Tag Archives: immigration

«Nous venons en paix» , mais ça va vous coûter cher, les Allemands !

21/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
«Nous venons en paix», c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants » / « réfugiés » / Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, petit passage en Allemagne, où nos voisins sont en train de déchanter… même ceux qui se fichent de la perte d’identité de leur pays sont en train de réaliser que la vague migratoire va les taper ou ça fait mal… au porte-monnaie ! Les observateur prévoient des « Hausses d’impôts massives » pour financer les clandestins.

« 409 000 immigrés supplémentaires » : ce sont les chiffres officiels du gouvernement allemand pour la période comprise entre le 5 septembre et le 15 octobre, soit environ 10 000 nouvelles arrivées par jour. À ce rythme, le seuil du million sera dépassé avant la fin de l’année.

De plus en plus d’observateurs relèvent que cette gigantesque vague d’immigration sera tout simplement ingérable. L’économiste Bernd Raffelhüschen, professeur de finances publiques à l’université de Fribourg en Brisgau, a ainsi averti que « les systèmes allemands de protection sociale ne sont prêts en aucune façon pour l’immigration de plus d’un million de personnes. Les conséquences seront des hausses d’impôts massives ».

Le Professeur Raffelhüschen a souligné que l’Allemagne comptait déjà plusieurs centaines de milliers de chômeurs sans qualification. « Il arrive maintenant jusqu’à 1,5 million de personnes supplémentaires, dont environ 70 % sont également sans qualification ». L’économiste doute que la majorité des immigrés puisse être intégrée dans le marché du travail : « Il s’agira plutôt d’une intégration dans les systèmes de protection sociale ». Or le coût en incombera forcément au contribuable. « Il n’y a aucune alternative ».

Le Professeur Raffelhüschen prévoit en outre, dans les décennies à venir, une forte augmentation de la pauvreté des personnes âgées. « En effet, des personnes qui arrivent en Allemagne à 30 ans n’ont aucune chance de pouvoir cotiser les 45 années requises pour la retraite ». Là encore, la prise en charge des immigrés âgés ne pourra être financée que par l’impôt.

Autant de conséquences inéluctables que le gouvernement d’Angela Merkel semble pourtant n’avoir pas pu, ou pas voulu, envisager.

Allemagne : le scepticisme croissant à l’égard des clandestins

21/10/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Il y a quelques semaines, c’était l’envolée humanitaire. Avec un lyrisme prêt à faire pleurer dans les chaumières, Angela Merkel déclarait que l’Allemagne était prête à accueillir des réfugiés. Mais voilà : le scepticisme va croissant dans la population allemande, y compris dans des secteurs favorables au grand remplacement.

Expliquez nous cela
400 000 clandestins sont arrivés depuis septembre 2015, ce qui entraîne l’épuisement compréhensible des bénévoles. Associatifs ou fonctionnaires montrent des signes évidents de faiblesse. Plus généralement, la contestation monte dans différents milieux.

Quels sont ces milieux de plus en plus sceptiques
Le patronat pourtant favorable à ce bouleversement démographique pour des raisons économiques. On apprend ainsi que le président de la fédération du BTP, dénonce « L’euphorie peu nuancée d’une grosse partie de l’industrie » et la « naïveté » de ceux qui « sous-estiment les risques liés à une immigration forte et incontrôlée ». Par ailleurs, on apprend que 22 % des clandestins seraient sans diplômes, ce qui fait naître des doutes sur leur intégration. L’Allemagne ne pourra digérer aussi facilement ce mouvement massif. Financièrement, à flux constants de clandestins, un tel effort d’accueil exigerait entre 20 et 30 milliards d’euros annuels.

Y a-t-il une traduction politique de ce mécontentement ?
On peut d’abord comprendre la faible popularité de la chancelière allemande, avec seulement 37 % d’opinions favorables. Mais il y a aussi le développement de PEGIDA qui a su tirer les marrons du feu : nous en avions parlé hier. Le parti anti-euro AFD serait un grand bénéficiaire de cette gronde allemande. Depuis deux semaines, les intentions de vote en sa faveur sont en augmentation constante. Affaire à suivre.

Un média allemand admet sa partialité
Le responsable de l’information sur ARD, une chaîne publique allemande, vient d’admettre que celle-ci donne une vision tronquée des réfugiés. Il a notamment déclaré : « Quand des cameramen filment des réfugiés, ils choisissent des familles avec des petits enfants aux yeux écarquillés. Mais en réalité, 80 % des réfugiés sont de jeunes hommes, solidement bâtis et célibataires ».


Le coup d’État démographique de l’Union européenne

20/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Coup d’État démographique : tentative violente et subite menée par les dirigeants de l’Union Européenne de substituer les peuples européens par des migrants, et ce au mépris des règles démocratiques. Ils s’appuient pour cela sur les médias, la classe politique et l’hyperclasse mondialisée.

Plus de deux mois après le début de la crise des migrants en Europe, il est déjà possible de tirer deux enseignements. En premier lieu, il ressort de cela que la volonté des gouvernants de l’Union européenne de remplacer les peuples européens par des populations allogènes n’a jamais été aussi visible. Deuxièmement, la soudaineté et la violence de ce coup de force antidémocratique en font une attaque éclair ayant pour but de sidérer les populations autochtones et d’empêcher tout retour en arrière.

« Nous avons enregistré environ 630 000 franchissements illégaux de frontières, fin septembre. C’est une crise migratoire sans précédent en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. »

indique Fabrice Leggeri, directeur exécutif de Frontex (agence européenne « responsable de la coordination des activités des garde-frontières dans le maintien de la sécurité des frontières de l’Union avec les États non-membres »)

Les chiffres du Grand Remplacement sont effroyables… et sous-estimés

coupure01

Les chiffres avancés par les médias comme Libération sont sans appel : l’Allemagne s’apprête à accueillir sur son sol en 2015 entre 1 et 1,5 million de migrants ! En moyenne, cela représente 7 000 à 10 000 entrées par jour. Des chiffres effarants et pourtant en dessous de la réalité, puisqu’il faudra les multiplier par quatre, cinq… les migrants étant considérés comme des réfugiés et bénéficiant à ce titre du droit au regroupement familial. On comprend donc mieux pourquoi cette vague migratoire est le fait de jeunes hommes seuls. La famille attend au pays…
La France s’apprête donc à accueillir dans les prochains mois 30 000 réfugiés et à court terme, 110 000 personnes en plus, et ce au nom du regroupement familial soit dans une fourchette basse plus de 140 000 personnes.
Lire la suite

«Jungle» de Calais : doublement du nombre de clandestins en 3 semaines !

20/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
La «jungle» de Calais a vu sa population doubler en trois semaines, passant de 3000 à 5500 à 6000, selon la préfète du Pas-de-Calais. Ce campement de clandestins est en train de se transformer en ville dans la ville, avec bibliothèque, restaurants, école… 

«Il faudrait peut-être un préfet à l’immigration qui n’existe pas et il faudrait peut-être que l’armée vienne pour surveiller ce lieu» a déclaré Natacha Bouchart, maire LR de la ville de Calais, à RMC info, évoquant cette «ville de 6000 personnes où l’on ne sait pas trop ce qu’il s’y passe à l’intérieur».
Dans le même temps, le gouvernement affiche une fermeté de façade face à l’immigration illégale. Cherchez l’erreur…


PEGIDA : un an après, le renouveau

20/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
La manifestation anniversaire de PEGIDA a rassemblé 20 000 à 40 000 personnes, selon les estimations, dans les rues de Dresde en Allemagne de l’Est. Le second souffle pour ce mouvement qui avait connu une éclipse de quelques mois.

Le 20 octobre 2014, 350 personnes s’étaient rassemblées dans les rues de Dresde. Un mois après, elles étaient 10 000, avant un record en janvier avec 25 000 participants. Un an après et une éclipse de quelques mois, le mouvement anti-immigration de masse allemand repart de plus belle.
Le mouvement des « patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident » est devenu le symbole d’une Allemagne qui refuse le grand remplacement à marche forcée voulu par Merkel et la classe dirigeante. . Son responsable, Lutz Bachman, qualifie la chancelière de dictatrice, et souhaite faire de Dresde, qui a vu naître l’organisation, le « centre de la résistance » contre le gouvernement allemand.

Plusieurs contre-manifestations rassemblant, selon le site Zeit online, plus de 14 000 personnes leur ont fait face, au milieu d’un important déploiement de police. Plus de 1 000 fonctionnaires étaient mobilisés. Malgré ce dispositif, un militant de PEGIDA a été roué de coups « par un ou des inconnus » alors qu’il se rendait à la manifestation, a annoncé la police sur son compte Twitter, ajoutant qu’il était « gravement blessé ». Gageons qu’il en faudra plus pour décourager les résistants à l’invasion migratoire en Allemagne.



Lire la suite

Grand Remplacement : pas de statistiques ethniques, juste les prénoms les plus populaires

19/10/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Avec la carte interactive de BFMTV, découvrez les prénoms les plus populaires département par département. Mais attention, PADAMALGAM ! Si certains d’entre eux comptent 5 à 6 prénoms d’origine arabe parmi les 10 premiers, ce n’est pas, je répète, ce n’est pas dû à la forte concentration de populations étrangères ou d’origine étrangère. Le Grand Remplacement n’est pas, je répète, n’est pas à l’œuvre.

En Seine-Saint-Denis, Mohamed est le prénom le plus populaire chez les garçons, Rayan et Yanis arrivent en 3e et quatrième position. Chez les filles, Lina est seconde, Yasmine et Léa (d’origine hébraïque) en quatrième et cinquième position. Si ce département est le plus touché par la vague des prénoms d’origine arabe, ceux-ci sont de plus en plus présents partout en France, régulièrement dans les 10 premiers et souvent dans les 20 premiers.
Notez bien que ces données datent de 2012 et que ces tendances lourdes se confirment depuis…

Crédit photo : Jean-Marc Liotier via Flickr (CC) = Spectacle de cirque par les enfants de l ecole maternelle Charles Perrault


La Hongrie ferme sa frontière avec la Croatie, les clandestins visent la Slovénie

19/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
La Hongrie à une nouvelle fois fermée sa frontière avec la Croatie face a l’afflux de clandestins ; seuls les postes de douane officiels resteront ouverts. Les clandestins devront désormais pousser jusqu’en Slovénie pour traverser illégalement la frontière avec l’UE, ce pays ayant annoncé qu’il laisserait passer tout le monde tant que l’Allemagne et l’Autriche les accueilleront.


Publié le

«manipulateurs» : sans surprise, Hollande nie toute invasion migratoire

16/10/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
En marge du sommet de Bruxelles consacré à la crise migratoire, le « président » Hollande a qualifié de « manipulateurs » ceux qui parlent de France envahie. Venant d’un spécialiste du mensonge et de la mauvaise foi, le propos ferait presque sourire s’il ne s’agissait d’un sujet aussi grave.

Le « président » argue que la France n’a accepté d’accueillir que 24 000 réfugiés, face aux 800 000 à un million que l’Allemagne a accepté pour nier toute invasion migratoire.

Hollande « oublie » opportunément les 200 000 immigrants légaux et au moins le même nombre d’illégaux qui entrent dans le pays chaque année, hors crise migratoire, et ce depuis des décennies.

Il « oublie » aussi la libre circulation dans l’espace Schengen qui permet aux clandestins de facilement venir ou ils le souhaitent une fois les frontières extérieures de l’UE franchies. Et si beaucoup de migrants veulent aller en Allemagne, les déçus, les rejetés pourraient se retrouver en partie en France…

Il « oublie » encore de signaler que ces fameux 24 000, issus d’une répartition négociée entre pays européens sur la base de 160 000 « réfugiés » est naturellement caduque. Elle sera forcément remise en cause dès que la Commission européenne aura acté des 630 000 « migrants » arrivés en Europe depuis le début de l’année, dénombrés par l’agence européenne Frontex, chiffre bien sûr sous-évalué au vu de la faiblesse du dispositif de l’agence européenne et des contrôles aux frontières extérieures de l’UE, Hongrie exceptée.

Sans vouloir être puéril et jouer à « c’est celui qui dit qu’y est », qui est le manipulateur dans cette affaire ?




Lire la suite

Sénateur Jean-Louis Masson : «l’immigration d’aujourd’hui, ce sont les terroristes de demain»

16/10/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
Alors que le Sénat a durci le projet de loi sur l’immigration, le sénateur non-inscrit Jean-Louis Masson a provoqué un tollé au Sénat, comparant l’immigration d’hier, les Necker, Curie, à celle d’aujourd’hui, les Mohamed Merah, les Coulibaly, concluant que « l’immigration d’aujourd’hui, ce sont les terroristes de demain ».


Publié le

Un assourdissant silence médiatique sur la crise migratoire en Europe

15/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Après avoir tenu la chronique quotidienne de l’invasion migratoire de l’Europe, les grands médias sont totalement muets depuis trois semaines sur le sujet.

La crise migratoire est-elle donc terminée ?
Malheureusement, non. Les clandestins sont toujours coincés aux portes de l’Europe occidentale, aux confins de la Serbie, de la Hongrie et de la Croatie. L’Allemagne a déclaré hier qu’elle maintiendrait ses contrôles aux frontières jusqu’à fin octobre. Que se passera-t-il après, c’est-à-dire dans quinze jours ? Nul ne le sait.

Les dirigeants européens chercheraient-ils à gagner du temps ?
Repousser la solution d’un problème présente l’avantage d’y habituer l’opinion, tout en rendant inévitable la solution désirée. C’est la stratégie du différé, l’une des dix techniques de manipulation de masse recensées par le linguiste américain Noam Chomsky.
Il est évident que les dizaines milliers de clandestins ne resteront pas indéfiniment bloqués entre la Hongrie et la Croatie. L’arrivée de l’hiver constituera un argument pour émouvoir l’opinion. On parle déjà d’infections respiratoires chez les enfants. Il sera alors mal venu de rejeter ces populations aux abois.

Les gouvernements ont-ils pris toute la mesure de cette invasion ?
Les gouvernements européens se sont réparti 120 000 immigrants alors que 710 000 sont déjà arrivés depuis janvier d’après l’agence européenne de surveillance des frontières.
Plus grave, les autorités se fourvoient sur la nature de ces mouvements de population. François Hollande évoquait des « familles de réfugiés » demandant le « droit d’asile ». Or, le camp de Calais accueille une écrasante majorité de « jeunes hommes en bonne santé » pour l’ONG Human Relief. Et ceux-ci sont « de plus en plus agressifs » selon les syndicats de police, rejoignant en cela l’avis du gouvernement hongrois à l’autre bout de l’Europe.

En attendant, la France semble prête à s’offrir à l’occupant…
En plus des traditionnels CMU, allocations, gîtes et couverts, les envahisseurs pourront gratuitement accéder aux trains et aux musées. Il est en outre demandé aux Français de s’adapter aux nouveaux venus. Ainsi, l’étude de la langue arabe sera encouragée à l’école.

Maurras disait « la République est le règne de l’étranger ». C’est plus vrai que jamais.


Immigration – La nouvelle lettre ouverte du Général Martinez au Président de la République

Source : Médias-Presse-Info
Un texte lucide, argumenté, mesuré et pour cela d’autant plus inquiétant sur la crise majeure que nous vivons actuellement avec l’invasion migratoire.

Le général Antoine Martinez avait déjà adressé une Lettre ouverte au Président de la République en réponse à son discours prononcé à l’occasion de l’inauguration du musée de l’immigration. Et le voilà qui remet ça avec la même audace.

Monsieur le Président de la République,
général-MartinezPhotoLui
Vous pardonnerez mon insistance qui n’a rien d’impertinent, mais qui traduit la réaction d’un citoyen très inquiet et sidéré devant le déferlement auquel nous assistons, entraînant l’Europe à la dérive en raison de l’absence de clairvoyance et de lucidité des dirigeants européens.
En fuyant le réel, en baignant dans l’hypocrisie, les bons sentiments et la bonne conscience, on est en train de livrer l’Europe à une nouvelle forme de soumission et de totalitarisme de la pire espèce qui la conduira à son malheur et donc au malheur de ses peuples.

Il aura, en effet, suffi d’une mise en scène et d’une exploitation médiatique bien orchestrées de cette photographie du corps sans vie d’un enfant mort noyé et de l’émotion suscitée par ce drame auquel personne ne peut rester insensible pour faire voler en éclat le système de contrôle aux frontières de l’Europe qui constitue pourtant la base de l’état de droit auquel sont attachées les démocraties européennes.
Ce piège de l’émotionnel tendu qui a conduit Mme Angela Merkel à faire une déclaration intempestive sinon irréfléchie – en tout cas désastreuse et que vous vous êtes empressé de suivre – a enclenché un processus dévastateur qui risque non seulement de ruiner des décennies d’efforts consacrés à la construction de l’Union européenne, menacée aujourd’hui de division face à ce phénomène migratoire incontrôlé, mais également de mettre en péril, à terme, la démocratie et la sécurité des peuples européens et par conséquent du peuple français.
Prenons garde à cette tyrannie de l’affect, de surcroît frappée de soumission incompréhensible aux sirènes de la culpabilisation que distillent avec constance des médias passés maîtres dans la théâtralisation compassionnelle et la manipulation coupable. Elle est, en effet, la plus pernicieuse conseillère qui soit, surtout pour un responsable politique, car ce dernier est investi d’une mission impliquant des prises de décisions qui ne doivent pas être influencées par l’émotion.

L’observateur attentif à l’évolution des rapports de force dans le monde que je suis, soucieux des intérêts de la France et de la paix sur notre continent, ne peut être qu’effaré aujourd’hui devant les réactions des responsables politiques européens face aux événements que nous vivons.
Lire la suite

Procès de Renaud Camus: conférence de presse de Philippe Martel (FN/RBM) ce mercredi à Barbès

L’immigration, une chance pour la France et l’Europe ?

14/10/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le problème des migrants nous impose de parler librement de l’immigration. Une grande partie de notre classe politique a abandonné cette question aux militants antiracistes. Il y a désormais urgence.

En France, les zones urbanisées sont les premiers lieux de rassemblement ethnique provenant de l’immigration. Ivan Rioufol, dans son ouvrage La fracture identitaire, prend l’exemple de l’Ile-de-France qui « regroupe 19% de la population française et contribue à 43% à l’accroissement naturel du pays, notamment sous l’effet de la fécondité d’une immigration africaine et nord-africaine. » Il se désole aussi en citant la démographe Michèle Tribalat que « ces concentrations ethniques risquent de déboucher sur des enclaves où pourraient apparaître des revendications politiques d’un droit dérogatoire sur des bases ethnico-religieuses. »

Confrontée au problème récurrent des migrants, la France doit-elle encore esquiver le sujet de l’immigration uniquement dans le seul but d’espérer en l’avenir soi-disant radieux que nous décrivent les partisans de la société multiculturelle ? Ne pouvons-nous pas débattre d’un tel changement survenu dans l’Histoire contemporaine de notre pays ?

Goutte d'Or

Marché Dejean, Quartier de la goutte d’Or, Paris

L’immigration de travail du début des années 70 a été transformée, à cause du regroupement familial voulu par le gouvernement Chirac sous la présidence de Giscard d’Estaing, en immigration de peuplement. Cette dernière, arrivée au début d’une période de crise économique débouchant sur une forte hausse du chômage, ne désire plus épouser les valeurs et principes de la France républicaine et se transforme comme nous le dit Philippe de Villiers, dans son livre Les mosquées de Roissy, en « une immigration d’allocataires ».

Selon les chiffres de Yves-Marie Laulan, président de l’Institut de géopolitique des populations, repris par de Villiers, l’immigration et l’intégration coûteraient près de 40 milliards d’euros par an à la France ce qui représente « 80% du déficit du budget de l’Etat, 13,5% des dépenses publiques, trois fois et demie le trou de la Sécurité sociale, deux fois le budget de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, 87% du budget de la Défense… ». Et nous continuons à faire comme si de rien n’était !

Nous sommes-nous posés simplement la question à savoir si la France possédait encore les moyens financiers de sa politique d’immigration ? Selon l’Institut de géopolitique des populations, « les immigrés par leur contribution à l’économie couvrent environ les deux tiers de leurs coûts sociaux, le solde étant à la charge de la société d’accueil. » L’immigration, une chance pour la France ! Curieuse chance, ne trouvez-vous pas ?

migrants

Christopher Caldwell, auteur du livre Une révolution sous nos yeux, pose une autre question d’une importance capitale : « L’Europe peut-elle rester la même si sa population change ? » Avez-vous déjà entendu Hollande ou Sarkozy débattre librement et objectivement de cette question en dehors de l’affaire Morano ? La réponse est non.

À présent, il est grand temps qu’elle soit au centre de nos discussions pour que les Européens puissent enfin retrouver une liberté d’expression trop longtemps confisquée par la pensée antiraciste. Car l’immigration d’aujourd’hui, majoritairement musulmane, diverge des immigrations précédentes. Les allégeances nationales s’effacent et « l’Europe n’a plus du tout affaire à un problème d’immigration ordinaire, mais à une culture concurrente. »

Vincent Revel

« Nous venons en paix » : comme les Allemands, apprenez à vos enfants à devenir de bons dhimmis !

« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, retour en Allemagne ou dans le cadre de travaux pratiques, des collégiens doivent faire les lits, cuisiner et nettoyer un foyer d’immigrés musulmans en Allemagne. Incontestablement, le dhimmi du jour est le Ministère de l’Éducation et la formation professionnelle du Schleswig-Holstein !

Voilà comment un pays d’accueil devient inféodé aux envahisseurs. Les parents d’enfants d’une école primaire Bavaroise avaient déjà été incités à bien couvrir leurs filles pour ne pas tenter les musulmans réfugiés dans le gymnase voisin.
Et maintenant cela. Dans le cadre d’un projet d’école, des enfants sont tenus de cuisiner, de nettoyer et changer les draps de réfugiés. Des parents sont outrés. Et avec les immigrés qui ont fait leurs besoins par terre, les enfants devront nettoyer cela, aussi ?
C’est de la folie.

toilettes migrants

La lettre envoyée aux parents indique que leurs enfants se rendront dans un hébergement pour « réfugiés » et « feront les lits, trieront des vêtements et aideront à la cuisine », entre autres choses.
Cette lettre envoyée par le Ministère de l’Éducation et la formation professionnelle du Schleswig-Holstein, précise que « les élèves passeront une journée dans un centre de transit et aideront par exemple, à monter des lits ainsi qu’à la collecte de dons. »
Et cette « sortie » fait partie de « la semaine d’aide aux réfugiés ».

ordures migrants 1

Une mère a publié un extrait d’une lettre reçue de l’école d’une amie. Y sont décrites les activités de la semaine du projet, y compris l’aide à apporter dans un centre d’asile. Cela a provoqué une vague d’indignations et d’incrédulité, mais un journal local a confirmé l’histoire.

Ministère de l'éducation et la formation professionnelle du Schleswig-Holstein

Le ministère de l’Éducation de Kiel a aussi reconnu que la lettre était authentique. Déjà cette semaine, comme décrit ci-dessus, les élèves d’une école à Lübeck ont changé le linge des lits, dans un centre d’hébergement pour les immigrés en transit. Cela a eu lieu dans le cadre d’une semaine de projets destinés à préparer les élèves de troisième [âgés d’environ 13 à14 ans] à acquérir une expérience pratique de travail manuel.

Cela leur apprendra surtout à devenir de bons dhimmis !


https://twitter.com/JeuneAthena/status/653892318269952000


https://twitter.com/christl_vd_post/status/652406812503896064

Vu sur Facebook

Nouvelle manifestation contre l’immigration massive à Paris – 7 novembre 2015

Publié le

Invasion migratoire : le tour de vis de l’Union européenne ?

10/10/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Les ministres de l’Intérieur de l’Union européenne ont annoncé leur volonté de reconduire davantage de clandestins.

Trop c’est trop ? À entendre les ministres de l’Intérieur des membres de l’U.E., il est permis de le penser. Ils veulent en effet expulser plus de clandestins et annoncent des moyens dans ce sens.
« L’augmentation du taux de reconduite doit avoir un effet dissuasif sur l’immigration clandestine »,
annoncent les ministres dans un communiqué commun. Ils envisagent même la détention de personnes violant la loi comme « un moyen légitime en dernier ressort » pour éviter qu’ils ne disparaissent dans la nature. Sans doute pour compenser cette excessive fermeté affichée, ils ont aussi annoncé des aides financières pour convaincre les pays d’origine d’accepter le retour de leurs ressortissants reconduits.
Chaque année, plusieurs centaines de milliers de demandeurs d’asile déboutés et d’étrangers dont le visa est arrivé à expiration restent en Europe.
Quelque 400.000 ordres d’expulsion ont été délivrés l’an dernier, mais seuls 40 % d’entre eux ont été appliqués, selon les chiffres de la Commission européenne.

Pourtant, cet effort est en trompe-l’œil. Il s’agit moins de faire baisser les flux que de faire de la place à ceux qui le « méritent »
nous ne pouvons accueillir et soutenir les réfugiés ayant besoin d’être protégés que si ceux qui n’en ont pas besoin ne viennent pas ou sont rapidement reconduits, a déclaré le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas de Maizière,

Jean-Claude Juncker a déclaré de son côté que 25 millions de personnes étaient en déplacement dans des régions proches de l’Europe, plus que le continent ne pouvait en accueillir, de l’aveu même du président de la Commission européenne. aurait-il des remords pou des inquiétudes après avoir tout fair pour favoriser l’invasion migratoire de l’Europe ?

La Macédoine doit faire face à un énorme afflux de clandestins

09/10/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Alors que le 11 septembre dernier, la Macédoine enregistrait un pic de 7 600 clandestins, ce sont hier jeudi quelque 10 000 clandestins qui sont arrivés sur son sol. Cet afflux massif provient principalement de Grèce, après avoir traversé la mer Égée depuis la Turquie. La masse de ces « réfugiés » (guillemets de rigueur) vise ensuite la Serbie, puis la Hongrie, laquelle est rattachée à l’espace Schengen.

Mais la Hongrie a rendu ses frontières quasiment hermétiques…
À l’heure actuelle, entre 3 000 et 5 000 clandestins en moyenne pénètrent quotidiennement en Macédoine. Selon Mitko Chavkov, le ministre de l’Intérieur macédonien, les futures vagues pourraient atteindre 10 000 par jour. Face à ces dizaines de milliers de « migrants », les scènes de chaos se multiplient, et la Macédoine est désemparée. Dans une vidéo tournée par une chaîne allemande, on peut voir les forces de l’ordre macédoniennes diriger les clandestins vers la Serbie, sans la moindre vérification.

Crédit photo : Capture d’écran d’un reportage de la RTBF en Macédoine

Angela Merkel en burqa : scandale en Allemagne

08/10/2015 – ALLEMAGNE (NOVOpress)
Source : OJIM
Pour avoir diffusé une image représentant Angela Merkel, portant une burqa devant un Reichstag entouré de minarets, la chaîne de télévision allemande ARD est sous le feu des critiques.

Souhaitant lancer un débat sur « l’avenir des valeurs allemandes » à l’heure des grandes vagues migratoires encouragées par la Chancelière, le présentateur Rainald Becker ne pensait pas susciter une telle levée de bouclier. « Choqués », de nombreux téléspectateurs ont accusé, sur les réseaux sociaux, la chaîne de « propager l’islamophobie ».

Sur sa page Facebook, l’émission s’est défendue en expliquant que « l’image corrélait bien avec l’annonce de Rainald Becker accompagnant le reportage portant sur les valeurs de notre société. Le présentateur parlait des progrès de la société occidentale — de la liberté de parole et de l’égalité. Ces valeurs étaient reflétées dans le photomontage. La chaîne voulait souligner des contradictions en lançant ainsi une discussion. L’usage d’images polémiques n’est pas interdit par la loi. Nous réfutons fermement toute accusation d’incitation à l’islamophobie. »

Alors que les clandestins sont de plus en plus nombreux à affluer en Allemagne (on estime à présent leur nombre à 1,8 million pour la seule année 2015 !) et qu’une majorité d’Allemands commence à craindre cette invasion (sondage Infratest Dimap), il semble tout aussi difficile d’exprimer une opinion transgressive dans les médias allemands que dans ceux de l’autre côté du Rhin.