La Syrie menace Israël en cas d’agression de l’Otan

La Syrie menace Israël en cas d’agression de l’Otan

05/10/11 – 11h30
DAMAS (NOVOpress)
– Face aux pressions de plus en plus fortes des pays occidentaux et à l’évocation d’une possible intervention militaire de ces pays en Syrie, le président Bachar El-Assad (photo ci-dessus : au centre) aurait prévenu qu’il tirerait des “centaines de missiles” sur le territoire israélien en cas d’attaque de son pays.

Il ne me faudra que six heures pour transférer des centaines de missiles et d’obus sur les hauteurs du Golan et les tirer sur Tel-Aviv“, aurait ainsi menacé le président syrien lors d’une rencontre avec le ministre turc des Affaires étrangères.

Selon les médias qui ont relayés ces propos, Bachar El-Assad aurait également évoqué la possibilité d’une intervention iranienne contre les intérêts américains dans la région, ainsi qu’une mobilisation du Hezbollah au Liban.

Des déclarations qui laissent présager le pire si l’Otan décidait une nouvelle fois d’intervenir dans les affaires intérieures d’un pays souverain et se lançait dans une nouvelle “croisade” plus qu’aventureuse dans la région.

[box class=”info”]Crédit photo : Ammar Abd Rabbo/Flickr, sous licence Creative Common[/box]

[Kiosque étranger] Loi islamique : trois homosexuels pendus

Loi islamique : trois homosexuels pendus

08/09/2011 – 15h30
OSLO (NOVOpress) –
Condamnés pour sodomie, trois hommes ont été pendus dimanche dernier à la prison de Karoun dans la ville iranienne de Ahvaz, dans le sud-ouest du pays.

Dans les colonnes du quotidien britannique de gauche The Independent, le journaliste Jerome Taylor écrit un long reportage sur les poursuites dont sont victimes les homosexuels dans ce pays musulman. On peut regretter qu’il n’aborde pas la question de l’absence notable de réaction des milieux homosexuels occidentaux et de la gauche face à ces exécutions d’un autre âge.

L’Iran a soutenu les « rebelles » libyens

L'Iran a soutenu les « rebelles » libyens

28/08/11 – 15h20
TEHERAN (NOVOpress)
– Nouveau coup dur pour l’image « démocratique et laïque » de l’insurrection libyenne et du CNT (Conseil National de transition) : la République islamique d’Iran de Mahmoud Ahmadinejad, elle aussi, aurait activement soutenue le mouvement insurgé.

« L’Iran a fourni discrètement de l’aide humanitaire à la rébellion libyenne avant la chute de Tripoli“, a affirmé le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi.

“Avant la chute de Kadhafi, nous avions des contacts avec de nombreux groupes rebelles et nous avons envoyé sans faire de bruit trois à quatre livraisons d’aide médicale et humanitaire à Benghazi“, a-t-il ensuite ajouté

Ces affirmations sont confirmées par le fait que le chef du Conseil national de transition, Moustapha Abdeljalil, a envoyé une lettre de remerciement au président iranien pourtant régulièrement présenté comme le « diable » dans les pays occidentaux.

L’Iran a également “félicité le peuple musulman libyen” après l’entrée des rebelles à Tripoli.

Un soutien qui renforce les inquiétudes concernant le futur poids des islamistes radiaux dans le gouvernement de la Libye.

Pétrole : Chavez (Vénézuéla) et Ahmadinejad (Iran) adoptent des positions communes

Pétrole : Chavez (Vénézuéla) et Ahmadinejad (Iran) adoptent des positions communes

17/08/11 – 10h55
CARACAS (NOVOpress)
– Les deux cauchemars de l’oligarchie américaine et des multinationales pétrolières occidentales, le vénézuélien Hugo Chavez et l’iranien Mahmoud Ahmadinejad sont tombés d’accord pour adopter des positions communes au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

C’est le chef de la diplomatie vénézuélienne, Nicolas Maduro, qui a annoncé cet accord entre les deux dirigeants charismatiques.

“Les deux leaders ont décidé d’ordonner aux ministres concernés de maintenir un contact permanent”, a également indiqué à la presse M.Maduro.

Caracas et Téhéran auront donc désormais des positions similaires dans le cadre de l’OPEP, notamment en luttant pour l’augmentation des prix du pétrole. Ces derniers ont récemment baissé suite au ralentissement de la croissance économique allemande et suite à la crise économique européenne.

Le futur chef de l’armée américaine menace l’Iran

Le futur chef de l'armée américaine menace l'Iran©Sgt Jennifer Johnson-Us Army

27/07/11 – 12h15
WASHINGTON (NOVOpress)
– Le général Martin Dempsey, futur chef d’état-major interarmées américain, a prononcé un discours très menaçant et vindicatif contre la république d’Iran.
Le général a en effet mis ce pays en garde contre la poursuite de ses activités nucléaires. Il a également dénoncé son immixtion dans les affaires irakiennes. Ce qui ne manque pas d’audace dans la bouche d’un chef militaire d’un pays qui occupe l’Irak depuis plusieurs années.

“L’Iran, a soutenu le général Dempsey, est une force déstabilisatrice” dans la région. L’officier supérieur pointant du doigt le programme nucléaire iranien, qui est controversé, et accusant Téhéran de soutenir les forces hostiles à la présence militaire américaine en Irak. Une accusation que les officiels iraniens se sont logiquement empressés de retourner à celui qui mène des guerres incessantes dans la région.

“La probabilité pour que l’Iran fasse une erreur de calcul quant à la détermination des Etats-Unis est élevée”, a notamment déclaré le général Dempsey. Une détermination pouvant aller jusqu’à une nouvelle intervention militaire ? C’est une éventualité qui n’est pas écartée par tous les observateurs de la vie politique américaine. Ces observateurs verraient bien là une porte de sortie à l’actuelle crise de la dette.