Tag Archives: islam

Pour Viktor Orban, «l’islam n’a jamais appartenu à l’Europe, il s’y est invité»

16/10/2015 – HONGRIE (NOVOpress)
Dans un entretien publié dans l’hebdomadaire allemand Focus, Viktor Orban estime que « spirituellement, l’islam n’appartient pas à l’Europe. C’est un corpus de règles d’un autre monde».

Le dirigeant hongrois précise :

L’islam n’a jamais appartenu à l’Europe, il s’y est invité


Islamisation de la France : Corans et tapis de prière dans le sport amateur

16/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
La note confidentielle du service central du renseignement territorial (SRCT) intitulée « Le sport amateur vecteur de communautarisme et de radicalité » a donc pointé les dérives prosélytes de responsables musulmans dans des clubs sportifs en France.

Ce rapport évoque notamment une scène survenue sur un terrain de foot au mois de mai. À la mi-temps d’un match, les joueurs d’une équipe de foot de Perpignan sortent des tapis pour prier, sur le pré, sous les regards stupéfaits d’un arbitre et des quelques spectateurs. Dans ce club franco-algérien de Clermont-Ferrand, l’on ne parle qu’arabe et les arbitres sont volontiers taxés de racisme. Par ailleurs, il n’est pas rare de voir certains installer des tapis de prière dans les vestiaires. Les clubs de foot et les salles de sports de combat seraient les premiers concernés.

Pour rappel, en 2013 déjà, Le Progrès revenait sur un tournoi amical de football organisé à Roanne et qui, lors d’une pause entre les rencontres, avait vu un individu lancer un appel à la prière. Entre 20 et 50 fidèles auraient alors gagné le terrain de football pour prier pendant dix minutes…

Le rapport parle d’une vingtaine de cas recensés, mais la réalité est certainement plus préoccupante.

Enfin, il faut noter le choix des mots employés. On entend parler de « radicalisation » alors qu’il s’agirait surtout de s’inquiéter du processus d’islamisation en cours. Dès 2011, le rapport « Banlieues de la République » publié par l’Institut Montaigne et dirigé par Gilles Kepel soulignait l’influence croissante de l’islam dans les cités.

Le rapport semble dénoncer des cas isolés alors que nous devons faire face à un processus global qui menace l’intégrité de la France.



Au Canada, on peut voter complètement voilée. Bientôt la même chose en France ?

15/10/2015 – MONDE (NOVOpress)
Au Canada, on peut voter complètement voilée, il suffit de jurer que l’on est bien qui on prétend : une Canadienne a tenté l’expérience devant les journalistes. Une polémique qui prend de l’ampleur

Lors des élections par anticipation, vêtue de son niqab acheté en Tunisie qui lui cachait les yeux, et d’une longue robe noire qui la couvrait de la tête aux pieds, Chantal a pu voter très simplement.
« Je suppose que vous ne voulez pas vous dévoiler ? » a été la seule question posée par l’employée d’Élections Canada. Il a alors suffit à Chantal de montrer ses papiers, de prêter serment sur son identité, son âge et de promettre qu’elle était citoyenne canadienne et qu’elle votait pour la première fois. des journalistes d
« Je suis outrée que ce soit aussi facile, déplore-t-elle. J’aurais pu voter 1000 fois sans qu’ils s’en rendent compte. » Indique Chantal.

Selon Élections Canada, aucune loi n’empêche les électeurs de voter à visage couvert, qu’il s’agisse d’un vêtement religieux ou d’un sac de patates. Un humoriste local a en effet invité tous ses fans à venir voter la tête ainsi couverte pour dénoncer le vote tête cachée désormais autorisé, déclenchant une vaste polémique.
Le 15 septembre dernier, le niqab a fait son entrée dans la campagne après que la Cour d’appel fédérale a rendu un jugement en faveur du port de ce vêtement lors des cérémonies d’assermentation. En réaction à cette décision, une résidente de Longueuil a lancé le mouvement « Le 19, je vote voilée » sur Facebook. Depuis, 8600 électeurs ont indiqué qu’ils iraient voter le visage couvert.

Crédit photo : Héloïse Archambault


Le christianisme menace de disparaitre de régions entières du globe

15/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Selon le rapport de la fondation internationale Aide à l’Eglise en détresse, les chrétiens sont les croyants les plus persécutés dans le monde.
L’AED aide les chrétiens, menacés, persécutés, réfugiés ou dans le besoin. Elle constate qu’ils sont en train de disparaître de régions entières.

Quelles en sont les raisons ?
Dans le détail, le rapport constate que les difficultés auxquelles sont confrontés les chrétiens ont empiré dans quinze des dix-neuf pays étudiés.
Les chrétiens sont « fortement » persécutés dans dix pays dans le monde contre six sur les deux années précédentes.
Le christianisme est avant tout menacé par l’islamisme, mais aussi par des régimes communistes athées comme celui de la Corée du Nord ou de la Chine.

Quelles sont les régions les plus touchées ?
Les chrétiens sont « chassés de l’ancien cœur biblique de l’Eglise au Moyen-Orient » et sont menacés de disparition en Irak d’ici à cinq ans. 120 000 chrétiens ont fui Mossoul et Ninive en Irak depuis l’été 2014.
En Afrique, la montée de groupes militants islamiques dans certains pays comme le Nigeria, le Kenya ou le Soudan déstabilise la présence chrétienne. 100 000 catholiques ont quitté en mai 2015 le nord du Nigéria, à la suite des attaques de Boko Haram.

Depuis un an, les chrétiens font l’objet d’une intense campagne de persécutions en Chine
Dans la province côtière du Zhejiang, très christianisée, la Chine a mené une campagne d’abattage des croix et de lieux de culte chrétiens. Bilan : plus de 1 200 croix démontées et une quarantaine de lieux de culte rasés en moins d’un an.
Le Parti communiste suspecte le christianisme d’être un « agent de l’étranger » visant à saper sa mainmise idéologique… Ce danger apparaît d’autant plus grand que le nombre de chrétiens est en forte croissance. Il dépasserait aujourd’hui les 80 millions.


Immigration – La nouvelle lettre ouverte du Général Martinez au Président de la République

Source : Médias-Presse-Info
Un texte lucide, argumenté, mesuré et pour cela d’autant plus inquiétant sur la crise majeure que nous vivons actuellement avec l’invasion migratoire.

Le général Antoine Martinez avait déjà adressé une Lettre ouverte au Président de la République en réponse à son discours prononcé à l’occasion de l’inauguration du musée de l’immigration. Et le voilà qui remet ça avec la même audace.

Monsieur le Président de la République,
général-MartinezPhotoLui
Vous pardonnerez mon insistance qui n’a rien d’impertinent, mais qui traduit la réaction d’un citoyen très inquiet et sidéré devant le déferlement auquel nous assistons, entraînant l’Europe à la dérive en raison de l’absence de clairvoyance et de lucidité des dirigeants européens.
En fuyant le réel, en baignant dans l’hypocrisie, les bons sentiments et la bonne conscience, on est en train de livrer l’Europe à une nouvelle forme de soumission et de totalitarisme de la pire espèce qui la conduira à son malheur et donc au malheur de ses peuples.

Il aura, en effet, suffi d’une mise en scène et d’une exploitation médiatique bien orchestrées de cette photographie du corps sans vie d’un enfant mort noyé et de l’émotion suscitée par ce drame auquel personne ne peut rester insensible pour faire voler en éclat le système de contrôle aux frontières de l’Europe qui constitue pourtant la base de l’état de droit auquel sont attachées les démocraties européennes.
Ce piège de l’émotionnel tendu qui a conduit Mme Angela Merkel à faire une déclaration intempestive sinon irréfléchie – en tout cas désastreuse et que vous vous êtes empressé de suivre – a enclenché un processus dévastateur qui risque non seulement de ruiner des décennies d’efforts consacrés à la construction de l’Union européenne, menacée aujourd’hui de division face à ce phénomène migratoire incontrôlé, mais également de mettre en péril, à terme, la démocratie et la sécurité des peuples européens et par conséquent du peuple français.
Prenons garde à cette tyrannie de l’affect, de surcroît frappée de soumission incompréhensible aux sirènes de la culpabilisation que distillent avec constance des médias passés maîtres dans la théâtralisation compassionnelle et la manipulation coupable. Elle est, en effet, la plus pernicieuse conseillère qui soit, surtout pour un responsable politique, car ce dernier est investi d’une mission impliquant des prises de décisions qui ne doivent pas être influencées par l’émotion.

L’observateur attentif à l’évolution des rapports de force dans le monde que je suis, soucieux des intérêts de la France et de la paix sur notre continent, ne peut être qu’effaré aujourd’hui devant les réactions des responsables politiques européens face aux événements que nous vivons.
Lire la suite

Procès de Renaud Camus: conférence de presse de Philippe Martel (FN/RBM) ce mercredi à Barbès

L’immigration, une chance pour la France et l’Europe ?

14/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le problème des migrants nous impose de parler librement de l’immigration. Une grande partie de notre classe politique a abandonné cette question aux militants antiracistes. Il y a désormais urgence.

En France, les zones urbanisées sont les premiers lieux de rassemblement ethnique provenant de l’immigration. Ivan Rioufol, dans son ouvrage La fracture identitaire, prend l’exemple de l’Ile-de-France qui « regroupe 19% de la population française et contribue à 43% à l’accroissement naturel du pays, notamment sous l’effet de la fécondité d’une immigration africaine et nord-africaine. » Il se désole aussi en citant la démographe Michèle Tribalat que « ces concentrations ethniques risquent de déboucher sur des enclaves où pourraient apparaître des revendications politiques d’un droit dérogatoire sur des bases ethnico-religieuses. »

Confrontée au problème récurrent des migrants, la France doit-elle encore esquiver le sujet de l’immigration uniquement dans le seul but d’espérer en l’avenir soi-disant radieux que nous décrivent les partisans de la société multiculturelle ? Ne pouvons-nous pas débattre d’un tel changement survenu dans l’Histoire contemporaine de notre pays ?

Goutte d'Or

Marché Dejean, Quartier de la goutte d’Or, Paris

L’immigration de travail du début des années 70 a été transformée, à cause du regroupement familial voulu par le gouvernement Chirac sous la présidence de Giscard d’Estaing, en immigration de peuplement. Cette dernière, arrivée au début d’une période de crise économique débouchant sur une forte hausse du chômage, ne désire plus épouser les valeurs et principes de la France républicaine et se transforme comme nous le dit Philippe de Villiers, dans son livre Les mosquées de Roissy, en « une immigration d’allocataires ».

Selon les chiffres de Yves-Marie Laulan, président de l’Institut de géopolitique des populations, repris par de Villiers, l’immigration et l’intégration coûteraient près de 40 milliards d’euros par an à la France ce qui représente « 80% du déficit du budget de l’Etat, 13,5% des dépenses publiques, trois fois et demie le trou de la Sécurité sociale, deux fois le budget de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, 87% du budget de la Défense… ». Et nous continuons à faire comme si de rien n’était !

Nous sommes-nous posés simplement la question à savoir si la France possédait encore les moyens financiers de sa politique d’immigration ? Selon l’Institut de géopolitique des populations, « les immigrés par leur contribution à l’économie couvrent environ les deux tiers de leurs coûts sociaux, le solde étant à la charge de la société d’accueil. » L’immigration, une chance pour la France ! Curieuse chance, ne trouvez-vous pas ?

migrants

Christopher Caldwell, auteur du livre Une révolution sous nos yeux, pose une autre question d’une importance capitale : « L’Europe peut-elle rester la même si sa population change ? » Avez-vous déjà entendu Hollande ou Sarkozy débattre librement et objectivement de cette question en dehors de l’affaire Morano ? La réponse est non.

À présent, il est grand temps qu’elle soit au centre de nos discussions pour que les Européens puissent enfin retrouver une liberté d’expression trop longtemps confisquée par la pensée antiraciste. Car l’immigration d’aujourd’hui, majoritairement musulmane, diverge des immigrations précédentes. Les allégeances nationales s’effacent et « l’Europe n’a plus du tout affaire à un problème d’immigration ordinaire, mais à une culture concurrente. »

Vincent Revel

Arabie Saoudite : un Anglais condamné à 350 coups de fouet pour possession de vin. Valls en VRP trouve que tout va bien…

14/10/2015 – MONDE (NOVOpress)
Un Britannique de 74 ans a été condamné en Arabie Saoudite à un an de prison et 350 coups de fouet pour avoir dissimulé des bouteilles de vin artisanal dans sa voiture. Sa famille craint qu’à son âge, la sanction n’équivaille à une condamnation à mort. Au moment où sa famille se mobilise, Valls fait sa tournée de VRP et justifie le commerce avec cette dictature par des comparaisons douteuses.

Karl Andree avait été arrêté en août 2014 à Jeddah (ouest) en possession de bouteilles de vin artisanal puis condamné à un an de prison et 350 coups de fouet. Sa famille intercède auprès du Premier ministre britannique, James Cameron pour faire libérer cet homme de 74 ans avant l’application du châtiment corporel.
Il a fait son temps en prison, il devrait être libéré. En raison de son âge, nous craignons qu’il ne survive pas au fouet, déclare son fils Simon, 33 ans, sur les ondes de la BBC.
Le Foreign Office affirme suivre l’affaire de près et tout mettre en œuvre pour faire libérer le retraité.

valls_en_arabie

Valls en déplacement en Arabie Saoudite

Cependant, l’Arabie Saoudite, fief du wahhabisme, n’est pas réputée, à l’inverse de la France de Taubira, pour ses remises de peine. Ce pays qui a été cet été nommé à la tête du « panel de la commission des droits de l’homme » de l’ONU a encore récemment défrayé la chronique pour vouloir décapiter et crucifier un jeune homme de 21 ans pour avoir participé à une manifestation. Ce même pays vanté il y a quelques jours à peine par une collaboratrice de Taubira à l’occasion d’un « Forum franco-saoudien pour le dialogue des civilisations » qui aiderait à « trouver des solutions face à l’intolérance »… Pays qui par ailleurs mène une guerre d’agression contre son voisin yéménite.

Dans le même temps, Manuel Valls annonce 10 milliards de contrats avec ce pays et assume commercer avec un pays pratiquant la peine de mort en le comparant aux États-Unis…


Lire la suite

UDMF : Une liste 100 % halal

12/10/2015 – POLITIQUE (Présent 8459)

Après son échec aux départementales, le parti musulman revient à la charge dès les régionales.
Son nom et son programme rappellent étrangement la fiction politique de Houellebecq. Comme ceux de Fraternité musulmane dans Soumission, les responsables de l’Union des démocrates musulmans de France se veulent modérés. Et tranquilles. C’est vrai que le temps joue pour eux. Tout joue pour eux d’ailleurs. La lâcheté des politiques, les ligues de vertu du vivre ensemble, l’arrivée de dizaines de milliers de migrants de confession musulmane.

8459 P1

« Aujourd’hui, nous sommes mieux préparés », assure le fondateur de l’UDMF, Nagib Azergui, qui ne cache pas ses ambitions présidentielles. « L’heure est venue d’être des acteurs politiques. » « Imaginer un président musulman avec un Bayrou en Premier ministre… Eh bien oui, pourquoi pas au final ? »

L’UDMF nie bien sûr toute volonté « d’installer la charia en France ». Du moins pas tout de suite. Mais tout son programme y tend si l’on se penche dessus en détail : propagande pour le port du voile islamique y compris à l’école. Enseignement de la langue arabe à l’école publique. Lutte accrue contre l’islamophobie (« le mal de cette décennie »). Droit de vote des étrangers. Mise en place de la finance islamique. Développement du halal chez les agriculteurs et les éleveurs français de façon à pouvoir « exporter notre savoir-faire agroalimentaire » ! Mais aussi nécessité de « la soumission au bien commun » avec tout ce que cela implique dans la loi coranique.

L’UDMF qui vise le vote de banlieue se montre particulièrement impitoyable avec la police française à qui il demande une « exemplarité » sans faille : « Nous ne pouvons tolérer les dérapages et bavures de ceux qui incarnent l’ordre, la justice et la loi et qui devront répondre de leurs actes. » Ce qui tombe particulièrement bien au lendemain de l’assassinat d’un policier français par un islamiste en cavale.

Caroline Parmentier

Régionales : un parti musulman remercie les “islamophobes” Zemmour et Morano

12/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Après son échec aux dernières élections départementales, l’Union des démocrates français musulmans (UDMF) tente à nouveau sa chance à l’occasion des prochaines élections régionales.

Lors d’un meeting qui s’est tenu à Savigny-le-Temple, Khalid Majid, le président de ce parti musulman a tenu à saluer les “islamophobes” :

Je remercie les islamophobes notoires, les Zemmour, Morano, etc. Grâce à eux, les citoyens français musulmans que nous sommes ont pris conscience qu’il faut se montrer. Nous participons déjà à la vie économique, sociale et culturelle de ce pays. L’heure est venue d’être acteurs politiques pour montrer qu’on peut être citoyens français de confession musulmane, et parfaitement démocrates. (sic)


 

 

Brest : manif contre la mosquée salafiste, l’extrême-gauche soutient l’imam

11/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Les mouvements ADSAV (parti du peuple breton) et Résistance républicaine ont manifesté samedi pour exiger la fermeture de la mosquée salafiste Sunna. Face à eux, les « antifas », soutiens objectifs de l’imam intégriste.

Près de 300 personnes (150, selon la police), mobilisés par les mouvements ADSAV (parti du peuple breton) et Résistance républicaine se sont réunis au cri de « on est chez nous » et de la Marseillaise pour exiger la fermeture de la mosquée Sunna. Celle-ci est dirigée par l’imam Rachid Abou Houdeyfa. Pur représentant du salafisme, cet imam prêche naturellement pour le voile islamique, la soumission de la femme et le caractère incompatible de la Charia avec les lois de la république. L’imam en question a récemment défrayé la chronique avec la diffusion d’un se ses prêches auprès des enfants, portant sur la musique
« Allah n’aime pas la musique parce que c’est le diable qui l’aime », ajoutant que « ceux qui chantent, le prophète dit qu’ils seront engloutis sous la terre, transformés en singes ou en porcs ».

Nous assistons à un endoctrinement des enfants, comme dans des sectes, le préfet et le procureur doivent réagir !

a affirmé lors d’une prise de parole Ronan Le Gall, porte-parole d’ADSAV. Interrogé le 30 septembre sur l’antenne de France Bleu Breizh Izel, Anouar Kbibech, nouveau président du Conseil français du culte musulman, avait jugé « ahurissant » le fait de tenir de tels propos devant des enfants, ajoutant que cette affaire « posait la question de l’habilitation des imams en France ».

Fidèles à leurs réflexes pavloviens, les mouvements d’extrême-gauche ont organisé une contre-manifestation rassemblant quelques dizaines de personnes (une centaine selon la police). Exercice toujours délicat pour eux de s’opposer à « l’extrême-droite » sans pour autant paraître cautionner les salafistes, ils disent « ne pas cautionner les propos de l’imam », mais se positionner « contre l’instrumentalisation raciste et islamophobe qui en est faite ». De fait, par leur refus de condamner et combattre l’obscurantisme islamique (alors qu’au nom de la « laïcité », ils combattent avec virulence toute expression catholique dans l’espace public) ils jouent les idiots utiles de l’islamisation.
Les deux rassemblements se sont retrouvés face-à-face dans une ambiance tendue, échangeant slogans et insultes, mais un cordon de CRS et de policiers a empêché tout contact entre les groupes opposés.


Erdogan fait son show islamiste à Strasbourg… et invite les turcs à noyauter la politique française

05/10/10/2015 – MONDE (NOVOpress)
Le chef de l’État turc et président du parti « islamiste conservateur » AKP est venu tenir un meeting électoral ce dimanche à Strasbourg, sous prétexte de réunion contre le terrorisme. Parlant de cela, entre les références appuyées à l’islamisme et l’absence de tout propos contre Daesh, son propos avait au moins le mérite de la clarté… De même quand il a appelé les Turcs présents en France à s’impliquer en politique française pour promouvoir l’islam.

À noter que le site Fdesouche a rendu publique une lettre de l’eurodéputé Aymeric Chauprade à M. Cazeneuve, accusant le gouvernement de soumission à l’islamisme.

lettre_ouverte_chauprade

Erdogan est en campagne électorale en vue des législatives anticipées et tient à gratter chaque voix turque pour le parti AKP islamiste, y compris celle de la diaspora. C’était la raison de la tenue de cette « réunion contre le terrorisme » aux allures de meeting électoral qui s’est tenue hier à Strasbourg devant plus de 12 000 personnes venues de France et d’Europe, et dont on peut résumer la teneur en un message simple : un seul drapeau, un seul pays, une seule foi.
Au-delà du fait plus que contestable de venir dans un pays étranger faire campagne – Bruxelles était pressentie pour accueillir l’événement, mais a refusé —, il est intéressant de noter quatre points à l’usage des naïfs :

• À ceux qui pensent que cette visite ne les concerne pas, s’agissant d’un meeting du président turc à l’adresse de sa diaspora, il faut souligner quelques propos qui n’ont pas été repris par la presse « officielle ». Le président turc a en effet encouragé les 650 000 Turcs présents en France, et notamment les 350 000 d’entre eux qui peuvent prétendre à la double nationalité (ce sont ses chiffres), à s’investir en politique… française. Il a ainsi regretté qu’il n’y ait aucun turc à l’Assemblée nationale et au Sénat français. « Nous devons changer cette situation ! Nous devons avoir des Turcs à des fonctions plus efficaces ! »

« Notre foi notre langue notre culture ont des droits en Europe » a-t-il affirmé précisant que les ambassades de Turquie étaient derrière les Turcs. « Soyez-en sûr ! »

Il les a aussi invité à conserver leur culture dans les pays d’accueil, bref, il a commis une ingérence caractérisée dans les affaires intérieures françaises, sans que cela n’émeuve personne…
Lire la suite

Affaire Morano: l’indignation sélective

03/10/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Nous savons tous que notre démocratie ne garantit plus la liberté d’expression. Face à une censure agressive, nous avons le devoir de ne pas nous taire. Par Vincent Revel

Scandale !
Le système s’emballe et dérape. La ligne rouge a été franchie. L’indignation doit être collective. Les heures sombres de notre histoire se rappellent à nous.
Le problème de ce début d’automne se nomme Nadine Morano ! Ses propos, se référant pourtant à des mots prononcés par le général de Gaulle, ont choqué l’ensemble de la classe politique et médiatique. Il y a cinquante ans, le grand Charles avait déclaré dans un entretien privé que la France était une nation de race blanche avec des racines judéo-chrétiennes. Il y a cinquante ans cette vérité ne dérangeait personne. Elle était admise de tous. Elle ne faisait que refléter l’histoire de notre pays. Elle était indiscutable.
La France, avant que nos dirigeants modifient profondément sa population par une immigration de remplacement, était effectivement un pays de race blanche où le christianisme avait joué un rôle important dans son évolution.

morano

Nadine Morano, clouée au pilori pour délit de bon sens

Aujourd’hui, cette vérité est devenue un crime. C’est un tabou, un interdit.
Dans notre société du bien-vivre ensemble, ces mots sont contraires à l’idéologie multiculturelle et à la pensée unique. Même s’ils sont l’expression d’une vérité, le système ne veut plus les entendre. Nos élites mondialisées n’agissent plus selon la réalité, mais réagissent selon les nouveaux dogmes et les nouvelles doctrines de la pensée unique. C’est ce que l’on peut nommer l’uniformisation des esprits.
Pourtant personne ne s’offusque lorsque l’on parle de l’Afrique noire, mais tout le monde fait mine d’être indigné lorsque l’on évoque l’histoire de l’Europe blanche.
Le Blanc est devenu une singularité embarrassante pour nos dirigeants. Le Blanc, surtout le mâle blanc, doit laisser la place à l’Autre, au plus faible, au plus défavorisé. Il doit apprendre à être moins égoïste et à privilégier les intérêts des enfants des autres avant les intérêts des siens. Que ce soit à la télé, dans le monde du travail, dans l’administration, en politique, le Blanc est devenu bien encombrant.
Lire la suite

La Suisse veut légiférer contre le port de la burqa

30/09/2015 – MONDE (NOVOpress)
En Suisse, la droite conservatrice s’apprête à lancer une initiative pour interdire de cacher son visage dans l’espace public. En ligne de mire : la burqa. Les promoteurs de ce projet estiment que la Suisse servira d’exemple.

L’UDC, parti de droite conservatrice, veut transposer au niveau national une initiative approuvée par le canton du Tessin. Le texte de l’initiative populaire prévoit que personne ne devrait avoir le droit de se couvrir le visage ou de le cacher dans l’espace public, dans des lieux accessibles à tous (exceptés les sites sacrés) ou utilisés pour offrir des prestations au public.
Il serait aussi interdit d’obliger quelqu’un à se couvrir le visage en raison de son sexe. Des exceptions sont prévues pour des raisons sanitaires (masque médical), de sécurité (casque de moto), climatique (cagoule de ski) ou d’usage local (masque de carnaval). La loi d’application devrait être adoptée dans les deux ans.

La Burqa, le niqab et les autres variantes du voile islamique sont visées par ce projet.
Un sujet qui préoccupe les helvètes, puisqu’ne plus de ce projet d’initiative populaire, un autre texte, d’initiative parlementaire celui-ci, est déjà sur la table des députés, même s’il a peu de chances d’aboutir.
Pour le conseiller d’État UDC valaisan Oskar Freysinger, membre du comité d’initiative, ce projet est une question de principe :

Si l’on vit en Suisse, on exprime librement son opinion et on se parle à visage découvert, les yeux dans les yeux. Et la liberté des femmes, c’est aussi d’être les égales des hommes. Or le voile consacre une position de la femme où elle est dépendante et inférieure en droit de l’homme.

Oskar Freysinger ajoute, à l’endroit de ceux qui s’inquiéteraient qu’un tel projet écorne la bonne image de la Suisse :

Il faudrait tolérer l’esclavagisme d’une minorité masculine sur une majorité féminine ?! Je crois que la Suisse servira d’exemple avec un peuple qui s’exprime librement, et qui prend des décisions souveraines en parfaite adéquation avec la Cour européenne des Droits de l’Homme qui plus est. Je ne vois vraiment pas ce qui pourrait porter atteinte à l’image de la Suisse. Au contraire.

Crédit photo : AsianMedia via Flickr (CC) = Burqa

Pèlerinage meurtrier à La Mecque : Téhéran accuse l’Arabie saoudite

24/09/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le vice ministre des Affaires étrangères iranien a accusé les responsables saoudiens d’avoir grossièrement géré les mesures de sécurité, parlant même d’irresponsabilité, après la bousculade qui a fait hier plus de 700 morts, dont 90 citoyens iraniens, pendant le pèlerinage annuel de La Mecque. Le vice ministre a annoncé que l’Iran avait installé une cellule d’accueil spéciale sur le lieu de l’accident pour venir en aide aux pèlerins iraniens. Cette bousculade est le deuxième drame à frapper les pèlerins cette année à La Mecque, après la chute d’une grue sur la Grande mosquée qui avait fait plus de 100 morts le 11 septembre dernier.


Scandale à l’ONU : l’Arabie Saoudite à la tête du Panel du Conseil des droits de l’Homme !

21/09/2015 – MONDE (NOVOpress)
Certes, nous n’en sommes plus à une absurdité près dans l’enceinte du mondialisme heureux, mais la nomination de l’Arabie saoudite à la tête du panel du Conseil des droits de l’Homme dépasse tout ce qu’on pouvait imaginer.

Faisal bin Hassan Trad, l’ambassadeur de l’Arabie Saoudite au Conseil des droits de l’homme, a été officialisé ce lundi à la tête de son « panel ». Il s’agit d’un organe dont la fonction est de nommer les cinq hauts fonctionnaires qui édictent les standards internationaux, de choisir les personnes qui vont occuper plus de 77 postes relatifs à la défense des droits de l’homme dans différentes régions du monde et d’informer sur les violations perpétrées en matière de droits de l’Homme.

Bref, c’est un poste clef pour déterminer ce qui, selon l’ONU, constitue ou non une violation des droits de l’homme.
Forcément, nommer l’Arabie Saoudite à la tête de cette structure fait scandale.

Le pays est célèbre pour ses décapitations en série – le pays a dû lancer une campagne de recrutement de bourreaux pour faire face aux cadences infernales —, ses châtiments corporels et ses mutilations légales, la femme n’y a même pas un statut de citoyen de seconde zone et les opposants subissent l’arbitraire le plus total.
Lire la suite

Boko Haram frappe encore : le Cameroun au bord de l’explosion

18/09/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Face aux violences qui tombent sur son pays, le président du Nigéria s’est rendu en France afin de discuter avec François Hollande d’une aide possible, pour lutter contre Boko Haram, qui dévaste le nord ouest de l’Afrique. Après sa naissance au Nigéria, le mouvement islamiste s’attaque au nord du Cameroun. Depuis janvier 2015, Boko Haram a tué 380 civils et des dizaines de membres de la sécurité camerounaise. Les actions extrêmes du groupe islamiste se font par opposition au gouvernement, qui a introduit des mesures telles que l’interdiction de la burqa.

Amnesty International dénonce cette escalade de la violence

Le rapport d’Amnesty International, publié ce mercredi, fait état de violentes attaques et exactions commises par Boko Haram contre la population. Il dénonce d’autre part la réaction du gouvernement camerounais, ses « crimes de droit international » et « les violations des droits humains », commis par ses forces de sécurité. Cependant, le président du Nigéria, Buhari, affirme que l’organisation internationale n’a pas fourni de preuves suffisantes et demande que ces problèmes soient réglés par les pays concernés.

Boko Haram détruit l’entente religieuse fragile qui régnait au Cameroun entre soufites et chrétiens

Le Cameroun, par les attaques répétées de Boko Haram, vit dans un climat d’insécurité et de bouleversement religieux. En effet, la montée de l’islamisme, mais aussi l’arrivée d’églises pentecôtistes, qui rejettent le catholicisme, et les relations avec les églises protestantes déjà existantes modifient le paysage religieux et accélèrent la crise camerounaise.

Pourtant en Europe, on préfère encore se voiler la face, et ne pas voir la vraie cause de ces troubles

Le journal Le Monde écrit dans ses pages, je cite : « La lutte contre la menace du radicalisme religieux au Cameroun doit aller au delà de la lutte antiterroriste ». Mais c’est oublier que ce climat d’insécurité et de conflits religieux se développe avec l’arrivée de l’islamisme qui répand la terreur et se bat contre toute religion autre que l’islam radical.

Crédit photo : Capture d’écran d’une vidéo publiée par Boko Haram en 2014

« Nous venons en paix » : des immigrés turcs attaquent des réfugiés kurdes

17/09/2015 – EUROPE (NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM ! Aujourd’hui, ce sont de sympathiques « réfugiés » Turcs (tiens, ils sont en guerre, en Turquie ?) qui importent en Europe leur notion de l’amour du prochain, surtout quand ce dernier est réfugié kurde.

Ceci se passait en gare de Francfort le 11 septembre dernier

Et d’autres immigrés turcs font la même chose à Stockholm le 13 septembre