Tag Archives: islamisation

Islamisation des campagnes : des salafistes vivent en autarcie dans un village du Cher

VIDÉO BFMTV (29/01/2015) – À Châteauneuf-sur-Cher, un groupe d’une vingtaine de salafistes d’obédience tabligh, des musulmans adeptes d’un islam rigoriste, inquiètent certains spécialistes qui les considèrent comme sectaires. Ils vivent coupés du reste des habitants et ont quitté la ville pour pouvoir pratiquer leur religion à l’abri des regards. Ces dernières années, plusieurs jihadistes français se sont radicalisés au contact de ce mouvement.


Voir aussi : L’islam rigoriste commence à s’exporter dans les campagnes (franceinfo.fr)

Publié le

Manifestation “contre l’islamophobie” : Drapeaux étrangers et femmes voilées dans les rues de Paris

20/01/2015 – FRANCE
Dimanche 18 janvier 2015. Alors que le rassemblement anti-islamistes organisé par Riposte Laïque et Résistance Républicaine était interdit, la contre-manifestation “pour dénoncer l’islamophobie” était, quant à elle, autorisée.

Les Parisiens ont ainsi pu assister à un rassemblement hétéroclite mêlant militants “antiracistes”, drapeaux étrangers et femmes voilées. Comme en Allemagne, où certains se mobilisent contre Pegida, les Européens se déclarant “en guerre contre l’islamophobie” apparaissent comme les soutiens actifs de l’islamisation.



Pour un Pegida français (Présent 8275)

Pour un Pegida français (Présent 8275)

19/01/2015- PARIS (NOVOpress)
Ambiance de résistance dans la petite salle qui accueillait dimanche les journalistes dans un hôtel parisien pour une conférence de presse, en remplacement de la manif interdite.


Une du numéro 8275 de "Présent"

Une du numéro 8275 de “Présent”

Alors que la manifestation contre l’islamisation organisée par Riposte Laïque et Résistance Républicaine était interdite par la préfecture, une manifestation haineuse « contre l’islamophobie » avait lieu dimanche au même moment, Place du Châtelet, avec des manifestants criant « Allah Akbar », dénonçant pêle-mêle dans leur discours l’attitude d’une partie des juifs de France, l’impérialisme français et réclamant le retrait des troupes françaises…

« Le ministre Cazeneuve est intervenu directement dans l’interdiction de notre manifestation, laissant entendre que nous étions islamophobes et que réclamer l’expulsion des islamistes attiserait la haine et la division chez les Français », a déclaré Christine Tasin, présidente de Résistance Républicaine. « On est en train de nous imposer l’interdiction de critiquer l’islam dans un pays non-musulman. »

Le gouvernement français ne veut surtout pas d’un Pegida à la française et fera tout pour l’éviter. De même qu’Angela Merkel est décidée à tout pour briser le mouvement Pegida.

Devant de nombreux journalistes dont la moitié venue de pays étrangers, Mélanie Dittmer, la jeune représentante allemande de Pegida (vêtue en permanence d’un gilet pare-balles en raison des menaces qui pèsent sur elle) a pu s’exprimer. Aux côtés de Pierre Cassen, de Christine Tasin et de l’écrivain Renaud Camus, elle était entourée de Pierre Renversez (Belgique), Armando Manocchia (Italie) et Jean-Luc Addor (Suisse). Alors que Renaud Camus dans une intervention de combat (prévue pour être prononcée dehors en pleine manif, a-t-il précisé) affirmait que « des incivilités quotidiennes à l’effroyable barbarie, la soumission et la lutte armée avaient déjà commencé mais pas de notre fait », les représentants des mouvements européens ont rappelé que la vraie solidarité avec les victimes des attentats passait par le courage de nommer l’islam. Ils ont tour à tour dénoncé l’islamisation, appelé à la résistance et à la défense de notre civilisation et de notre mode de vie.

Lire la suite

Pegida annule sa manifestation demain 19 janvier à Dresde suite à des menaces de l'Etat islamique

Pegida annule sa manifestation demain 19 janvier à Dresde suite à des menaces de l’Etat islamique

18/01/2014 – DRESDE (NOVOpress)
Mouvement populaire non partisan contre l’islamisation de l’Allemagne et de l’Europe, Pegida a décidé d’annuler sa manifestation prévue demain soir (lundi 19 janvier) à Dresde. Ce sont nos confrères du Parisien qui indiquent cela :

Le mouvement allemand anti-islam Pegida a annoncé dimanche l’annulation de sa prochaine manifestation hebdomadaire lundi à Dresde (est), invoquant sur sa page Facebook “des raisons de sécurité” après une menace de mort émanant du groupe Etat islamique contre un des organisateurs.

“Nous nous voyons contraints de prendre cette mesure, après discussion avec les services de police”, écrivent les responsables de Pegida, en dénonçant “une atteinte grave à la liberté d’opinion et de manifester” de la part “des forces terroristes”.

Cependant, Pegida demande à ses partisans et sympathisants d’agir demain lundi 19 janvier :

Au lieu de manifester ce lundi, Pegida demande à ses sympathisants de mettre un drapeau allemand et une bougie aux fenêtres.
“Nous demandons à chaque Européen favorable à la liberté d’opinion et opposé au fanatisme religieux d’installer son drapeau national et une bougie à la fenêtre”, écrivent les organisateurs qui ont l’habitude de communiquer de façon anonyme sur leur page Facebook et déclinent la communication directe avec des journalistes.

>> Pour lire l’article dans son intégralité

Vague anti-islamiste en Europe (Présent 8274)

Vague anti-islamiste en Europe (Présent 8274)

16/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Ces manifestations du lundi contre l’islamisation, commencées à Dresde (photo), en Allemagne, en octobre dernier, s’amplifient et font des émules ailleurs en Europe. A Paris ce sont Riposte laïque et Résistance républicaine qui invitent les patriotes à venir le dimanche 18 janvier à 14 h 30 place de la Bourse exiger que l’on boute les islamistes hors de France. Des rassemblements sont aussi prévus à Lyon, Montpelier et Bordeaux.

Vague anti-islamiste en EuropeEn Espagne, une manifestation du même type a été interdite par la mairie de Madrid, car elle devait se dérouler devant une mosquée, mais les initiateurs du mouvement PeGiDa espagnol promettent d’organiser une autre manifestation prochainement ou de se joindre à une marche contre l’islamisation, prévue pour le 23 janvier à Madrid et à Valence.

Ce mouvement semble vouloir essaimer aussi, à en croire les réseaux sociaux, en Scandinavie, en Grande-Bretagne, au Benelux, en Suisse, en Italie, en Bulgarie et même aux Etats-Unis. PeGiDa, rappelons-le, est une abréviation de « Patriotische Europäer Gegen die Islamisierung des Abendlandes » (Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident). Les manifestations se sont répandues depuis l’automne dans toute l’Allemagne sous d’autres noms et elles se déroulent tous les lundis. A Dresde, où elles attirent le plus de monde, il y avait le 12 janvier, après les attaques islamistes en France, 25 000 personnes selon la police et 40 000 selon les organisateurs. Un record.

Lire la suite

Islamisme en prison : Christiane Taubira travestit la réalité

Islamisme en prison : Christiane Taubira travestit la réalité

Rediffusion – Cet article a été publié sur Novopress une première fois en juin 2014. Nous en proposons la lecture aux internautes en raison de son actualité.


13/06/2014 – PARIS (NOVopress)
Christiane Taubira (photo) l’a annoncé hier matin sur RTL : la « radicalisation » de musulmans en prison ne concernerait que 90 personnes en France. Un ancien détenu nous explique pourquoi ce chiffre n’est pas crédible compte tenu des réalités carcérales.

Les apprentis djihadistes en prison ne seraient donc que 90 en France. 90 personnes sur 69 000 prisonniers (chiffres d’avril 2014), soit 0,13% des détenus. Quand il est possible d’affirmer sans trop s’aventurer que plus de la moitié des détenus en France sont musulmans, il s’agit donc ici d’un taux extrêmement faible.

Or, pour tout surveillant de prison ou ancien détenu, le nombre annoncé par la Garde des Sceaux a de quoi laisser pantois. Car qui connaît un minimum le fonctionnement d’un établissement pénitentiaire au quotidien sait qu’il est impossible pour l’Etat de précisément chiffrer le phénomène. Explications…

Des moyens de renseignement limités

Le lieu le plus sensible d’une prison est la cour de promenade. C’est bien souvent un lieu de bagarres et de règlements de comptes, mais c’est surtout un lieu où les détenus échangent entre eux plusieurs heures par jour. Un terrain qui est donc propice à la diffusion du discours djihadiste ainsi qu’à la transmission de contacts extérieurs à la prison. C’est notamment par ces échanges qu’une personne souhaitant rejoindre les djihadistes saura où se rendre et qui contacter une fois dehors.

Lire la suite

Vu sur Twitter

Les manifestations anti-islamisation de Pegida peuvent-elles s’exporter en France?

Publié le
Les « élites » contre Pegida (Présent 8267)

Les « élites » contre Pegida (Présent 8267)

07/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
« Nous sommes le peuple ! », voilà plus de deux mois que des foules de plus en plus nombreuses défilent avec ce slogan dans les rues des principales cités allemandes. On notera qu’elles ne disent pas « Nous sommes le peuple allemand. » Néanmoins, la droite du CSU comme des alliés sociaux-démocrates du SPD de la coalition en place ne veulent voir dans ces démonstrations que l’expression d’une « haine » nationaliste. Ainsi Angela Merkel a-t-elle déclaré : « Nous devons dire (…) que l’extrémisme de droite, l’hostilité envers les étrangers et l’antisémitisme ne doivent avoir aucune place dans notre société. »

Les « élites » contre Pegida (Présent 8267)Nul n’a jamais entendu dans ces défilés le moindre cri hostile aux juifs, ce qui n’empêche pas Mme Merkel d’en fustiger l’antisémitisme. Et si tous les manifestants étaient d’extrême droite, alors cet extrémisme-là serait singulièrement puissant qui, tous les lundis, réuniraient depuis des semaines des dizaines de milliers de participants dans de nombreuses villes ! En réalité, c’est le tout-venant des citoyens allemands que l’on retrouve sur le pavé, las de se sentir de moins en moins chez eux dans leur pays.

Les étrangers ? Outre-Rhin, nos voisins n’ont rien contre les Suisses, les Français ou d’autres Européens qui se fondent dans le paysage. Le problème, ce sont ceux qui se réclament de l’islam, d’où le nom du collectif qui appelle à manifester « Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident » (Pegida). Aussitôt, en un réflexe conditionné, la classe politico-médiatique pavlovienne a répliqué : « islamophobie ! »

Lire la suite

[Communiqué du Bloc Identitaire] "Charlie-Hebdo" : personne ne pourra prétendre lutter contre le djihadisme sans remettre en cause l'immigration massive et l'islamisation

[Communiqué du Bloc Identitaire] “Charlie-Hebdo” : personne ne pourra prétendre lutter contre le djihadisme sans remettre en cause l’immigration massive et l’islamisation

07/01/2015- PARIS (NOVOpress)
Il y avait peu de doutes dès l’origine, il n’y en a désormais plus aucun doute : la rédaction de Charlie-Hebdo a été victime d’une attaque islamiste. Nos premières pensées vont vers toutes les victimes (et notamment les policiers, trop vite oubliés dans les commentaires médiatiques et politiques) et leurs familles.

Le défilé de dirigeants politiques appelant les uns après les autres à “l’union nationale” a quelque chose d’odieux. D’odieux car ce sont précisément eux qui sont responsables de la situation terrible dans laquelle est désormais plongée notre pays ! Responsables de l’immigration massive et donc de l’islamisation en découlant, responsables de la passivité et même parfois de la complicité avec les associations islamistes (au plan local comme national), responsables enfin de la faiblesse de la réponse face à la menace djihadiste. Personne ne pourra prétendre lutter contre le djihadisme sans remettre en cause l’immigration massive et l’islamisation de notre pays. Pour cela, ce n’est pas d’union nationale derrière ces dirigeants qui ont failli mille fois dont nous avons besoin mais d’un sursaut national les chassant du pouvoir !

Dans un récent entretien avec la revue littéraire américaine “Paris Review”, Michel Houellebecq – auquel nous avons adressé une lettre ouverte hier pour son dernier ouvrage – s’interrogeait : « En fait, on ne sait pas bien de quoi on a peur, si c’est des identitaires ou des musulmans. » Il semble bien que les dramatiques événements de ce jour lui aient apporté une réponse.

Le Bureau politique du Bloc Identitaire

Lettre ouverte des Identitaires à Michel Houellebecq : "N'aie pas peur Michel, on est là !"

Lettre ouverte des Identitaires à Michel Houellebecq : “N’aie pas peur Michel, on est là !”

06/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Monsieur,

Demain paraîtra votre livre “Soumission” dans lequel vous avez cru utile de nous citer, et même de faire de nous des acteurs de l’histoire, ou tout du moins de votre histoire.

Qu’est-ce que votre livre ? Nous l’ignorons, à l’instar d’ailleurs des critiques littéraires qui, nous expliquant chacun tout ce qu’il est et tout ce qu’il n’est pas, s’annulent avec une invariabilité mathématique.

Une chose nous apparaît cependant certaine : vous nous connaissez mal. La chose en soi a fort peu d’importance puisqu’elle est réciproque. De vous, nous ne savons au fond que ce que vous voulez bien montrer, au hasard d’une interview. Pour autant, vous conviendrez que se retrouver dans un ouvrage promis à des ventes zemmouriennes et être si mal servi dans sa description, son être et son objet, en chagrinerait de moins délicats que nous.

Écrire, c’est, paraît-il, toujours parler de soi. C’est en tous les cas ce qu’écrivent les gens savants à qui nous empruntons cette réflexion. Aussi, peut-être, à travers nous, ne parlez-vous que de Michel Houellebecq. De ses névroses, de ses freins, de ses limites. Peut-être l’observateur du monde que vous êtes aurait aimé être un militant, c’est-à-dire un faiseur du monde… Là encore, nous l’ignorons.

Mais ce que nous savons, en revanche, c’est que votre livre est une création du réel. Sans l’immigration massive, sans l’islamisation qui en est la conséquence, “Soumission” n’aurait pu voir le jour.

C’est dans ce contexte – que vous nous pardonnerez de qualifier par anticipation d’historique – que votre livre restera peut-être. Non en ce qu’il annonce ou pas, mais en tant que prise de conscience d’un nombre toujours grandissant d’intellectuels, bien après la prise de conscience populaire, de l’invasion subie par l’Europe. C’est sans doute cette prise de conscience que vous décrivez quand, dans un intéressant entretien réalisé pour la revue littéraire américaine Paris Review, vous dîtes avoir été frappé « des énormes changements » constatés en France au retour de votre paisible exil irlandais. Oui la France a changé, à commencer par ses habitants. Ce changement, certains le nomment le Grand Remplacement. Votre livre se situe dans la continuité fictive de cette réalité bien effective.

Lire la suite

Des membres de Génération identitaire étaient présents à Cologne pour la grande manifestation anti-islamisation

Des membres de Génération identitaire étaient présents à Cologne pour la grande manifestation anti-islamisation

06/01/2015 – COLOGNE (NOVOpress)
Partout en Europe, des manifestations anti-immigration s’organisent de plus en plus massivement.

C’est en Allemagne, avec le mouvement PEGIDA que ces manifestations prennent le plus d’ampleur.

Les peuples européens semblent se réveiller pour s’opposer massivement à une vague d’immigration principalement en provenance des pays afro-maghrébins, immigration devenue incontrôlable dans une Europe passoire. C’est dans ce contexte que des militants de Génération identitaire se sont rendus le lundi 5 janvier 2015 à Cologne.

 

« Comme je l’ai indiqué à l’AFP, je suis allé en Allemagne, à Cologne, pour soutenir les patriotes allemands dans leur aventure avec le jeune mais très prometteur mouvement PEGIDA ! L’accueil de nos amis d’outre-Rhin fut très chaleureux, bien que surpris de voir deux Français venir spécialement pour la manifestation. Après de nombreuses discussions avec eux, il est désormais évident que l’Europe assiste à un réveil de son identité… », commente en direct de Cologne, Hervé, un militant de Génération identitaire de la région d’Arras.

Jérémie, un militant de Génération Identitaire Aix –en-Provence a fait le trajet depuis la région Provence-Alpes-Cote d’Azur pour apporter son soutien à la manifestation du mouvement Pegida, et pour dire non à une immigration massive qui devient insupportable en Europe. « Après avoir été interviewé par l’AFP, j’ai eu l’honneur de prendre la parole avec les organisateurs du mouvement Pegida !, j’y ai parlé du mouvement identitaire, de notre action sur le chantier de la mosquée de Poitiers, puis encouragé les allemands dans leur démarche de lutte contre l’islamisation de leur pays et de notre continent tout entier, avant de conclure mon intervention en criant ce slogan qui m’est cher : ” Islam out of Europe “»,  indique Jérémie .

 

Ces mouvements montrent un évident ras-le-bol de la population européenne face une immigration massive en provenance des pays afro-maghrébins qui menace notre culture, notre identité et même notre sécurité.

Crédit photo Une : DR

L'évêque de Cologne éteindra la cathédrale pour protester durant la manifestation contre l'islamisation

L’évêque de Cologne éteindra la cathédrale pour protester durant la manifestation contre l’islamisation

04/01/2015 – COLOGNE (NOVOpress via Observatoire de l’islamisation)
Le lundi 5 janvier prochain, à Cologne aura lieu une manifestation contre l’immigration/islamisation sur le modèle de Pegida qui réunit des dizaines de milliers de personnes chaque lundi dans la ville de Dresde (page Facebook 101.000 likes !). PEGIDA est l’acronyme de Patriotische Europäer Gegen die Islamisierung des Abendlandes (Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident).

L’Allemagne subit une immigration coûteuse pour le peuple allemand selon l’économiste allemand Hans-Werner Sinn, encouragée par le grand patronat et le parti d’Angela Merkel. Une immigration largement composée de turcs, qui construisent des mosquées affiliées au ministère turc des Affaires islamiques ou aux extrémistes du Milli Gorus dont nous révélons les documents internes jihadistes sur 30 pages dans notre dernière enquête.

Autant dire que l’Eglise devrait être en première ligne, la Turquie refusant toujours le moindre statut légal à l’Eglise catholique qui ne peut créer d’association et donc avoir de vie sociale, et transformant les églises en mosquées encore cette année.

Mais Monseigneur Norbert Feldhoff, doyen du chapitre de la cathédrale de Cologne (photo), certainement influencé par la dernière exhortation apostolique du pape François appelant à “accueillir avec affection et respect les immigrés de l’Islam qui arrivent dans nos pays”, éteindra les lumières, rapporte l’Express.de, qui éclairent la façade de la cathédrale lundi prochain entre 18h30 et 21h, pendant la durée de la manifestation.

Lire la suite

Immigration et islamisation : quand l’Allemagne se réveille [Minute n°2699]

Immigration et islamisation : quand l’Allemagne se réveille [Minute n°2699]

03/01/2015 – BERLIN (via Minute)
A Dresde, chaque lundi, des milliers de manifestants se rassemblent sous la bannière de « Pegida », mouvement populaire et citoyen s’élevant contre l’islamisation de l’Allemagne et de l’Occident. Ils sont chaque semaine plus nombreux, et dans la sage et austère Allemagne d’Angela Merkel, le phénomène échappe totalement aux politiques et aux grilles de lecture habituelles.


Ils étaient 1.700 à Dresde le lundi 10 novembre, 3.500 le 17 novembre, 5.500 le 24 novembre, 7.500 le 1er décembre, puis 10.000 le 8, et même 15.000 le 15 décembre! Lancées au début du mois d’octobre, les manifestations du mouvement Pegida, acronyme en allemand pour Patriotische Europäer gegen die Islamisierung des Abendlandes (« Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident ») connaissent un essor incroyable. Si c’est à Dresde qu’ont lieu les rassemblements les plus importants, d’autres ont aussi été organisés à Cologne, Düsseldorf, Rostock, Munich, en réunissant à chaque fois de plusieurs centaines à plusieurs milliers de participants.

Vingt-cinq ans après la chute du Mur de Berlin, Pegida organise, à travers toute l’Allemagne, des « Manifestations du lundi », référence explicite et assumée aux mobilisations ayant précédé la chute de la RDA. Le mimétisme s’accompagne aussi de la reprise du slogan « Wir sind das Volk » (« Nous sommes le peuple ») utilisé par les manifestants de 1989. Interrogé par « Bild », le plus important quotidien allemand, le leader de Pegida à Dresde, Lutz Bachmann, 41 ans, explique que le slogan a été lancé de manière spontanée par les participants. Andreas Zick, professeur et chercheur à l’université de Bielefeld, y voit lui une filiation avec les revendications « völkisch » (le terme est difficilement traduisible: au-delà de « populaire », il recouvre une dimension presque sacrée mais aussi ethnique) de la Révolution conservatrice allemande du début du XXème siècle.

Vingt-cinq ans après la chute du Mur de Berlin, Pegida organise, à travers toute l’Allemagne, des « Manifestations du lundi », référence explicite et assumée aux mobilisations ayant précédé la chute de la RDA.

Islamistes et nazis à la poubelle !

Mais qui sont ces milliers d’Allemands qui se mobilisent chaque lundi? Dans « Les Inrocks », Patrick Moreau, politologue spécialiste des mouvements extrémistes dans le monde germanique, livre son point de vue: « Il n’y a pas qu’un seul mouvement, il existe de nombreuses formes de mouvements, et Pegida en est une […] Des actions sont apparues un peu partout. Elles ne sont pas coordonnées entre elles. »

Lire la suite

Allemagne : les manifestations contre l’islamisation prennent de l’ampleur

26/12/2014 – ALLEMAGNE (NOVOpress)
A Dresde, ils étaient plus de 17 000 à manifester le lundi 22 décembre contre “l’islamisation de l’Occident”, à l’appel du groupe Pegida. Depuis le mois d’octobre, Pegida organise chaque lundi soir des rassemblements qui commencent à inquiéter les bien-pensants.

Pour le leader du groupe, Lutz Bachmann, “lL’Allemagne n’est pas une terre d’immigration. L’intégration ne signifie pas vivre les uns à côté des autres, mais signifie vivre ensemble sur la base des fondements judéo-chrétiens de notre constitution et de notre culture allemande”.



Allemagne : nouvelle grande manifestation… par euronews-fr

Publié le
Allemagne : Un journaliste de gauche veut bombarder les manifestants anti-islamisation

Allemagne : Un journaliste de gauche veut bombarder les manifestants anti-islamisation

21/12/2014 – DRESDE (NOVOpress)
Condamné en chœur par les partis, les Églises et les media pour ses manifestations pacifiques et de plus en plus nombreuses, le mouvement allemand Pegida (Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident) s’est attiré la haine furieuse de tous les militants immigrationnistes.

La palme dans le déchaînement revient pour l’instant à Fabian Köhler, journaliste au quotidien Neues Deutschland (ancien organe officiel du Parti Communiste de la RDA, désormais proche de Die Linke, équivalent et allié allemand du Parti de gauche de Mélenchon), où il est, selon ses dires, spécialiste « de l’immigration et de l’Islam(ophobie) ».

Lundi dernier, en référence au bombardement anglo-américain qui avait anéanti Dresde en février 1945, il a carrément tweeté  : « Encore 10.000 manifestants de Pegida à Dresde [en réalité 15.000 d’après Libération qui n’est pas suspect]. Chers alliés, ce serait de nouveau le moment ! »

 

Repéré par des internautes et relevé par plusieurs sites, notamment le site de réinformation Politically Incorrect, cet appel au meurtre n’a toujours pas été effacé par son auteur. Celui-ci s’est plaint en revanche d’être inondé de messages de protestation « des idiots de Pegida ». Le pauvre homme !

Lire la suite