Réponses à l’immigration : Entre utopie européenne et réalisme malaisien

Boat people à Aberdeen

16/05/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation)

Face à l’immigration, toujours plus importante : que faire ?
Face à l’arrivée croissante de migrants par la Méditerranée, au sort connu par les naufragés, la Commission européenne a présenté ce mercredi sa stratégie en matière de politique migratoire : installation et intégration des migrants, lutte contre les passeurs et quotas, font partie des mesures débattues mercredi dernier. Le cap à tenir tient dans ces mots du chef de la diplomatie de l’Union européenne, Federica Mogherini : « pas un seul réfugié ou migrant intercepté en mer ne sera renvoyé contre son gré ».
Du coup, l’idée se fait jour de répartir les migrants par quotas obligatoires au sein des pays membres ; cette initiative ne fait pas l’unanimité.

Quels pays s’opposent à ces projets ?
La Grande Bretagne d’abord. La ministre britannique de l’Intérieur, Theresa May, a même estimé dans une tribune publiée mercredi par le Times que les migrants qui traversent la Méditerranée pour tenter de rejoindre l’Europe devraient être renvoyés.
La Hongrie aussi se montre très hostile. Viktor Orban a déclaré le 8 mai : « L’idée européenne selon laquelle on peut laisser des réfugiés pénétrer dans son pays pour ensuite les redistribuer dans d’autres États membres n’est pas équitable, elle est folle ».

La France et l’Allemagne au contraire seraient favorables à l’instauration de tels quotas
Quotas qui, établis sur des critères de population, PIB, et taux de chômage, feraient de ces deux nations les plus gros pays d’accueil européens. Et pourtant en France, on se plaint que rien n’est vraiment prévu pour l’accueil et l’intégration de ces personnes : « Les lieux d’hébergement gérés par le SAMU social sont complètement saturés, près de 70 % des migrants doivent passer la nuit dehors. Dans ces conditions, la réponse globale des autorités est insuffisante », déclare le responsable français de l’ONG Médecins du Monde.
Pendant ce temps, le président de la Commission européenne, Jean Claude Juncker, affirme que l’Europe, qui compte 24 millions de chômeurs officiels, a besoin de cette main d’œuvre immigrée.

En Asie du Sud Est, face à l’afflux de migrants illégaux, des pays décident avec fermeté de fermer leurs frontières
La Malaisie, pays relativement prospère, à dominante musulmane, a averti mercredi qu’à l’instar de l’Indonésie et de la Thaïlande, elle n’accueillerait pas les clandestins, mais qu’elle repousserait vers le large les bateaux entrant dans ses eaux territoriales, sauf risque imminent de naufrage. Ces migrants, bangladais ou birmans, arrivent de plus en plus nombreux, sur des bateaux guidés par des passeurs.
L’amiral Tan Kok Kwee a déclaré à l’AFP : « La politique a toujours été de les escorter en dehors des eaux territoriales, après leur avoir donné les provisions nécessaires ».

(small>Crédit photo : shankar s via Flickr (CC) = boat people a Aberdeen (Hong-Kong)

Europe, ville ouverte (Présent 8355)

Chard. Présent 8355

15/05/2015 – EUROPE (NOVOpress)

« Pas un seul réfugié ou migrant intercepté en mer ne sera renvoyé contre son gré » : ainsi a répondu le ministre des Affaires étrangères de l’Union européenne, Federica Mogherini, au gouvernement britannique qui demandait que les clandestins sauvés des eaux soient renvoyés chez eux. On croit rêver !
Voilà un homme, qui a dû régler une somme colossale à des passeurs, toute sa famille s’étant cotisée pour le lui permettre, qui a risqué mille morts et souffert dans un rafiot où il a erré, maltraité, affamé, mais le voilà, enfin, sur les terres européennes. Et là, il est interrogé par un agent qui applique les consignes de Mme Mogherini qui lui dit : « Nous pourrions vous expulser, et même nous le devrions, sauf si vous vous y opposez. Alors que préférez-vous ? Retourner dans votre pays misérable ou être accueilli dans un des vingt-huit États de l’Union, où vous serez soigné, logé, nourri, doté d’un pécule mensuel (514 euros en France), peu après, vous pourrez faire venir votre famille et si vous êtes en France, au bout de cinq ans vous pourrez tous devenir Français ? »

8355-P1
8355-P1

Combien de « migrants » ou de « réfugiés » – jamais de clandestins – espère Federica Mogherini, vont-ils répondre : « Merci beaucoup, mais, finalement, tout bien réfléchi, le climat européen, un peu trop frisquet ne me convient pas, je préfère retourner au Mali à vos frais » ? Poser la question, c’est y répondre ! Est-ce angélisme ou cynisme pour dissimuler par une fausse compassion un scandaleux libéralisme qui déclare l’Europe ville ouverte aux clandestins ?

Songeons à l’injustice que constitue cette lâche politique à l’égard des étrangers, en Afrique ou ailleurs, qui, eux aussi, rêvent d’Europe, mais qui essaient d’y accéder par des voies légales en demandant leur visa, parfois pendant des années, sans grand succès. Ils voient que ceux qui violent nos lois reçoivent une prime à la délinquance en étant accueillis après avoir forcé nos frontières. Comment ne seraient-ils pas encouragés à les imiter ?
Installer dans les pays de l’Union ces individus interceptés sur les côtes italiennes, ce n’est qu’une « réponse » de Bruxelles au grand débarquement, l’autre devait être militaire, en frappant « à la source », là d’où partent les bateaux.
Mais il y faut le feu vert de l’ONU. L’Union, en défendant sa résolution, envisageait des « moyens amphibies » et des Forces spéciales en vue « de la destruction aérienne, terrestre et maritime » d’objectifs sur le sol libyen, donc un débarquement. Or, la même Federica Mogherini, mercredi, angélique, mais aussi pacifiste, a reculé d’un grand pas en déclarant : « Ce que nous préparons est une opération navale, destinée à perturber le modèle économique, des trafiquants. Il n’y aura pas de troupes européennes sur le sol libyen. » Alors qu’il s’agissait, à l’origine, d’anéantir l’infrastructure des passeurs, voire ces derniers eux-mêmes, on va maintenant seulement « perturber » leur « modèle économique ». Et pourquoi pas, Mme Mogherini, pour « perturber » leur modèle financier envoyer à la place des soldats un commando d’huissiers pour procéder à une saisie-arrêt sur leur compte en banque ? Les trafiquants d’êtres humains ont donc de beaux jours devant eux. L’installation annoncée et inconditionnelle dans les pays de l’Union va relancer le marché et avec lui, hélas, la mort de milliers de pauvres hères, dont le ministre des Affaires étrangères de l’Union portera aussi la responsabilité, comme les chefs de gouvernement qui lui ont abandonné une part du destin de l’Europe.

Guy Rouvrais

Italie : des clandestins obtiennent de pouvoir changer de logement

Naples

15/05/2015 – ITALIE (NOVOpress via le Bulletin de Réinformation)

Non contents d’avoir été pris en charge par l’État italien, des clandestins se sont plaints de l’hôtel que la préfecture leur avait choisi. En effet, il s’y trouvait des femmes mariées venant d’un autre groupe de migrants illégaux. D’autres motifs ont été invoqués, comme l’absence de place pour cuisiner de manière autonome. Mentionnons enfin les problèmes de cohabitation entre ethnies différentes. Le groupe de clandestins en question qui avait déjà été pris en charge en Sicile pendant un an et demi a été relogé dans des appartements touristiques. 85 autres immigrés clandestins ont manifesté près de Naples pour réclamer des coupons de 75 € que l’État s’est engagé à leur verser chaque mois.

Crédit photo : Paolo Margari via Flickr (CC) = vue de Naples

Immigration : le Vatican pourrait émettre des visas afin de permettre aux réfugiés de rentrer en Europe

Nouveau drame de l’immigrationnisme : 155 clandestins de plus sur le sol européen de Lampedusa

11/05/2015 – MONDE (NOVOpress)

Le Vatican veut examiner la proposition de certains prêtres d’émettre aux réfugiés des visas pour entrer légalement en Europe. L’église veut faire tout dans son pouvoir pour contribuer à une solution du problème des réfugiés. Cependant, il est difficile de réaliser cette idée, a déclaré samedi dans une interview à Radio Vatican le président du Conseil des Migrants pontifical, le cardinal Antonio Maria Vegliò.
L’annonce en a été faite sur la version allemande de radio vaticana.

Des sauvetages de clandestins pour une invasion accélérée de l’Europe

Bateau de clandestins

06/05/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Encore un sauvetage d’immigrés clandestins, qui seront amenés en Europe et non renvoyés en Afrique. Les migrants le savent bien et certains vont jusqu’à choisir par quelle marine ils seront secourus.

Voici les images d’un sauvetage d’immigrés clandestins. Des bouées ainsi qu’une échelle de corde sont envoyées depuis le navire, le Zeran. Cette opération de sauvetage aurait été menée dimanche entre la Libye et la Sicile. Les clandestins ne seront bien évidemment pas renvoyés vers l’Afrique, mais débarqueront ensuite sur le sol européen. L’augmentation récente des budgets des opérations de « surveillance des côtes » menées par Frontex crée un véritable appel d’air pour les immigrés clandestins, qui savent qu’ils ont toutes les chances d’être secourus et menés à destination. Cela avait d’ailleurs été le cas pour l’opération de sauvetage des naufragés Mare Nostrum de la Marine italienne.

Comment s’étonner alors que les candidats au départ vers l’Europe soient chaque jour plus nombreux ? Mieux, ils deviennent exigeants avec les sauveteurs. Ainsi, le Times of Malta, principal média de l’île de Malte, rapporte que le 4 mai, une embarcation de clandestins avait refusé l’assistance d’une vedette maltaise au motif qu’il est plus difficile pour les clandestins de rejoindre l’Europe du Nord depuis l’île que depuis l’Italie.À ce rythme, l’Europe aura plus vite fait d’affréter directement des ferries entre la Libye et l’Italie…

Crédit photo : Capture d’écran du reportage d’Euronews du 05/05/15 sur le sauvetage d’un canot de migrants


 

Des patrouilleurs sauvent plus de 3 400 clandestins et les installent en Europe

Reportage BFMTV du 2 mai

03/05/2015 – FRANCE (NOVOpress)
La marine Français engagée dans une opération de secours au large de la Libye, qui a porté assistance à plus de 3400 clandestins.

Le Commandant Birot, patrouilleur de haute mer de la marine française, a sauvé samedi 217 immigrés clandestins qui voyageaient sur des embarcations de fortune près des côtes libyennes.
Ce bateau de guerre français avait été envoyé sur les lieux pour renforcer le dispositif mis en place en Méditerranée par l’Union Européenne, qui comprend aussi quatre navires des garde-côtes italiens, deux navires de la marine italienne, deux cargos, deux navires de la police douanière italienne et deux remorqueurs

Pour cette seule journée du 2 mai, les navires Français et italiens ont secouru 3427 clandestins — la plupart originaires de l’Afrique subsaharienne — , qui ont été débarqués sur l’île de Lampedusa en Italie. Avant de venir s’installer en France ?

Crédit photo : capture d’écran du reportage de BFM TV sur l’opération de secours du 2 mai

https://www.youtube.com/watch?v=kmPkm0yB5xo


Victor Orban : « Nous ne voulons pas d’immigrés en Hongrie »

Victor Orban : « nous ne voulons pas d'immigrés en Hongrie »

03/04/2015 – Budapest (NOVOpress)
Lors d’un entretien télévisé, Victor Orban le Premier ministre hongrois a déclaré :

Nous ne voulons pas d’immigrés en Hongrie. Si d’autres États membres veulent en recevoir, libre à eux, mais ils ne doivent pas les renvoyer ici ni les faire transiter par chez nous

Dans une interview accordée vendredi soir à la chaîne Echo TV, le Premier ministre a estimé que la Hongrie devait prendre des mesures législatives afin de stopper l’immigration en provenance des pays pauvres et son transit dans son pays, quand bien même, cela contreviendrait au droit européen en matière d’immigration.

Face au constat que son pays était celui qui accueillait le plus d’immigration par rapport à sa population après la Suède, le chef du gouvernement a jugé nécessaire la remise en question de règles européennes extrêmement permissives dans ce domaine.

Crédit photo : European Parliament via Flickr (cc)


 

 

Message d’une jeune gambienne naufragée aux futurs migrants : « ne venez pas »

Message d'une gambienne naufragée de 12 ans aux futurs migrants : « ne venez pas »

30/04/2015 – REGGIO DE CALABRE (NOVOpress)
Une fille de 12 ans, originaire de Gambie, ayant survécu à un naufrage en Méditerranée dans lequel sa famille a disparu ainsi que 400 migrants, a écrit une émouvante lettre pour dissuader les autres candidats au voyage de venir en Europe.

Selon l’organisation « La Communauté pape Jean XXIII » qui l’a accueillie, la fillette a demandé elle-même à ce que cette lettre soit diffusée :

Je viens de Gambie. J’ai traversé la mer pour venir en Italie. Beaucoup de gens sont morts, mes meilleurs amis, et mes sœurs et mes frères sont morts dans la vague , raconte-elle. J’ai vu beaucoup de choses dont je ne peux pas parler. Tout ce que je peux dire, c’est de prévenir les gens qui veulent venir: ne venez pas s’il vous plaît, mes frères et sœurs, parce que c’est dur de dire au revoir, a t-elle imploré.

Cette jeune Gambienne a débarqué le 14 avril à Reggio de Calabre (sud) avec près de 150 autres survivants du naufrage. Ses parents ont embarqué en Libye avec son frère dans la cale du bateau, mais, ils avaient payé plus cher pour que sa sœur aînée et elle voyagent sur le pont.

Quand le bateau a chaviré le 12 avril, probablement à la suite d’un mouvement de foule à l’arrivée d’un cargo dépêché par les secours, l’aînée a sauvé la plus jeune mais y a laissé la vie. Une semaine plus tard, un autre naufrage dans des conditions similaires a fait près de 750 morts.

Crédit photo : Hippolyte (cc)


 

Immigrés clandestins : pour Kouchner, l’Europe est « dégueulasse »

Source : Boulevard Voltaire – « Migrants : pour Kouchner, l’Europe est « dégueulasse »

Bernard Kouchner n’ignore pas qu’une écrasante majorité de Français est saturée par l’immigration de masse, mais “c’est pas grave”. Selon lui, on écoute trop “l’opinion publique à cause de la montée des partis d’extrême droite”.

Il a la larme à l’œil et des trémolos dans la voix. Vendredi matin, face à Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, il y est allé de son petit couplet moralisateur, conspuant l’inertie de l’Union européenne face à l’hécatombe des migrants. Deux jours plus tôt, il avait déjà rodé sa tirade chez Jean-Michel Aphatie sur RTL. Les mêmes mots, les mêmes envolées : il faut « jeter une bouée aux boat-people de la misère ! », scande-t-il avec ferveur. Bernard Kouchner est dans son rôle, celui qu’il tient dans les médias depuis cinquante ans. Et il le joue avec une virtuosité roublarde que les décennies n’ont pas réussi à émousser. Ou presque. Une grosse bourde vite rattrapée vient semer le désordre dans ce discours riche en émotions : « Comment peut-on repêcher des gens qui se baignent… pardon de cette expression effrayante… qui meurent ? »

« L’Europe est décevante ! », « C’est plus que décevant, c’est dégueulasse ! », « L’Europe me fait honte ! » On l’aura compris, Bernard Kouchner est terriblement indigné. Dans l’absolu, il n’a pas tort. Comment se réjouir de voir se noyer des centaines de voyageurs clandestins prêts à tout pour fuir leur pays en plein chaos ? Mais nous ne sommes pas comptables de toutes les tragédies de ce monde. De là à nous accuser de voyeurisme devant « cette contemplation des êtres humains qui meurent en mer, voir les petites têtes s’enfoncer […] dans notre mer la Méditerranée, berceau de la civilisation », il y a un abysse de malhonnêteté intellectuelle et de pathos poisseux auxquels on ne saurait souscrire.

Bernard Kouchner souhaiterait « une flottille européenne » afin de secourir tous les naufragés au large des côtes libyennes. Car l’opération Triton, dont le budget vient d’être triplé à neuf millions d’euros par mois, restera cantonnée aux eaux territoriales de l’Union européenne. « Ne pas confondre sauvetage et accueil des migrants ! », s’empresse-t-il de préciser. « Je ne dis pas du tout qu’il faut les prendre tous mais il faut les sauver tous. » OK, Doc, mais alors, que fait-on des rescapés ? C’est là que notre Robin des Bois de l’humanitaire se fait plus alambiqué. « Vous pouvez les ramener en Libye, si vous voulez… », tente-t-il. Pas sûr que ce soit si simple. « …Les mettre dans des endroits où ils seraient mieux traités que dans des camps infâmes ! », essaie-t-il encore. Bon, mais où ? Combien de temps ? Avec quel statut, quelles procédures, quelles infrastructures, financées par qui ? Le mystère reste entier. « Y a en tout 500.000 personnes à prendre, c’est pas tragique ! », lâche-t-il enfin, « dès lors que nous serions vingt-huit et pas cinq ! ». Tout s’éclaircit soudain. L’Europe se doit de les accueillir, sinon ce serait de la « non-assistance à personne en danger », donc « il faudrait élargir le nombre de visas », et en plus « nous aussi, on a besoin de main-d’œuvre ! » Quelqu’un lui a parlé des 6,2 millions de chômeurs en France ?

Bernard Kouchner n’ignore pas qu’une écrasante majorité de Français est saturée par l’immigration de masse, mais « c’est pas grave ». Selon lui, on écoute trop « l’opinion publique à cause de la montée des partis d’extrême droite ». En résumé, ne pas tenir compte des désirs ni du vote du peuple souverain, occulter la crise économique, les problèmes d’insécurité et de communautarisme que nous subissons déjà, persister dans une idéologie irresponsable qui favorisera les appels d’air. Avec de tels remèdes, Doc, c’est l’Europe qui sera, à terme, condamnée.

Eloïse Gloria

Un immigré africain qui cherche à venir en Europe : “Même si j’ai 1% de chance de réussir à traverser, je la tente”

21/04/2015 – LIBYE (NOVOpress)
Des centaines d’immigrés clandestins partis des côtes libyennes ont donc trouvé la mort dans le naufrage de leur embarcation dimanche 19 avril.

Frédéric Bobin envoyé spécial du « Monde » en Libye a pu rencontrer certains de ces candidats au départ.

Un Africain lui a déclaré qu’il ferait tout pour venir en Europe :

Même si j’ai 1% de chance de réussir à traverser, je la tente !

Et quand ils auront 90% de chance de réussir ?…



Libye : « Même si j'ai 1 % de chance de réussir… par lemondefr

Immigration clandestine : Michel Barnier veut accueillir plus de réfugiés en France. L’Australie préconise la fermeté !

21/04/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Michel Barnier était face à Michèle Cotta, Arlette Chabot et Serge July dans “Le Club de la Presse” lundi soir sur Europe 1.

Réagissant aux derniers naufrages d’immigrés clandestins en Méditerranée, Michel Barnier considère que pour – régler le problème -, il suffirait d’ouvrir encore plus nos frontières :

Il faudra accueillir plus de réfugiés en France

De son côté, l’ONU semble sur la même longueur d’onde en suggérant d’accepter l’invasion migratoire et le Grand Remplacement aux Européens. En effet, le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a lourdement critiqué lundi les politiques migratoires “cyniques” de l’Union européenne :”L’Europe tourne le dos à certains des migrants les plus vulnérables dans le monde, et risque de transformer la Méditerranée en un vaste cimetière“.

Pour sa part, le Premier ministre australien Tony Abbott a conseillé mardi à l’UE de suivre l’exemple de son pays et de refouler tous les migrants arrivés par la mer.

Tony Abbott a exhorté l’UE a faire preuve de fermeté :

Des centaines, peut-être des milliers de personnes se sont noyées en essayant d’atteindre l’Europe depuis l’Afrique. Le seul moyen d’empêcher ces tragédies est de mettre fin (à l’arrivée) des bateaux (…) Il est urgent que les Européens adoptent une politique très ferme qui puisse mettre fin au trafic d’êtres humains en Méditerranée.



Michel Barnier Sur dans "Le club de la presse… par Europe1fr


Un faux sida pour de vrais papiers

04/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Il y a les mariages blancs, la fausse paternité, les réfugiés politiques factices, les mariages gays qui n’en sont pas. Les filières d’immigration clandestine toujours en quête de trous d’air dans la législation française ne sont pas en mal d’imagination. Ils fabriquent aussi, par le biais de prises de sang faites sur de vrais patients, de faux malades du sida afin qu’ils soient régularisés en France. Il est en effet prévu dans nos largesses de régulariser systématiquement des étrangers porteurs de pathologies lourdes comme le VIH.

https://www.youtube.com/watch?v=EYbDp_skXGY

Ces immigrés clandestins de Calais qu’on installe en Bourgogne

01/03/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Plutôt que de tenter de stopper l’immigration clandestine, l’État a trouvé une autre solution qui consiste à obliger certaines communes à héberger des clandestins chez eux.

C’est ainsi que la petite commune de Pouilly-en-Auxois a du accueillir plusieurs dizaines de Soudanais, Tchadiens ou Érythréens qui squattaient à Calais. C’est une ancienne caserne de gendarmerie qui a été reconvertie en centre d’accueil pour immigrés clandestins.

Pour la sous-préfète de Beaune, tout se passe très bien :

Les migrants se promènent en ville sans problème. Il ne faut pas oublier que ce sont des demandeurs d’asile, ils veulent apprendre le français, certains sont francophones et le parlent déjà. Il y a même un Soudanais qui peut citer Voltaire

Bientôt des clandestins de Calais dans votre commune ?


L’Algérie pratique la remigration en expulsant 3 000 clandestins nigériens

28/11/2014 – ALGER (NOVOpress)
Selon le premier ministre du Niger, Brigi Rafini, l’Algérie va bientôt expulser près de 3 000 nigériens, tous considérés comme des migrants clandestins et “sans emploi”.

La présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA), Saida Benhabiles, a confirmé que “plusieurs mesures seront prises pour garantir le rapatriement progressif, dans les prochaines semaines, des ressortissants nigériens entrés illégalement en Algérie”.

D’après Brigi Rafini, des programmes de “réinsertion sociale” seront ensuite élaborés par les migrants une fois de retour dans leur zone d’origine.

Face à la pression migratoire, le concept de remigration – prôné par les Identitaires – pourrait bien devenir quelque chose d’universel.