#YesScotland : des militants de Génération identitaire aujourd’hui au château d’Édimbourg pour honorer la Auld Alliance

#YesScotland : des militants de Génération identitaire aujourd'hui au château d'Édimbourg pour honorer la Auld Alliance

18/09/2014 – ÉDIMBOURG (NOVOpress)
Alors qu’aujourd’hui jeudi 18 septembre est un jour fondamental pour l’Ecosse, et pour l’Europe, des militants de Génération identitaire (présents en Ecosse dans le cadre du référendum) se sont retrouvés au château d’Édimbourg (photo du château en Une) pour honorer la Auld Alliance contractée entre la France, l’Ecosse et la Norvège au Moyen-Âge contre l’ennemi commun : l’Angleterre. Une façon de rappeler que Génération identitaire défend la liberté et l’identité des peuples.

Crédit photo Une : Solveig via Wikipédia (cc)

Ecosse : “La Marche impériale” de Dark Vador accueille des députés travaillistes à Glasgow

"La Marche impériale" de Dark Vador accueille des députés travaillistes à Glasgow

17/09/2014 – GLASGOW (NOVOPress) – Une soixantaine de députés travaillistes étaient venus de Londres soutenir le “non” au référendum d’indépendance écossais qui aura  lieu jeudi.

Ils y ont été accueillis au son de “La Marche impériale” de Dark Vador, par un homme qui avait loué pour l’occasion un pousse-pousse et un mégaphone.

Ce partisan du “oui” les a suivis dans les rues de Glasgow avec son pousse-pousse et dans la vidéo on peut l’entendre crier “Habitants de Glasgow, voici vos maîtres impériaux”, “Ils viennent d’Angleterre pour nous dire qu’ils peuvent nous gouverner mieux que personne. Peuple de Glasgow, vos maîtres impériaux sont arrivés. Dites bonjour à vos maîtres impériaux.”

Ces personnalités qui s’engagent pour (ou contre) l’indépendance de l’Ecosse

15/09/2014 – EDIMBOURG (NOVOPress)
Dans quelques jours, l’Ecosse va se choisir un destin. Son futur s’écrira-t-il dans le giron de la reine Elisabeth II, ou bien cette nation va-t-elle choisir de vivre en toute indépendance ?

En tout cas, un certain nombre de personnalités se sont invitées dans le débat. Parmi les principaux partisans du Non, l’on peut mentionner Mick Jagger, David Beckham, David Bowie, Rod Stewart ou encore Paul McCartney. C’est ainsi que l’ancien Beatles fait partie des signataires de la tribune publiée le 7 août dernier, avec 200 personnalités britanniques opposées à l’indépendance de l’Ecosse.

Du côté des partisans du Oui, il est possible de citer Annie Lennox – l’ancienne chanteuse d’Eurythmics -, la créatrice britannique Vivienne Westwood ainsi que Sean Connery. Ce dernier a toujours été un fervent partisan de l’indépendance de l’Ecosse. Rappelons que l’ancien 007 arbore un tatouage avec le slogan “Scotland Forever”.

Pourquoi je soutiens à titre individuel le « Yes » à l’indépendance écossaise – par Pierre Larti (Génération identitaire Paris)

Les indépendantistes écossais ne désarment pas

12/09/2014 – PARIS (Novopress)
Le 18 septembre prochain, l’histoire de notre Continent s’écrira en partie du côté de l’Ecosse. En effet, la question est posée au peuple écossais de savoir s’il souhaitait être indépendant du Royaume-Uni et donc de l’influence anglaise.

Les relations entre l’Ecosse et l’Angleterre ont été marquées pendant de nombreux siècles par de durs conflits entre les deux pays. Il y a exactement 700 ans, en 1314, William Wallace et Robert Bruce – qui avaient réussi l’exploit de fédérer les clans écossais – repoussaient triomphalement les armées de l’envahisseur anglais et offraient ainsi à l’Ecosse son indépendance. Mais le XIVème siècle a réservé bien des batailles entre les deux armées tant et si bien que l’hostilité entre les deux nations est toujours restée vive.

Aujourd’hui, l’Ecosse bénéficie déjà d’une autonomie déjà bien institutionnalisée : parlement régional, pouvoirs en matière judiciaire, politique économique… Mais c’est surtout sur le terrain identitaire que les Ecossais souhaitent se démarquer de leurs voisins anglais.

Descendants des Scots, les Ecossais aiment à se rappeler le soir autour d’un bon whisky tourbé les figures héroïques telles William Wallace ou Robert Burns, les jeux traditionnels (lancé de pierre, tire à la corde, …) qu’on retrouve particulièrement lors des « Highlands Games », musiques traditionnelles teintées de cornemuse et jouées en kilt, légendes mystiques sur les créatures qui hanteraient les lochs… Tant et si bien que l’Ecosse apparaît incontestablement comme une terre d’identité vivante qui attire des millions de touristes par an.

L’Ecosse et la France sont deux nations amies dont l’union a été marquée par la « Auld Alliance », qui remonte au XIIème siècle et qui constitue une entente tripartite (avec la Norvège) contre l’ennemi juré et partagé, l’Angleterre. C’est à ce titre que je me suis intéressé à la question de l’indépendance écossaise ; et je serai sur place jeudi prochain pour vivre l’événement avec le Peuple aux tartans !

De par mes convictions identitaires et mon engagement militant, quelle est ma position sur ce référendum ?

J’exprime ici un point de vue personnel, mais que je sais être partagé par bon nombre de militants identitaires. Je crois que si le « Yes » à l’indépendance l’emportait, c’est l’Ecosse et par ricochet notre Europe qui en sortiraient grandies.

Lire la suitePourquoi je soutiens à titre individuel le « Yes » à l’indépendance écossaise – par Pierre Larti (Génération identitaire Paris)

Éric Zemmour : “L’Ecosse, ou le triomphe des régions”

Eric Zemmour

10/09/2014 – PARIS (NOVOvopress) – À moins de deux semaines du référendum, le “oui” à l’indépendance de l’Ecosse est passé en tête dans les sondages. Pour Éric Zemmour, une victoire du “oui” “serait la mort de la Grande-Bretagne, la fin de trois siècles d’histoire”. “Même si le ‘non’ finit par l’emporter sur le fil du rasoir, le Royaume-Uni n’aura plus le même visage”.

Pour Zemmour d’autres régions suivront, Catalogne, Pays basque espagnol, Flandres… Et même l’Italie du Nord reprendra des velléités d’indépendance.

Justice française ? Ni indépendante, ni impartiale ! – par Jean-Yves Le Gallou

Justice française ? Ni indépendante, ni impartiale ! - par Jean-Yves Le Gallou

16/07/2014 – PARIS (via Polémia)
A l’occasion de la garde à vue et de la mise en examen de Nicolas Sarkozy, de bien belles phrases ont été prononcées : la justice serait « indépendante » et « impartiale » et il faudrait « faire confiance à la justice de son pays ». Vaste blague : la justice n’est ni indépendante ni impartiale. Voici 10 raisons de ne pas croire à sa neutralité ! Jean-Yves Le Gallou fait le point pour Polémia.


1- Au cours des 30 dernières années le Code pénal à doublé de volume. Des centaines d’incriminations nouvelles ont été créées. Et les circonstances aggravantes se sont multipliées. Appliqué au pied de la lettre, le Code pénal permettrait de mettre en prison 10 millions de personnes. Certes, ce n’est heureusement pas le cas !

2- La rigueur du Code pénal est atténuée par le principe «d’opportunité» des poursuites. C’est le parquet qui décide de poursuivre les délinquants présumés ou de classer sans suite les affaires qui leur sont reprochées. Or les procureurs ne sont ni indépendants ni impartiaux, ils obéissent au garde des Sceaux, en ce moment la militante socialiste et «antiraciste» Christiane Taubira.

3- Les parquets ne sont pas seulement placés sous la subordination hiérarchique du ministre de la Justice, ils sont aussi soumis à la tyrannie médiatique qui les conduit à biaiser leur prise en compte des infractions : selon que vous serez politiquement corrects ou non, les poursuites des parquets (en attendant les jugements des cours) vous rendront blancs ou noirs.

4- De cela les preuves abondent : quand Anne Gravoin, compagne du premier ministre, intervient pour faire «sauter» la contravention de l’une de ses amies, elle commet le délit de concussion et risque 10 ans d’emprisonnement et 1 million d’euros d’amende. On peut comprendre que ce délit soit classé sans suite mais il faut savoir que c’est le même texte qui est mis en branle contre l’ex président Sarkozy dans l’affaire Azibert.

Plus fondamentalement, qui peut croire sérieusement que les Homen et les Femen bénéficient de la même interprétation des textes ? Qui ignore que, quand des supporters algériens de football utilisent des fumigènes pour enflammer le parvis d’une église, ce sont des scènes de «liesse» ? Mais alors pourquoi, quand des Homen utilisent ces mêmes fumigènes à Roland Garros, ce sont «des armes par destination» ? De même se retrouver en groupe sur les Champs-Elysées peut être, selon l’humeur du préfet de police, interprété comme une sympathique manifestation d’enthousiasme ou comme un attroupement interdit. Tout est affaire d’appréciation !

Lire la suiteJustice française ? Ni indépendante, ni impartiale ! – par Jean-Yves Le Gallou

Les Ecossais doivent se prononcer dans trois mois sur l’autodétermination de l’Ecosse

Les Ecossais doivent se prononcer dans trois mois sur l’autodétermination de l’Ecosse

14/06/2014 -EDIMBOURG (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Alors que les partisans de l’indépendance de l’Ecosse étaient encore très minoritaires, il y a quelques mois, ceux-ci remontent sondage après sondage. Ceci semble inquiéter les partisans du maintien qui sont allés chercher un soutien de poids en la personne de J. K. Rowling (photo), l’auteur de la saga Harry Potter. Celle-ci a en effet annoncé mercredi avoir fait un don d’un million de livres à la campagne “Better Together” qui milite pour le maintien de l’Ecosse au sein du Royaume-Uni. Pour expliquer son geste, celle qui vit depuis 21 ans à Edimbourg a notamment expliqué : « Si l’indépendance peut nous apporter des opportunités – tous les changements recèlent des opportunités –, elle comporte également des risques importants […], je suis consciente que, lorsque la banque RBS a eu besoin d’être renflouée, faire partie du Royaume-Uni nous a sauvé d’une catastrophe économique ». Des propos à l’image de cette morne campagne électorale où, jusqu’à présent, les opposants des deux camps ne débattent que de l’aspect économique d’une éventuelle indépendance.

Crédit photo : Daniel Ogren via Wikipédia (cc).

Ukraine : l’indépendance de deux régions a été approuvée par référendum

Ukraine : l'indépendance de deux régions approuvée par référendum

Ci-dessus : la rue Artema de nuit, dans la ville de Donetsk, capitale de la région de même nom.

13/05/2014 – DONETSK (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
Ce dimanche, plus de sept millions d’Ukrainiens de l’Est ont été appelés,  à se prononcer sur l’indépendance des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Les organisateurs du scrutin revendiquent un résultat positif à près de 90 %, pour un taux de participation atteignant près de 75 %. Aucun trouble majeur n’est venu perturber cette consultation populaire. Le scrutin a été décidé voici quelques semaines à peine par la population entrée par la force dans les locaux administratifs. Selon les observateurs, le scrutin était relativement bien organisé d’un point de vue matériel, compte tenu des contraintes et des délais impartis.

Comment a réagi la communauté internationale ?

Comme il fallait s’y attendre, le vote a été unanimement condamné. Les autorités ukrainiennes de Kiev ont dénoncé la consultation comme illégale. Le gouvernement a estimé que « Les organisateurs de cette farce criminelle ont violé la Constitution et les lois ukrainiennes ». François Hollande, en déplacement dans le Caucase, a jugé le résultat « Nul et non avenu » (il n’a pas indiqué s’il en était de même de son élection à la présidentielle !). Les Etats‑Unis ont répété qu’ils ne reconnaîtraient pas le résultat de ces scrutins « illégaux en vertu du droit ukrainien, qui sont une tentative pour créer des divisions et des troubles ». Samedi, la France et l’Allemagne ont appelé à un durcissement des sanctions contre la Russie en cas de déstabilisation du pays. Prudemment, le Kremlin avait demandé aux séparatistes de reporter le scrutin, sans le désapprouver pour autant. Il a appelé à respecter le peuple et a considéré l’absence de dialogue de Kiev avec son propre peuple comme criminel.

Lire la suiteUkraine : l’indépendance de deux régions a été approuvée par référendum

Et si l’on dissolvait l’OTAN ? – par François Jourdier

Et si l’on dissolvait l’OTAN ? - par François Jourdier

07/04/2014 – BRUXELLES (via Metamag)

Pour une défense européenne indépendante des Etats-Unis

La France n’hésite pas à appliquer des sanctions à 21 Russes et Ukrainiens supposés compromis dans l’annexion de la Crimée. Si ce n’était pas triste, ce serait ridicule. Imaginons le cas inverse que Poutine bloque les comptes de BHL, de Fabius et de quelques autres, cela changerait-il, la politique française, j’espère que non.

Poutine n’a pas grand mal à estimer l’impuissance européenne après le désarmement du continent. Il est vrai que les Etats-Unis ne sont guère mieux lotis, on ne les voit pas repartir à la conquête de Sébastopol, peut-être avec l’aide des Turcs, pour la défense des détroits. On ne voit pas d’ailleurs de quel droit, puisqu’il est question de légitimité, on s’en prend aux avoirs de citoyens étrangers. Que leur reproche-t-on ? Quoi qu’il en soit cette gesticulation un peu ridicule doit bien faire rire Vladimir Vladimirovitch qui a réussi son coup sans tirer un coup de fusil aux applaudissements de son peuple.

Le deuxième niveau de sanction, un accord d’association avec l’Ukraine est autrement inquiétant, non pour la Russie mais pour l’Europe. N’oublions pas qu’une première tentative est à l’origine de la crise Ukrainienne, que l’Ukraine est un pays failli auquel il manque 35 milliards de dollars, et qui est maintenant dirigé par un gouvernement de rencontre sans la moindre légitimité. Quel intérêt l’Europe aurait-elle à s’associer avec l’Ukraine, ce qui conduit toujours à l’adhésion, alors que c’est se brouiller avec la Russie qui considère à juste titre l’Ukraine comme faisant partie de sa zone d’influence et qui n’admettra en aucun cas l’adhésion de l’Ukraine à l’Union Européenne et encore moins à l’OTAN ?

Lire la suiteEt si l’on dissolvait l’OTAN ? – par François Jourdier

24 militants de la cause vénitienne arrêtés

24 militants de la cause vénitienne arrêtés

Basilique Saint-Marc, Venise. Crédit photo : Nino Barbieri

04/04/2014 – VENISE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
La police italienne a arrêté mercredi 24 militants de la cause indépendantiste vénitienne. Ils sont accusés d’avoir stocké des armes et préparé des actions violentes en vue d’obtenir l’indépendance de la Vénétie. La preuve : ils auraient transformé un engin de chantier en char d’assaut, équipé d’un canon artisanal.

Selon les fins limiers de la police italienne, les militants complotaient un assaut sur la place Saint‑Marc. Il n’est toutefois pas précisé si cet assaut devait être dirigé contre autre chose que les volatiles qui batifolent sur cette place. Une des 24 personnes accusées de terrorisme n’est autre que l’ancien député Franco Rocchetta, qui a eu l’audace subversive d’organiser le mois dernier une consultation par Internet sur l’indépendance de la Vénétie.

Massimo Bitonci, chef de file de la Ligue du Nord au Sénat, a réagi en ces termes : “Un Etat qui efface de la loi le crime d’immigration clandestine ne peut que se couvrir de ridicule en jetant en prison ceux qui se battent pour la liberté de leur peuple”.

Vote massif des Vénitiens en faveur de leur indépendance

Vote massif des Vénitiens en faveur de leur indépendance

28/03/2014- VENISE (NOVOPress via le Bulletin de réinformation)
Organisé entre le 16 et le 21 mars derniers sur Internet par un comité baptisé Plebiscito.eu, un référendum sur la sécession de la Vénétie du reste de l’Italie a obtenu 89 % de votes favorables, soit environ 2.100.000 « oui » contre 250.000 « non ». En Italie, 500.000 signatures, sont nécessaires pour un référendum d’initiative populaire. Cette barre légale a donc été largement franchie.

Mais ce référendum, non reconnu par l’Etat italien, n’aura aucune conséquence juridique ou politique. Pour rentrer dans les faits, l’indépendance de la Vénétie devrait encore recueillir l’approbation du conseil régional, celle du Parlement national et enfin celle du gouvernement. La Vénétie, mais aussi la Catalogne, ou encore l’Ecosse, sont travaillées par de puissantes forces séparatistes. La crise économique de la zone euro, conséquence d’une monnaie unique mortifère, semble avoir durablement réveillé les vieilles identités régionales.

Crédit photo : Oliver-Bonjoch via Wikipédia (cc).

Les archipels écossais vont-ils réclamer leur indépendance ?

Les archipels écossais vont-ils réclamer leur indépendance ?

Le port de Lerwick, capitale des Shetlands.
Crédit photo : Robbie via Wikimedia (cc)

20/03/2013 – 14h00
Édimbourg (NOVOpress Breizh) –
Les îles écossaises veulent profiter du référendum de 2014 sur l’indépendance pour obtenir un statut de relative autonomie.

Lire la suiteLes archipels écossais vont-ils réclamer leur indépendance ?

Indépendance de la presse : l’enquête accablante de l’Ojim

22/02/2013 – 17h20
PARIS (NOVOpress) – L’Observatoire des journalistes et de l’information médiatique (Ojim) vient de publier les résultats d’une consultation sur l’indépendance et la pluralité des journalistes et médias en France. Les résultats révèlent une fois de plus un décalage profond entre le système médiatique et les Français. On apprend ainsi que 85% des sondés pensent que la liberté d’expression en France se dégrade et 89% d’entre eux que les journalistes sont “déconnectés des réalités”.

Presse : les payeurs ont toujours raison

Presse : les payeurs ont toujours raison

Ci-dessus, la première mouture de la Une du magazine Bretons.

15/02/2013 – 21h00
RENNES (NOVOpress Breizh) – Le numéro du magazine Bretons de février 2013 mérite d’être conservé. La maison semble avoir les moyens puisqu’elle vient de s’offrir un sondage IFOP. Il porte sur un échantillon représentatif de 802 personnes, réalisé par la méthode des quotas. Les cinq questions ont été posées du 10 au 14 décembre sur l’ensemble de la région, incluant bien entendu la Loire-Atlantique. Avec des résultats variés et parfois inattendus. 48% des habitants de la Bretagne se sentent d’abord Français, 58% souhaitent que l’on introduise l’enseignement du breton à l’école, mais seulement 31% connaissent leur histoire.

Lire la suitePresse : les payeurs ont toujours raison

La Serbie ne reconnaîtra pas le Kosovo, même pour intégrer l’Union européenne

La Serbie ne reconnaîtra pas le Kosovo, même pour intégrer l’Union européenne

14/02/2013 -20h20
BELGRADE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) – C’est une annonce faite par Slavenko Terzic, ambassadeur de Serbie en Russie, au cours d’une conférence de presse, et alors que les négociations d’adhésions de son pays à l’Union européenne doivent s’ouvrir l’année prochaine.

Le diplomate a ajouté que « la Serbie est prête à accorder la plus large autonomie aux Albanais kosovars, mais ne reconnaîtra jamais l’État artificiel du Kosovo ».

Rappelons que le Kosovo, séparé du territoire serbe par les forces occidentales, n’a pas été reconnu par l’ONU, une majorité de pays défendant l’intégrité territoire de la Serbie.

Crédit photo : DR

L’auteur de “Trainspotting” se dit favorable à l’indépendance écossaise

L’auteur de “Trainspotting” se dit favorable à l’indépendance écossaise

06/02/2013 – 20h00
ÉDIMBOURG (NOVOPress Breizh) –
L’écrivain Irvine Welsh (ci-dessus), auteur du célèbre Trainspotting, était plutôt considéré jusqu’ici comme un homme de gauche à l’ancienne, attaché aux distinctions de classe. Mais il manifeste un intérêt croissant pour l’indépendance de l’Écosse.

Lire la suiteL’auteur de “Trainspotting” se dit favorable à l’indépendance écossaise

Un État écossais indépendant en 2014 ?

Un État écossais indépendant en 2014 ?

Le siège du Parlement écossais, à Edimbourg. Crédit photo : RonAlmog via Wikimedia (cc).

16/01/2013 – 13h00
PARIS (NOVOpress Breizh) –
Fin 2014, les Écossais devront répondre à une question cruciale pour leur avenir : faut-il, oui ou non, rester dans le Royaume-Uni ou bien devenir un État indépendant ?

La guerre a déjà commencé outre-Manche. Et Robert Cooper, conseiller du Service européen d’action extérieure, John Grant, ancien représentant de sa Majesté à Bruxelles, et l’ancien juge européen David Edward viennent sans doute de donner des armes décisives pour la cause des nationalistes.

Lire la suiteUn État écossais indépendant en 2014 ?

Tibet : une nouvelle immolation

Tibet : une nouvelle immolation

15/01/2013 – 10h00
LHASSA (NOVOpress) – Tsebe ou Tseba, son nom n’est pas encore connu avec certitude, s’est immolé samedi en début d’après midi, pour protester contre l’occupation chinoise au Tibet. Il s’est donné la mort à Xiahe, un comté de la province du Gansu (ouest), appelée Sangchu en tibétain. Il est le premier à faire ce sacrifice suprême en 2013, mais ils sont 93 depuis depuis 2009 selon Radio Free Tibet.

Lire la suiteTibet : une nouvelle immolation