Hongrie. L’évêque dit que le pape se trompe : « Ce ne sont pas des réfugiés. Il s’agit d’une invasion »

14/09/2015 – MONDE (traduction NOVOpress d’un article du Washington Post)

Le message du pape François dimanche dernier ne pouvait être plus clair : avec des centaines de milliers de réfugiés qui débarquent quotidiennement en Europe les catholiques du continent avaient un devoir moral d’aide en ouvrant leurs églises, monastères et maisons comme des sanctuaires.
Mais lundi le chef spirituel de l’église en Hongrie avait discours tout aussi clair : Sa Sainteté se trompe.

Ce ne sont pas des réfugiés. Il s’agit d’une invasion […] Ils viennent ici aux cris d’« Allah Akbar ». Ils veulent nous occuper.

a déclaré l’évêque Laszlo Kiss-Rigo, dont la souveraineté s’étend sur les confins méridionaux de cette nation majoritairement catholique.
Les paroles plutôt sèches de l’évêque reflètent une lutte spirituelle plus large en Europe sur la manière de répondre à ces flux incessants et majoritairement musulmans sur un continent en grande partie chrétien. L’appel du pape pour la compassion et la charité est en concurrence avec une vision plus réaliste exprimée par le premier ministre hongrois Viktor Orban, qui considère ces migrations comme un défi direct aux racines chrétiennes de l’Europe.

Et en Hongrie du moins, c’est la conception du premier ministre qui semble l’emporter.

Lire la suiteHongrie. L’évêque dit que le pape se trompe : « Ce ne sont pas des réfugiés. Il s’agit d’une invasion »

Allemagne : après la grande ouverture, la grande fermeture

14/09/2015 – EUROPE (Présent 8439)

La fête est déjà finie ! Les applaudissements, les haies d’honneur pour accueillir les « réfugiés », Mme Merkel ouvrant son cœur comme ses frontières et tançant les pays qui les fermaient, c’était il y a quelques jours. Maintenant, l’Allemagne dépassée, submergée, envahie, ne sait plus que faire de tous ceux dont elle a souhaité la venue, les assurant qu’il y avait de la place pour ceux, de l’argent, des logements et du travail. Par milliers – 17 000 pour ce week-end – ils continuent d’affluer vers l’Eldorado teuton à l’appel d’Angela Merkel, laquelle a promis d’en accueillir 800 000 ! La « bonne nouvelle » s’est répandue rapidement chez tous ceux pour qui l’Europe est la terre promise à leur espoir. Gouverner c’est prévoir, et elle n’avait pas prévu cette marée humaine ; or il n’était pas besoin d’être extralucide pour prédire ce grand déferlement.

8439-P1

Ceux qui ont cru Berlin déchantent. À Munich, des milliers d’individus ont dû dormir dehors, faute de place pour les héberger, eux qui croyaient qu’on allait se bousculer pour leur offrir un toit. « L’Allemagne introduit à titre provisoire des contrôles le long de ses frontières. En tout premier lieu est concernée celle avec l’Autriche », a annoncé le ministre de l’Intérieur, Thomas de Maizière. « L’objectif de cette mesure est de limiter l’afflux actuel vers l’Allemagne. » Les chemins de fer autrichiens avaient déjà constaté que l’Allemagne avait interrompu la circulation des trains en provenance d’Autriche. Les congés des policiers ont été annulés pour que tous les effectifs disponibles se portent aux frontières pour endiguer le flux. C’est la panique et le chaos.

La faute à qui si nos voisins ferment leurs frontières alors qu’ils prévoyaient de les ouvrir plus largement ? À Merkel et à sa « générosité » dont elle n’a pas les moyens ? Pas du tout, assure son ministre de l’Intérieur ! Ce sont les autres pays, ceux de l’Est, qui sont responsables de cet engorgement, car ils refusent de prendre leur part du fardeau. C’est aussi la raison donnée par l’Élysée. C’est un comble d’imputer à ceux qui ont vu juste avant l’Allemagne les désastreuses conséquences de la décision irresponsable de celle-ci. Ce lundi, à Bruxelles, c’est pourtant ce que Hollande – suiviste jusqu’à l’absurde – et Merkel feront valoir pour déverser dans les autres États le trop-plein des « réfugiés » d’outre-Rhin, avec parmi eux la France.

Comment allons-nous faire chez nous, où il y a cinq millions de chômeurs, 1,8 million de personnes en attente d’un logement social, où le 115 ne répond plus aux SDF ? Réponse de Cazeneuve : « C’est un devoir moral », en conséquence l’intendance doit s’incliner devant cet impératif catégorique. Ayant ensemencé notre pays à la graine de moraline franco-allemande, résidences, emplois, crédits vont jaillir bientôt de notre sol pour le confort des « réfugiés ». Le piteux exemple allemand devrait inciter Hollande à renoncer à cette utopie et à fermer nos frontières avant la catastrophe, et non après.

Guy Rouvrais

Cazeneuve se casse la tête pour caser les clandestins

08/09/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Après les annonces présidentielles, il faut assurer le service après-vente. Pour l’happy hour présidentiel des clandestins, c’est Cazeneuve qui s’y colle.

Le ministre de l’Intérieur va faire appel à la bonne volonté des maires de France pour caser les 24 000 potentiels réfugiés que Hollande a promis d’accueillir sur deux ans, débarrassant sa compère Merkel des syriens, irakiens et érythréens que l’Allemagne (qui fait le tri avant de nous les envoyer) n’aura pas jugés assez bon pour elle. Mais chez nous, ces clandestins se mueront rapidement en réfugiés « comme c’est généralement la règle pour des ressortissants de ces pays » précise le ministre de l’Intérieur. Il réunira le 12 septembre les édiles volontaires, sous la bienveillante houlette du « coordinateur national », le préfet Kléber Arhoul. On attend la réaction des populations des villes concernées quand elles vont apprendre que les plus pauvres d’entre eux ne sont plus prioritaires pour les logements sociaux…

Crédit photo : Capture d’écran du point presse de B. Cazeneuve, filmé par BFMTV


 

 

 

Poutine : « les USA sont responsables de la crise migratoire en Europe »

07/09/09/2015 – MONDE (NOVOpress)
Vladimir Poutine pointe du doigt la responsabilité des Américains dans la définition d’une politique migratoire qui s’opère au « mépris des particularités historiques, religieuses, nationales et culturelles » de l’Europe, qui suit aveuglément cette ligne. On ne saurait mieux dire.

Crédit photo : Capture d’écran de l’intervention de Vladimir Poutine au Forum économique oriental, qui s’est tenue à Vladivostok du 3 au 5 septembre 2015, traduction et sous-titres : RT


L’immigration clandestine divise les Français

07/09/09/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

L’actualité est encore très riche sur la question de l’immigration clandestine
Ce qui marque l’actualité du week-end, ce sont les manifestations en soutien aux clandestins. Des manifestations dites apolitiques ont eu lieu dans presque toutes les villes de France. Une poignée de militants a perturbé le rassemblement à Nantes déployant une banderole contre l’immigration. D’après le collectif « pas en notre nom » ce sont 5 000 personnes qui se sont réunies à Paris, 8 500 d’après la police. A Paris également des contremanifestants ont appelé à un référendum sur l’immigration.

Les artistes y vont aussi de leur geste de solidarité
Derrière le comédien Alex Lutz, 66 artistes ont signé dans le Journal du Dimanche un appel à la solidarité. Plein d’émotion à la vue de la photographie de l’enfant mort sur une plage turque, ils annoncent tous verser un cachet à une association immigrationniste.

Parmi ces signataires le chanteur Marc Lavoine
Ce dernier était interrogé à ce sujet par la radio RTL. Alors qu’il faisait part de son émotion, des larmes dans la voix, le journaliste lui demanda s’il était prêt à accueillir des clandestins chez lui. Le chanteur ne se laisse pas démonter, mais répliqua que la situation demandait une réponse collective. Il renvoya alors la balle aux associations.

On peut dire que ce genre de personnalités ne représentent pas le peuple français
Et de loin. Si les opposants à l’immigration clandestine se font peu entendre, au-delà de quelques groupes militants, il s’agit bien d’une majorité. Ainsi, selon un sondage Odoxa en date du 5 septembre, les Français sont 55 % à être contre un assouplissement des règles d’octroi du statut de réfugié. Précision importante : ce sondage a été réalisé après la publication de la photo du cadavre de l’enfant. Le sentimentalisme ne semble plus fonctionner.



Lire la suiteL’immigration clandestine divise les Français

Immigration, « suicide de l’Europe » selon Vaclav Klaus, « menace pour l’identité chrétienne de l’Europe » pour Viktor Orban

Victor Orban : « nous ne voulons pas d'immigrés en Hongrie »

04/09/2015 – MONDE (NOVOpress)
Donnez-nous des hommes politiques est-européens ! Après la sortie de l’ex-président de la République tchèque, Vaclav Klaus, qualifiant l’immigration de suicide de l’Europe, c’est aujourd’hui le Premier ministre hongrois Viktor Orban qui appelle à défendre « l’identité et des racines chrétiennes » de l’Europe face à la vague migratoire musulmane

À la suite du clash diplomatique entre la France et la Hongrie, dû aux critiques par Laurent Fabius de la clôture mise en place à sa frontière face aux clandestins, Vaclav Klaus a déclaré :

Si l’Europe veut commettre un suicide en recevant un nombre illimité de migrants, qu’elle le fasse, mais sans notre accord. Nous devrions dire un non résolu. En attendant que l’Europe ose dire que l’immigration n’est pas un droit de l’homme, le temps passe et la situation devient toujours plus menaçante.

De son côté, Viktor Orban a défendu la politique migratoire de la Hongrie face au président du Parlement européen Martin Schulz et à la « la politique d’immigration erronée » de l’Union européenne. À l’appui de la barrière frontalière que la Hongrie dresse face à l’afflux massif d’immigrés clandestins, il affirme que

la protection des frontières extérieures de l’UE reste essentielle […] Qui peut accepter d’être envahi ? Personne ne peut l’accepter. »

Il a aussi pointé du doigt le conflit culturel qui ne manque pas de surgir à l’occasion de l’afflux de clandestins

Il ne faut pas oublier que ceux qui arrivent (…) sont les représentants d’une culture profondément différente. Dans leur majorité, ce ne sont pas des chrétiens, mais des musulmans. C’est un aspect important, car l’Europe a une identité et des racines chrétiennes ».

« N’est-ce pas déjà assez préoccupant que l’Europe ne soit pratiquement plus en mesure de maintenir son propre système de valeurs chrétiennes ? Si l’on perd cela de vue, la pensée européenne peut se retrouver minoritaire sur son propre continent », estime le Premier ministre hongrois, actuellement en déplacement à Bruxelles. Et de conclure, à propos des quotas d’accueil :

L’Europe doit comprendre que l’on ne peut accueillir personne quand on est submergé. Et là, on est submergé ».

Une position appuyée par le ministre slovaque des Affaires étrangères Miroslav Lajčák, qui a estimé ce même jour que « de fait, la zone Schengen n’existe plus ».

Les clandestins traversent sans aucun obstacle les pays qui sont censés protéger les frontières de Schengen. Normalement, il est assez difficile d’obtenir le visa Schengen, mais actuellement des dizaines de clandestins arrivent ici et personne ne les contrôle. Avons-nous un accord Schengen ou pas ? »

Immigration/Hongrie : un maire frontalier appelle à l’aide pour protéger la Hongrie et l’Europe de l’invasion migratoire

Immigration/Hongrie : un maire frontalier appelle à l’aide pour protéger la Hongrie et l’Europe de l’invasion migratoire

27/07/2015 – ASOTTHALOM (NOVOpress) – Depuis 2014, la Hongrie est confrontée à une crise migratoire sans précédent : par le biais de la frontière hungaro-serbe, des centaines de milliers de clandestins prennent le chemin des Balkans (depuis la Grèce et la Macédoine, ou via la Turquie) pour traverser la Serbie puis pénétrer la zone Schengen via la Hongrie, où ils demandent l’asile et sont répartis dans des camps de réfugiés, avant d’essayer de poursuivre leur route vers l’Ouest.

asotthalom

Cette vague a commencé à l’automne 2014. Depuis, ce sont près de 150.000 clandestins qui sont entrés en Hongrie, faisant de la frontière hungaro-serbe un nouveau Lampedusa. La commune la plus touchée est celle de Asotthalom, un village très étalé et boisé, qui a 25m de frontière avec la Serbie (sur un total de 175km de frontière entre la Hongrie et la Serbie).

Immigration/Hongrie : un maire frontalier appelle à l’aide pour protéger la Hongrie et l’Europe de l’invasion migratoire
Immigration/Hongrie : un maire frontalier appelle à l’aide pour protéger la Hongrie et l’Europe de l’invasion migratoire

L’action du maire de Asotthalom, László Toroczkai, a permis d’alerter l’opinion publique hongroise et internationale sur la problématique des déferlements de migrants. Contraint par les événements et la pression des partis nationalistes de réagir, le gouvernement conservateur hongrois de Viktor Orbán a annoncé la construction d’un mur le long de la frontière avec la Serbie. Même si ce mur n’est pas aussi imposant que d’autres murs frontaliers dans le monde, il constitue une première étape positive pour éloigner les flux de migrants de la Hongrie et de l’Europe.

En attendant, les municipalités frontalières hongroises continuent d’être démunies face aux centaines de migrants qui passent chaque jour, avec toutes sortes de désagréments (squats, tonnes d’immondices laissés dans les lieux squattés ou les forêts, vols, dégradations). De même, une fois que le mur sera construit, il sera nécessaire de le surveiller afin d’éviter les intrusions. C’est pour cela que László Toroczkai, le maire de Asotthalom, a lancé un appel aux dons pour équiper sa commune d’un nouveau véhicule tout-terrain, la vieille Lada de la garde-champêtre communale étant sur la voie de rendre l’âme.

Il projette aussi d’acheter un drone pour compléter le dispositif de surveillance de la frontière. L’association NCI (Nationalité Citoyenneté Identité) a décidé de relayer l’appel du maire de Asotthalom en collectant des dons en France pour aider à équiper la commune dans ses besoins pour lutter contre les flux d’immigration sauvage. Ces dons sont déductibles d’impôt (66% du montant versé). L’intégralité des dons sera reversée directement à la commune de Asotthalom.

Pour faire un don et aider Asotthalom contre l’invasion de l’Europe : www.helloasso.com/associations/nationalite-citoyennete-identite/collectes/un-4×4-pour-asotthalom

La grande invasion : le grand remplacement c’est maintenant

La grande invasion, le grand remplacement c'est maintenant

17/04/2015 – EUROPE (NOVOpress via Présent du 16/04/2015))
Près de 11 000 depuis le début du mois, plus de 6 500 au cours des deux derniers jours… Alors que l’Europe croule déjà littéralement sous le poids de l’immigration, les bateaux surchargés de clandestins en provenance de l’autre rive de la Méditerranée continuent de déferler sur les côtes italiennes sans susciter pour autant de réaction de fermeté de la part des autorités européennes.

La grande invasion, le grand remplacement c'est maintenantLors des seules journées de dimanche et de lundi, les garde-côtes italiens ont ainsi porté secours à quelque 42 rafiots surchargés de clandestins, sans pouvoir toujours secourir l’ensemble de ces gens. Dimanche, en effet, quelque 400 migrants se seraient ainsi noyés lors du naufrage de leur embarcation. Le bateau, chargé d’environ 550 personnes venant majoritairement d’Afrique subsaharienne, aurait chaviré sous l’effet du mouvement des passagers apercevant les secours.

En même temps, l’agence européenne de contrôle des frontières Frontex annonçait mardi que deux navires engagés dans l’opération « Triton » avaient essuyé des tirs de la part de passeurs souhaitant récupérer leurs rafiots, et rappelait qu’en février, déjà, des passeurs armés avaient obligé des garde-côtes italiens à leur rendre une embarcation dont ils venaient de secourir les passagers !

Un déferlement devenu ingérable pour les autorités italiennes, qui redoutent avec le retour de la belle saison le déferlement de dizaines de milliers de migrants dans les mois à venir. Lundi, le ministre de l’Intérieur italien Angelino Alfano envoyait ainsi une directive aux préfets les appelant à trouver d’urgence pas moins de 6 500 places d’hébergement. Un appel qui a fait sortir de ses gonds le gouverneur de la région Lombardie et membre de la Ligue du Nord Roberto Maroni, qui a dit mercredi refuser de « subir cette invasion » en précisant qu’il y aura « zéro place en Lombardie tant que continuera cette attitude irresponsable ».

Lire la suiteLa grande invasion : le grand remplacement c’est maintenant

Face à l’esprit du 11 Janvier, opposons-leur l’esprit de 732 !

Face à l’esprit du 11 Janvier, opposons-leur l’esprit de 732 !

10/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Plusieurs semaines ont passé depuis les attentats qui ont frappé la France en Janvier dernier. Politiques et médias ont fait feu de tout bois pour mettre en avant « l’esprit du 11 janvier », une sorte de fierté collective qui aurait été acquise dans la douleur –à n’en pas douter- et qui aurait forgé l’unité nationale, renforcée après cette terrible épreuve. Cette opération commando menée par l’Elysée et ses relais (le Parti Socialiste et la gauche en général) est l’exemple parfait de ce que peut être une manipulation médiatico-politique. Les responsables politiques, censés rendre des comptes après un tel échec, ont pris la tête d’une manifestation dont l’objectif était principalement de masquer cet échec cuisant, et de créer un sentiment d’unité factice pour éviter l’implosion du pays. La France avait été attaquée par l’Islam radical, et on manifestait contre l’islamophobie et l’amalgame. La France avait été attaquée par les fils de l’immigration musulmane, et on allait exclure –par l’intermédiaire du Front National- la seule force politique majeure qui remettait en question la politique d’immigration.

« L’esprit du 11 janvier » se résumant au syndrome de Stockholm, où la victime éprouve de la compassion envers son bourreau. Cette manipulation politique ayant fonctionnée après le choc, Génération Identitaire lance aujourd’hui la campagne « JE SUIS CHARLIE MARTEL », pour mettre en avant un autre esprit, qui plonge ses racines dans la plus longue mémoire du roman national et de la civilisation européenne : l’esprit de 732 !

Cette nouvelle campagne a pour objectif de briser la fatalité ambiante que nous servent les politiques au pouvoir : l’Islam et les musulmans feraient partie intégrante de notre société, et il va falloir trouver des solutions pour pouvoir « vivre ensemble », et confectionner de toutes pièces un « Islam de France » compatible avec la République. Pendant que ces discours utopiques occupent les politiques, les Français trinquent : attaquent à l’arme blanche à Joué-Les-Tour, en voiture à Dijon et à Nantes, avant le carnage de Charlie Hebdo et de la porte de Vincennes. Génération Identitaire représente ces jeunes Français qui refusent que leur société ait pour seul avenir la violence terroriste. Pour lutter efficacement contre un fléau, il s’agit premièrement de bien le nommer. Le débat politique a trop souvent été tronqué par l’utilisation de mots qui masquent la réalité, notre campagne vient dénoncer ce mal qui ronge notre société : la fracture ethnique.

Oui, ces actes terroristes sont bien le fruit d’une fracture ethnique qui est en train de diviser la France en deux. Une fracture entre le peuple autochtone (français et européens de souche) et les populations issues de l’immigration maghrébine et africaine, dont l’unité est scellée par le ciment de l’Islam. L’islam radical n’aurait pas frappé la France s’il n’y avait pas eu de musulmans dans notre pays. Il n’y aurait pas eu de musulmans en France si nous n’avions pas subi 60 ans d’immigration massive et incontrôlée. L’Histoire est souvent expliquée par des faits simples, des rapports de force entre peuples différents défendant leurs intérêts, leurs modèles ou s’évertuant à survivre. Alors que les politiques actuels tentent d’apporter des solutions techniques pour « rattacher les banlieues sensibles à la République » à coup de milliard s d’euros, nous avons vocation à pointer la dimension purement identitaire du problème : deux peuples, les européens autochtones d’un côté et les descendants d’immigrés extra européens de l’autre, aux identités si différentes, ne peuvent pas vivre en paix sur une même terre. Renouer avec l’esprit de 732, c’est prendre conscience de cette dimension purement identitaire de la problématique actuelle.

Lire la suiteFace à l’esprit du 11 Janvier, opposons-leur l’esprit de 732 !

Nouvelles menaces de l’EI. Submerger l’Italie de clandestins (Présent 8299)

Nouvelles menaces de l’EI. Submerger l’Italie de clandestins (Présent 8299)

20/02/2015- PARIS (NOVOpress)
Orchestrer le déferlement de plus de 500 000 clandestins sur les côtes italiennes : telle est la nouvelle menace proférée par l’EI à l’encontre de Rome, au moment où celle-ci parle d’une éventuelle intervention en Libye. Un véritable tsunami humain auquel doit d’urgence se préparer une Europe qui, par laxisme et par angélisme, a depuis des années été incapable de répondre à la multiplication des « Camp des Saints ».

Nouvelles menaces de l’EI. Submerger l’Italie de clandestins (Présent 8299)C’est le quotidien Il Messagero qui, citant des conversations téléphoniques interceptées par la police italienne, a révélé cette semaine que « les djihadistes émettent l’hypothèse d’envoyer à la dérive direction l’Italie, des centaines de barques remplies de migrants, dès le moment où notre pays évoquerait une intervention armée en Libye ». Une réponse en effet au ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, et à celui de la Défense, Roberta Pinotti, qui affirmaient respectivement lundi qu’il n’y a « pas une minute à perdre » en Libye et que le pays est prêt à mobiliser 5 000 soldats pour lutter contre l’EI.

Et Il Messagero ajoutait que « l’objectif serait de créer un nouveau drame (décès en mer, port bloqué) provoquant un impact dévastateur sur l’opinion publique ».

Rompre avec l’angélisme

Lire la suiteNouvelles menaces de l’EI. Submerger l’Italie de clandestins (Présent 8299)

Islamisation des campagnes : des salafistes vivent en autarcie dans un village du Cher

Islamisation des campagnes : des salafistes vivent en autarcie dans un village du Cher

https://www.youtube.com/watch?v=h7jHtuIYr_4

VIDÉO BFMTV (29/01/2015) – À Châteauneuf-sur-Cher, un groupe d’une vingtaine de salafistes d’obédience tabligh, des musulmans adeptes d’un islam rigoriste, inquiètent certains spécialistes qui les considèrent comme sectaires. Ils vivent coupés du reste des habitants et ont quitté la ville pour pouvoir pratiquer leur religion à l’abri des regards. Ces dernières années, plusieurs jihadistes français se sont radicalisés au contact de ce mouvement.


Voir aussi : L’islam rigoriste commence à s’exporter dans les campagnes (franceinfo.fr)

Il s’agit d’une véritable invasion qu’il est urgent d’arrêter

Trafic d’êtres humains : quand les passeurs corrompent des fonctionnaires occidentaux

Trafics d’êtres humains : quand les passeurs corrompent des fonctionnaires occidentaux

18/12/2014 – La Turquie, plaque tournante du trafic d’êtres humains, et cheval de Troie de l’immigration-invasion au sein de l’Europe ? C’est ce que pourrait laisser penser un article de Ruth Sherlock, journaliste au Daily Telegraph et habituée des pays arabes. Source : telegraph.co.uk (13/12/2014) – traduit de l’anglais par Novopress.


Des trafiquants d’Istanbul corrompent politiciens, responsables policiers et gardes-frontières de plusieurs pays européens pour laisser faire un trafic qui amène sur le continent des milliers de réfugiés désespérés.

Assis dans un café de plein air très animé d’Istanbul, une grosse montre en or au poignet, le passeur ne prend guère la peine de parler bas pour parler de son activité : amener illégalement des milliers de réfugiés désespérés en Europe.

Les agences de renseignement turques étaient parfaitement au courant de ses activités, dit-il, tout comme les chefs de la police et les gardes-frontières des pays occidentaux où il envoie ses « clients » – sans qui le trafic ne serait pas possible.

« J’organise les voyages, mais il y a des gens au-dessus de moi qui gèrent l’ensemble du réseau. Ils ont des contacts de très haut niveau [dans la police et l’administration] dans les pays où nous travaillons », explique Abu Ali, trafiquant de personnes.

Lire la suiteTrafic d’êtres humains : quand les passeurs corrompent des fonctionnaires occidentaux

Immigration-invasion et islamo-terrorisme : le conflit syrien s’exporte en Allemagne (Présent 8206)

Immigration-invasion et islamo-terrorisme : le conflit syrien s’exporte en Allemagne (Présent 8206)

09/10/2014- HAMBOURG (NOVOpress)
Annoncée depuis longtemps déjà par tous les observateurs lucides et hautement redoutée par les chefs d’Etats européens, l’exportation du conflit syro-irakien dans une Europe submergée par l’immigration, en voie d’islamisation et minée par le communautarisme, a commencé cette semaine en Allemagne, où plus d’une vingtaine de personnes ont été blessées lors de heurts très violents entre Kurdes et musulmans. Des affrontements qui, selon toute logique, pourraient bien se produire également dans notre pays prochainement, malgré le discours lénifiant tenu par les autorités françaises.

Bombe à retardement

Une du numéro 8206 de "Présent"
Une du numéro 8206 de “Présent”

Entre ses 2,5 millions de musulmans, pour la plupart d’origine turque, son million de Kurdes, ses 3.000 mosquées, ses quelque 400 djihadistes, sa « police de la charia » arpentant les rues de Wuppertal ou encore son imam de Berlin appelant publiquement à « exterminer les Juifs sionistes jusqu’au dernier », l’Allemagne, véritable bombe à retardement, ne pouvait bien sûr échapper à cette contamination, dont nous avions eu un avant-goût lors des violentes manifestations pro-palestiniennes du mois de juillet.

Aussi personne ne s’étonnera que, dans la nuit de mardi à mercredi, des affrontements aient eu lieu à Hambourg ou encore à Celle. Dans la grande ville portuaire du nord, qui compte des quartiers entièrement islamisés mais où vivent aussi quelque 35.000 Kurdes, les heurts se sont produits après une manifestation organisée contre les massacres perpétrés par l’EI dans la ville syrienne de Kobané et ont opposé plusieurs centaines de manifestants kurdes et de militants islamistes, armés de bâtons, d’armes blanches de toutes sortes et même, selon un témoin, d’une « broche de kebab » ! Des affrontements qui ont fait près d’une quinzaine de blessés, dont quatre grièvement, et causé d’énormes dégâts matériels.

A Celle, au nord-est de Hanovre, ce sont des prédicateurs musulmans qui ont carrément appelé, via les réseaux sociaux, leurs coreligionnaires à descendre dans la rue pour en découdre avec les membres de la communauté yazidi, très présente dans cette région, et s’en prendre par la même occasion à la police locale. Des heurts qui ont fait une dizaine de blessés, dont quatre au sein des forces de l’ordre.

Lire la suiteImmigration-invasion et islamo-terrorisme : le conflit syrien s’exporte en Allemagne (Présent 8206)

« On vous a envahis » : supporteurs algériens sur les Champs-Élysées à Paris

Supporteurs algériens sur les Champs-Élysées à Paris

20/06/2014 – PARIS (NOVOpress) – Supporteurs algériens sur les Champs Élysées à Paris le 17 juin dernier. L’on entend au milieu des slogans “Vive l’Algérie” : “on vous a envahis”. L’agitation de drapeaux algériens ressemble en effet davantage à une affirmation identitaire “d’occupation” qu’à une manifestation de joie populaire…

Voir aussi ci-dessous la vidéo de LinePress à 55 secondes

Contre l’invasion migratoire, des solutions ? Par Guillaume Faye

Contre l’invasion migratoire, des solutions ? Par Guillaume Faye

“Notre pire ennemi, c’est l’idéologie et la morale tordues qui déforment le raisonnement de l’oligarchie (politicienne, médiatique, syndicale, associative, etc.) qui gouverne la France dans un simulacre de démocratie et en s’imposant comme un clergé tout puissant. Si, avec un courage étonnant, on proposait par référendum au peuple les huit solutions que je présente – et qui ne sont qu’un minimum– il est évident que le ”oui” l’emporterait. Mais il faut faire vite, car on est en train de changer de peuple…”

 

Face à la menace majeure d’une invasion massive, à flux continus et croissants de ”réfugiés”, qui s’ajoute à l’immigration régulière et à la démographie des populations allogènes déjà présentes, cet article propose des remèdes de bon sens qui horrifieraient l’oligarchie mais seraient démocratiquement plébiscités par le peuple.

Exactement comme dans le roman prophétique Le Camp des Saints de Jean Raspail (1973), l’Europe subit une intrusion invasive de réfugiés et de clandestins d’Afrique et du Proche Orient, dans l’indifférence des élites ou avec leur complicité et toujours sous des arguments moraux et humanitaires d’ ”accueil des pauvres et des malheureux”, au mépris de l’intérêt, de l’identité et de l’avenir des peuples européens autochtones. Avec souvent le soutien aveuglé de la hiérarchie catholique et du Vatican qui pervertissent la notion de ”charité chrétienne” au point de la rendre suicidaire.

Lire la suiteContre l’invasion migratoire, des solutions ? Par Guillaume Faye