Tag Archives: Immigration de peuplement

L’immigration de peuplement conduit à une catastrophe civilisationnelle

L’oligarchie ne cesse de nous vanter les avantages de l’immigration et les mérites des immigrés. M. Macron n’a-t-il pas souligné leurs « qualifications remarquables » et la nécessité d’en accueillir davantage ? Chacun sait pourtant que la réalité est tout autre. Car l’immigration est massive, elle ne s’assimile pas, elle provoque un éclatement territorial et culturel et mène à l’islamisation de notre pays. Bref, elle change la France et conduit les Français à ne plus se sentir chez eux dans leur propre pays. L’immigration de peuplement est peut-être une chance pour les immigrés, mais c’est une catastrophe pour la France et pour l’Europe.

L’immigration a changé brutalement la France

L’immigration de peuplement a commencé dans les années soixante-dix lorsque le grand patronat a fait pression sur le gouvernement pour autoriser le regroupement familial afin d’obtenir une main-d’œuvre abondante et peu exigeante. Mais, en ouvrant ainsi les portes à l’immigration de peuplement, le Système n’a pas rendu la France plus prospère, plus forte ou plus jeune, il a seulement changé la France. Changé ses mœurs, changé sa physionomie, changé sa population et changé sa religion. Il suffit de parcourir les rues de nos villes ou de regarder des photographies des années soixante-dix pour s’en rendre compte. Et seuls ceux qui n’aiment pas la France, ceux qui la réduisent à une idéologie politique ou à une ligne de compte, peuvent s’en réjouir. Pour les autres, il s’agit d’un bouleversement traumatisant et d’une grande brutalité, car c’est en moins de trente ans que la France a changé, un phénomène sans précédent dans l’histoire moderne.

L’importance de la présence immigrée est occultée ou minimisée

Or, le phénomène se poursuit à un rythme extrêmement élevé. Aujourd’hui, la pression migratoire est si forte qu’on ne sait pas exactement combien d’immigrants ont fait souche en France et combien y séjournent actuellement. Selon l’Insee, 25% des bébés nés en 2016 dans notre pays avaient au moins un parent né à l’étranger.
Mais les chiffres officiels sont faussés, d’abord en raison de l’interdiction des statistiques ethniques, ensuite à cause de l’immigration irrégulière, laquelle a connu une progression spectaculaire depuis 2015 avec ce que l’on nomme la « crise des migrants ». Les données sur l’immigration sont également truquées par l’effet du droit du sol et des naturalisations massives qui ont ainsi fabriqué des Français de papier à la chaîne, lesquels n’ont aucun lien réel avec notre pays, sinon leur présence sur notre territoire.
La manipulation est d’ailleurs poussée si loin que les membres de l’oligarchie et leurs soutiens osent prétendre sans rire que l’immigration n’augmente pas. Il est vrai qu’ils n’utilisent pas les transports urbains, qu’ils ne vivent pas en banlieue et ne mettent pas leurs enfants dans les écoles publiques ! Pour autant, ils ne peuvent ignorer les faits et, s’ils se livrent à un tel déni de réalité, c’est pour minimiser leur propre responsabilité dans la catastrophe.

L’assimilation est impossible, le Vivre ensemble une fiction

En dépit de l’occultation des chiffres, force est en effet de constater qu’en raison de sa masse, l’immigration de peuplement a empêché toute assimilation. De fait, les immigrants sont trop nombreux pour pouvoir se diluer dans la population, et cela d’autant plus qu’ils se concentrent dans les zones urbaines. Les technologies modernes de communication leur permettent par ailleurs d’entretenir des liens étroits avec leur pays d’origine, ce qui les aident à conserver leur identité et donc à ignorer celle du pays qui les accueille. L’immigration de masse a dès lors débouché sur le communautarisme, un phénomène que l’on retrouve pour les mêmes raisons dans tous les pays occidentaux.
Face à cette situation, l’oligarchie a inventé le concept du « Vivre ensemble » et en vante assidument les vertus. Mais ce mot d’ordre ne correspond à aucune réalité concrète : les autochtones refusent de vivre avec les migrants selon un phénomène déjà connu dans les pays anglo-saxons sous le nom de white flight. Quant aux migrants, ils veulent seulement vivre en France comme ils vivent chez eux, c’est-à-dire selon leur culture africaine ou leur religion musulmane. Certains « jeunes » des banlieues de l’immigration ont même repris à leur compte le slogan identitaire « on est chez nous », pour bien montrer qu’ils entendent se constituer en société différente de celle de la France, une France que certains font d’ailleurs profession de vouloir « niquer » au son du rap.

L’immigration provoque un éclatement territorial et culturel

Dès lors, ce sont des territoires entiers qui sortent de l’orbite nationale pour abriter des populations, une culture et des normes qui n’ont plus rien de français. On recenserait officiellement dans notre pays mille trois cents « quartiers sensibles », plus de six cents « zones de non-droit » et près d’une centaine de Molenbeek (par référence à la banlieue bruxelloise pépinière de terroristes islamistes). L’actualité a en outre montré qu’il fallait y ajouter les « no-go zones » de certaines villes, où les femmes non voilées risquent le harcèlement. Autant de territoires où, contrairement à l’expression trompeuse de « zones de non-droit », s’impose en réalité un droit clanique, mafieux et religieux, en tout cas une autre civilisation que celle des Français.
L’immigration de peuplement a ainsi multiplié la création d‘enclaves étrangères qui viennent miter le territoire national avec une logique de sécession de fait. Un processus que la « politique de la ville », la coûteuse panacée du Système, n’a pas été capable d’enrayer.

L’immigration a entraîné l’islamisation qui a apporté l’islamisme

Les conséquences dramatiques de cette immigration de peuplement ne se limitent cependant pas à cet éclatement territorial et culturel, car, comme le rappelle la démographe Michèle Tribalat, l’immigration de peuplement a entrainé l’islamisation. Et l’islamisation a apporté l’islamisme et sa haine de l’Occident. La catastrophe migratoire est donc d’ampleur géométrique.
Avant les vagues d’immigration de la fin du XXe siècle, l’islam restait confidentiel en France comme en Europe (à l’exception des Balkans) et ne posait aucun problème particulier. Aujourd’hui, il serait en passe de devenir la seconde religion dans notre pays et, en raison de sa forte natalité, l’importance de la population musulmane ne cesse de croître indépendamment même de l’immigration. Aujourd’hui, en Seine-Saint-Denis, la majorité des habitants est ainsi de religion musulmane.
Or, l’islam n’est pas une religion comme les autres. Non seulement elle est étrangère à notre culture, mais elle impose un mode vie bien particulier. La pression pour que la société française se conforme aux commandements de l’islam ne cesse donc d’augmenter et de modifier en conséquence la physionomie de notre pays ainsi confronté à un antagonisme civilisationnel de grande ampleur.

Les Français de plus en plus indésirables en France

Comment dès lors s’étonner que nos concitoyens soient de plus en plus nombreux à exprimer leur inquiétude de ne plus se sentir chez eux ? Les sondages en témoignent mais les oligarques méprisent ce sentiment et y voient la marque infâmante du « racisme ». Il s’agit pourtant des conséquences fatales de la catastrophe migratoire qu’ils ont délibérément provoquée. Un désastre dont ils semblent se satisfaire puisque, loin de chercher à l’enrayer, ils consacrent tous leurs efforts à le faire accepter de gré ou de force par les Français.
En tout cas, tel est le sens des campagnes incessantes qu’ils lancent pour une meilleure représentation des « minorités » ethniques et pour la réduction symétrique de la place réservée aux personnes « perçues comme blanches » ( pour reprendre la terminologie officielle). Tel est aussi l’objet de la mise en place d’une discrimination prétendument « positive » au seul profit des personnes issues de l’immigration. À cela s’ajoute le fait que les familles immigrées, ayant plus d’enfants et présentant un taux d’activité inférieur au reste de la population, se trouvent de facto prioritaires dans l’octroi des prestations sociales. Autant de réalités qui renforcent les Français d’origine dans la conviction qu’ils ne sont plus les bienvenus dans leur propre pays et qu’ils pourraient bien être « remplacés » par d’autres.

Une catastrophe civilisationnelle qu’il est encore possible d’empêcher mais plus pour longtemps.

Ligne droite

Tribune reprise sur Polemia

Le déficit démographique en Europe face au défi de l’immigration de peuplement

06/07/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie)
Avortement, vieillissement de la population et taux de fécondité faibles : comment l’immigration de peuplement vient combler massivement le déficit démographique en Europe…

En France, ce sont 220 000 bébés tués par avortement chaque année. Cela représente, 28 % des naissances en 2016, soit autant que la mortalité infantile sous Louis XIV.

Malgré la généralisation de la contraception, le nombre d’avortement n’a que très peu diminué au fil des ans. En France, ce déficit de naissances est compensé par l’entrée annuelle de 250 000 immigrants extra européens.

Le bilan démographique de l’Europe est préoccupant, sa population ne pèse désormais plus que 10 % de la population mondiale et l’hiver démographique européen contraste avec l’explosion de la population du continent africain.

Cela figure un rapport de forces à venir clairement en défaveur du vieux continent ; quand le taux de fécondité européen est de 1,6, celui de l’Afrique est de 5. Parmi, les taux de fécondité les plus faibles en Europe, relevons ceux de l’Italie, de la Grèce et de l’Allemagne ; 1,4 enfant par femme. En France, notre taux de fécondité de 2,1 cache la réalité de l’immigration qui le tire à la hausse.

La Hongrie a réagi en mettant en place dès 2015, une politique nataliste. Opposé au changement de peuple et de civilisation, Victor Orban a décidé un programme de mesures pro famille : construction de crèches, dons d’Etat visant à faciliter l’achat immobilier et à désendetter les familles nombreuses, réduction d’impôt additionnelle pour les familles de plus de deux enfants.

Loin d’être anecdotique, ce recul de la démographie européenne est crucial, car c’est la survie du peuple européen qui est jeu.

« Nous venons en paix », mais en Italie, le Père Noël doit céder la place à Mahomet

« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, passage par l’Italie, où une fête du père Noël pour les enfants de Civitanova a dû, sur injonction des autorités, céder la place à un cortège en l’honneur de Mahomet. Les « migrants » viennent bien en paix, du moment qu’on leur cède tout.

C’est une de ces anecdotes comme il y en a des centaines tous les jours à travers l’Europe et qui illustrent le Grand Remplacement en cours. Voilà pourquoi, parce qu’elle est exemplaire, non seulement le journal local, Il Resto del Carlino , mais le quotidien national Il Giornale lui ont consacré un article.

À Civitanova Marche, dans la région des Marches, en Italie centrale, devait avoir lieu dimanche 13 décembre l’arrivée du Père Noël, organisée pour les enfants par l’Assistance publique (Croce verde) et la Capitainerie du Port. Le Père Noël devait débarquer à 10 heures du matin dans le port sur une vedette de la Garde côtière – pour une fois qu’elle ramenait autre chose que des immigrés clandestins –, et traverser la ville sur un traîneau chargé de cadeaux. Cette fête des enfants devait se terminer devant l’Hôtel de Ville, sur la place centrale (la place du Vingt Septembre, ainsi nommée d’après le 20 septembre 1870, achèvement de l’unité italienne).

Mais « la communauté pakistanaise » avait décidé d’organiser juste à la même heure un cortège pour « l’anniversaire de la naissance du prophète Mahomet ». Du fait de la position centrale de Civitanova, des délégations de toutes les Marches et même des régions voisines étaient attendues. Et les musulmans tenaient à traverser la place centrale avant de se rendre au Palais des Sports de la ville « et de se recueillir en prière ».

Que croyez-vous qu’il arriva ? La Préfecture, invoquant « les attentats terroristes en France et la situation de tension que l’on vit aussi en Italie », a jugé impossible que le Père Noël puisse croiser les musulmans. Elle a donc « mis son veto » au cortège du Père Noël, repoussé loin du centre. La manifestation musulmane, elle, s’est déroulée comme le voulaient les organisateurs, sous haute protection policière, avec drapeaux verts et haut-parleurs hurlant « Allah akbar ». Les rues du centre-ville avaient été fermées à la circulation pour permettre son bon déroulement.
Ils sont chez eux chez nous, c’est bien connu.

Général Pinatel : la Turquie organise l’invasion migratoire en lien avec l’État islamique

Source : Sputnik
Spécialiste en géopolitique, géostratégie et sur les questions du Moyen-Orient, le Général Pinatel n’a rien d’un fantaisiste. Quand il affirme que la Turquie est à l’origine des vagues de migrants qui envahissent l’Europe, en lien avec l’État Islamique, il donne tout le crédit d’un expert reconnu à une thèse que de nombreux observateurs pressent depuis longtemps. Il éclaire ainsi les choix diplomatiques français et européens d’une lumière crue. Quand donc allons-nous revoir nos alliances et notre politique étrangère ?

Djihad offensif: la Catapulte et le Cheval de Troie, par Hélios d’Alexandrie

Source : Poste de Veille

Paris a-t-il vécu son 11 septembre le Vendredi 13 novembre 2015 ?
Telle est la question que plusieurs se posent. En termes de statistiques New York et Washington l’emportent et de loin : quatre gros avions de ligne détournés et détruits, le World Trade Center et une partie du Pentagone entièrement détruits, plus de 3000 vies sacrifiées, le transport aérien en Amérique du Nord paralysé pour plusieurs jours, les centres financiers mondiaux fortement secoués, etc. Comparé au 11 septembre, le 13 novembre ne fait pas le poids : aucun avion détourné, aucun édifice détruit, à peine 130 morts, peu d’impact sur le plan économique et pourtant…

La Catapulte
Le 11 septembre 2001, l’islam frappait un grand coup, la « ghazwa (la razzia) bénie de New York » inaugurait le Djihad offensif contre l’Occident infidèle.
Le coup a été soigneusement préparé, il fallait atteindre l’Occident en plein cœur et lui infliger une cuisante défaite, une première qui, avec la volonté d’Allah, devrait être suivie de plusieurs autres, jusqu’à la victoire finale et l’humiliation de l’ennemi. Mais le fossé scientifique et technologique séparant l’islam des infidèles était tel, qu’il semblait de prime abord impossible de le combler dans un avenir prévisible ; l’islam était extrêmement faible et incapable de produire des armes en quantité et en qualité suffisantes pour espérer vaincre l’ennemi dans une guerre conventionnelle. Conscient à la fois de son désir de détruire et de son extrême faiblesse, l’islam a eu recours à deux armes alternatives : la première il l’a trouvée en lui-même et la seconde chez son ennemi.
helio02
L’islam a intériorisé la haine d’Allah et en a fait une arme de destruction massive, sans elle et avant elle il était impuissant et soumis à la civilisation occidentale. C’est la haine divine que le djihadiste prend à son compte chaque fois qu’il s’apprête à tuer et à mourir, c’est elle qui le rend à la fois puissant et furtif, insensible à la souffrance de l’autre et impassible devant la mort. Allah ne s’y est pas trompé lui qui a dit :

Ô Prophète, incite les croyants au combat ! Vingt volontaires parmi vous vaincront deux cents, cent d’entre les croyants massacreront mille infidèles, car ce sont des gens dénués d’entendement.(Coran : 9:5)

Lire la suite

Messieurs les curés, ne vous trompez pas d’assassins !

30/11/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Flavien Blanchon réagit à la tribune de l’abbé Hervé Benoît, « Les Aigles (déplumés) de la mort aiment le diable ! », qui comparait terroristes et victimes des attentats du 13 novembre.

J’ai coutume de dire que Vatican II, comme la plupart des révolutions, a abouti au pire du nouveau tout en conservant le pire de l’ancien. Le jugement est peut-être un peu injuste. Il s’applique en tout cas parfaitement à la manière dont certains commentateurs catholiques se sont efforcés, depuis quinze jours, d’établir une espèce d’équivalence entre les victimes des attentats et leurs assassins, comme si les uns et les autres n’étaient, au fond, que deux faces d’une même crise spirituelle de la « jeunesse française ».

Cette thèse a trouvé son expression la plus grossière dans la fameuse tribune de l’abbé Hervé Benoît, « Les Aigles (déplumés) de la mort aiment le diable ! », où les victimes du Bataclan, « pauvres enfants de la génération bobo » sont qualifiés de « morts-vivants. Leurs assassins, ces zombis-haschischins, sont leurs frères siamois. Mais comment ne pas le voir ? C’est tellement évident ! Même déracinement, même amnésie, même infantilisme, même inculture… »
Si l’on revient sur ce texte, ce n’est pas pour s’acharner sur l’auteur – mis au pilori par les médias et d’ores et déjà frappé par son évêque, avec une célérité qui n’était pas de mise quand il s’agissait de prêtres pédophiles. C’est que la tribune de l’abbé Benoît révèle les tares de tout un milieu catholique que, pour faire vite, on peut qualifier de conciliaire conservateur. Le moralisme pharisien (le pire de l’ancien) s’y marie au politiquement correct dhimmisé (le pire du nouveau), pour produire une impuissance complète à remonter aux vraies causes du carnage : à l’immigration de masse, ses fauteurs et ses complices.
Lire la suite

Immigration : et pendant ce temps, la Grande invasion continue… 

28/11/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Sur l’île grecque de Lesbos, les canots pneumatiques continuent de déverser leur flot de clandestins à un rythme soutenu. Si la voie maritime semble moins « à la mode » depuis que des cohortes innombrables ont choisi de passer par l’Europe centrale au départ de la Turquie, la Méditerranée reste un point d’entrée essentiel pour l’immigration clandestine. Lesbos, île grecque à quelques encablures des côtes turques est en première ligne pour les « migrants » du Moyen-Orient et d’Asie Centrale (Syrie, Irak, Afghanistan…), tandis que la voie « Sud », au départ de la Libye est privilégiée par les candidats venus de toute l’Afrique, que les mauvaises conditions météo ne suffisent pas à décourager.

Publié le

12 migrants chrétiens, jetés par-dessus bord par des musulmans, ont péri en Méditerranée

27/11/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

15 migrants musulmans ont été arrêtés par les autorités italiennes, accusés d’avoir jeté par-dessus bord 12 migrants chrétiens originaires du Nigéria et du Ghana.

Les faits se sont déroulés le 17 novembre dernier, dans un canot pneumatique parti des côtes libyennes faisant route vers le nord.
Ce sont des occupants du canot qui ont dénoncé les coupables aux autorités. Des rescapés qui, eux-mêmes menacés, ont réussi à s’opposer « en constituant une chaîne humaine » sur le canot, selon une déclaration de la police de Palerme.

Ce scénario s’est déjà produit le 16 avril dernier, 12 personnes avaient péri en Méditerranée.
Nous n’avons à ce jour aucune information signalant que des migrants chrétiens auraient jeté par-dessus bord des migrants musulmans.

Nous sommes en guerre, mais ils réclament la suppression des frontières

Source : Boulevard Voltaire
Les immigrationnistes ne désarment pas. Le 22 novembre, ils étaient plusieurs centaines à manifester pour réclamer la suppression des frontières et l’accueil massif de nouveaux immigrés clandestins.

Alors que la France est encore sous le choc des attentats islamistes qui ont frappé Paris, les immigrationnistes ne désarment pas. Le 22 novembre, ils étaient plusieurs centaines à manifester pour réclamer la suppression des frontières et l’accueil massif de nouveaux immigrés clandestins sur le territoire national. Ce rassemblement venait, notamment, conclure la signature d’une lettre commune intitulée « Migrants bienvenus ».

Qu’il s’agisse du DAL, du NPA ou du syndicat SUD, ces organisations se sont transformées en bras mou de l’invasion programmée. Des slogans pro-migrants ont ainsi retenti sur le parvis de l’opéra Bastille, tandis qu’était déployée une grande banderole réclamant l’ouverture des frontières. Sur place, des clandestins applaudissaient sans être le moins du monde inquiétés. Puis, allant toujours plus loin, malgré la situation chaotique dans laquelle est plongé notre pays, les militants ont scandé « état d’urgence, état policier ! On ne nous enlèvera pas le droit de manifester ».
Lire la suite

Pierre Vimont : “Désormais, le lien entre terrorisme et immigration est présent dans les esprits”

24/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Deux des trois kamikazes du Stade de France avaient été contrôlés en octobre en Grèce, avant de rejoindre la France. Une donnée qui complique considérablement la gestion de la crise migratoire en Europe, estime Pierre Vimont, diplomate et «senior associate» à la fondation Carnegie Europe.

Pour Pierre Vimont :

Le risque d’infiltration terroriste parmi les migrants est une réalité à prendre en compte pour renforcer les contrôles à nos frontières. Mais le discours selon lequel tous les réfugiés sont des terroristes potentiels n’est pas acceptable. Aujourd’hui, les gouvernements d’Europe sont sous la pression des partis populistes et de l’opinion publique. Cela conduit d’ailleurs a un changement de perception de ces migrants: Au début de l’été, ils étaient considérés comme des personnes en détresse à aider. Puis les dirigeants européens ont modifie peu à peu ce discours. Ils ont estimé qu’on ne pouvait pas tous les accueillir, et qu’ils devaient accepter la répartition qu’on leur proposait au lieu de vouloir systématiquement rejoindre l’Allemagne et la Suède. Enfin, depuis les attaques de Paris, le lien entre immigration est terrorisme est présent dans les esprits.


Le Pape contre les murs

23/11/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)

« Quelle est la plus grande tentation en temps de guerre, comme en ce moment ? Les murs. C’est de se défendre, ce sont les murs ». Recevant, samedi 21 novembre, 2000 responsables scolaires et universitaires au Vatican, le pape François s’est lancé dans une dénonciation passionnée des « murs ». L’Europe, a-t-il conclu d’après la RAI, « doit être rééduquée aux valeurs de l’inclusion ».

C’était déjà la morale tirée par François des attentats de Paris, le 15 novembre, lors de sa visite à la communauté luthérienne de Rome. Une militante de l’accueil des « réfugiés d’Afrique du Nord » l’avait interrogé : « que pouvons-nous faire, en tant que chrétiens, pour que les gens ne construisent pas de nouveaux murs ? » En réponse, François avait commenté à sa façon l’épisode biblique de la Tour de Babel. « Le récit de la Tour de Babel est l’attitude de l’homme et de la femme qui construisent des murs, parce que construire des murs revient à dire : “Nous sommes les puissants, vous dehors”. […] Faire un mur, c’est pour exclure, cela va dans ce sens. […] L’égoïsme humain veut se défendre, défendre son propre pouvoir, son propre égoïsme, mais en se défendant ainsi, il s’éloigne de la source de la richesse. Les murs à la fin sont comme un suicide, ils t’enferment. C’est une vilaine chose d’avoir le cœur fermé. Et aujourd’hui nous le voyons, le drame… Mon frère pasteur [le pasteur luthérien] aujourd’hui a cité Paris : des cœurs fermés. Le nom de Dieu est aussi utilisé pour fermer les cœurs ».
Lire la suite

Liens entre infiltration de djihadistes et de filières de clandestins : Valls passe aux aveux

20/11/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)

Manuel Valls a avoué hier au « 20 heures » de France2 qu’il y a bien un lien entre infiltration d’islamo terroristes et arrivée massive de clandestins sur le sol européen. À propos des auteurs des attentats sanglants de vendredi dernier, le Premier ministre a déclaré, je cite : « Ces individus ont profité de la crise des réfugiés (…) de ce chaos, peut être, pour, certains d’entre eux, se glisser », fin de citation. Comprendre : « se glisser en France et en Europe ».

Une information stupéfiante qui devrait provoquer un séisme dans la classe politique
Elle met en évidence l’action criminelle du président Hollande et de ses complices européens, Merkel en tête, qui ont délibérément fait entrer des troupes djihadistes sur notre sol. Ces gens là ont du sang sur les mains. Valls a également avoué ne pas savoir, je cite : « Si des groupes, des individus, qui sont directement liés à l’attaque de vendredi soir sur Paris, sur Saint-Denis » étaient encore actifs. Ajoutant : « Nous ne le savons pas encore. On peut l’imaginer. Et c’est la raison pour laquelle la menace est toujours présente et va être longue et permanente ».

Ce qui n’a pas empêché l’Élysée d’annoncer, hier également, l’arrivée de 30 000 clandestins supplémentaires dans notre pays au cours des deux prochaines années
Une décision proprement aberrante et criminelle. Il faudra un jour se souvenir qu’« ils » ont fusillé Brasillach pour « intelligence avec l’ennemi ».

La Grèce construit une barrière anti-migrants sur sa frontière avec la Turquie

En Europe, les attentats de Paris incitent à un resserrement de la politique migratoire

19/11/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Peut-être les attentats de Paris sont-ils une guerre, ou l’épisode d’une guerre, mais ils sont d’abord une crise nouvelle pour l’Union européenne.

La Pologne s’oppose d’ores et déjà à l’accueil des réfugiés
Le nouveau gouvernement polonais issu des élections de la fin octobre est de forte tendance nationaliste à la suite de la victoire du P I S de Jaroslaw Kaczynski.
Le ministre des Affaires européennes, Konrad Szymanski, a dans un premier temps annoncé que les décisions du Conseil européen sur la relocalisation des réfugiés et immigrés vers tous les pays de l’UE ne pourraient pas être respectées. Avant de se montrer plus prudent.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a quant à lui fait une sortie remarquée dans le même axe
Le chef du gouvernement très conservateur, patron du parti Fidesz Union civique hongroise, a estimé avant hier devant son parlement que les terroristes s’étaient mélangés aux migrations de masse. Il a également encouragé “le droit à l’auto défense” des Européens comme « plus fort que tous les autres droits ».

Quant à Angela Merkel, elle est sous pression, y compris dans son propre camp et est pressée de reconnaître que sa politique a des failles
Pour le ministre bavarois des Finances Markus Soder, « Paris change tout ». Même le directeur du renseignement intérieur allemand a tiré la sonnette d’alarme en plaidant pour « des procédures rigoureuses » dans la gestion des milliers de réfugiés entrant quotidiennement dans le pays.
Il n’est cependant pas certain que la France suive la même voie. François Hollande a en effet insisté sur le fait que, je cite : « Ce sont des Français qui ont tué vendredi d’autres Français ».

robert-menard

Robert Ménard : « Continuer de laisser entrer ces migrants est une folie absolue »

Source : Boulevard Voltaire
Robert Ménard réagit au discours de François hollande au congrès et aux événements qui ont ensanglanté la France, avec le franc-parler et la lucidité que nous apprécions chez lui.

Au lendemain de la réunion du Congrès de Versailles, quelle est votre réaction ?
François Hollande n’est décidément ni Clemenceau ni de Gaulle. Certes, nous le savions. Sa prodigieuse faculté à exprimer le vide sur un ton monocorde terrasse depuis trois ans les auditoires les moins défavorables. Mais, devant des épreuves historiques, il arrive parfois que des êtres parviennent à s’élever au-dessus d’eux-mêmes et se révèlent des chefs. Or, hier, nulle révélation, mais la confirmation que François Hollande est un homme politique de la Ve République décadente. Un homme politique qui lit mal un texte mal écrit. Un texte parfois même odieux. Je m’étonne que personne n’ait relevé cette phrase : « Nous allons donner les moyens de garantir encore une fois la sécurité de nos concitoyens. » Encore une fois ? Les familles des morts de vendredi apprécieront…

Mais sur le fond ?
Il y a deux volets dans le discours de Hollande. Les annonces et leur contexte idéologique. Pour ce qui est des annonces, il suffit de dire que nombre d’entre elles sont prônées par le Front national depuis des années sous les insultes et les quolibets de la gauche comme de l’ex-UMP. Mais l’ensemble reste insuffisant. Combien faudra-t-il de morts pour que le Président persiste à ne pas placer en détention tous les fichés S ? On m’objectera que diverses conventions ou traités internationaux interdisent cette détention collective et préventive. L’argument ne tient pas. D’abord, parce que certaines des mesures annoncées hier par François Hollande sont, elles-mêmes, en contravention avec ces traités. Ensuite, parce que les traités ne sont jamais que des règles du jeu que l’on peut remplacer par d’autres.
Pour ce qui est du débat sur la révision de la Constitution, il est affaire de spécialistes. S’il s’agit d’aiguiser le droit pour mieux frapper de notre épée, faisons-le.
Lire la suite

Face aux attentats islamistes : les 10 mesures prônées par le Bloc Identitaire pour défendre la sécurité et l’identité de la France

16/11/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Face aux terribles attentats qui ont durement frappé notre peuple, l’émotion et la compassion légitimes doivent rapidement voir l’action leur succéder.
Qu’il s’agisse de politique migratoire, de sécurité intérieure, de lutte contre la progression de l’islamisme, ou encore de politique étrangère, le Bloc Identitaire réclame l’application immédiate de 10 mesures d’urgence et de salut public.

1 – Le gel de l’immigration légale.
2 – La lutte accrue contre l’immigration illégale et l’expulsion des clandestins.
3 – Le rétablissement des frontières nationales pour permettre d’empêcher l’entrée de nouveaux djihadistes sur notre sol.
4 – La fermeture administrative des mosquées radicales.
5 – Le gel de toute nouvelle construction de mosquées.
6 – L’interdiction des organisations islamistes (qu’elles soient d’obédience salafiste ou liées aux Frères Musulmans comme l’UOIF).
7 – L’expulsion de tout étranger lié aux réseaux islamistes dans notre pays.
8 – L’application ferme de la déchéance ou du retrait de la nationalité française pour tout binational impliqué dans une entreprise djihadiste, et l’interdiction de territoire.
9 – Un grand plan de désarmement des banlieues et le renforcement des moyens humains et matériels des forces de l’ordre et de l’armée.
10 – La rupture des liens indécents entretenus par l’État français avec des pays liés au financement du djihadisme.

Nous sommes bien loin de la politique menée hier par Nicolas Sarkozy, lequel a laissé entrer un million d’immigrés en cinq ans, a invité les islamistes de l’UOIF à la table de la République et a renforcé les liens de la France avec le Qatar. Nous sommes tout aussi loin de la politique menée aujourd’hui par François Hollande, lequel a appuyé les groupes islamistes en Syrie, a ouvert grand notre pays à la déferlante de l’immigration clandestine, et a démontré toute sa faiblesse face à la menace islamiste avec les ridicules épisodes des numéros verts.
Ceux-là seront jugés durement par l’histoire.
Seule l’application ferme et décidée de ces 10 mesures peut permettre de défendre l’identité et la sécurité de la France et des Français.

Immigration : l’Europe sur tous les fronts

13/11/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Fermeture provisoire des frontières en Suède
La Suède a accueilli 80 000 migrants depuis le mois de septembre. Ce pays qui ne compte que 10 millions d’habitants, accueille en proportion le plus grand nombre d’immigrés dans toute l’Union européenne. Le ministre de l’Intérieur suédois a annoncé mercredi qu’il allait instaurer des contrôles à ses frontières pour une durée de 10 jours. La police estime qu’« Il existe une menace contre l’ordre public », a-t-il déclaré.
La Suède s’attend à en accueillir jusqu’à cent quatre vingt dix mille au total en 2015.

Le Danemark annonce un nouveau renforcement ; la Slovénie a dû se résoudre à installer des barbelés à ses frontières avec la Croatie
Et en Allemagne, les ventes de sprays lacrymogènes augmentent de 600 % en deux mois. Il faut maintenant attendre plusieurs semaines avant de pouvoir s’acheter des bombes au poivre. Selon les commerçants locaux, c’est la peur des immigrés qui motive ces ventes.
Or l’Allemagne a prévu d’accueillir entre 800 000 et 1,5 million d’immigrés cette année.

Sommet sur l’immigration à La Valette
Les dirigeants européens réunis en sommet à La Valette (Malte) sur l’immigration, ont annoncé jeudi 12 novembre le lancement d’un fonds d’aide à l’Afrique de 1,8 milliard d’euros, difficiles à réunir, pour « aider l’Afrique à lutter contre les causes profondes des migrations ». À l’issue de ce court sommet, François Hollande a annoncé jeudi après-midi, lors d’une conférence de presse, qu’un « Conseil européen sera organisé avec la Turquie » afin d’améliorer la collaboration sur la crise migratoire. « Nous avons besoin de la Turquie, elle accueille beaucoup de réfugiés », a-t-il poursuivi. L’Europe, à la suite d’Angela Merkel, compte en effet sur la Turquie pour retenir les immigrés qui se dirigent en nombre toujours croissant vers l’Europe.


L’invasion migratoire en images : la vidéo qui buzze en Europe

13/11/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Enfin sous-titrée en Français, cette vidéo est un excellent rappel de ce qu’est la prétendue « crise des réfugiés » : l’invasion migratoire de l’Europe, tout simplement. À partager et diffuser.

Publié le