu’elles soient d’obédience salafiste ou liées aux Frères Musulmans comme l’UOIF).
7 – L’expulsion de tout étranger lié aux réseaux islamistes dans notre pays.
8 – L’application ferme de la déchéance ou du retrait de la nationalité française pour tout binational impliqué dans une entreprise djihadiste, et l’interdiction de territoire.
9 – Un grand plan de désarmement des banlieues et le renforcement des moyens humains et matériels des forces de l’ordre et de l’armée.
10 – La rupture des liens indécents entretenus par l’État français avec des pays liés au financement du djihadisme.

Nous sommes bien loin de la politique menée hier par Nicolas Sarkozy, lequel a laissé entrer un million d’immigrés en cinq ans, a invité les islamistes de l’UOIF à la table de la République et a renforcé les liens de la France avec le Qatar. Nous sommes tout aussi loin de la politique menée aujourd’hui par François Hollande, lequel a appuyé les groupes islamistes en Syrie, a ouvert grand notre pays à la déferlante de l’immigration clandestine, et a démontré toute sa faiblesse face à la menace islamiste avec les ridicules épisodes des numéros verts.
Ceux-là seront jugés durement par l’histoire.
Seule l’application ferme et décidée de ces 10 mesures peut permettre de défendre l’identité et la sécurité de la France et des Français.

Auteurs des attentats : des « jeunes », des fichés « S » et des « migrants » !

16/11/2015 – FRANCE (NOVOpress) Attentats de Paris : l’enquête avance et plusieurs assassins ont été identifiés. Parmi eux, plusieurs « jeunes » porteurs de papiers français, dont certains résidaient en Belgique, des individus fichés « S », dont un bien connu des forces anti-terroristes et deux « migrants ». Le commanditaire, résident en Belgique, aurait aussi été identifié.

Bernard Cazeneuve, lors de sa conférence de presse déclarait : « Les attentats abjects qui nous ont frappés vendredi ont été préparés à l’étranger et ont mobilisé une équipe d’acteurs situés sur le territoire belge, qui ont pu bénéficier de complicités en France. » Il était en deçà de la vérité, puisqu’au moins quatre « Français » ont déjà été identifiés parmi les terroristes qui ont semé la mort vendredi soir à Paris.

Le premier à avoir été identifié est Omar Ismaël Mostefaï, 29 ans, né en banlieue parisienne et fiché pour radicalisation, qui s’est fait exploser lors de l’attaque du Bataclan. « Il s’est radicalisé à Chartres », où la police l’a « repéré » en 2010, a déclaré le maire LR de Chartres, Jean-Pierre Gorges, précisant que le jeune homme avait quitté la ville en 2012. Il y vivait de petits trafics de drogue.
Ismaël Mostefaï aurait par ailleurs effectué un séjour en Syrie. Son passage a été attesté en Turquie, porte d’accès traditionnelle au territoire syrien, à l’automne 2013. Des sources proches des services de renseignements assurent que le jeune homme est ensuite rentré en France. En avril 2014, il a été observé en compagnie d’un petit groupe de salafistes de Chartres. Sa fiche S avait été renouvelée le 12 octobre 2015.
Six personnes de l’entourage d’Omar Ismaël Mostefaï ont été placées en garde à vue ce week-end et leurs domiciles, situés respectivement à Romilly-sur-Seine (Aube) et Bondoufle (Essonne), ont été perquisitionnés.

Un autre « Français », Bilal Hadfi, né le 22 janvier 1995, est impliqué dans l’un des attentats-suicides commis à proximité du Stade de France. Et un troisième, Ibrahim Abdeslam, né le 30 juillet 1984, a actionné sa ceinture d’explosifs lors de l’attaque du Comptoir Voltaire. Ces deux derniers résidaient en Belgique.
Comme souvent dans les cellules terroristes, les membres étaient très proches afin de garantir un haut degré de confiance et de secret. Ainsi, trois frères « français » sont impliqués dans les attentats. Deux d’entre eux sont directement impliqués dans les attentats sont Ibrahim Abdeslam, mort lors des attaques, Mohamed Abdeslam, qui est en garde à vue en Belgique et Salah Abdeslam.
Ce dernier est activement recherché et un appel à témoins ainsi qu’un mandat d’arrêt international ont été lancés. Il est âgé de 26 ans, mesure 1m75 et a les yeux marron. Il est né le 15 septembre 1989 à Bruxelles.

Salah Abdeslam est activement recherché dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 13 novembre.

Salah Abdeslam est activement recherché dans le cadre de l’enquête sur les attentats du 13 novembre.

Lire la suite

Attentats de Paris : Richard Trinquier se rallie à la position de Marine Le Pen

16/11/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
Suite aux attentats de Paris, le maire LR de Wissous, Richard Trinquier, s’est rallié sur son compte Facebook public à la position du Front National exprimée par Marine Le Pen : « il est indispensable que la France retrouve la maîtrise de ses frontières définitivement». Il appelle également à interdire les organisations islamiques, dont le CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France), fermer les mosquées radicales et déchoir de leur nationalité les binationaux engagés dans les mouvements islamiques.

Avis de recherche: Abdeslam Salah, probablement impliqué dans les attentats de Paris

15/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
La police nationale a diffusé ce dimanche soir un appel à témoins visant à retrouver un dénommé Abdeslam Salah. Ce Français de 26 ans, né en Belgique, est susceptible d’être impliqué dans les attentats sanglants de Paris. Il est né le 25 septembre 1989 à Bruxelles (Belgique) et il est visé par un mandat d’arrêt international. Il mesure 1m75 et a les yeux marrons.
La police déconseille à quiconque le croise d’intervenir. “Si vous disposez d’informations permettant de le localiser, contactez immédiatement le 197 Alerte attentat“, est-il écrit

L’un des terroristes du Bataclan a fait le djihad en Syrie avant de revenir en France

15/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
L’un des terroristes tués, un “Français” né en 1985, a été identifié grâce à des traces qu’il a laissées dans le carnage du Bataclan. Il s’agit d’Ismaël Omar Mostefaï, un homme de 29 ans natif de Courcouronnes, dans l’Essonne, qui vivait ces dernières années dans le quartier de La Madeleine, à Chartres (Eure-et-Loir). Il a été condamné à huit reprises, sans jamais être incarcéré.

Il serait parti faire le djihad en Syrie entre l’automne 2013 et le printemps 2014 avant de revenir s’installer en France.


Islamoterrorisme : la France n’est plus épargnée

14/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Les Français sont abasourdis par l’ampleur de la tragédie. Face à cette nouvelle vague d’islamoterrorisme, les slogans formatés et officiels (« je suis Charlie », « l’union nationale », « halte à la barbarie ») vont certainement refleurir pour rassurer l’opinion publique et une probable marche blanche gigantesque sera organisée pour dire non à la haine. Mais allons-nous réellement comprendre ce qui se passe chez nous ?

Depuis plusieurs années, notre politique est surveillée par les groupes islamistes et djihadistes. Souvenez-vous ; les journalistes français Christian Chesnot et Georges Malbrunot furent pris en otage en Irak dans le seul but premier de dénoncer la loi sur le voile et de demander au gouvernement français de la supprimer. Ce sont les mêmes qui exécutèrent sauvagement le journaliste italien Enzo Baldoni, marié et père de deux enfants, pour que l’Italie retire ses troupes d’Irak. La peur, la menace, le chantage leur assurent un large champ d’action. La vie humaine ne compte pas à leurs yeux.

Les « Français » musulmans, qui s’engagent dans ce combat, sont capables de commettre les pires actes qu’il soit. Richard Robert, alias Abou Abderrahmane, originaire du Chambon-Feugerolles dans la Loire, participa activement aux attentats de Casablanca. Redouane El Hakim, provenant de Paris, trouva la mort dans un faubourg d’Irak en combattant les Américains.
Au début 2005, trois autres français furent capturés à Faludja. Lors de la même année, deux Parisiens, Abdelhalim Badjdoudj et Idris Bazis, décédèrent en commettant des attaques suicides en Irak. Ces expériences malheureuses attirent autant de respect que de crainte chez les jeunes des cités. Ces exemples servent à édifier des légendes. Safé Bourada, ex-éducateur et ancien militant socialiste de la région parisienne ayant épousé la cause islamiste, confessa aux enquêteurs qui l’interpellèrent dans les Yvelines : « Le sens de l’islam est de s’appliquer à la terre entière. Nous désirons être acteurs de cette victoire, participer à cette œuvre d’islamisation de la planète. » Selon un éducateur en poste à Toulouse, certains jeunes comptabilisaient même « le nombre de morts américains jour après jour » et prennent pour modèle et référence les kamikazes.
Lire la suite

Attentats de Paris : premiers éléments sur les islamoterroristes

14/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
les informations filtrent peu à peu sur les responsables des attaques islamoterroristes qui ont fait, selon les derniers bilans, au moins 127 tués et plus de 300 blessés, dont 80 en « urgence absolue » et 177 en urgence « relative ».

Huit terroristes sont morts, dont sept en se faisant exploser, dans les attaques perpétrées hier soir boulevard Voltaire, au Bataclan et au Stade de France. Pour ces derniers, l’attentat suicide était le mode opératoire, pour les autres, ils se sont donné la mort après avoir tiré dans la foule, au moment de l’assaut des forces de l’ordre afin de ne pas être pris vivants et de faire des victimes jusqu’au bout.
Leurs restes de leurs corps doivent être ramenés à l’Institut médico-légal (IML). Les enquêteurs espèrent que des traces ADN ou des empreintes exploitables coïncideront avec un fichier d’auteurs d’infractions.

attentats_paris_victime_bataclan

Un policier prête son téléphone à l’uns des rescapés de la tuerie du Bataclan afin qu’il rassure ses proches.

D’ores et déjà, une source policière évoque « des types aguerris à première vue et parfaitement entraînés, que les témoins décrivent comme assez jeunes et sûrs d’eux ». La question de leur entraînement et d’un éventuel séjour en zone de jihad, notamment en Syrie, est posée selon des sources policières.
En effet, un passeport syrien aurait été retrouvé sur le corps de l’un des terroristes du stade de France, selon BFMTV. France Info affirme de son côté que c’est sur l’un des assaillants de l’attaque du Bataclan à Paris, qu’a été retrouvé un tel document. Une certaine prudence quant à ces informations s’impose, mais pointe du doigt une organisation internationale sophistiquée derrière ces attaques terroristes.

À l’appui de cette thèse, un certain Ali R. a été arrêté en Bavière la semaine dernière. L’homme, originaire du Monténégro, transportait des pistolets, des grenades et des explosifs quand il a été interpellé lors d’un contrôle sur l’autoroute A8, entre Salzbourg et Munich. Il projetait de se diriger vers Paris. Le lien avec les attentats d’hier a été fait.
De plus, selon des sources policières, des témoins évoquent des assaillants venus dans une voiture immatriculée en Belgique, ce qui laisse ouverte l’hypothèse d’une équipe venue de l’étranger, sans exclure la présence de locaux.
Il semble en effet que l’un des terroristes qui ont sévi au Bataclan ait été formellement identifié par ses empreintes digitales. Il s’agirait d’un citoyen français connu des services de police pour sa radicalisation.

attentats_paris_carte

Dernière information à prendre avec précaution, car non recoupée : selon Europe 1, l’âge des kamikazes serait estimé entre 15 et 18 ans par l’Institut Médico-Légal. Les huit assaillants qui se sont donné la mort pour la majorité hier soir au Bataclan et au Stade de France, seraient donc extrêmement jeunes si l’on en croit cette information qui viendrait partiellement en contradiction avec la thèse du « commando aguerri ».

L’État islamique revendique les attentats de Paris

14/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Dans des communiqués audio et écrits en Français, Anglais et Arabe, l’État Islamique a officiellement revendiqué les attentats d’hier à Paris.

revendication attentat paris

Cette attaque n’est que le début de la tempête

assure l’organisation Etat islamique dans son communiqué. « Huit frères ont pris pour cible des endroits choisis minutieusement à l’avance au cœur de la capitale. (…) Paris a tremblé sous leurs pieds et ses rues sont devenues trop étroites pour eux », ajoute le texte.

Par ailleurs, l’État islamique a publié ce matin une vidéo non datée menaçant de prendre la France comme cible de nouvelles attaques terroristes si les raids aériens se poursuivent contre les combattants de l’organisation jihadiste en Syrie et en Irak.
La vidéo n’est pas datée, mais sa mise en ligne intervient quelques heures seulement après une série d’attaques qui ont fait 128 morts, selon un bilan provisoire, vendredi soir à Paris.
Elle est publiée par le Al Hayat Media Centre, bras médiatique de l’EI. Un activiste, portant une barbe, s’y exprime en arabe et appelle les musulmans français qui ne peuvent pas se rendre en Syrie pour combattre à commettre de nouveaux attentats.

Tant que vous continuerez à nous bombarder, vous ne vivrez pas en paix. Vous aurez même peur de vous rendre au marché »

déclare cet activiste entouré par d’autres activistes.

Le parquet de Paris a activé sa cellule de crise permettant de mobiliser tous ses magistrats. Tous les services spécialisés dans l’antiterrorisme sont saisis de l’enquête (SDAT, DGSI et section antiterroriste de la PJ parisienne). Dans les premières heures, l’intégralité des effectifs de la PJ, soit plus de 2.000 policiers, sont également mobilisés.

L’état d’urgence, décrété par François Hollande, donne de larges pouvoirs à la police, notamment en matière de perquisitions désormais permises en pleine nuit. Les investigations déboucheront à terme sur l’ouverture d’une information judiciaire confiée à des juges antiterroristes. Un appel à témoins a été lancé par la police nationale.


 

Attentats islamistes : scènes d’apocalypse dans Paris

Source : Boulevard Voltaire

Des rafales d’armes automatiques en plein Paris, des explosions, les sirènes hurlantes, des corps ensanglantés au sol et des proches de victimes en sanglots : scènes d’apocalypse vendredi 13 novembre dans la capitale française, frappée par une série d’attentats simultanés qui ont fait au moins 120 morts.

Minuit passé. La situation est tendue autour du Bataclan, salle de concerts où une prise d’otages est en cours, dans l’Est parisien. Gyrophares de la police et des pompiers. Rafales et déflagrations multiples: l’assaut des forces de l’ordre est donné.

Les gens sont pendus au téléphone. « Ma femme était au Bataclan, c’est une catastrophe », dit un homme accouru sur place mais qui est bloqué par le cordon de sécurité.

« Il y a eu une fusillade à l’intérieur du Bataclan. Tout ce que je peux vous dire c’est que c’est plus grave que Charlie Hebdo », le journal satirique objet d’une attaque jihadiste en janvier, glisse un membre des forces de l’ordre qui tiennent tout le monde à l’écart.

De loin, on voit seulement quelques dizaines de personnes, parfois avec une couverture de survie, escortées par la police dans un café du quartier. Sur Twitter, des dizaines de personnes postent des photos et l’identité de leurs proches qui sont dans la salle de spectacle, en demandant aux internautes de leurs nouvelles.

Lire la suite

Attentats islamistes en plein Paris : Plus de 120 morts !

14/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Plusieurs fusillades ont donc éclaté à Paris dans différents endroits de la capitale, très fréquentés un vendredi soir. Les attaques ont touché les Xe et XI arrondissements. Des explosions ont également été entendues au stade de France et une prise d’otages a dégénéré dans la salle de spectacle du Bataclan. Le dernier bilan fait état de 120 morts et plus de 200 blessés, dont 80 graves. Huit assaillants sont morts, dont sept en se faisant exploser.

Sur France Info, un jeune homme qui était au Bataclan a raconté que les assaillants ont tiré en plein dans la foule en criant “Allah Akbar”. Un autre témoin a entendu les terrorites islamistes dire aux otages : “C’est la faute de Hollande, c’est la faute de votre président, il n’a pas à intervenir en Syrie”.

Il s’agit bien d’attaques terroristes sans précédent avec pour la première fois en France des actions kamikazes. François Hollande a décrété l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire.

Nous sommes en guerre. Et ceux qui ont laissé se développer l’immigration et l’islamisation portent une lourde responsabilité dans ce chaos…


Lire la suite

Fusillades et explosions simultanées à Paris. Attaque terroriste !

13/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Plusieurs dizaines de morts dans au moins 6 fusillades simultanées dans Paris. Restaurants et bars pris pour cible, ainsi que le Bataclan, dans lequel une prise d’otage a mal tourné. Dans le même temps, plusieurs explosions autour du Stade de France, Hollande évacué. Nous apprenons à l’instant qu’il s’agissait d’attaque-suicides, les premières en France. Face à cette vague terroriste, Hollande décrète l’état d’urgence et la fermeture des frontières.

 

 

 


Lire la suite