Attentat “déjoué”: Sid Ahmed Ghlam avait prévu de tuer des catholiques pendant la messe

Source : Boulevard Voltaire – « Sid Ahmed Ghlam avait prévu de tuer des catholiques pendant la messe »

Bernard Cazeneuve a pris son air sérieux pour annoncer la nouvelle : un attentat a été « déjoué » dimanche dans le 13ème arrondissement de Paris. Un Algérien de 24 ans, également soupçonné d’avoir tué Aurélie Châtelain, jeune mère de 32 ans, à Villejuif dimanche matin, est en garde à vue. Les médias relaient la bonne nouvelle toute la journée. Mais l’histoire est moins glorieuse, en réalité, que sur le papier pour le ministre de l’Intérieur.

Dimanche matin, le SAMU reçoit un appel de ce jeune homme blessé par balle à la jambe. Comme il est de coutume lorsqu’il y a blessure par arme à feu, le SAMU prévient la police. Cette dernière débarque et découvre un arsenal de guerre dans la voiture du blessé en suivant ses traces de sang. Intrigués, les policiers se rendent dans la chambre de l’étudiant et y découvrent les plans d’un attentat prévu ce dimanche dans une ou deux églises de Villejuif. Alors, remettons les choses à leur place : un attentat qui n’a pas lieu parce que le terroriste se tire une balle dans la jambe, ça s’appelle un gros coup de bol et non un « attentat déjoué ».

Difficile d’applaudir les forces de l’ordre ou de se sentir rassurés. Le terroriste visait, par ailleurs, « une ou deux églises ». Là encore, soyons précis : ce n’est pas une « église » que ce terroriste visait : il prévoyait d’entrer dans ces églises un dimanche matin et de tirer sur les fidèles avec les armes lourdes qu’il possédait. En clair, son but était de tuer des catholiques. Selon le procureur en charge du dossier, Sid Ahmed Ghlam avait organisé « minutieusement » cet attentat avec une personne « pouvant se trouver en Syrie », qui lui avait demandé « explicitement de cibler une église ». Il serait peut-être temps de prendre au sérieux la haine antichrétienne, au lieu de dépenser des millions contre le « racisme ».

La réalité est têtue ; encore raté pour les adorateurs du vivre ensemble. Il va être difficile de verser dans l’angélisme avec le cas Sid Ahmed Ghlam.
 « Français comme vous et moi ? » Non, Sid Ahmed Ghlam était arrivé d’Algérie en 2009 dans le cadre du regroupement familial. Depuis, il avait été fiché pour terrorisme, entendu deux fois par les services de renseignement à cause de son désir de partir rejoindre l’État islamique… Mais personne n’avait eu le bon sens d’exiger son expulsion.

Lire la suiteAttentat “déjoué”: Sid Ahmed Ghlam avait prévu de tuer des catholiques pendant la messe

Attaques de Copenhague. Ces musulmans qui rendent hommage au tireur Omar el-Hussein

18/02/2015 – DANEMARK (NOVOpress)
Alors que près de 30 000 personnes ont rendu hommage, lundi 16 février, aux victimes des fusillades du week-end dernier au Danemark, d’autres ont plutôt choisi de déposer des fleurs à l’endroit où l’islamiste a été abattu par la police.

Abu Salmane, un des “jeunes”, se fait menaçant :

En tant que musulman, je ne peux pas condamner un autre musulman, un frère, explique-t-il. Nous ne pouvons même pas quitter ce pays ; si on décide de partir en Irak ou en Syrie, ils nous retirent nos passeports. Nous devons donc changer cette société de l’intérieur. Nous devons remplacer la démocratie par la charia. (…) Des attaques se produiront encore et encore jusqu’à ce qu’ils arrêtent de caricaturer notre prophète


Combien de Coulibaly en France ? (Présent n°8288)

Combien de Coulibaly en France ? (Présent n°8288)

05/02/2015 – NICE (NOVOpress)
Même enfance dans une cité ethnique. Même passé de délinquant multirécidiviste. Même haine de la France. Même basculement dans le djihadisme… Emblématique à plus d’un titre, le cheminement de Moussa Coulibaly nous rappelle dramatiquement que notre pays, parce qu’il produit en masse depuis des années des islamo-terroristes dans ses banlieues abandonnées à l’immigration, est aujourd’hui tout particulièrement en danger.

Ne pas tomber dans la psychose ?

« Il ne faut pas tomber dans la psychose », expliquait naïvement le rabbin Teboul, du Consistoire israélite de Nice. Naïvement, parce que Coulibaly est très loin d’être un cas isolé en France. Il a suivi le même cheminement que les Merah, Nemmouche et autres islamo-terroristes que notre pays a lui-même produits à force d’immigration, de laxisme judicaire et de capitulations devant l’islam.

Une du numéro 8288 de "Présent"
Une du numéro 8288 de “Présent”
Né en 1984 dans une famille malienne polygame de Mantes-la-Jolie, l’homme a grandi dans la poudrière ethnico-religieuse du Val-Fourré. Comme nombre des « jeunes » qu’il y a côtoyés, il a été condamné à de multiples reprises sans jamais aller en prison. Puis est venu le temps de l’islam. Il a alors fréquenté assidûment la mosquée de Trappes, bien connue pour être un foyer de radicalisation islamiste, et a fini par être repéré en décembre grâce à un signalement effectué par les responsables de la salle de sport qu’il fréquentait, et où il faisait preuve d’un « prosélytisme agressif ».

Bien que surveillé, Coulibaly a pu quitter la région parisienne, et n’est réapparu qu’en janvier à Ajaccio. Là encore, c’est un employé d’agence de voyage qui a donné l’alerte après que l’homme lui eut demandé un aller simple pour Ankara. La DGSI devait alors demander à Ankara de le refouler à l’entrée du territoire turc. Interpellé à Nice lors de son retour, il sera relâché faute d’éléments probants, et s’installera dans un hôtel, où les enquêteurs ont retrouvé une prière à Allah écrite de sa main.

Lire la suiteCombien de Coulibaly en France ? (Présent n°8288)

La sidérante histoire d’amour entre un proche d’Amédy Coulibaly et un gendarme chargé du… renseignement

La sidérante histoire d'amour entre un proche d'Amédy Coulibaly et un gendarme chargé du... renseignement

04/02/2015 – ROSNY-SOUS-BOIS (NOVOpress)
Ce n’est ni un scénario de cinéma ni un article de sites parodiques tel Le Gorafi, mais une nouvelle plus qu’inquiétante quant à la gestion du renseignement par les autorités françaises. En effet, un certain Amar R., un individu recherché pour trafic d’armes et qui avait été suivi par les enquêteurs de la Direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) dès le lendemain de l’assassinat par Amédy Coulibaly de la policière municipale à Montrouge – quelques heures avant la prise d’otages de l’Hyper Cacher, Amar R. est vu en compagnie de du terroriste islamiste – entretient une liaison amoureuse avec un élément féminin de la gendarmerie.

Elément féminin qui n’occupe pas n’importe quelle fonction. Selon le Canard enchaîné (via Le Point), ce militaire “est sous-officier du renseignement dans ce centre d’élite de la gendarmerie [à Rosny-sous-Bois, note de Novopress]”. Plus qu’un centre d’élite, cette caserne de Rosny abrite le service central des réseaux et technologies avancées, le service de recherches judiciaires et le système des opérations et du renseignement. Un lieu indispensable à la sécurité de nos compatriotes, et qui de ce fait devrait faire l’objet de mesures de sécurité très particulières.

Or, non seulement cet Amar R. entretient donc cette liaison avec ce sous-officier- qui s’est convertie à l’islam et porte le voile en dehors des heures de service ! – mais surtout entrait à sa guise dans ce lieu alors qu’il faisait l’objet… d’un mandat d’arrêt européen. Certes, Amar R. a été interpellé le 23 janvier dernier mais sa compagne n’a pas été inquiétée.

En effet, comme l’indique Le Point :

Contacté par Le Point, le général Denis Favier, directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), a tenu à tempérer l’information : “Certes, il y a bien eu un contact entre les deux personnes, mais à ce stade de l’enquête, confiée à la police judiciaire de la préfecture de police, il n’y a rien à reprocher à la sous-officier de la gendarmerie. Nous n’avons pas constaté de faute professionnelle. Il existe une stricte séparation entre enquête de police et de gendarmerie. Nous ne pourrons tirer des conclusions qu’à la fin de l’enquête de la PJ.”

Une légèreté qui fait froid dans le dos lorsque l’on apprend, là encore via Le Point, que :

En 2014, deux jeunes gendarmes du fort de Rosny avaient été détectés comme des éléments radicaux. Ils avaient programmé un voyage en Syrie. Ils ont depuis quitté la gendarmerie. Ce sont les rares cas qu’avaient pu déceler les services de renseignement après que Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, a réclamé à ses services une enquête sur la radicalisation au sein des forces de l’ordre

Amédy Coulibaly, une chance pour la France…

Amédy Coulibaly, une chance pour la France...

09/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
On ne sait jusqu’où ira l’horreur. D’autant que l’on ne sait pas réellement ce qui est le plus horrible en l’espèce. Le fait que le tueur de la policière municipale à Montrouge, Amédy Coulibaly, et accessoirement proche des terroristes islamistes de Charlie Hebdo est retranché avec des otages dan magasin casher de la porte de Vincennes à Paris – Amédy Coulibaly est décédé dans l’assaut donné il ya quelques instants par le RAID – ou qu’il est plus que connu de la justice française, cumulant à 32 ans 18 ans de prison, du moins en condamnation. Car Amédy Coulibaly ne les a jamais effectués totalement. Dernier exemple en date, il a été libéré en 2013 au bout d’un an d’emprisonnement alors qu’il avait été condamné à 5 ans de prison.

Un exercice de la justice plus que laxiste qui fait froid dans le dos, et qui a commencé bien avant l’arrivée de Christiane Taubira place Vendôme. A mettre en relation avec le fameux “Mur des cons” du Syndicat de la magistrature…

S’agissant du cas d’Amédy Coulibaly, nos confrères du Nouvel Obs nous dresse un portrait particulièrement édifiant et sidérant :

Coulibaly est un ancien voyou converti à l’islamisme radical. Plusieurs fois condamné pour vol aggravé à partir de 2001, alors qu’il est encore mineur, Coulibaly passe même en Cour d’assises pour mineur pour vol à main armée en 2004 et écope d’une peine de six ans de prison. En sortant de prison, il se reconvertit comme dealer et écope d’une peine d’un an et demi pour trafics de Stups en 2006. Il a alors 24 ans. Installateur en audiovisuel électronique de formation, embauché par Coca-Cola à Grigny, Coulibaly semble se ranger. En réalité, converti en prison, il a déjà basculé dans l’islam radical.

En juin 2010, il est arrêté par les services antiterroristes, soupçonné d’avoir participé à un projet d’évasion de Smaïn Aït Ali Belkacem, l’un des principaux auteurs de la vague d’attentat de 1995 dans le métro et RER parisien pour le compte du Groupe islamique Armé (GIA, algérien), condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour cela et incarcéré à la centrale de Clairvaux.

Lors de la perquisition de son domicile en 2010, les enquêteurs retrouveront 240 cartouches de calibre 7,62, une munition de kalachnikov. Condamné pour cela, il était sorti de prison depuis plus d’un an (souligné par Novopress).

Pire encore, si l’on ausculte les archives du Parisien, l’on en apprend en 2009, entre deux séjours en prison, qu’Amédy Coulibaly fait partie d’une délégation reçue par Nicolas Sarkozy, à l’époque président de la République (photo de Une). A l’époque Amédy Coulibaly était en alternance chez Coca-Cola…

Comme nous l’indiquent nos confrères de l’Obs, la police avait diffusé dès ce matin un appel à témoins concernant Amédy Coulibaly et sa compagne Hayat Boumedienne.

Un aveuglement et un laxisme criminels d’autant que l’on peut voir que certains ne se cachent plus pour signifier leur soutien à ces actes de guerre…

Pour preuve ces images d’I-Télé où l’on voit certains mimant avec le sourire l’usage d’une arme à feu

Sans oublier ces photos montrant des individus faisant le v de la victoire.

v-victoires-vincennes

Il est temps d’en finir avec le discours nous parlant de déséquilibrés isolés et agissant comme des loups solitaires.

Crédits photos : DR

Attaque terroriste contre “Charlie-Hebdo” : douze morts

Attaque terroriste contre "Charlie-Hebdo" : douze morts

06/01/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le bilan est particulièrement lourd, quasiment un carnage. Et ce en plein Paris, et en pleine journée. Ce matin, des terroristes masqués ont attaqué froidement les locaux de l’hebdomadaire satirique Charlie-Hebdo, tuant journalistes, dessinateurs et même policiers. Attaque immédiatement revendiqué car les terroristes ont attaqué Charlie-Hebdo en proférant “Allah Ahkbar” et “le Prophète est vengé”. Parmi les victimes, cinq dessinateurs vedettes de l’hebdomadaire : Cabu, Charb, Tignous, Honoré et Wolinski. Ainsi que l’économiste Bernard Maris.

Sans compter la lâche exécution d’un policier protégeant Charlie-Hebdo, assassiné d’une balle dans la tête alors qu’il était à terre.

Charlie-Hebdo qui avait publié les fameuses caricatures de Mahomet a donc été victime d’une grave attaque terroriste. Dimension terroriste reconnue y compris par François Hollande qui pour le coup ne parle pas de déséquilibrés…

Cette attaque est particulièrement grave car elle révèle, que oui des terroristes s’entraînent, que oui ils ont décidé de frapper des francçais et en france et que oui ni Hollande ni valls et encore moins Cazeneuve nous protègent contre le terrorisme. Bien au contraire… Vu que les auteurs de cet acte de guerre sont, à l’heure où nous publions cet article, toujours recherchés.

A noter que des “Français” musulmans se sont réjouis de cet acte…


Lire la suiteAttaque terroriste contre “Charlie-Hebdo” : douze morts

Dijon : Il a fauché onze piétons en hurlant «Allah Akbar !»

22/12/2014 – DIJON (NOVOpress)
La piste terroriste se confirme. Selon les premiers éléments de l’audition, l’homme qui a renversé 11 personnes à Dijon au cri de «Allah Akbar !» (Dieu est grand) aurait prémédité son acte et voulait s’attaquer à des policiers et des militaires. Le domicile du prévenu devait être perquisitionné, et son ordinateur saisi pour être épluché. La sous-direction anti-terroriste de la police judiciaire va être associée à l’enquête. Suivant les résultats de l’audition et des perquisitions, le parquet anti-terroriste pourrait être saisi.

Cette agression survient au lendemain de l’attaque du commissariat de Joué-les-Tours (Indre-et-Loire), où l’assaillant avait agressé des policiers en criant «Allah Akbar». Le risque d’attentats islamistes commis en France, notamment par des djihadistes de retour de Syrie ou des individus “isolés autoradicalisés”, est pris très au sérieux par les services français.



Sydney : un islamiste prend en otage des clients d’un café [MàJ]

Sydney : un islamiste prend en otage des clients d'un café

15/12/2014 – SYDNEY (NOVOPress)
Le profil du djihadiste preneur d’otages et qui a tué un des otages est particulièrement édifiant : réfugié iranien, condamné pour 40 agressions sexuelles, poursuivi pour le meurtre de son ex-femme.

Lire la suiteSydney : un islamiste prend en otage des clients d’un café [MàJ]

Pour ce prédicateur “britannique” : “Le monde sera gouverné par la charia”

27/10/2014 – GRANDE-BRETAGNE (NOVOpress)
Anjem Choudary est un prédicateur “britannique” qui soutient ouvertement l’Etat Islamique et annonce la prise de pouvoir prochaine des musulmans à l’échelle mondiale. Selon lui, “la Grande-Bretagne, la France et l’Amérique seront sous l’autorité des musulmans”.

Les autorités londoniennes semblent rester inactives face à ce fanatique dont le discours fait des émules.

Les caméras de vidéo surveillance qui racontent la fusillade d’Ottawa


Les caméras de surveillance racontent la… par lemondefr

25/10/2014 – OTTAWA (NOVOPress)
Les autorités canadiennes ont diffusé jeudi les images de vidéosurveillance montrant le déroulé de la fusillade d’Ottawa. On y distingue l’apprenti-djihadiste Michael Zehaf-Bibeau, après avoir tiré sur un agent, s’approcher des bâtiments officiels à bord d’un véhicule qu’il quitte avant d’en dérober un autre de force. Il s’est ensuite dirigé vers l’entrée du Parlement.

Des premiers tirs à sa neutralisation il s’est écoulé 5 minutes.

“Mon frère le terroriste” : un film sur l’islamisme radical

21/10/2014 – LONDRES (NOVOpress)
Après avoir tenté de comprendre la conversion de son demi-frère à un islam radical (dans “Mon frère l’islamiste”), Robb Leech livre un second film intitulé “Mon frère le terroriste”, qui s’attache à saisir ce qui peut pousser à tuer au nom d’Allah.

Après avoir voulu commettre des actes terroristes, ce converti à l’islam a été condamné à six ans de prison. Un documentaire d’actualité à l’heure où en France comme dans de nombreux pays, on cherche à comprendre pourquoi des centaines de “jeunes” décident de s’engager dans le djihad en Syrie.

Pour Mourad Benchellali, retirer la nationalité aux djihadistes “renforce leur sentiment de rejet”

18/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Les médias semblent avoir trouvé un bon spécimen pour tenter de démontrer que le basculement dans l’islamisme n’est pas une fatalité et qu’il est donc possible de rêver du vivre ensemble malgré l’ampleur du phénomène djihadiste en France.

Mourad Benchellali, ancien rabatteur pour la mouvance islamiste et ex-prisonnier de Guatanamo, était donc l’invité de Jean-Jacques Bourdin, le 17 octobre dernier.

Mourad Benchellali se veut rassurant : “Je m’identifie aux jeunes qui veulent partir faire le djihad en Syrie mais je tente de faire mon possible, en racontant mon histoire, pour les en dissuader. Quand bien même vous avez été radicalisé, il y a toujours la possibilité de sortir de ça, de se réinsérer, de reconstruire sa vie et de passer à autre chose”.

Mais, d’après lui, la France ne devrait pas autant stigmatiser les musulmans (sic) :

Retirer la nationalité à des jeunes qui ne se sentent pas Français renforce leur sentiment de rejet. En France, la seule méthode utilisée, c’est la répression policière. On manque d’humain. La radicalisation vient d’un sentiment d’injustice que la prison ne fait qu’alimenter.

Que faut-il donc faire ? Les féliciter de partir pour faire le djihad et leur demander de revenir sagement en France après avoir perpétré un certain nombre d’atrocités ?

Portrait du djihadiste Bachir Kherza, l’assassin d’Hervé Gourdel

Le djihadiste Bachir Kherza, l'assassin d'Hervé Gourdel

14/10/2014 – ALGER (via BFMTV)
On sait désormais que la lâche assassin de notre compatriote serait le djihadiste algérien Bachir Kherza. Selon les autorités algériennes, Bachir Kherza aurait une cinquantaine d’années. Présenté comme le “mufti” des jihadistes algériens de Jund Al-Khilafa, il fait partie du groupe Les soldats du califat créé en juin dernier, une branche qui s’est émancipée d’Al Qaeda et qui vient de prêter allégeance à l’Etat islamique. Bachir Kherza aurait de nombreux assassinats et attentats terroristes à son actif. Les autorités algériennes auraient également identifié la majorité des terroristes apparaissant sur la vidéo de l’exécution. De son côté, l’armée est toujours à la recherche du corps d’Hervé Gourdel.


Une pétition demandant à qu’à l’émotion suite à l’assassinat d’Hervé Gourdel succède l’action vient d’être lancée :

Nos dirigeants ne peuvent plus se contenter de « condamner fermement », ils doivent désormais agir avec fermeté. Signataires de cette pétition, nous demandons à nos politiques de s’engager à défendre :

– L’application de la déchéance de la nationalité française pour les djihadistes binationaux et l’interdiction totale de retour sur le territoire.
– La fin de toutes compromissions et de toutes relations avec les associations islamistes – que celles-ci se réclament du salafisme ou de la doctrine des Frères musulmans promue par l’Union des Organisations Islamiques de France.
– Le refus de l’influence du Qatar, grand pourvoyeur de fonds des djihadistes, dans notre pays.

[Tribune] “Pékin Express” – Lobby islamique : 1 / M6 : 0 – par Clément Martin

"Pékin Express" - Lobby islamique : 1 / M6 : 0

21/05/2014 – PARIS (NOVOpress)
L’émission d’aventure de la chaîne M6 “Pékin Express”, sorte de chasse au trésor moderne, a entamé sa 10ème saison le 16 avril. Cette année le jeu s’est déroulé en Birmanie, et ce choix a déchaîné la colère de nombreux musulmans en France. Pourquoi ?

Des troubles agitent ce pays depuis plusieurs années, notamment entre les Rohingyas (musulmans) et les Birmans “de souche”. C’est en juin 2012, suite au viol et au meurtre d’une jeune bouddhiste attribué à des Rohingyas, que de grave tensions éclatent entre les deux communautés. Des milliers de maisons sont détruites et des émeutes sanglantes font 80 morts dans les deux camps.

Un véritable soutien se développe alors à l’échelle internationale au sein de « l’oumma », la communauté musulmane. L’islam pratiqué par les Rohingyas, d’inspiration wahabbite et donc très rigoriste, permet de fédérer toute une toile d’organisations islamiques à l’échelle mondiale. Ils peuvent ainsi profiter d’un réseau de solidarité internationale très dense. En France, le collectif Hameb (Halte au massacre en Birmanie) tient un stand au dernier rassemblement annuel de l’UOIF, branche « française » des Frères musulmans. Puis, lorsque “Pékin Express” débute, cette même association reproche à M6 de proposer un programme de divertissement dans un pays où des musulmans se feraient massacrer sans même que cela soit mentionné dans l’émission. Ils décident donc d’organiser un rassemblement devant le siège de la chaîne afin de faire monter la pression, tout en lançant des opérations de harcèlements par téléphone et email. Dans le même temps, une association humanitaire islamique, Barakacity s’occupe de mener la fronde sur les réseaux sociaux (avec le soutien du CRI – Coordination contre le racisme et l’islamophobie – et le relais d’islametinfo.net). Rapidement, une pétition est mise en ligne: 50.000 signatures à ce jour!

Lire la suite[Tribune] “Pékin Express” – Lobby islamique : 1 / M6 : 0 – par Clément Martin

Britain First amène la contradiction à la porte de l’islamiste Abu Izzadeen

Britain First amène la contradiction à la porte de l'islamiste Abu Izzadeen

https://www.youtube.com/watch?v=ZRm3yFqozeo

15/01/2014 – 11h30
LONDRES (NOVOpress) – Une équipe de Britain First, un parti patriote anglais et anti-islam, a tenu un rassemblement de protestation devant l’islamiste antibritannique notoire Abu Izzadeen à Waltham Forrest (vidéo ci-dessus).

Le président du mouvement, Paul Gording, a déclaré : « Nous sommes ici a Brierley Road, Waltham Forrest. Il y a une équipe de militants avec moi. Nous sommes en face de la maison de l’extrémiste Abu Izzadeen. Nous sommes venus pour une manifestation nocturne. Il se fait tard maintenant et nous allons gâcher sa soirée ,mais peut être va-t-il enfin sortir et nous parler et nous verrons ce qui se passera ».

Le groupe de patriote a commencé à chanter « Pourritures terroristes hors de nos rues » devant la maison HLM financée par les contribuables.

Equipé d’un megaphone Paul Golding a tonné : « Abu Izzadeen, si tu nous entends, ne soit pas un lâche et sors de chez toi pour nous faire face !» « D’habitude, tu es plus rapide pour cracher sur le peuple anglais ! »

Lire la suiteBritain First amène la contradiction à la porte de l’islamiste Abu Izzadeen

Lyon: un Iranien dégrade l’horloge de la cathédrale Saint-Jean

03/11/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

À Lyon, un Iranien a attaqué l’horloge astronomique de la cathédrale Saint-Jean, une œuvre du XIVe siècle, à coups de barre de fer. Le vandale a précisé que la beauté de l’horloge empêchait les croyants de se concentrer convenablement sur leurs prières.
Comme suite à ces déclarations, il a été décidé de l’hospitaliser. Cette décision n’est pas sans rappeler l’attentat en voiture commis en Isère, en juin dernier. En effet, il avait été soutenu que cet acte avait été celui d’un « déséquilibré ».

La psychiatrisation des agresseurs est un processus qui fut célèbre en URSS : dans le pays de l’égalité, les criminels ne pouvaient être que des psychopathes. De même, dans le pays de la laïcité et du Vivre-Ensemble, la présence d’islamistes sur notre territoire ne peut être, ne doit pas être, le résultat logique de la présence plus générale de l’islam. Aussi, nous entendrons sans doute de nouveau parler de nombreux « déséquilibrés » à « hospitaliser » dans les années à venir.

Crédit photo : Daniel Jolivet via Flickr (CC) = La cathédrale Saint-Jean (Primatiale Saint-Jean de Lyon).
L’horloge astronomique (XIVème siècle), indique la date, les positions du Soleil, de la Lune, de la Terre. Des automates se mettent en mouvement plusieurs fois par jour.