Tag Archives: islam

Amédy Coulibaly, une chance pour la France...

Amédy Coulibaly, une chance pour la France…

09/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
On ne sait jusqu’où ira l’horreur. D’autant que l’on ne sait pas réellement ce qui est le plus horrible en l’espèce. Le fait que le tueur de la policière municipale à Montrouge, Amédy Coulibaly, et accessoirement proche des terroristes islamistes de Charlie Hebdo est retranché avec des otages dan magasin casher de la porte de Vincennes à Paris – Amédy Coulibaly est décédé dans l’assaut donné il ya quelques instants par le RAID – ou qu’il est plus que connu de la justice française, cumulant à 32 ans 18 ans de prison, du moins en condamnation. Car Amédy Coulibaly ne les a jamais effectués totalement. Dernier exemple en date, il a été libéré en 2013 au bout d’un an d’emprisonnement alors qu’il avait été condamné à 5 ans de prison.

Un exercice de la justice plus que laxiste qui fait froid dans le dos, et qui a commencé bien avant l’arrivée de Christiane Taubira place Vendôme. A mettre en relation avec le fameux “Mur des cons” du Syndicat de la magistrature…

S’agissant du cas d’Amédy Coulibaly, nos confrères du Nouvel Obs nous dresse un portrait particulièrement édifiant et sidérant :

Coulibaly est un ancien voyou converti à l’islamisme radical. Plusieurs fois condamné pour vol aggravé à partir de 2001, alors qu’il est encore mineur, Coulibaly passe même en Cour d’assises pour mineur pour vol à main armée en 2004 et écope d’une peine de six ans de prison. En sortant de prison, il se reconvertit comme dealer et écope d’une peine d’un an et demi pour trafics de Stups en 2006. Il a alors 24 ans. Installateur en audiovisuel électronique de formation, embauché par Coca-Cola à Grigny, Coulibaly semble se ranger. En réalité, converti en prison, il a déjà basculé dans l’islam radical.

En juin 2010, il est arrêté par les services antiterroristes, soupçonné d’avoir participé à un projet d’évasion de Smaïn Aït Ali Belkacem, l’un des principaux auteurs de la vague d’attentat de 1995 dans le métro et RER parisien pour le compte du Groupe islamique Armé (GIA, algérien), condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour cela et incarcéré à la centrale de Clairvaux.

Lors de la perquisition de son domicile en 2010, les enquêteurs retrouveront 240 cartouches de calibre 7,62, une munition de kalachnikov. Condamné pour cela, il était sorti de prison depuis plus d’un an (souligné par Novopress).

Pire encore, si l’on ausculte les archives du Parisien, l’on en apprend en 2009, entre deux séjours en prison, qu’Amédy Coulibaly fait partie d’une délégation reçue par Nicolas Sarkozy, à l’époque président de la République (photo de Une). A l’époque Amédy Coulibaly était en alternance chez Coca-Cola…

Comme nous l’indiquent nos confrères de l’Obs, la police avait diffusé dès ce matin un appel à témoins concernant Amédy Coulibaly et sa compagne Hayat Boumedienne.

Un aveuglement et un laxisme criminels d’autant que l’on peut voir que certains ne se cachent plus pour signifier leur soutien à ces actes de guerre…

Pour preuve ces images d’I-Télé où l’on voit certains mimant avec le sourire l’usage d’une arme à feu

Sans oublier ces photos montrant des individus faisant le v de la victoire.

v-victoires-vincennes

Il est temps d’en finir avec le discours nous parlant de déséquilibrés isolés et agissant comme des loups solitaires.

Crédits photos : DR

"Charlie Hebdo" : fin d’un mensonge – par Vincent Revel

“Charlie Hebdo” : fin d’un mensonge – par Vincent Revel

09/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
André Malraux ne se trompait pas et l’actualité nous démontre qu’Éric Zemmour était également dans le vrai avant que l’ensemble de la classe politique et médiatique parvienne à le faire taire en le censurant.

Aujourd’hui, notre pseudo-élite est complètement dépassée par l’ampleur du désastre. De nombreux Européens commencent à douter du message tant entendu qui vante en boucle les mérites de la diversité. Ils auraient plutôt tendance à s’éloigner de cette idéologie perçue comme une véritable menace pour leurs nations et leurs libertés. Tout n’est pas à remettre en cause et tout n’est pas à rejeter en bloc.

Pour ces Européens, devenus inquiets, l’islam, surtout, pose vraiment question. Malgré les tabous, les peurs, les menaces et les accusations de racisme et d’islamophobie, beaucoup d’Européens osent enfin critiquer ouvertement la politique multiculturelle de leurs gouvernements en constatant la difficulté d’intégrer à leurs sociétés de nombreux pratiquants de l’islam. Nous commençons à reconnaître et à comprendre, malgré la version officielle, que toutes les religions ne se ressemblent pas. C’est aussi ça, accepter les vraies différences.

Malgré les tabous, les peurs, les menaces et les accusations de racisme et d’islamophobie, beaucoup d’Européens osent enfin critiquer ouvertement la politique multiculturelle de leurs gouvernements en constatant la difficulté d’intégrer à leurs sociétés de nombreux pratiquants de l’islam.

C’est admettre la diversité des cultures pour apprendre à mieux les connaître et éviter de jouer aux apprentis sorciers en mélangeant le tout dans « un melting-pot » à la sauce altermondialiste et libérale. Certaines de ces religions expriment une violence que d’autres canalisent. Tandis que certaines cultivent les libertés individuelles, d’autres créent plus d’obligations à leurs adeptes. Certaines émancipent et d’autres soumettent. Certaines contribuent à créer des utopies délirantes, comme celle du multiculturalisme, pendant que d’autres organisent des sociétés totalitaires comme le nouveau califat.

Appréhender la diversité de l’humanité passe d’abord par l’acceptation de ces différences pour mieux les comprendre et ainsi éviter des scénarios catastrophiques. De l’Espagne, à la Grande-Bretagne en passant par l’Italie, l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, la Suède, la France, la Suisse et le Danemark, toutes ces nations européennes, qui ont généreusement ouvert leurs frontières pour recevoir de nombreux migrants musulmans, sont aujourd’hui victimes de tensions communautaires. Entendons-nous parler des communautés bouddhistes, hindouistes, taöistes..?

Lire la suite

Balles tragiques à Charlie Hebdo, 12 morts (Présent 8268)

Balles tragiques à Charlie Hebdo, 12 morts (Présent 8268)

08/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Hollande n’est absolument pas à la hauteur. Face à la guerre totale qui est déclarée, c’est un gugusse, un monsieur petite-blague que nous avons aux commandes du pays. Au cours de son allocution solennelle de crise hier soir, il a réussi l’exploit de ne prononcer ni le mot islamisme ni le mot islam, encore moins musulman. C’est un « terrorisme » mystérieux et anonyme qui aurait tout aussi bien pu être d’extrême droite (ah si seulement !) qui a massacré la rédaction de Charlie Hebdo et assassiné deux policiers. Ce n’est pourtant que le début.

Balles tragiques à Charlie Hebdo, 12 morts (Présent 8268)C’est dire si la soumission aux seules valeurs de l’antiracisme et de la pensée unique (que les islamistes considèrent comme notre plus grande faiblesse) est la plus forte et a déjà gagné la guerre. Entre la défense de la mémoire de ses potes libéraux-libertaires et couvrir l’islam, Hollande choisit de couvrir l’islam. Lâche au point de ne pas dénoncer les assassins par leur nom, de ne pas nommer le fléau. C’est une honte et une insulte pour ceux qui ont payé de leur vie. Dieu sait si Charlie Hebdo me répugnait et si je ne me sens pas plus « Charlie » ce matin qu’hier, mais ces journalistes et ces dessinateurs ne s’étaient pas couchés devant l’islam. Ils en sont morts. A la différence de Hollande et de la classe politique dans son ensemble. A la seule exception de Marine Le Pen.

Lire la suite

Pour Pascal Bruckner, l’attentat contre Charlie Hebdo “doit nous ouvrir les yeux”

08/01/2015 – PARIS (NOVOpress via FigaroVox)
Pascal Bruckner voit dans le massacre perpétré dans les locaux de Charlie hebdo, une nouvelle étape de la guerre que l’islamisme radical mène contre les démocraties occidentales.

Ces gens sont morts parce que le journal dans lequel ils travaillent a été déclaré coupable de «blasphème» par des islamistes. Tout cela, en vérité, a commencé avec la révolution iranienne de l’ayatollah Khomeyni. Derrière la guerre chiite-sunnite, la lutte contre «l’infidèle» a continué. La première victime de cette fatwa a été Salman Rushdie, qui, en 1988, après avoir publié Les Versets sataniques, a été désigné comme personne à abattre. En 2006, des journalistes danois ont subi le même sort. Charlie Hebdo a «chatouillé la fatwa», selon les mots que l’islamologue Olivier Roy avait appliqués au philosophe Robert Redeker, lui aussi menacé de mort en 2006.

(…)

C’est l’acte d’un commando qui mêle les procédures de liquidation du grand banditisme et celles du terrorisme. Peut-être parlera-t-on de représailles à l’action de la France contre Aqmi? Mais tous ces ennemis sont loin et, ici, l’ennemi reste invisible. Le terrorisme, c’est une métamorphose du statut de l’ennemi.
Désormais, nous savons que le pire est concevable.

(…)

À chaque fois qu’un événement annonciateur a eu lieu, on a essayé de le ramener à une cause rassurante. Un Français égorgé en Algérie? Il fallait y voir un résidu de la guerre civile. Des agressions gratuites au cri d’Allah akbar? Il s’agissait de «loups solitaires» ou de déséquilibrés. Aujourd’hui tout cela peut apparaître comme une stratégie de la tension savamment menée. Cette matinée tragique va sans doute devenir l’acte fondateur d’un nouveau terrorisme qui veut faire plier les genoux à l’Europe devant le drapeau vert de l’islam et le drapeau noir du Califat.


Lettre ouverte des Identitaires à Michel Houellebecq : "N'aie pas peur Michel, on est là !"

Lettre ouverte des Identitaires à Michel Houellebecq : “N’aie pas peur Michel, on est là !”

06/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Monsieur,

Demain paraîtra votre livre “Soumission” dans lequel vous avez cru utile de nous citer, et même de faire de nous des acteurs de l’histoire, ou tout du moins de votre histoire.

Qu’est-ce que votre livre ? Nous l’ignorons, à l’instar d’ailleurs des critiques littéraires qui, nous expliquant chacun tout ce qu’il est et tout ce qu’il n’est pas, s’annulent avec une invariabilité mathématique.

Une chose nous apparaît cependant certaine : vous nous connaissez mal. La chose en soi a fort peu d’importance puisqu’elle est réciproque. De vous, nous ne savons au fond que ce que vous voulez bien montrer, au hasard d’une interview. Pour autant, vous conviendrez que se retrouver dans un ouvrage promis à des ventes zemmouriennes et être si mal servi dans sa description, son être et son objet, en chagrinerait de moins délicats que nous.

Écrire, c’est, paraît-il, toujours parler de soi. C’est en tous les cas ce qu’écrivent les gens savants à qui nous empruntons cette réflexion. Aussi, peut-être, à travers nous, ne parlez-vous que de Michel Houellebecq. De ses névroses, de ses freins, de ses limites. Peut-être l’observateur du monde que vous êtes aurait aimé être un militant, c’est-à-dire un faiseur du monde… Là encore, nous l’ignorons.

Mais ce que nous savons, en revanche, c’est que votre livre est une création du réel. Sans l’immigration massive, sans l’islamisation qui en est la conséquence, “Soumission” n’aurait pu voir le jour.

C’est dans ce contexte – que vous nous pardonnerez de qualifier par anticipation d’historique – que votre livre restera peut-être. Non en ce qu’il annonce ou pas, mais en tant que prise de conscience d’un nombre toujours grandissant d’intellectuels, bien après la prise de conscience populaire, de l’invasion subie par l’Europe. C’est sans doute cette prise de conscience que vous décrivez quand, dans un intéressant entretien réalisé pour la revue littéraire américaine Paris Review, vous dîtes avoir été frappé « des énormes changements » constatés en France au retour de votre paisible exil irlandais. Oui la France a changé, à commencer par ses habitants. Ce changement, certains le nomment le Grand Remplacement. Votre livre se situe dans la continuité fictive de cette réalité bien effective.

Lire la suite

"Soumission", la dernière polémique signée Houellebecq

“Soumission”, la dernière polémique signée Houellebecq

05/01/2015 – PARIS (via BFMTV)
Les femmes interdites de travail, la polygamie légalisée, les professeurs convertis de force à l’Islam… Dans “Soumission”, le dernier roman de Michel Houellebecq qui sort le 7 janvier, l’auteur imagine la France de 2022, dirigée par un président musulman radical. Une fiction provocatrice qui choque les uns et effraie les autres.


 

Que cache l’affaire des crèches de Noël ? - par Guillaume Faye

Que cache l’affaire des crèches de Noël ? – par Guillaume Faye

05/01/20145 – PARIS (via le blog de Guillaume Faye)
Rappelons les faits, avant d’analyser leur signification. Trois recours en justice ont été déposés contre les crèches de Noël dans les lieux publics : mairie de Melun, Conseil général de Vendée, mairie de Béziers. Auteur de la plainte : la Fédération de la libre-pensée. Signe que la justice perd complètement pied et rend des jugements erratiques : le tribunal administratif de Nantes, contrairement aux deux autres, a ordonné d’enlever la crèche, pourtant au cœur de cette vieille terre catholique de Vendée.

En réalité, ces offensives contre le crèches de Noël ne relèvent pas d’une ” contre-offensive laïque” contre l’Église catholique qui est restée muette, mais d’une attaque en règle contre l’identité ethno-culturelle de la France. Il ne s’agit absolument pas d’une défense de la laïcité mais d’une offensive intolérante contre les traditions autochtones.

C’est la première fois qu’on s’en prend aux crèches installées dans les lieux publics (par les élus républicains et non pas par l’Église !) au nom de la ”laïcité”. Ce n’est pas un hasard, nous allons le voir. Elles avaient toujours fait partie du paysage sans que personne, aucun laïcard, aucun barbon anticlérical ne s’en offusquent. Et soudain, ils se réveillent. Tiens ! Pourquoi ?

Une tactique dans la déconstruction de l’identité de la France

En réalité, ces offensives contre le crèches de Noël ne relèvent pas d’une ” contre-offensive laïque” contre l’Église catholique qui est restée muette, mais d’une attaque en règle contre l’identité ethno-culturelle de la France. Il ne s’agit absolument pas d’une défense de la laïcité mais d’une offensive intolérante contre les traditions autochtones. La ”laïcité” est instrumentalisée avec perversité. Cette attaque fait partie d’un plan concerté – dont l’immigration islamique profite à plein – de sape, de destruction (”déconstruction”) sournoises de l’identité ethno-culturelle française – et européenne. L’inspiration provient d’un mélange idéologiquement compatible de marxisme et d’islamisme, le premier montant au front, le second se tenant en embuscade.

Avec des visées idéologiques très précises, qui tournent toutes autour de ce mot d’ordre, partagé par l’oligarchie masochiste : s’en prendre à tout ce qui est identitaire et enraciné dans la tradition ethnique de la France. La crèche de Noël est une bonne cible. Elle ne gêne personne, sauf les déconstructeurs et les envahisseurs. La crèche est un symbole d’enracinement français et européen : elle est donc dangereuse.

71% des Français (sondage Ifop pour Ouest-France) sont favorables aux crèches dans les lieux publics. Elles sont perçues comme un élément de tradition culturelle et pas du tout comme du cléricalisme catholique. En s’attaquant aux crèches, on s’en prend à une des racines de l’arbre. Certains prétendent dans les médias en mentant effrontément que la réaction anti-crèches des libres penseurs est une riposte à une ”offensive” d’installation de crèches dans les bâtiments publics. Au contraire, il n’y a pas plus de crèches de la Nativité installées dans ces derniers – voire moins – que par le passé. Il ne s’agit donc pas d’une réaction à une provocation d’installations de crèches mais d’un plan pour les interdire. Avec des visées idéologiques très précises, qui tournent toutes autour de ce mot d’ordre, partagé par l’oligarchie masochiste : s’en prendre à tout ce qui est identitaire et enraciné dans la tradition ethnique de la France. La crèche de Noël est une bonne cible. Elle ne gêne personne, sauf les déconstructeurs et les envahisseurs. La crèche est un symbole d’enracinement français et européen : elle est donc dangereuse.

Lire la suite

Désinformation au pays des Bisounours - par Vincent Revel

Désinformation au pays des Bisounours – par Vincent Revel

04/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Certains sujets gênent nos élites. Pour les contourner, elles n’hésitent pas à créer des amalgames malsains et douteux. Souvenez-vous, le 7 février 2006, Bruno Masure écrivait une lettre « engagée », parue dans le quotidien Libération, pour condamner tous les extrémismes religieux. Suite à l’affaire des fameuses caricatures de Mahomet, publiées par un journal danois, il se désolait du peu de tolérance qu’exprimaient les « ouailles de Dieu, Yahvé et Allah ». Pour ne pas avoir à dénoncer clairement et directement la violence inégalée des islamistes ainsi que les réactions disproportionnées des musulmans face à quelques dessins anodins, Bruno Masure, comme tant d’autres de ses confrères, fit preuve d’une grande médiocrité en mettant sur un même pied d’égalité les attentats islamistes commis dans le monde entier, la sortie du film La dernière tentation du Christ – qui avait suscitée une vive réaction dans le milieu des catholiques traditionnalistes il y a près de trente ans -, la condamnation de l’homosexualité par un député UMP et les extrémistes juifs en Palestine. En voulant faire preuve de courage, sa lâcheté s’étala en plein jour. Incapable de nommer correctement le vrai problème que représente l’islamisme, il se sentit obligé de dénigrer les autres confessions pour paraître crédible dans son jugement.

Nous avons été de nouveau ridicules et nous avons perdu une bonne occasion d’affirmer et de soutenir nos valeurs en faisant respecter notre liberté d’expression.

Pourtant, aujourd’hui, qui égorge des innocents au nom d’Allah ? Qui pose des bombes dans des avions ou des lieux publics au nom d’Allah ? Qui prend en otage des humanitaires ou des journalistes au nom d’Allah ? Qui lapide une femme pour adultère au nom d’Allah ? Qui coupe la main d’un voleur au nom d’Allah ? Qui égorge un musulman converti à une autre religion au nom d’Allah ? Qui se permet de battre sa femme au nom d’Allah ? Suite à l’affaire des caricatures, des ambassades européennes avaient été attaquées, des chrétiens d’Orient avaient été tués ! Qu’avons-nous fait à cette époque ? Rien ! Le Premier ministre danois dut s’excuser. Les autres pays européens l’ont abandonné. Nous avons été de nouveau ridicules et nous avons perdu une bonne occasion d’affirmer et de soutenir nos valeurs en faisant respecter notre liberté d’expression. Certains journalistes du monde arabe réussirent à faire preuve de plus de courage que bien de nos hommes politiques occidentaux. L’hebdomadaire jordanien Shihane n’hésita pas à publier trois des caricatures en se demandant : « qu’est ce qui porte le plus préjudice à l’islam, ces caricatures ou bien les images d’un preneur d’otage qui égorge sa victime devant les caméras, ou encore un kamikaze qui se fait exploser au milieu d’un mariage à Amman ? » Résultat de cette intervention, le journaliste jordanien fut arrêté et jeté en prison. Ceci est un véritable acte de courage. Bruno Masure et sa pseudo lettre de rebelle indigné ne représentaient rien à côté.

Lire la suite

Terrorisme en France : message d’un djihadiste

03/01/2014 – PARIS (NOVOpress) – Dans une vidéo postée le 31 décembre sur un compte YouTube comprenant un certain nombre de vidéos sous-titrées en langue française, un djihadiste “français” menace et cible directement les populations civiles en France, promettant des actions terroristes effectuées par des musulmans en représailles aux bombardements effectués par l’armée française contre l’État islamique. « Vous êtes prévenus (…) vous avez eu peur d’un frère ? Il y en aura des milliers dans le futur. C’est un message à tous les musulmans de France, admirez et regardez ce qui se passe dans le monde entier (…) Vous ne serez pas en sécurité, que ce soit en France ou dans tous les pays, nous allons lancer des appels à tous les frères qui vivent en France (…) »

Publié le
L'État Islamique exécute 116 de ses propres combattants qui tentaient de « rentrer à la maison »

L’État Islamique exécute 116 de ses propres combattants qui tentaient de « rentrer à la maison »

02/01/2015 – LONDRES (NOVOpress) – Des terroristes en moins sur le sol européen ? Selon le Daily Mail, l’État Islamique a, ces deux derniers mois, exécuté au moins 116 combattants étrangers qui ont voulu quitter le jihad et « rentrer à la maison », selon une ONG basée en Grande Bretagne.

L’Observatoire Syrien pour les Droits de l’Homme a indiqué que les hommes tués étaient les combattants étrangers volontaires mais qui avaient été arrêtés en essayant de quitter les territoires contrôlés par l’EI. Par ailleurs cette ONG précise aussi sur son site web que ces chiffres étaient probablement sous-estimés.

Ces exécutions pour désertion figurent parmi les 1.878 meurtres perpétrés durant les six derniers mois par l’État Islamique qui veut faire respecter un « islam rigoureux » dans les zones qu’il contrôle. Il peut être surprenant de constater que plus d’une personne sur vingt exécutées par l’État Islamique soit un « combattant étranger », ce qui comprend les djihadistes en provenance d’Europe.

La guerre civile qui embrase l’Irak et la Syrie a motivé des milliers de jeunes musulmans sunnites radicalisés qui voient là une chance de montrer leur dévotion en se lançant dans l’aventure de leur vie. Les jeunes sunnites dans des villes occupées par le groupe terroriste doivent aussi faire face à un choix impossible : devenir des combattants ou des auteurs d’attentat-suicide. La semaine dernière une jeune fille de 14 ans s’est rendue aux autorités irakiennes après avoir été envoyée se suicider à l’intérieur d’une mosquée Chiite.

Plus de 200.000 personnes ont été tuées dans la guerre qui a cours en Syrie depuis 2011.

Source : dailymail.co.uk

Islamisme, djihadisme : vous reprendrez bien un peu de bobards ? Par Michel Geoffroy

Islamisme, djihadisme : vous reprendrez bien un peu de bobards ? Par Michel Geoffroy

♦ L’islam est, nous le savons tous, une religion de paix et d’amour. Prétendre le contraire nous exposerait de toute façon à bien des désagréments et à des poursuites judiciaires en Europe.

Cela étant posé, examinons donc comment nos médias, qui ont le souci de bien nous informer, s’efforcent de nous présenter certains événements qui pourraient contredire cette vérité d’évidence.


Ne pas confondre islam et islamisme

Première règle : il faut, bien entendu, scrupuleusement distinguer l’islam de l’islamisme et si possible celui-ci du djihadisme.

En effet, il existe un « islamisme modéré » pour nos médias, comme il existe un islam radical. Rappelez-vous : on vous en a parlé lors des révolutions arabes. Un islamiste « modéré » n’est pas protectionniste en économie, ce qui – vous en conviendrez – est essentiel.

Mais alors d’où proviennent ces méchants djihadistes qui tuent, qui égorgent, qui organisent des mariages forcés ou qui prennent en otages des lycéennes en Afrique ou ailleurs ?

La réponse tombe sous le sens : ils commettent des crimes parce qu’ils subissent l’influence de la terrible « extrême droite », au ventre si fécond : ce ne sont pas des islamistes mais fascistes, comme nous l’écrit si bien le journal Le Monde : « les islamo-fascistes prennent en otage l’Afrique et le Proche-Orient » (Le Monde du 16 octobre 2014).

Lire la suite

Attentats en France (Présent 8257)

Attentats en France (Présent 8257)

22/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
On n’est à l’abri nulle part. A l’approche du jour de Noël en France, comme dans les pays sous persécution islamiste, on peut donc se faire égorger dans un magasin, renverser dans la rue aux cris d’« Allah Akbar ». Mais il ne faut surtout pas dire que nous sommes en guerre.

Est-ce que chez nous aussi, désormais, l’approche de Noël va être teintée d’anxiété et de peur, parce que cette période augmente le risque d’attentats islamistes contre la population ?

Attentats en France (Présent 8257)L’un des barbus (photo ci contre) a fait irruption samedi dans un commissariat et poignardé trois policiers en hurlant « Allah Akbar » jusqu’à son dernier souffle, avant d’être abattu. Il avait pris le nom musulman de Bilal lors de sa conversion à l’islam. Son frère, islamiste radical, tentait de partir pour la Syrie comme djihadiste.

Mais pour le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve cet agresseur de Joué-lès-Tours semble « à la fois très mystérieux et très déstabilisé ».

Attentats en France (Présent 8257)L’autre barbu, vêtu d’une djellabah, a foncé dans la foule en voiture dimanche soir sur une place de Dijon, percutant onze personnes dont des enfants, toujours aux cris d’« Allah Akbar » et « Pour les enfants de Palestine ». De plus en plus mystérieux…

Bilal brandissait le drapeau de l’Etat islamique sur sa page facebook. Or, l’organisation terroriste vient d’appeler cette semaine sur les sites djihadistes à attaquer les intérêts français et les Français en général. L’EI encourage les candidats au djihad à lancer des attaques contre les « infidèles », militaires, policiers ou même civils. Mais comme le dit un spécialiste télé du djihadisme, « ce ne sont que des coïncidences » !

Lire la suite

Le prochain livre de Michel Houellebecq fait déjà polémique

Le prochain livre de Michel Houellebecq fait déjà polémique

19/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le dernier livre de Michel Houellebecq, intitulé “Soumission”, sortira le 7 janvier prochain. L’écrivain imagine la France en 2022: un candidat issu d’un parti musulman remporte l’élection présidentielle face au Front national et le pays est bouleversé. Le livre, qui n’est pas encore dans les rayons, fait déjà polémique.

Voici comment Le Nouvel Obs présente l’ouvrage :

Le scénario général est assez simple. Le second mandat de François Hollande s’achève. Les «Indigènes européens», qui naturellement «refusent la colonisation musulmane» et invitent à «préparer la guerre civile», ont pris le relais d’un «Bloc identitaire divisé en multiples fractions qui se comprenaient et s’entendaient mal». C’est la fête.

Là-dessus, élections présidentielles : comme le PS, l’UMP et l’UDI aident Mohammed Ben Abbes (Fraternité musulmane) à l’emporter contre Marine Le Pen (Front National), celui-ci nomme Bayrou premier ministre. Et nous voilà avec un héros qui, lui aussi, s’appelle François. Il pratique les amours tarifées, est spécialiste de Huysmans à «l’Université islamique de Paris-Sorbonne», et se demande s’il doit ou non se convertir à l’islam. Se convertira? Se convertira pas? C’est le fil rouge du livre.

Le film de décapitations de masse de l’Etat Islamique a été tourné en 6h et a nécessité plusieurs prises

Le film de décapitations de masse de l’Etat Islamique a été tourné en 6h et a nécessité plusieurs prises

10/12/014 – NEW YORK (NOVOpress  via Time Magazine)
Les terroristes musulmans de l’EI ont accès à un équipement très couteux et ont des cinéastes professionnels.

L’Etat Islamique a mis entre 4 et 6 heures pour réaliser sa vidéo de décapitation de 22 soldats syriens et a utilisé un équipement qui coûte autour de 200.000 $, comme la démontré une nouvelle analyse du Consortium d’Analyse et de Recherche du Terrorisme (TRAC)  basé aux États-Unis et la Fondation Quilliam au Royaume-Uni

La vidéo (copie d’écran en Une), intitulée “Les mécréants qui Le méprisent”, a été réalisée le 16 novembre et dure près de 16 minutes. Elle montre la décapitation simultanée des soldats syriens par 22 bourreaux de l’EI, tous étrangers, dont le Français Maxime Hauchard, ainsi que le meurtre de l’humanitaire américain Peter Kassig.

Les analystes expliquent que la lumière et les ombres révèlent que cette vidéo a été tournée avec de multiples prises pendant plusieurs heures.

Lire la suite

Crèche de Noël : le temps des fondamentalistes – par Vincent Revel

Crèche de Noël : le temps des fondamentalistes – par Vincent Revel

09/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Noël arrive à grands pas. Ce moment de fête si particulier dans l’histoire de notre continent nous prépare à vivre le plus petit jour de l’année autour de représentations et de symboles témoins de notre passé. Le sapin en est le roi et près de lui la crèche ne fait que compléter pour des centaines de millions d’Européens le décor qui va si bien à ce moment si particulier de notre calendrier. Dans n’importe quelle société ayant le désir de se construire un avenir solide, les traditions qui ont le mérite de fédérer les citoyens autour d’un même élan leur permettant de partager une mémoire commune se trouvent encouragées et mises en avant. En France, tout naturellement, le contexte est tout autre.

Au nom de la République laïque, qui entre nous n’en est plus une depuis longtemps, au nom du respect des diversités, au nom de la lutte contre les discriminations, notre pays se doit d’oublier sa culture, ses valeurs pour mieux s’effacer et permettre l’essor tant attendu de la nouvelle société dite multiculturelle. La France, selon les chiens de garde antiracistes, ls altermondialistes pro-clandestins, les nihilistes anti-fascistes, les laïcs intégristes devenant vigilants et fermes uniquement contre l’Eglise catholique, représentée dans leur conception qu’ils ont du monde comme l’équivalent du Grand Satan, se doit d’être le fer de lance de cette nouvelle idéologie universaliste représentée par le bien vivre ensemble, imposant de ce fait aux occidentaux le reniement de soi, l’abandon définitif de toutes traces de leur passé susceptibles de froisser la sensibilité extrême, des nouveaux censeurs, fortement orientés politiquement.

A présent que nos politiques, nos éveilleurs de bonne conscience, nos moralisateurs, prêts à nous faire culpabiliser pour tout et de tout, encouragent avec bienveillance le communautarisme le plus sectaire, avec les menus halal dans les cantines scolaires et d’entreprises, les horaires aménagés dans certaines piscines municipales, les permis de construire très complaisants et arrangeants pour les futurs mosquées cathédrales, la création d’écoles islamiques où les règles du bien vivre ensemble y sont chassées à coup de sourates, l’abandon de quartiers entre les mains des « barbus », l’autorisation du port du voile islamique pour les parents accompagnant lors des sorties scolaires, la célébration de la fin du ramadan par la mairie de Paris, il est bon ton de s’offusquer, avec sérieux et c’est ça le pire, d’une crèche installée dans le hall du Conseil général de Vendée !

Lire la suite

Un Marocain arrêté pour avoir agressé sexuellement sept Françaises

Un Marocain arrêté pour avoir agressé sexuellement sept Françaises

06/12/2014 – REIMS (NOVOPress)
Ilias Al Kabbab, un Marocain de 19 ans, a été arrêté cette semaine car il est soupçonné d’avoir agressé sexuellement 7 femmes (19 à 62 ans) à Reims, en seulement quelques jours. Arrivé en France en 2012 et étudiant en deuxième année de DUT de commerce, Ilias Al Kabbab est décrit ainsi selon le psychiatre : « Sa dangerosité n’est pas négligeable », « risque de récidive », personnalité « perverse », aucune empathie pour les victimes, « addiction sexuelle », dans un contexte de refus des relations intimes avant le mariage au motif que sa conception de sa religion l’interdit.

Pour le quotidien local, l’Union qui rapporte ce fait divers, « l’étudiant déclare avoir agi “sous l’emprise de pulsions sexuelles incontrôlables” déclenchées par la vue de femmes en jupe, tout en admettant ne pas aimer celles qui montrent leurs jambes : c’est de la provocation, la source de tentations coupables. »

Son procès se déroulera le 26 décembre et il a été écroué. En attendant, Ilias Al Kabbab veut quitter la France « car ce pays ne correspond pas à ma culture et à ma religion », a-t-il déclaré à la barre.

Crédit photo : Rama via Wikipédia (cc).