SNCF : billets gratuits pour les clandestins

14/10/2015 – FRANCE (Présent 8461)

« Il s’agit d’une vraie politique d’humanité »… C’est par cette phrase, qui fera « sourire » nombre de ses usagers, que la SNCF justifie aujourd’hui sa décision de proposer des billets gratuits pour les milliers de clandestins qui déferlent sur notre pays.
8461-P1
Un véritable scandale, qui a éclaté à la suite de la publication sur les réseaux sociaux d’une note interne dans laquelle la direction demande à ses agents, en raison « du phénomène migratoire sans précédent [qu’ils rencontrent] actuellement », de proposer aux « migrants »… des « réservations à 0 euro » !

Une décision vivement dénoncée par Robert Ménard et Marion Maréchal-Le Pen, mais totalement assumée par l’entreprise qui explique – très sérieusement – que sa « mission n’est pas d’entrer dans le débat politique », mais « de faire arriver les trains à bon port ». Ajoutant que, « quand une famille monte dans un train sans billet, on ne va pas la faire descendre à la première gare et la laisser dormir dans le froid ».

C’est pourtant ce qui arrive régulièrement aux pèlerins de Lourdes, munis eux de billets, mais que la SNCF entasse lamentablement chaque année dans des trains complètement délabrés. Ainsi, en avril dernier, plus de 650 d’entre eux, pour la plupart handicapés, sont-ils restés bloqués des heures durant avec une climatisation en panne près de Talence à la suite d’une avarie. Au point que les pompiers ont dû intervenir pour évacuer une passagère qui avait fait un malaise…

Franck Delétraz

SNCF : des voyages gratuits pour les « réfugiés »

13/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Sur certains trajets, la SNCF prévoit de laisser voyager les groupes de « réfugiés » gratuitement, pour peu qu’ils en expriment la volonté. De plus, dans sa note de service, elle prévoit les risques de « fraudes et d’utilisation abusive ». En clair, les vrais « migrants » voyageront à nos frais, mais pas question d’en profiter pour resquiller. Nous n’avons pas connaissance de pareils dispositifs pour les précaires Français…

clandestins train (1)


«Nous venons en paix» : et maintenant des passes gratuites pour les «réfugiés» ?

13/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, retour en Allemagne, où les aficionados des « migrants » ne savent plus quoi inventer pour le confort de leurs chouchous. Là, c’est un pasteur qui a proposé la mise à disposition gratuite de prostituées pour éviter les crimes sexuels. Comment ? Les gentils migrants seraient capables de crimes ??

niqab
Femme portant le niqab. c’est sûr, ça donne moins envie… 

Quand nous lisions dans ces colonnes une étude liant explosion du nombre de viols en Allemagne et flux migratoires, on pensait à une mauvaise propagande de vilains fascistes refusant le vivre-Ensemble et les joies de la société métissée. Pas possible que nos chers « migrants » puissent s’adonner à de répréhensibles pratiques ! Et puis on lit ailleurs qu’il est conseillé aux jeunes Allemandes d’éviter jupes courtes et décolletés pour éviter les malentendus…
Mais bon sang, mais c’est bien sûr ! Dans leur culture si supérieure à la nôtre, la femme est bâchée pour éviter aux hommes de brusques et incontrôlables montées d’hormones… Toute femme ne respectant pas ce code vestimentaire de bon sens envoie donc un message clair à tout « migrant » : « prends-moi ! » Sans doute au Moyen-Orient et en Afrique les seules productions cinématographiques européennes à être diffusées sont-elles classées « X » chez nous…

C’est ce qu’a bien compris ce pasteur allemand, qui propose, sûrement le temps que les Allemandes s’habituent au niqab, d’offrir des prostituées aux migrants.
Le journal bavarois Merkur rapporte

L’idée m’est venue quand un ami m’a raconté que dans son village se sont installés 100 demandeurs d’asile et maintenant les gens ont peur que tant d’hommes puissent harceler les femmes du village.

Le tout pourrait être financé par une action humanitaire qui s’appellerait « Amour libre pour être humains libres », ou la générosité de patrons de maison close. C’est bien connu, le meilleur moyen de faire passer une tentation étant d’y céder immédiatement, les troubles pensées de nos chers « réfugiés » à la vue de femmes indécemment vêtues passeront mieux s’ils peuvent se défouler sur des personnes mandatées à cet effet…
Autre effet bénéfique, la mesure risquerait de conforter les clandestins dans leurs penchants, leur inculquant par là l’un des sommets de la civilisation occidentale : la soumission à toutes ses pulsions, les préparant ainsi à devenir de bons consommateurs, acheteurs compulsifs de tous les gadgets sans lesquels il n’est pas de bonheur terrestre possible, à défaut d’être des voisins paisibles…
Nous serons pour notre part curieux de savoir à quelle église appartient le bon pasteur, pour ainsi prôner « l’amour libre » au lieu de la vertu et la justification des pulsions au lieu du respect de la femme (la sienne et celle d’autrui…)

«Nous venons en paix» : logés, nourris, blanchis… et distraits, les clandestins ont la belle vie à Paris

12/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
«Nous venons en paix», c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants » / « réfugiés » / Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, moment détente pour tous. Après les affres d’un voyage qui n’avait rien de touristique, de sympathiques « réfugiés » ont eu droit à une visite de Paris. Le Secours populaire a ainsi promené une groupe de 148 réfugiés syriens et irakiens, accueillis depuis septembre dans le Val-d’Oise à la découverte de la ville-lummière. Tour Eiffel, Arc de Triomphe, promenade en bateau-mouche… un luxe que bien des français voudraient se voir offrir, eux qui n’ont bien souvent pas les moyens de s’offrir le moindre loisir.

La Macédoine doit faire face à un énorme afflux de clandestins

09/10/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Alors que le 11 septembre dernier, la Macédoine enregistrait un pic de 7 600 clandestins, ce sont hier jeudi quelque 10 000 clandestins qui sont arrivés sur son sol. Cet afflux massif provient principalement de Grèce, après avoir traversé la mer Égée depuis la Turquie. La masse de ces « réfugiés » (guillemets de rigueur) vise ensuite la Serbie, puis la Hongrie, laquelle est rattachée à l’espace Schengen.

Mais la Hongrie a rendu ses frontières quasiment hermétiques…
À l’heure actuelle, entre 3 000 et 5 000 clandestins en moyenne pénètrent quotidiennement en Macédoine. Selon Mitko Chavkov, le ministre de l’Intérieur macédonien, les futures vagues pourraient atteindre 10 000 par jour. Face à ces dizaines de milliers de « migrants », les scènes de chaos se multiplient, et la Macédoine est désemparée. Dans une vidéo tournée par une chaîne allemande, on peut voir les forces de l’ordre macédoniennes diriger les clandestins vers la Serbie, sans la moindre vérification.

Crédit photo : Capture d’écran d’un reportage de la RTBF en Macédoine

Viol collectif au camp de clandestins de Vintimille

09/10/10/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Une jeune activiste appartenant à l’association « No Borders » (Sans Frontières), qui milite pour la liberté de mouvement et la fin des contrôles migratoires, aurait subi un viol collectif il y a un peu plus d’un mois, sur le célèbre camp de clandestins de Vintimille situé à la frontière franco italienne. Selon plusieurs journaux italiens, dont La Stampa et le Corriere della Serra, cette jeune femme d’environ 30 ans travaillait depuis peu sur ce camp lorsqu’elle est tombée dans un piège que lui auraient tendu des Soudanais, un soir de fête. Les cris de la jeune femme, violée près d’un bloc de douches situé dans une forêt en bordure du camp, furent étouffés par la musique du camp. Lorsqu’elle voulut dénoncer ce crime à ses collègues, ces derniers lui demandèrent de ne pas ébruiter l’affaire, au risque de mettre en péril l’association et de dégrader l’image des clandestins auprès des populations locales.


« Nous venons en paix ». En Finlande, les clandestins crient : « Nous pas vouloir manger, nous vouloir NOTRE argent »

07/10/10/2015 – MONDE (NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, petit voyage en Finlande, où les clandestins, surpris par les spécialités locales, demandent leur argent plutôt que de la nourriture. Oui, oui, leur argent, car sans doute sont-ils sont une telle chance pour l’Europe qu’il faut maintenant les payer pour venir !

Partout en Europe, la répartition des « réfugiés » ne se fait pas sans heurts. C’est ainsi que les clandestins ne se plaisent pas en Finlande : ils trouvent le climat trop froid et les indigènes racistes. Ils demandent à retourner en Suède, d’où ils ont précisément été emmenés en Finlande, dans des cars affrétés par le gouvernement suédois.
Il y a quelques jours, une émeute a éclaté dans le camp d’Oulu, à environ 120 kilomètres de la frontière suédoise. Les clandestins – presque tous des hommes, dont 80 % d’Irakiens et 10 % de Somaliens – se plaignaient classiquement de la nourriture qui leur est servie. Devant les caméras de la télévision publique finlandaise Yle, un clandestin montre d’un air dégoûté un plat de riz :

« Ça pas bonne nourriture. Pour chien. Je le donne pour chien. Ça pour femme. [“This no good food. For dog. I give this for dog. This for woman”].

Dans un reportage du quotidien Iltalehti, un autre explique dans un anglais balbutiant, mais sur un ton de commandement :

“Non, nous pas vouloir manger, car le manger est tellement mauvais. Nous vouloir NOTRE argent pour avoir quelque, ce que nous voulons, au supermarché. Nous ne voulons pas manger de ce manger, oui, car ça mauvais manger. Nous vouloir que de l’argent. Notre argent” [“no, we don’t want eat, because the eat is so bad. so we want OUR money to get some, what we need from the supermarket. We don’t want eat from this eat, yes, because this bad eat. And we want just money. Our money”].

Ces images circulent abondamment sur les réseaux sociaux, y compris avec une attribution erronée à “des envahisseurs immigrés en Hongrie”. C’est qu’elles montrent, pour beaucoup d’Européens de tous les pays, loin des beaux discours officiels, le vrai visage des “réfugiés”.



https://www.youtube.com/watch?v=YKRI4SjHV8k


Explosion du nombre de clandestins potentiellement accueillis en Allemagne

07/10/10/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

L’Allemagne avait annoncé plus tôt dans l’année sa volonté d’accueillir 800 000 clandestins d’ici à la fin de l’année. Fin août, 450 000 clandestins étaient déjà arrivés en Allemagne, et les prévisions du gouvernement montrent que le flux risque de s’intensifier.
En effet, avec des prévisions tablant sur 7 000 à 10 000 entrées illégales par jour pour le quatrième trimestre, l’Allemagne s’attend à voir arriver 920 000 clandestins entre octobre et décembre selon un document confidentiel cité par la presse allemande. Cela porterait donc le nombre de clandestins accueillis à 1,5 million d’ici à la fin de l’année, soit quasiment le double du chiffre précédemment annoncé par le gouvernement allemand.

À partir de ce chiffre de 1,5 million de clandestins entrés sur le territoire, le rapport confidentiel estime à 7,36 millions le nombre de clandestins qui, profitant du regroupement familial, pourraient se voir accorder le droit d’asile d’ici à la fin de l’année. C’est donc à une crise sans précédent, bien loin des 800 000 clandestins initialement annoncés, que l’Allemagne va devoir faire face.
Le réveil va être brutal pour un gouvernement allemand qui est en train d’être rattrapé par le réel et qui s’étonne à présent de constater que les clandestins,

Quittent les centres d’accueil, commandent un taxi et disposent étonnamment de l’argent nécessaire pour parcourir des centaines de kilomètres à travers l’Allemagne [et qu’ils] font la grève, parce que leur logement ne leur convient pas et font des histoires, car ils n’aiment pas la nourriture.

Face à l’éternel retour du réel, l’Europe a des soucis à se faire quant aux conséquences des politiques irresponsables de ses gouvernants.


Lire la suite

En France : les réfugiés d’abord !

Source : Boulevard Voltaire
Lorsque l’État veut, l’État peut. Simple petite question : pourquoi de tels trésors d’ingéniosité ne sont-ils pas déployés pour de simples Français ?

Quand il le veut bien, ce gouvernement est épatant ; mieux : efficace, et tenant ses promesses. Enfin, pour ceux qui le valent bien, s’entend. C’est-à-dire ces 24.000 réfugiés que la France veut accueillir, en attendant un nouvel arrivage de 6.000 personnes d’ici la fin de l’année prochaine.

Avec la mise en place d’un réseau d’un millier de villes volontaires, maisons et appartements sont déjà mis à disposition. D’autres logements attendent encore quelques menus travaux de rafraîchissement, aux frais des contribuables il va de soi.
Évidemment, tout cela ne se fait pas à l’aveuglette et Kléber Arhoul, préfet en charge des réfugiés, veille à ce qu’un rural ne soit pas abandonné en milieu urbain et vice versa. Mieux : le MEDEF fait circuler les CV des migrants, afin de s’assurer que ces nouveaux arrivants trouvent au plus vite un emploi.

Lire la suite

Pour ce « migrant », il est normal de traiter une Suédoise de « putain »

06/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Dans cette vidéo, ce « migrant » musulman explique à une journaliste qu’il lui paraît tout à fait légitime de traiter les femmes suédoises de « putains »…

Le Vivre ensemble, ce n’est pas pour demain…


Frontex admet 630 000 clandestins depuis le début 2015

05/10/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
630 000, c’est le nombre d’entrées illégales repérées par Frontex depuis le début de l’année. au vu des moyens de l’agence européenne de surveillance des frontières… et de la volonté politique des gouvernements d’Europe de l’ouest de favoriser l’invasion migratoire, il n’est pas imprudent d’affirmer que le nombre de clandestins effectivement entrés dans l’Union Européenne est largement supérieur.

À Calais, manifestation contre les clandestins ?

05/10/10/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Les habitants de Calais ont manifesté hier dimanche contre l’installation des campements des immigrés. Cette manifestation fait suite à l’arrestation d’une centaine de clandestins qui ont tenté de franchir le tunnel sous la Manche samedi. Placés en garde à vue, ils ont ensuite été relâchés selon le parquet de Boulogne sur Mer.

Comment s’est déroulée la manifestation à Calais ?
« SOS Calais en détresse », « Stop à l’immigration incontrôlée » ou encore « Stop à l’immigration clandestine » : voilà ce qu’on pouvait lire sur les banderoles des manifestants à Calais, au milieu de quelques drapeaux français. En effet, dimanche, le collectif « Calaisiens en colère » a rassemblé entre 300 et 1 000 personnes pour manifester contre les nuisances de l’immigration de masse sur leur vie quotidienne et en particulier sur leur sécurité. Le rassemblement a commencé à 14 heures au bassin Ouest sur une plage de Calais. Plusieurs manifestants portaient un masque blanc marqué d’une larme rouge, symbole du collectif organisateur.

Pourtant, cette manifestation avait été refusée par les autorités ?
C’est Natacha Bouchart, maire de Calais issue du parti Les Républicains, qui a demandé l’interdiction de cette manifestation et qui l’a fait acter par un arrêté municipal. La préfecture, elle n’a pas estimé que ce rassemblement pouvait porter atteinte à l’ordre public, et a rappelé que « la mairie adopte une posture politique, mais elle n’a pas les moyens d’interdire une manifestation ». Le collectif « Calaisiens en colère » a réagi à l’arrêté municipal en précisant sur le réseau social Facebook : « ce rassemblement se fera et rien ne nous empêchera d’être là ! Tous à Calais dimanche ! »


L’Europe et l’extrême-gauche délivrent un « tout est permis » aux migrants

Source : Boulevard Voltaire
Dirigés par des extrémistes de gauche, des migrants au nombre de 113 ont attaqué à coups de pierres les agents de sécurité d’Eurotunnel et sont parvenus à parcourir 15 km de voies en direction de l’Angleterre !

Qui, sinon nos dirigeants politiques et leurs thuriféraires, a donné aux migrants la certitude de penser que tout leur était permis ? S’ils veulent passer, ils exigent de passer au mépris de toute loi et de tout respect pour leurs hôtes.

Dirigés, selon certains, par des extrémistes de gauche, des migrants au nombre de 113, du moins officiellement, ont attaqué dans la nuit de vendredi à samedi à coups de pierres – que se passera-t-il lorsqu’ils seront armés de kalachnikov ? – les agents de sécurité d’Eurotunnel et sont parvenus à parcourir 15 km de voies en direction de l’Angleterre ! Réalisant ainsi, pour notre gloire, une « première en France » ! Face aux gendarmes appelés en urgence, ont-ils renoncé à leur projet ? Aucunement, bien au contraire, ils ont fait usage de violence contre les forces de l’ordre ! La gendarmerie a tenu bon et a refoulé les « 113 » attaquants.

Lire la suite

Quatre clandestins sur cinq ne sont pas expulsés du territoire français

04/10/10/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Les chiffres révélés mercredi par le sénateur du Rhône, François Noël Buffet, sont accablants : seule une mesure d’éloignement sur cinq est effectivement appliquée. En 2012, 29 % des clandestins ont été expulsés ; en 2013, 23 % ; et en 2014, 22 %. On s’attend à pire pour 2015, le gouvernement souhaitant officiellement faciliter la régularisation des clandestins qui affluent sur notre sol.

Immigration de masse : quand la colère explosera

02/10/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
La propagande immigrationniste ne marche plus, les Européens savent maintenant à quoi s’en tenir. Si l’on ne veut pas que la situation devienne explosive, un sursaut politique s’impose. Vite. Par Jean-David Cattin

L’entreprise de sidération orchestrée par les médias n’aura pas duré longtemps. Les vieilles recettes pour culpabiliser les Européens en vue de leur faire accepter des torrents de clandestins sont toujours efficaces, mais leurs effets sont de moins en moins longs. Une accoutumance s’est développée.

Aux mensonges et à la propagande médiatique de plus en plus contournée par les réseaux sociaux et les médias dits de réinformation s’ajoute le choc du réel. Les Européens sont toujours plus nombreux à savoir ce que « cohabiter » au sein du « vivre ensemble » implique.

Il n’est même plus besoin d’expliquer en détail pourquoi il n’y aucune raison d’accueillir des centaines de milliers d’extra-Européens supplémentaires sur notre sol, les peuples européens comprennent instinctivement la menace. Nous sommes certes dans une période transitoire où les reliquats de la gauche soixantuitarde disposent encore d’une immense influence culturelle et médiatique, mais elle s’estompe.

Lire la suite

« Nous venons en paix »… en porcs ? Les clandestins inondent de pisse un centre de réfugiés

02/10/2015 – EUROPE (Junge Freiheit, traduction NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, encore une visite dans les centres de réfugiés en Allemagne. Nos amis teutons ont décidément une bien étroite notion de l’hygiène et de la propreté, ils se plaignent que les centres de réfugiés soient envahis par la pisse.

Erfurt — Allemagne. La Bundeswehr (armée allemande) s’est plainte des conditions d’hygiène inacceptables dans le centre d’admission des demandeurs d’asile d’Erfurt. L’armée qui gère ce centre passe son temps à nettoyer l’urine sur le sol et limiter les cas de harcèlement sexuel, selon une lettre interne classée au commandant des forces territoriales que s’est procurée le journal Junge Freiheit.
La lettre fait référence à un rapport d’un superviseur des services de santé de la Bundeswehr. Il indique textuellement que

Les salles sont nettoyées deux fois par jour. Néanmoins, à mon avis cela ne sert à rien, car les ordures sont jetées sur le sol. Uriner dans tous les coins est devenu une routine. Des individus mâles provenant d’autres pays se soulagent dans les logements réservés aux femmes célibataires, même si les femmes dorment à côté. Le harcèlement sexuel est une constante.

La Bundeswehr a confirmé l’authenticité du document à la demande de Junge Freiheit. « Tout est écrit, » a déclaré le directeur des relations publiques des forces territoriales, le lieutenant-colonel Ingo Kunze. Vous pouvez aller vérifier l’exactitude de ces conditions.

Lire la suite

Scandale de la baisse des APL pour financer l’accueil des clandestins !

La “mixité” plombe la gestion des HLM de Loire-Atlantique

01/10/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le bulletin a déjà évoqué les généreuses mesures d’aides du gouvernement socialiste aux clandestins : 529 M€ débloqués par Manuel Valls pour « l’Aide aux réfugiés » — accueil, santé, hébergement —, mise à disposition de 77 000 logements sociaux prétendument vacants…
Cette semaine, c’est la baisse des APL, aides personnalisées au logement, qui est annoncée. Dans le projet de budget pour 2016, dévoilé hier, le ministère du Logement va devoir économiser 225 millions d’euros sur ce poste.
Selon le journal le Point, ces mesures d’économies compenseront des dépenses supplémentaires : 150 millions d’euros de subventions aux bailleurs sociaux pour la construction d’HLM, et 120 millions pour renforcer les capacités d’accueil des réfugiés.


«Nous venons en paix» : pas évident, évident, à voir la violence qui règne chez les «réfugiés»… 

28/09/2015 – MONDE (NOVOpress)
«Nous venons en paix», c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants » / « réfugiés » / Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, dur dur de dire qu’ils viennent en paix, nos chers « réfugiés », tant ils mettent d’ardeur à se battre entre eux et parfois aussi contre les forces de l’ordre. Le stress de ne pouvoir trouver une place fenêtre dans les trains mis à leur disposition et / ou pris d’assaut ?

Hier, c’est un camp de réfugiés de Calden, dans la banlieue de Cassel, en Allemagne, qui nous adonné un bel exemple de Vivre-Ensemble. Dans ce camp de tentes où sont hébergés environ 1 500 migrants d’une vingtaine de nationalités..

Des affrontements entre plusieurs centaines de réfugiés ont éclaté dimanche dans un camp d'hébergement près de Cassel, en Allemagne. Quatorze personnes, dont 3 policiers, ont été légèrement blessées.
Des affrontements entre plusieurs centaines de réfugiés ont éclaté dimanche dans un camp d’hébergement près de Cassel, en Allemagne. Quatorze personnes, dont 3 policiers, ont été légèrement blessées.

Une première bagarre a éclaté à la mi-journée, au moment du repas, entre deux réfugiés. Plus tard, des affrontements ont repris entre deux groupes de réfugiés albanais et pakistanais.
Enfin, une troisième bagarre s’est produite dans la soirée, mettant aux prises un groupe de 70 personnes à un autre de 300.
À en croire le discours habituel des médias officiels, il devrait s’agir d’un différend sur la charte de déontologie des médecins ou des avocats qui a opposé ces « chances pour l’Europe ».
En tout cas, c’est loin d’être un cas isolé…

Lire la suite