Lombardie : représentant musulman, candidat communiste et trafiquant de faux papiers

Lombardie : Représentant musulman, candidat communiste et trafiquant de faux papiers

08/02/12 – 08h00
MILAN (NOVOpress) –
« Insoupçonnable » : c’est du moins ainsi que le journal local, La Gazette de Mantoue (copie d’écran en image à la Une), présente Abouelala Abdelkarim, qui vient d’être arrêté par la police, dans le cadre du démantèlement d’une organisation qui se consacrait au trafic de faux papiers. L’arrestation d’Abouelala Abdelkarim, la dernière en date, est la septième dans cette affaire depuis mi-janvier. L’organisation fabriquait, moyennant plusieurs milliers d’euros, de faux papiers pour faire entrer en Italie des immigrés clandestins. La loi italienne prévoyant que les permis de séjour ne sont donnés qu’aux immigrés qui justifient d’avoir un employeur, le procédé consistait à fabriquer de fausses demandes de main d’œuvre de la part d’entreprises agricoles. Une fois arrivé en Italie, l’immigré disparaissait sans laisser d’adresse. Accessoirement, le procédé permettait aux lobbies immigrationnistes de « prouver » que l’économie italienne avait un criant besoin de travailleurs immigrés…

Insoupçonnable, c’est bien vrai. Abouelala Abdelkarim, né au Maroc en 1966, arrivé en Italie en 1990, est bien connu à Viadana, une ville de 20.000 habitants dans la province de Mantoue. On l’y appelle simplement Karim, c’est vous dire. Porte-parole de la communauté musulmane, « il a pris à plusieurs reprises la défense des Marocains, des musulmans et des étrangers en général, en luttant, c’est le journal qui l’écrit, contre les injustices commises par les Italiens ». Il avait notamment dénoncé les lenteurs bureaucratiques dans la délivrance des permis de séjour et réclamé le droit de vote pour les immigrés. Il avait aussi représenté la communauté musulmane pour obtenir la construction à Viadana « d’un centre culturel avec lieu de culte », et vivement dénoncé la municipalité, pourtant de centre gauche, qui, selon lui, ne soutenait pas suffisamment le projet.

« Bien intégré, parlant couramment l’italien », Abouelala Abdelkarim avait obtenu en 2005 la citoyenneté italienne. Il s’était alors lancé dans la politique, devenant membre du secrétariat provincial du Parti Communiste Italien, où il était responsable à l’immigration. En mai 2011, Abouelala Abdelkarim figurait sur la liste communiste aux élections provinciales, où il était présenté comme « président d’une coopérative de travail ». Monica Perigini, secrétaire régionale communiste, prend aujourd’hui ses distances : «Karim ? Il y a quatre ou cinq ans que je ne le vois pas. Je ne savais même pas qu’il était encore en Italie » !

Insoupçonnable, on vous dit.

Pourquoi éditer le livre “Apéro saucisson-pinard” ? – Slobodan Despot, directeur des éditions Xenia [vidéo]

Pourquoi éditer le livre "Apéro saucisson pinard" ? - Slobodan Despot, directeur des éditions Xenia

06/02/2012 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
Nous avons déjà présenté les raisons de l’écriture du livre “Apéro saucisson-pinard” sous-titré “L’islam, un débat qui rassemble”, débat entre Pierre Cassen, Christine Tasin et Fabrice Robert animé par André Bercoff.

Dans la vidéo ci-dessous Slobodan Despot, directeur des éditions Xenia, explique les raisons qui l’ont poussé à éditer ce livre. Entre autres le fait qu’il avait été “refusé sans aucun motif réel autre que la trouille par les grands éditeurs parisiens auxquels il a été proposé, était une raison suffisante pour une publication aux éditions Xenia”.
On a fait remarqué à Slobodan Despot qu’en publiant ce livre sa maison d’édition serait marquée, il pense que “dans une société servile le moindre exercice de liberté vous marque et vous désigne.”

La sortie du livre est annoncée pour le 16 mars 2012. Une commande à un prix réduit (par rapport au prix après la sortie) peut être faite ici.

 

:: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: ::

Ci-dessous l’annonce du livre.

Mosquée : Le diocèse de Bordeaux vend-il le terrain à un salafiste ?

Mosquée : Le diocèse de Bordeaux vend-il le terrain à un salafiste ?

04/02/2012 – 21h15
BORDEAUX (via Infos Bordeaux) —
Comme Infos Bordeaux l’a annoncé, le diocèse de Bordeaux compte vendre un terrain, situé dans le quartier du Grand-Parc (plan ci-dessus), à l’association culturelle des musulmans de Bordeaux Nord, afin d’y établir une mosquée. Mais de nouveaux éléments sont apparus au dossier. Le journal Sud-Ouest, dans un article intitulé « Une foi à l’étroit », éclaire ses lecteurs sur la personnalité du président de l’association, le marocain Mohammed Habri.

Une partie de la communauté musulmane bordelaise « lui reproche d’être dans la mouvance des salafistes », soit l’une des branches les plus radicales de l’islam. Toujours selon des membres de l’AMG (Association musulmane de la Gironde),  Mohammed Habri dirigerait « une mosquée clandestine », située à son domicile, dont l’imam aurait été un « ancien prisonnier de Guantánamo » ! Notre consœur, Caroline Campagne, conclut son article de façon amère « en quittant les lieux, il faut se rechausser. Et seulement dire au revoir. Sans toucher un homme, si l’on est une femme ».

Pour nombre de bordelais, cette décision du diocèse est inacceptable. Selon nos informations, un collectif de catholiques serait d’ailleurs en train d’être créé. Interrogé par Infos-Bordeaux, un de ses membres (habitant dans le quartier du Grand-Parc) exprime son désarroi face à la décision du diocèse : « Nous avons assisté il y a quelque temps,  avec notre communauté, à une conférence d’un musulman converti, Monsieur Joseph Fadel, nous décrivant toutes les souffrances des Chrétiens d’Orient. Et nous, nous devrions financer des salafistes ? Imaginez l’image que l’Occident renvoie à ces Chrétiens pour qui nous représentons un immense espoir…».

Du coté des politiques, les réactions n’ont pas tardé. Si le projet a le soutien des socialistes et d’Alain Juppé, certains élus UMP ne cachent pas leur agacement, à l’instar du député Chantal Bourragué (« c’est plus qu’une surprise, c’est un grand regret »). Dans un communiqué de presse, Catherine Bouilhet, candidate Front National dans la circonscription, « s’oppose clairement et catégoriquement à toute nouvelle implantation d’une mosquée ». Quant au Bloc identitaire, il a annoncé son intention de réagir sans tarder.

Une affaire qui n’a pas fini de faire du bruit.

Islam modéré : on ne devrait pas trancher de mains en Egypte avant 5 ans

Islam modéré : on ne devrait pas trancher de mains en Egypte avant 5 ans

02/02/2012 – 18h00
LE CAIRE (NOVOpress)
– C’est une belle illustration de cet « islam modéré » tant vanté par les médias occidentaux du système et qui aurait, selon eux, accédé au pouvoir en Egypte à la suite de la révolution « démocratique » du « printemps arabe ».

Le cheikh Youssouf al-Qaradawi, figure tutélaire des Frères musulmans, a en effet annoncé que la mise en places de la Charia serait progressive, car il faut d’abord l’expliquer au bon peuple, et que dans cette perspective il pensait que « durant les cinq premières années, il ne devrait pas y avoir de mains amputées. Cette période doit être consacrée à l‘enseignement. Une phase de transition. »

De quoi rassurer les habituellement si sourcilleuses organisations de défense des droits de l’homme.

Crédit photo : zskdan via Flickr, licence CC.

Persécutions antichrétiennes en Algérie : une réalité travestie par l’Etat

Persécutions antichrétiennes en Algérie : une réalité travestie par l’Etat

25/01/2012 – 11h00
ALGER (NOVOpress) – Bouabdellah Ghlamallah, le ministre des affaires religieuses algériennes, souhaiterait que sept églises chrétiennes, qui célèbrent leur culte clandestinement, puissent « régulariser leur situation ». Le dirigeant musulman a ajouté que « les chrétiens en Algérie exercent librement leur culte ». Une réalité sérieusement travestie par la propagande de l’Etat algérien.

Mgr Ghaleb Moussa Bader, archevêque d’Alger, note que l’administration algérienne refuse de plus en plus souvent de délivrer des visas à des prêtres ou des religieux. Lors d’un récent colloque, le prélat s’est inquiété du « risque d’asphyxier à petit feu la communauté catholique ». Tandis que les évêques d’Algérie exprimaient début 2010 leur « grande peine » suite au saccage d’un temple protestant à Tizi Ouzou (Est d’Alger) et se déclaraient « très inquiets des entraves mises à la pratique du culte chrétien dans le pays ». Fin septembre 2010, France Soir soulignait aussi que « depuis plusieurs années, procès, persécutions et discriminations en tout genre se multiplient contre les chrétiens en Algérie, où l’islam est religion d’Etat ».

Crédit photo : Maya-Anaïs Yataghène via Flickr, licence CC.

“Soins interculturels” et “gestion des conflits” au CHU de Nantes

"Soins interculturels" et "gestion des conflits" au CHU de Nantes

24/01/2012 – 18h50
NANTES (NOVOpress Breizh) – Confronté à l’évolution de sa clientèle, le CHU de Nantes va former son personnel aux « soins interculturels ». Et aussi à la « gestion des conflits ».

Le CHU de Nantes recherche actuellement un fournisseur pour une « prestation de formation de (ses) agents aux soins interculturels ». « Soins interculturels » est une périphrase qui désigne généralement les soins aux immigrés.

L’importance croissante de la population immigrée parmi les patients pose des problèmes de plus en plus aigus au CHU de Nantes comme à la plupart des hôpitaux publics. « Les incidents sont presque quotidiens », déplore une aide soignante. « Souvent, il s’agit de simples problèmes de langue. Mais les intolérances culturelles et religieuses prennent de l’ampleur. Certains malades, et surtout leur famille, refusent nos manières de faire. On perd un temps fou à parlementer. Un temps qu’on ne peut plus consacrer aux autres malades. » Le cas devenu classique est bien sûr celui du musulman pratiquant qui refuse de laisser un médecin homme examiner sa femme.

Le dilemme est clair : maintenir les standards médicaux ou se plier aux exigences de la clientèle non intégrée. Pour éviter que les problèmes ne s’enveniment, certains établissements préfèrent la seconde solution, ce qui suppose une adaptation de leur personnel aux contraintes des « soins interculturels ». Quelle que soit la solution retenue, l’accueil de patients ne parlant pas le français ou refusant les pratiques médicales occidentales est source de coûts supplémentaires pour l’hôpital, au détriment du budget pour soigner les autres patients.

Simultanément, le CHU de Nantes recherche un fournisseur pour une « prestation de formation de (ses) agents à la gestion des conflits ». Sans préciser cependant s’il existe un rapport entre soins interculturels et gestion des conflits !

Islamisation de l’Europe : naissance prochaine du premier parti islamique de Russie

Islamisation de l’Europe : naissance prochaine du premier parti islamique de Russie

24/01/2012 – 14h50
MOSCOU (NOVOpress) –
Selon l’Agence Internationale de Presse Coranique (IQNA), Vali Allah Yaqoubev, le responsable de l’éducation au sein du Département des affaires islamiques de Tatarstan, république autonome de la Fédération de Russie, souhaite créer prochainement un parti islamique en Russie.

Islamisation de l’Europe : naissance prochaine du premier parti islamique de RussieOfficiellement, la conversion à l’islam des ancêtres des Tatars, les Bulgares de la Volga, remonte à 922 après Jésus Christ. Le Tatarstan est le premier territoire musulman annexé par la Russie au XVIème siècle. Il compte aujourd’hui près de 4 millions d’habitants : 48 % de Tatars, essentiellement musulmans, et 43 % de Russes, orthodoxes. Le pays connaît une islamisation poussée depuis plusieurs années : une cinquantaine de mosquées sont sorties de terre, contre une seule en 1990.

Mikhaïl Marguelov, le président de la Commission pour les Affaires internationales du Conseil de la Fédération (sénat russe), estimait dimanche qu’il est trop tôt pour parler d’islamisation de l’Egypte, malgré la victoire des islamistes lors des élections législatives organisées en janvier. Le dirigeant russe peut désormais s’inquiéter d’un tel phénomène dans son propre pays…

Photo : Grande mosquée de Kazan. Crédit photo : John Connell via Flickr, licence CC.

En Allemagne et en France, l’Etat dépense beaucoup pour la « face lumineuse » de l’islam

En Allemagne et en France, l’Etat dépense beaucoup pour la « face lumineuse » de l’islam

20/01/2012 – 14h00
BERLIN (NOVOpress) –
En Allemagne comme en France, l’Etat monte au créneau pour valoriser l’islam. Outre-Rhin, le premier département de théologie islamique a été inauguré le 16 janvier à l’Université de Tübingen (Bade-Wurtemberg). Dans cette université publique, l’arabe devient une matière obligatoire. Trois autres centres d’étude islamique devraient ouvrir prochainement dans le pays de Goethe.

En France, malgré la crise économique, l’Etat et le Louvre déboursent 30 millions d’euros pour ouvrir l’été prochain un pavillon des Arts de l’islam au sein du musée national. Le coût total s’élèvera à 100 millions d’euros, financés également par l’Arabie saoudite, le Maroc, le Koweït, l’Azerbaïdjan et le Sultanat d’Oman. But de l’opération : « Présenter la face lumineuse d’une riche civilisation à travers une approche large de mondes très divers : andalou, mamelouk, ottoman », précise Le Point.fr. Des millions d’euros qui passeront sous silence la face cachée de l’islam : esclavage à grande échelle, persécution des opposants à la charia, islamisation de l’Europe…

Crédit photo : Francisco, licence CC.

Allemagne : une musulmane enceinte consulte un médecin homme. Le mari tue le bébé à coups de poing

19/01/2012 – 16h00
BERLIN (NOVOpress) – La semaine dernière, en Allemagne, un homme de confession musulmane a frappé plusieurs fois sa femme dans le ventre parce qu’elle avait consulté un médecin homme. Les coups de poing ont provoqué une hémorragie cérébrale du bébé. La mère en était à 7 mois de grossesse. Malgré un accouchement en urgence, le bébé est mort peu après.

L’enfant n’étant pas encore né, l’homme ne sera pas inculpé pour meurtre mais pour « avortement ».

Source allemande

La France survivra-t-elle à l’invasion migratoire ? Une conférence d’Yvan Blot le 16 janvier

La France survivra-t-elle à l'invasion migratoire ? Une conférence d'Yvan Blot

Yvan Blot, contributeur régulier de la fondation Polémia, donnera une conférence sur le thème “La France survivra-t-elle à l’invasion migratoire ? ”  le 16 janvier 2012, à 19h30 à l’Hôtel Néva, 14 rue Brey 75017 Paris.

AGIR POUR LA DEMOCRATIE DIRECTE
73, rue de la Faisanderie 75116 PARIS. Courriel : atheneion@free.fr
site web : www.democratiedirecte.fr

Conférence d’Yvan Blot

La France survivra-t-elle à l’invasion migratoire

Le lundi 16 janvier 2012 à 19h30

à l’Hôtel Néva (rez-de-chaussée)

14 rue de Brey – 75017 Parie (près de l’Etoile)

 

Un livre d’avertissement est paru aux Etats-Unis et vient d’être traduit en français : Une révolution sous nos yeux ; comment l’Islam va transformer la France et l’Europe de Christopher Caldwell avec une préface de la démographe Michèle Tribalat.

Ce livre traite surtout de l’immigration musulmane et fait un sombre pronostic sur l’avenir de la civilisation européenne. Il met en valeur le profond fossé entre les élites dirigeantes auto-satisfaites et moralement pharisiennes et le peuple qui se situe sur « le front de l’immigration » dans la vie quotidienne.

Il est vrai que l’immigration de populations culturellement non européennes est un problème très grave que les élites négligent quand ils ne s’en font pas complices. On est censé être en démocratie mais quand avons-nous été consultés pour accepter une immigration de masse dans notre pays ? Jamais (à la différence ses Suisses).

Et pourtant, celle-ci pose des problèmes économiques, politiques, culturels et religieux.

L’économie et les migrations

Dans ce domaine, il y a beaucoup de fausses idées : on prétend que l’immigration est nécessaire mais c’est un raisonnement à très court terme caractéristique des oligarques au pouvoir qui méprisent le long terme. Elle a été traitée comme si les hommes étaient des matières premières interchangeables et son coût a été négligé. De plus, comme l’a montré l’économiste libertarien Hans Hermann Hoppe, le libre échange vaut pour les biens et services mais non pour les hommes. Un échange économique repose sur la volonté d’un vendeur et d’un acheteur exprimés dans un contrat. Ce n’est pas le cas de l’immigration où l’avis des receveurs n’est pas pris en compte. Un produit ne viendra pas en France de lui-même mais avec les hommes c’est différent. Le résultat est que la liberté des citoyens est bafouée par une immigration forcée.

La politique et les migrations

Nous verrons l’impact de l’immigration de masse sur notre politique étrangère dans un contexte de perte de souveraineté. Puis nous verrons son impact sur la politique intérieure, occasion de voir comment l’oligarchie trahit tout simplement les intérêts du peuple français. De plus, cette oligarchie s’est attaquée à la liberté d’expression afin que le débat sur l’immigration soit étroitement encadré.

Aspects culturels de l’immigration

Notre culture nationale est discréditée par la repentance alors que les immigrés culturellement non européens forment peu à peu des sociétés parallèles avec des privilèges particuliers. Certes, cette société parallèle demeure minoritaire mais l’histoire est pleine de minorités qui ne se sont pas contenté d’habiter un pays mais qui l’ont remodelé. Les bolcheviks en 1917 étaient une minorité à Saint-Petersbourg mais leur détermination leur a permis de prendre le pouvoir. On est aujourd’hui face à un processus de colonisation culturelle et non de simple immigration d’individus prêts à se fondre dans la nation. Face à l’agressivité des lobbies immigrés qui réclament toujours plus de privilèges de l’Etat, notre culture est en pleine dérive et ne permet pas de présenter un modèle qui permettrait l’intégration. Celle-ci ne se fait que marginalement. Il ne faut pas alors s’étonner des hauts taux de criminalité de la population étrangère et des émeutes qui éclatent ça et là dans les banlieues.

Aspects religieux de l’immigration

La France espère éviter la formation d’un islamisme extrémiste sur notre sol grâce à son héritage laïc. C’est là encore une illusion. Beaucoup de djihaddistes sont prêts à sacrifier leur vie pour leur religion islamique : qui est prêt à sacrifier sa vie pour la laïcité ? La laïcité est un sabre de bois face à un Islam conquérant. Le dynamisme islamique s’oppose au déclin du christianisme protestant et catholique. Un vide religieux se créé et menace ainsi notre identité. Une société peut-elle survivre à la disparition de son socle religieux ? On peut en douter. En Europe, seule la Russie pratique, tout en étant laïque, une promotion de l’Eglise orthodoxe considérée comme inséparable de l’identité nationale. La Pologne a montré comment une religion forte permettait de s’opposer au marxisme. Le sociologue Jules Monnerot a qualifié l’islam de « communisme du 21e siècle ». Si c’est le cas, nous devons revoir aussi la place de la religion dans la société française. Sur le sujet de l’Islam, on constate encore une fois que les élites ont une opinion très différente du peuple. Ce dernier a peur. En fait, à tout moment de l’histoire, lorsqu’une invasion étrangère s’est produite, une grande partie des élites dirigeantes, les oligarques, ont pris le parti de la collaboration.

En conclusion, nous verrons si la problématique de l’immigration ne doit pas être réexaminée en termes de collaboration et de résistance. En l’absence de résistances nationales, Caldwell pense que les pays européens disparaîtront, comme Byzance a disparu devant l’Empire ottoman. La France est une des plus concernée dans cette marche vers l’auto-destruction. Nous parlerons de tout cela le 16 janvier. D’ici là je vous adresse mes meilleurs vœux pour 2012.

Yvan Blot
2/01/2012

Photo : Broadsheet

Fête de l’Aïd-el Kébir comme jour férié : Brigitte Bardot réagit violemment à la proposition d’Eva Joly

Fête de l'Aïd-el Kébir comme jour férié : Brigitte Bardot réagit violemment à la proposition d'Eva Joly

13/01/2012 – 18h00
PARIS (NOVOpress) – C’est peu dire que Brigitte Bardot (BB) n’a pas apprécié la proposition d’Eva Joly de faire de la fête de l’Aïd-el Kébir un nouveau jour férié. Dans une lettre adressée à la candidate d’Europe-Ecologie-Les Verts (EELV), l’actrice française, impliquée depuis longtemps dans la défense des animaux, fait part de sa colère.

Ainsi, Brigitte Bardot accuse Eva Joly d’encourager “le sacrifice sanglant de l’Aïd-el Kébir”. Mais surtout, BB assène à Eva Joly : ” Vous faites honte à la France, honte au mouvement écologique dont vous bafouez les valeurs en méprisant les animaux et ceux qui les défendent.” Et “en cette période des voeux, je vous souhaite d’échouer lamentablement aux prochaines élections puisque vous piétinez et méprisez les valeurs de votre mouvement.”

L’entourage d’Eva Joly s’est contenté d’un commentaire accusatoire : “C’est une raciste multirécidiviste. On sait depuis longtemps que les vraies initiales de BB, c’est FN”, a déclarée Sergio Coronado, porte-parole de la candidate d’EELV, au Point.fr.

Crédit photo : DR

[Tribune libre] Allemagne : Le blog “Politically Incorrect” sur la sellette

Allemagne : Le blog "Politically Incorrect" sur la sellette

12/01/2012- 15h00
BERLIN (NOVOpress) – La langue allemande ne connaît pas nos “phobies” bien hexagonales, et il n’y est pas question d’islamophobie, mais clairement d’anti-islamisme, ou littéralement d’inimitié de l’islam (Islamfeindlichkeit). Et le blog qui s’intitule « Politically Incorrect » (copie d’écran sur l’image en Une) et qui peut revendiquer jusqu’à 60 000 visiteurs par jour, peut être considéré comme un des plus importants sites anti-islamiques européens. Il se définit d’ailleurs lui-même comme pro israélien, pro américain et comme avant-garde du combat contre l’islamisation de l’Europe.

Une position qui n’attire pas forcément la bienveillance du monde politique, surtout de gauche ! L’attentat du déséquilibré Anders Behring Breivik en Norvège, en juillet dernier, aura clairement servi de prétexte pour renforcer aussi la surveillance de la blogosphère. L’office fédéral pour la protection de la constitution surveille ainsi de près la mouvance anti-islamique, et tout particulièrement certains blogs comme PI. Un groupe d’étude a même été constitué pour vérifier s’il n’y avait pas là quelque comportement anticonstitutionnel, et si l’islamophobie n’était pas en elle même une expression particulière d’inconstitutionnalité…

Pour le directeur de l’office de protection de la constitution de Hambourg, Manfred Muck, il n’y aurait d’ailleurs pas l’ombre d’un doute que les administrateurs de sites anti-islamiques sur internet aient « un rapport perturbé envers l’État de droit démocratique ». Comme quoi s’il n’est pas question de “phobies“, la dimension pseudo psychiatrique en cas de dissidence ouverte n’est, comme dans l’ex URSS, jamais bien loin…

Pour la porte parole de la gauche du Bundestag (Linksfraktion) Ulla Jelpke (communiste): « les blogs et pages internet comme PI ou Nürnberg 2.0  font clairement la promotion d’un racisme concernant toute la société ». « Ils mettent en cause l’honneur et les droits d’un groupe humain simplement sur la base de ses origines et de sa religion, s’opposant ainsi clairement à certaines valeurs de notre constitution ». Que l’on soit, toujours selon Jelpke, resté des années bras croisés face à la montée tangible de la mouvance anti-islamiste, ne serait qu’un des aspects de ce scandale qu’est la minimisation par les autorités, du danger émanant de la droite !

Le parquet de Munich a pour sa part confirmé qu’une procédure juridique avait été ouverte à l’encontre de Michael Stürzenberger, ancien porte parole de la CSU (Union chrétienne-sociale de Bavière) s’exprimant régulièrement sur PI . Motif connu : incitation à la haine.

Ce dernier considère toutefois ces attaques avec sérénité. « Geert Wilders est pour moi et pour nous tous ici à PI un modèle d’héroïsme. Il a fait face à son procès en Hollande avec une inébranlable confiance en soi, et avec la fermeté d’un roc. Nous autres en Allemagne devrions suivre son exemple, et ne pas nous terrer comme des souris apeurées à chaque vent contraire ».
Un exemple sans doute à méditer aussi chez nous, et plus encore dans l’hypothèse d’une présidence de gauche…

W. Nabert pour Novopress France

“Vivre ensemble” : Al Quaïda appelle les immigrés à attaquer l’Occident

12/01/2012 – 13h30
WASHINGTON (NOVOpress) – Adam Gadhan, 33 ans, américain converti à l’islam est présenté comme étant le porte-parole américain d’Al Quaïda . Il était apparu dans plusieurs vidéos réalisées par les djihadistes depuis 2004. Dans une vidéo diffusée samedi dernier sur un site musulman,  Adam Gadhan a appelé les musulmans vivant en Occident à mener des attaques contre “la coalition des sionistes et des croisés”.

Il disait s’adresser ainsi aux “communautés d’immigrés comme celles vivant en marge de la société dans les banlieues misérables de Paris, de Londres et de Detroit, ou celles venues en Amérique et en Europe pour étudier ou pour y chercher leur pain quotidien” . “Aux frères musulmans résidant dans les pays de la coalition des sionistes et des croisés (…) sachez que le jihad est un devoir”, a déclaré Adam Gadham, dont la capture rapportera un million de dollars à celui qui le ramènera aux autorités américaines.

Aux Etats-Unis, comme en Angleterre, en France et dans de nombreux pays occidentaux, les conversions à l’islam sont de plus en plus nombreuses et vont de pair avec une augmentation significative de l’islam radical,  ce qui inquiète les autorités car les nouveaux convertis sont souvent les plus radicaux et les plus déterminés, bourrés de ressentiment contre leur propre peuple et fanatisés à l’extrême.

Crédit photo : DR

Egypte : un Copte menacé de mort pour une blague sur l’islam

Egypte : un Copte menacé de mort pour une blague sur l’islam

11/01/2012 – 16h30
LE CAIRE (NOVOpress) –
Une personnalité éminente de la communauté copte égyptienne, Naguib Sawiris (photo ci-dessus), est menacé de mort. Son « crime » ? Avoir publié en juin dernier des dessins humoristiques représentant Minnie, la copine de Mickey, avec un niqab couvrant son corps et son visage. Quant à Mickey, il était affublé d’une longue barbe. Un clin d’œil pour dénoncer la menace d’une victoire islamiste aux législatives en Egypte.

Un avocat islamique, Mahmoud Ismaïl, membre du mouvement musulman de la Gamaa al-Islamiya, a porté plainte lundi, en précisant que le dossier serait présenté le 14 janvier devant un tribunal. Sur de nombreux sites internet égyptiens, « certains appellent à lui couper la langue pour avoir insulté l’islam. Un imam extrémiste déclare qu’il doit être tué », souligne Le Figaro. Naguib Sawiris a cofondé le parti des Egyptiens libres (Al Masryine al Ahrar), une formation pour la séparation de la religion et de l’Etat. Position également scandaleuse pour les partisans de la loi islamique.

Crédit photo : worldeconomicforum/Flickr sous licence CC

Arabie Saoudite : la lingerie féminine met le feu au pays de la charia

Arabie Saoudite : la lingerie féminine met le feu au pays de la charia

11/01/2012 – 13h30
RIYAD (NOVOpress) –
Toujours plus d’interdits dans une société régie par l’islam. Le roi Abdallah d’Arabie Saoudite vient de décider qu’aucun homme ne pourra vendre de lingerie féminine dans les boutiques dédiées à un tel commerce. Le décret royal, en application depuis jeudi dernier, réserve désormais cette activité aux femmes de nationalité saoudienne.

Les effets de cette ségrégation des sexes renforcée s’avèrent ubuesques puisque les adeptes de la charia grincent des dents. Le mufti cheikh Abdelaziz Al Cheikh dénonce cette nouvelle loi car « les femmes vont vendre et compter l’argent », ce qui est « contraire à la religion », souligne-t-il. Il a mis en garde les boutiques : elles commettraient ainsi un « crime interdit par la loi islamique ».

Il y a deux ans, déjà, une haute instance religieuse en Arabie Saoudite avait lancé une fatwa interdisant aux femmes de travailler comme caissières de supermarché. Le texte indiquait que les femmes devaient « rechercher des emplois où elles ne peuvent pas être attirées par les hommes ni les attirer ».  En Europe, de nombreux musulmans cherchent à imposer cette logique ségrégationniste.

Crédit photo : robwallace/Flickr sous licence Creative Common

(Màj) En mars, sortie d’un livre écrit par les organisateurs de l’Apéro saucisson-pinard [vidéo]

En mars, sortie d'un livre écrit par les organisateurs de l'Apéro saucisson-pinard

10/01/2012 – 15h00
PARIS (NOVOpress) – Une vidéo de présentation du livre est désormais disponible. N’oubliez pas de pré-commander (informations ci-dessous).

05/01/2012 – 08h00
PARIS (NOVOpress) – C’est un communiqué qui nous l’annonce, “le journaliste et écrivain André Bercoff a demandé à rencontrer les trois animateurs les plus médiatisés, Pierre Cassen, Christine Tasin et Fabrice Robert. Il voulait comprendre pourquoi trois militants aux origines politiques aussi différentes – l’un est passé par la LCR, l’autre par le Parti socialiste, le troisième anime le Bloc identitaire – ont ils senti la nécessité de mener de concert une initiative (l’apéro saucisson-pinard, note de Novo) qui a suscité beaucoup de polémiques, certains y voyant une provocation malvenue teintée de racisme ?”

Ainsi, “tout au long de ce livre de 240 pages, intitulé ‘Apéro saucisson pinard’ et sous-titré ‘L’islam, un débat qui rassemble’, André Bercoff, qui anime la discussion, cherche à approfondir les questions posées par cette alliance encore bien improbable quelques mois auparavant. Pierre Cassen, Christine Tasin et Fabrice Robert n’esquivent aucune question, et ne se réfugient jamais dans la langue de bois.”

D’autant que “parfois, sur certains sujets, le ton monte, les passions s’exacerbent, mais toujours dans le respect de l’autre et l’amour du débat.”

Le livre sortira le 16 mars 2012 et une soirée officielle sera organisée le 15 mars à Paris, pour le présenter et le dédicacer. L’ouvrage sera vendu 17 euros.

Vous pouvez d’ores et déjà le commander à des conditions très avantageuses.
Jusqu’au 31 janvier : 15 euros, frais de port compris (4,50 euros).
Jusqu’au 15 mars : 18 euros, frais de port compris.
A partir du 16 mars : 21 euros, frais de port compris.

Envoyez vos chèques à l’ordre de Bloc identitaire – BP13 06301 Nice cédex 04. Il est également possible de commander en ligne via paypal.

Crédit photo : DR

Franck Ribery ouvre un bar à chicha et sans alcool à Boulogne-sur-Mer

02/01/2011 – 12h00
BOULOGNE SUR MER (NOVOpress) –
Franck Ribery semble prendre le chemin typique du nouveau converti à l’islam, toujours plus revendicatif et expressif concernant sa nouvelle religion. Après s’être marié à une musulmane, après avoir appelé son fils par le même prénom que le fils de Mumar Kadhafi, “Le glaive de l’Islam”, voilà qu’il a décidé, dans sa ville d’origine, Boulogne-sur-Mer, d’ouvrir un bar “sans alcool” avec possibilité d’y fumer “la chicha” (il faut rappeler que l’ensemble des bars à chicha en France sont soumis à la loi sur le tabac dans les lieux publics, ce qui ne semble provoquer aucun contrôle de la part des autorités, qui font preuve d’un peu plus de zèle quand il s’agit de contrôler les petits “troquets” à la française). Autant dire un bar à destination d’une certaine population, qui ne consomme pas d’alcool et qui fume ce mélange à base de tabac et d’arômes . L’enseigne, qui vient tout juste d’ouvrir, est nommée “O-Shahiz” en hommage aux deux filles des époux Ribery.

Dans la commune, l’ouverture de ce bar, situé dans un quartier connu pour être un lieu quotidien de prostitution (le syndrome Zahia ? )  ne fait pas que des heureux. Franck Ribery semble ainsi confirmer son statut de “sportif le plus agaçant” de l’année 2011. “Pourquoi vient-il se faire de la publicité chez nous, de surcroit en imposant ses normes religieuses?“, s’interroge Patrick, un habitant de la rue Nationale. D’autres, comme Guyslaine, jointe par téléphone, sont plus remontés encore : “Franck Ribery, c’est un enfant du pays : mais on ne sait pas quelle mouche l’a piqué depuis sa conversion à l’islam. Pourquoi ne va il pas ouvrir un bar en Algérie, puisque c’est un pays et des traditions qu’il semble désormais mieux apprécié que la France et que la région qui l’a vu naître ?

La question est de savoir si désormais, Franck Ribery se montrera capable de gérer une activité économique, un métier difficile qui demande autrement plus de compétences que celles de savoir taper dans un ballon de football.

Crédit photo : DR