Tag Archives: irakiens

Sauver la Suisse ou pour l’attribution post-mortem du Prix Nobel de la Paix à Mouammar Kadhafi

09/11/2015 – MONDE (Tribune libre du Dr Anatoly Livry)
Avant que de prétendus démocrates ne renversent ces régimes, la Libye, l’Irak et la Syrie constituaient des verrous face au déferlement migratoire et contribuaient ainsi à la stabilité, donc la paix mondiale. Maintenant qu’ils ont sauté, la survie de l’Europe et de la Suisse sont menacées. Si pour le moment, le minima sociaux achètent une certaine paix sociale, la situation ne saurait perdurer.

Mettons les choses au clair : il n’y a pas de cadre civique qui soit plus immonde et plus nuisible aux peuples boréaux que la démocratie. Cela est le plus visible chez nous, en Suisse, où ce système abject – porte ouverte à une tyrannie déjà largement installée en Occident – se heurte constamment au rarissime trésor social issu des tréfonds de notre civilisation indo-européenne qu’est la politie : la cité qui s’exprime via « initiatives » et « référendums », autrement dit la voix du pays réel, est détestable au pays légal, cette tyrannie cosmopolito-médiatique, ultra-minoritaire, souvent allochtone, haïssant tant sa terre que son peuple et qui continue à se nommer, dans sa stupide arrogance, « démocratie ». En somme, nous avons dans les poumons alpins du continent l’illustration de ce qu’a théorisé Aristote durant ses promenades lycéennes.

En effet, les gouvernants avaient laissé, durant les dernières décennies, cette politie à la Suisse étant donné que ce pays servait de refuge utile aux « démocrates » du monde entier qui s’évertuaient à piller, chacun selon ses coutumes, leur État. Semblables à ces familles mafieuses qui s’engraissent du racket, de la prostitution et de la drogue, ils préféraient ces quartiers tranquilles de l’Europe pour élever leur progéniture dans le cadre de la préférence nationale, du patriotisme glorifié, du service militaire obligatoire via des milices populaires ayant leurs armes à domicile, du franc qui avait naguère glorieusement résisté à la monnaie unique et du secret bancaire tant qu’il existait. Désormais, la mondialisation permet à ces pseudo-élites de s’installer confortablement parmi des peuplades moins élevées et donc moins fières. Ils abandonnent par conséquent la Suisse, laquelle sera dès lors perdue en quelques décennies par son ancestral respect de la personnalité humaine, tout comme le continent qui l’entoure.
Lire la suite

Enquête étatsunienne sur les véhicules de l’État islamique

20/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Les États-Unis ont lancé une enquête sur les véhicules de l’État islamique)
Il y a peu, l’administration du Département du Trésor étatsunien a lancé une enquête afin de savoir d’où venaient les 4X4 Toyota Hilux qu’arborent régulièrement les combattants de l’État islamique Daesh. Après enquête, il s’avère que ce sont les États-Unis eux-mêmes qui les leur ont fournis, en offrant des parcs automobiles entiers à ladite « opposition modérée » de Syrie. Cette opposition, en réalité le front Al-Nostra, qui découle d’une branche d’Al-Qaïda, a ensuite inondé le pays des dits véhicules. L’État islamique n’a eu ensuite qu’à se fournir auprès des nombreux groupes terroristes de la région.
Selon les mots du sous-secrétaire adjoint étatsunien à la Défense pour le Moyen-Orient, la Toyota Hilux, « Est l’équivalent en version véhicules de l’AK-47 » et se trouve partout dans la région. Les talibans et Boko Aram sont aussi de grands amateurs de cette voiture, à la fois résistante et permettant d’installer une mitrailleuse sur son arrière.

Le rôle de ces véhicules ne serait pas négligeable)
Il s’avère que la Toyota Hilux est appréhendée par plusieurs analystes, comme étant une arme à part entière et un démultiplicateur de puissance, pouvant rivaliser avec des véhicules militaires légèrement blindés. En 2006, l’émission de divertissement anglo-saxonne Top Gear avait fait passer une série d’épreuves à ce 4X4 : après avoir été lancé contre un arbre, jeté dans la mer pendant cinq heures puis incendié, il roulait toujours.
Les dirigeants de la marque Toyota affirment, quant à eux, ne pouvoir contrôler toutes les destinations de la vente de leur produit. En outre, les ventes en Syrie ont cessé depuis 2012. Toutefois, entre 2011 et 2013, les ventes de Toyota Hilux ont triplé à destination de l’Irak, pays par lequel transiterait un grand nombre de véhicules vers la Syrie.
Après avoir envoyé ses drones en reconnaissance, l’armée russe estime que l’État islamique possède, à lui seul, près de 10 000 4X4 Toyota. Les voitures tout-terrain sont un élément-clef des conflits et des intérêts des pays producteurs. Ainsi, l’alliance entre General Motors et Toyota a permis la création d’un million de 4X4 Toyota aux États-Unis. Ces véhicules sont aussi intégrés par l’armée étatsunienne en Irak et en Afghanistan. De fait, la marque Toyota fait aussi entièrement partie du complexe militaro-industriel étatsunien.