Tag Archives: immigrés clandestins

Naples

Italie : des clandestins obtiennent de pouvoir changer de logement

15/05/2015 – ITALIE (NOVOpress via le Bulletin de Réinformation)

Non contents d’avoir été pris en charge par l’État italien, des clandestins se sont plaints de l’hôtel que la préfecture leur avait choisi. En effet, il s’y trouvait des femmes mariées venant d’un autre groupe de migrants illégaux. D’autres motifs ont été invoqués, comme l’absence de place pour cuisiner de manière autonome. Mentionnons enfin les problèmes de cohabitation entre ethnies différentes. Le groupe de clandestins en question qui avait déjà été pris en charge en Sicile pendant un an et demi a été relogé dans des appartements touristiques. 85 autres immigrés clandestins ont manifesté près de Naples pour réclamer des coupons de 75 € que l’État s’est engagé à leur verser chaque mois.

Crédit photo : Paolo Margari via Flickr (CC) = vue de Naples

Immigrés clandestins aujourd’hui, islamistes demain ?

 

28/04/2014 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Une tribune de Clément Martin, Conseiller fédéral de Génération identitaire et membre de Nissa Rebela.

Dimanche dernier, 800 immigrés clandestins ont trouvé la mort au large des côtes italiennes en tentant de traverser la mer Méditerranée pour rejoindre l’Europe. S’est alors déclenché un ouragan médiatique contre « l’Europe forteresse », responsable de la mort de tous ceux qui veulent y pénétrer illégalement. La pauvre Europe, il est vrai, n’accueille « que » 300 000 clandestins par an : c’est comme si une nouvelle Nice s’installait en Europe chaque année, entièrement peuplée d’immigrés illégaux. Pour certains, il faut aller encore plus loin. Pour Libération, il faut « légaliser l’immigration ». Remarquons l’approximation sémantique : l’immigration est déjà bien légale en Europe et la France en accueille tristement sa part puisque près de 200 000 titres de séjour sont délivrés chaque année. Pour éviter l’immigration illégale, il faut simplement l’autoriser. De la même manière que pour mettre fin au trafic de drogue, il faut ouvrir des salles de shoot ?
Mais la réalité est toute autre : si les « frontières » de l’Europe sont encore plus ouvertes, les morts vont se multiplier. À moins, bien sûr, que l’Union européenne n’affrète, encore, des bateaux ? Ou creuse un tunnel ? Africastar : la voie rêvée de l’Eldorado, où attendent aides sociales, France Terre d’Asile et allocation premier-enfant, pour tous les clandestins.

Clement-Martin-Generation-Identitaire

Autoriser l’immigration ? Devrons-nous aussi affréter nous-mêmes les bateaux de clandestins ?

Tous les jours, de nouvelles embarcations pleines de clandestins arrivent sur nos côtes, sous le regard de garde-côtes, dont l’unique mission est de les ramener sur notre terre ferme. Et ces clandestins, que l’on ne veut pas renvoyer, peuventtranquillement s’installer chez nous, traverser les frontières et faire venir femmes et enfants un peu plus tard. Une fois les familles réunies aux frais du contribuable, notre administration encourage le « renouvellement de population », soit, en d’autres termes, le remplacement des Européens de souche. Ce sont à ces mêmes « de souche » à qui l’on demande de supporter au quotidien trafics, insécurité et africanisation, mais aussi d’accepter de vivre avec ces nouveaux voisins.

« Combien de terroristes dans ces barques ? » demandait Marine Le Pen, après les attentats de Mohammed Merah. Et, comme souvent, les patriotes avaient raison. Rappelons-nous de la chute de Kadhafi, quand les prisons ont été ouvertes et que beaucoup des anciens détenus ont tenté la traversée : devons-nous les accueillir, ou alors, comme toute personne saine d’esprit le ferait, faut-il les laisser sur le pas de notre porte ? Ajoutons, en sus, que l’État Islamique a menacé l’Europe de l’ensevelir sous des torrents migratoires composés, en partie, de ses moudjahidines. Pour les torrents migratoires, c’est déjà fait. Pour les islamistes, c’est en cours ?

Un risque sécuritaire, économique, social et surtout civilisationnel insupportable

Face à cette déferlante, la fermeté est l’unique solution qui s’offre à nous en ces temps périlleux. Le Camp des Saints de Raspail n’était pas une vue de l’esprit, mais une prophétie, qui se déroule sous nos yeux, aujourd’hui même. Il est temps que les Européens s’unissent pour lutter ensemble contre ce grand remplacement et pour leur identité. Le problème n’est pas « économique », ni « social », mais tout simplement civilisationnel : des peuples sont en train d’envahir l’Europe et nous devons vaincre ou périr. La seule politique migratoire qui vaille est celle qui dissuade et qui repousse les clandestins. L’Australie a suivi cette voie : l’immigration a été réduite de manière drastique et les tentatives d’entrée illégale sont si faibles, qu’en 2015, aucun n’a péri en tentant de rejoindre l’île.
Nous savons que les naufrages en Méditerranée sont des drames. Mais il existe un autre drame qui se déroule tous les jours, c’est celui du remplacement des populations européennes par d’autres, venues essentiellement d’Afrique. Et seul un changement radical de rapport au monde et de conscience politique pourra nous sauver de cette chute. Là est le devoir de chaque homme doté d’une véritable conscience identitaire : nous sommes là pour défendre une civilisation menacée de disparaître. « Chacun de nous est le dernier des Européens » ! Toute autre considération doit être perçue a minima comme une faute grave, si ce n’est une trahison.

Clément Martin,
Conseiller fédéral de Génération identitaire et membre de Nissa Rebela

Nouveau drame de l’immigrationnisme : 155 clandestins de plus sur le sol européen de Lampedusa

Immigrés clandestins en route vers l’Italie : des chrétiens noyés en mer par les musulmans !

17/04/2015 – ITALIE (NOVOpress)
Les vagues de clandestins continuent d’affluer, récupérées par les gardes-côtes et la marine italienne. Environ 10 000 clandestins ont été secourus en Méditerranée en une semaine, 950 auraient péri dans des circonstances diverses : naufrage, rixe à bord des embarcations…

Des clandestins musulmans en route pour l’Europe ont trouvé le remède à la surpopulation à bord des embarcations : arrivés mercredi en Sicile, 15 clandestins ivoiriens, maliens et sénégalais ont en effet été inculpés dès le lendemain d’« homicide multiple, aggravé par la haine religieuse » pour avoir jeté par-dessus bord une douzaine d’autres clandestins juste parce qu’ils étaient chrétiens. Les autres chrétiens n’ont échappé à la noyade qu’en formant une chaîne humaine…

Rome a exprimé sa colère envers l’Union européenne : “Le problème est européen mais le remède est italien, ça ne va pas. La surveillance et les secours en mer pèsent à 90 % sur nos épaules” a ainsi déclaré le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni.



Médecin du Monde distribue l’argent du contribuable

03/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
– Médecins du Monde propose la fusion de l’AME avec la CMU !

Médecins du Monde (MdM) a appelé mardi 25 février les parlementaires à modifier le projet de loi santé. l’association fondée par Bernard Kouchner quitte son rôle de mission humanitaire pour s’auto-proclamer agent intervenant politique. Et quelle mission puisqu’elle consiste à apporter des soins à une population clandestine donc hors-la-loi avec l’argent des contribuables déjà taxés à l’envi. Ainsi les nécessiteux de la terre entière viendraient légalement bénéficier des aides faites aux indigents nationaux grâce à cette fusion AME/CMU.
Seuls les actifs, en somme, porteraient la charge très lourde de la sécurité sociale, non seulement pour les précaires, mais aussi pour les “sans-papiers” toujours plus nombreux sur notre sol. L’AME étant déjà une aberration et une incitation à l’immigration. L’idée de la fusionner avec la CMU a pour but d’abroger le droit d’entrée ou franchise.

– Tiers payant obligatoire et salles de shoot

L’association félicite de sa hauteur certaines dispositions prises par le gouvernement pour la santé comme la généralisation du tiers payant (dispense d’avance de frais) ou l’expérimentation de salles de shoot, destinées à réduire les risques liés à la consommation de drogue selon elle.
Pour Médecin du Monde donc, c’est comme sur le net tout est gratuit et tout de suite, sauf que dans la réalité des gens travaillent pour pouvoir payer à d’autres.
Quant aux conséquences néfastes de la drogue, au lieu d’en faire l’apologie, de favoriser sa consommation, il semble plus subtil d’apporter des solutions de soin et des mesures pénales plus dissuasives. Les salles de shoot vont être des lieux de rassemblement pour toxicomanes et le quartier hôte en souffrira quand des centres thérapeutiques pourront apporter une seconde chance à la jeune personne qui s’est laissée piégée et le remettre dans les rails de la vie socio-professionnelle. La prison en retrouvant son rôle dissuasif ferait reculer quelques vocations de trafiquants ou à défaut pourrait les éloigner de la vie civile.


Expulsion des immigrés clandestins d’Arabie Saoudite : quand on veut, on peut

Expulsion des immigrés clandestins d’Arabie Saoudite : quand on veut, on peut

Ci-dessus Mohammed Ben Nayef, ministre de l’intérieur de l’Arabie Saoudite.
06/12/2013 – 15h30
RIYAD (NOVOpress/Bulletin de Réinformation) – L’Arabie Saoudite, qui connaît depuis quelques années une hausse inquiétante du chômage autochtone, a décidé de prendre le taureau par les cornes…
A la différence de la France, l’immigration en Arabie saoudite est exclusivement une immigration de travail, et non d’assistanat. La nouvelle politique vise à favoriser l’emploi des Saoudiens de souche dans le royaume, où le taux de chômage atteint 12,5%. Pour les autorités saoudiennes, il s’agit donc de procéder à une expulsion massive des travailleurs clandestins.

Cette campagne d’expulsions est très efficace…

Elle a commencé le 4 novembre dernier, à l’expiration de l’annonce d’un délai de sept mois accordé aux clandestins pour régulariser leur statut ou quitter le royaume. Suite à cette annonce, plus de 900.000 étrangers en situation irrégulière avaient déjà quitté volontairement le royaume avant l’échéance de l’ultimatum.

Lire la suite

Maire UMP de Saint-Maur : il expulse des roms pour héberger ses SDF

08/11/2013 – 14h00
SAINT-MAUR (NOVOpress) – Pour Libé c’est un salaud, pour beaucoup de Français, c’est un héros. Le Maire UMP de Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne (94), Henri Plagnol, a récemment pris la décision de déloger une famille de roms illégalement installée sur un terrain municipal.

Dans un pays normal respectant des règles normales, cette décision, reflétant une simple application de la loi, devrait (normalement) passer totalement inaperçue. Mais en France – on le voit bien aux accusations à peine voilées des inquisiteurs de Libé – toute expulsion fait polémique et renvoie aux-heures-les plus-sombres etc… L’expulsion doit donc être commentée, expliquée, justifiée et surtout réalisée “humainement”.

Lire la suite