Diversité dans l’éducation nationale : langue turque exigée [audio]

Diversité dans l'éducation nationale : langue turque exigée [audio]

05/07/11 – 18h10
BISCHWILLER (NOVOpress) – Pôle emploi et l’éducation nationale unis dans la préférence étrangère : c’est le constat affligeant que nous dressons semaines après semaines. Aujourd’hui encore, une annonce trouvée sur le site Internet de l’agence pour l’emploi est en cause : un collège (André Maurois) de la commune de Bischwiller (67242) recherche un assistant d’éducation, bac+2 exigé et… langue turque exigée. Pour un collège public et pour un poste qui n’est pas un poste de professeur de turc, il est étonnant de constater que l’éducation nationale pratique la discrimination à l’égard des personnes qui ne sont pas turcophones. Un de nos auditeurs a cherché à joindre ce collège sans succès, à 16h45 (horaire de fermeture étonnant pour une administration). Le personnel du rectorat de Strasbourg a lui répondu à ses questions, avouant timidement la présence nombreuse d’une communauté turque dans cette commune (voir enregistrement audio) et contacté par la suite, le service juridique a confirmé l’irrégularité de ce type d’annonce. Avant de recueillir les commentaires du collège demain, voici la conversation avec le rectorat, en exclusivité.

[MEDIA not found]

Lampedusa: les Tunisiens continuent à débarquer en plus des Libyens

Lampedusa: les Tunisiens continuent à débarquer en plus des Libyens

05/07/11 – 16h10
LAMPEDUSA (NOVOpress) –
Les débarquements de Tunisiens à Lampedusa sont censés être terminés. C’est même l’unique résultat que le gouvernement italien se vante d’avoir obtenu, grâce à l’accord passé avec les autorités tunisiennes, en échange de la régularisation massive des clandestins déjà arrivés. En réalité, cet arrêt est tout relatif. S’il est vrai que les débarquements massifs, de plusieurs centaines de clandestins d’un coup, se font désormais depuis la Libye et concernent plutôt des populations d’Afrique noire, les Tunisiens continuent à arriver très régulièrement. La seule différence est qu’ils utilisent désormais des bateaux plus petits.

Un bateau de clandestins tunisiens vient ainsi d’arriver à Lampedusa hier. Selon les gardes-côtes (si on peut encore leur donner ce nom), il y avait à bord 55 passagers, dont deux femmes. Le précédent débarquement remonte à samedi, quand un bateau – parti cette fois de Libye – avec 214 passagers, dont 27 femmes et 11 enfants, avait été secouru à 30 milles de la côte.

On relèvera une fois de plus la faible proportion de femmes. On n’ose imaginer qu’elle pourrait s’expliquer en partie par la pratique de sacrifices humains, à titre de rites propitiatoires, comme l’affirment certains témoignages.

On vérifie, en tout cas, une fois de plus, qu’une invasion ne s’arrête pas en régularisant les envahisseurs.

Italie : La gauche veut généraliser le droit du sol

Italie : La gauche veut généraliser le droit du sol

05/07/11 – 10h40
ROME (NOVOpress)
–Alors que les vagues d’immigrés ne cessent de se succéder à Lampedusa et sur toutes les côtes italiennes, le Parti Démocrate, principal parti de l’opposition de gauche, organise à Cesena, jusqu’au 17 juillet, sa seconde Fête de l’Immigration, dédiée cette année aux « nouveaux Italiens ». Par « nouveaux Italiens », la gauche entend, non pas ceux qui ont récemment acquis la citoyenneté italienne, mais « les Italiens de fait, qui sont nés et ont grandi en Italie de parents étrangers mais sont encore étrangers de par la loi. »

Lire la suiteItalie : La gauche veut généraliser le droit du sol