Attentat à Conflans-Sainte-Honorine : tout ça pour ça !

Attentat à Conflans-Sainte-Honorine : tout ça pour ça !
Vendredi 16 octobre 2020, un professeur d’un collège à Conflans-Sainte-Honorine a été décapité par un islamiste. Selon les premières informations, l’auteur de l’attentat aurait voulu « punir » le professeur pour avoir montré à ses élèves une caricature de Mahomet publiée dans un numéro de Charlie hebdo. Retour sur cette énième « réplique » de la publication initiale des caricatures de Mahomet.

Charlie hebdo, une vieille histoire de bouffeurs de curés… et d’imams

L’attentat de vendredi ne peut se comprendre qu’en le replaçant dans un contexte plus large que le seul geste horrible de l’islamiste qui a décapité un professeur d’un collège des Yvelines.

Le journal satirique Charlie hebdo s’inscrit dans une longue tradition française d’humour paillard et anticlérical. Une tradition dont Rabelais n’est pas le moindre des piliers. On peut ne pas apprécier les représentations de prêtres sodomisés ou pratiquant la fellation, mais c’est aussi cela, la liberté d’expression.

L’avènement d’internet et des réseaux sociaux a radicalement changé la donne depuis la création du journal. Alors que dans les années 1970, le lectorat de Charlie hebdo était limité à quelques post-soixante huitards, le réseau internet a démultiplié son audience. Une caricature publiée par un journal peut désormais, en dépit d’un relatif faible tirage, faire le tour de la terre.

Cette possibilité de médiatisation conjuguée à la radicalisation de nombreux musulmans sont à l’origine des attaques et menaces dont ont été victimes les journalistes de Charlie hebdo depuis plusieurs années. La reprise des caricatures de Mahomet, initialement publiées en 2005 dans le journal danois Jyllands-Posten, a signé le début de l’exposition médiatique de Charlie hebdo et des premières intimidations. Elles se sont traduites par l’incendie des locaux du journal, des menaces, un procès, des tribunes de dénonciation, jusqu’aux attentats en 2015 qui ont décimé la rédaction.

L’insolence est toujours là, la légèreté en moins

Chacun s’interrogeait au lendemain des attentats commis en 2015 si le journal allait se relever d’un tel carnage, d’un tel choc frontal entre deux conceptions de la liberté d’expression et de l’humour. Ou plutôt d’un tel choc de la part d’individus déniant tout droit à la liberté d’expression et à l’humour au sujet de leur « prophète ». Courageusement, les survivants de l’équipe du journal, bientôt rejoints par de nouvelles plumes, ont repris le flambeau. Ils n’ont pas renoncé à leur humour impertinent et parfois salace.

Mais la légèreté n’est plus là. Après la couverture post attentat représentant le prophète Mahomet affirmant : « tout est pardonné », l’odeur de la poudre était encore présente. Les mécréants étant châtiés, il n’y a pas eu de conséquences. Mais point trop n’en fallait.

La couverture du 2 septembre 2020 reproduisant les caricatures du Jyllands-Posten a réactivé l’exposition médiatique du journal. Des manifestations de protestation contre cette représentation du prophète ont été organisées dans des pays musulmans, comme au Pakistan. Les frontières françaises n’existant plus depuis longtemps, c’est un Pakistanais installé en France grâce à notre très généreux système social qui a voulu venger ce qu’il considère comme une offense, en attaquant il y a quelques jours violemment au couteau deux victimes à proximité des anciens locaux de Charlie hebdo.

Un humour crispé

Par la force des événements, les temps ont changé. Le climat de légèreté qui prévalait il y a quelques décennies a disparu. L’humour grivois a laissé la place à un humour militant plein d’appréhension. Faut-il dans ces conditions continuer à porter l’étendard de la liberté, alors que cela entraine un enchainement ininterrompu de représailles toutes aussi violentes les unes que les autres ? Seuls quelques individus se dressent pour affirmer : nous ne céderons pas, nous ne pratiquerons pas l’autocensure. Contrairement au professeur du collège de Conflans-Sainte-Honorine, de très nombreux professeurs y ont renoncé, comme le soulignait Valeurs actuelles le 2 septembre.

Pour lire la suite, c’est ici !

Didier Bourdon au sujet de la dictature du politiquement correct : “Avec les Inconnus, on ne peut pas s’empêcher de se demander comment on ferait aujourd’hui”

20/12/2017 – FRANCE (NOVOpress)
Didier Bourdon, membre des Inconnus, est revenu dans les Grandes Gueules sur les polémiques actuelles autour de l’humour, après le limogeage de Tex par France Télévisions.



Liberté d’expression : la leçon de la télé publique norvégienne

Source : OJIM
Il y a des succès et des engouements qui en disent long sur l’état d’une société.

C’est le cas de ce petit film d’animation norvégien qui connaît un buzz sur les sites de la « réinfosphère ». On y voit un couple attablé dont le mari clame son amour de la tolérance et s’agace que des gens puissent considérer les migrants comme des agresseurs et des violeurs en puissance. Survient précisément une bande de migrants que le mari salue comme des « frères humains ». Las, ces derniers veulent « du cul » et embarquent la femme sous les yeux de son mari qui clame : « que l’aventure multiculturelle commence ! ».

Le « tolérant » se fait piquer sa femme, se prend une tasse de café au visage, se fait proprement casser la gueule et finit par proposer lui-même de céder son portable aux voyous : rien ne le fera changer d’opinion sur la richesse de la diversité.

Drôle et politiquement incorrect, le petit film réussit en à peine une minute à tout dire de la bêtise et de la lâcheté d’une Europe tétanisée par le poids de la culpabilité et prête à tout accepter de « l’Autre » érigé en idéal absolu. La France qui se vante sans cesse de sa liberté d’expression devrait méditer un fait non négligeable : ce petit film est passé sur la chaîne publique norvégienne NRK…



Peut-être un peu trop de tolérance? par depO_tOir

Patrick Devedjian : les Allemands «nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des arabes »

11/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Les Allemands « nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des arabes », a lancé vendredi le député des Hauts-de-Seine Patrick Devedjian (Les Républicains) dans ce qui se voulait être une boutade lors d’une conférence de presse à la préfecture de région d’Ile-de-France.

Après cette sortie, Patrick Devedjian s’est rétracté en expliquant qu’il s’agissait d’une « boutade humoristique déplacée ».


Politiquement correct : Philippe Moisescot, pas Charlie

29/07/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
Tempête pour un gazouillis… Philippe Moisescot conseiller municipal Les Républicains de Levallois-Perret, déclenche la polémique pour avoir publié un dessin humoristique sur Tweeter.

L’humour, c’est de gauche ou ça n’est pas, telle est la leçon que l’on peut retenir de la polémique déclenchée par Philippe Moisescot pour avoir relayé un dessin « raciste », en tout cas peu politiquement correct (voir illustration de cet article). Repéré (dénoncé ?) par “le Lab” d’Europe 1, l’élu a assumé devant les journalistes de la radio périphérique la diffusion de ce dessin qu’il a trouvé, dit-il, sur les réseaux sociaux et issu d’un journal suisse. Pour lui, il s’agit d’une illustration de ce qu’il se passe tous les jours en France. Médecin de profession, il explique :

J’ai plusieurs patients qui ont des amis qui vivent au Maroc. Et vous savez ce qu’ils leur disent ? Que tous les Marocains qui ne veulent pas travailler viennent en France pour toucher les allocations. […] Allez voir dans le 9-3 ! Je ne suis pas plus raciste qu’un autre, mais ce dessin, c’est malheureusement vrai.

Toute la bien-pensante se mobilise pour prendre des sanctions à l’encontre de l’élu coupable de ne pas suivre le catéchisme officiel.
La couverture de Charlie Hebdo, qui appelle ouvertement à tuer Vincent Lambert, ne suscite pour sa part pas tant d’indignation…


Un divorce tourne mal : massacre à la scie sauteuse

21/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Un peu énervé par un jugement de divorce qui accorde la moitié du patrimoine conjugal à son ex-épouse, cet allemand respecte la loi à la lettre… et découpe TV, canapé, ordinateur ou voiture en deux avant de les mettre en vente sur ebay.

C’est, explique “der.juli”, sa vengeance. Digérant mal son divorce et la décision du juge d’accorder la moitié du patrimoine à son épouse, cet homme a découpé à la scie électrique les objets du ménage. Tout y es passé, des chaises à la voiture, en passant par le téléphone, la boîte aux lettres ou un ours en peluche. Les moitiés d’objets se sont retrouvées en vente sur ebay, mais il semble ne pas encore trouver preneur… dépêchez-vous si vous avez besoin d’une moitié de lit deux places, c’est pas cher.
Il ne manque par ailleurs pas d’humour, on peut ainsi lire dans la description de l’ordinateur découpé en deux qu’il peut toujours servir pour faire des recherches Google, les lettre S, E, et X étant sur la bonne moitié du clavier.

abay_divorce_macbook

ebay divorce voiture

ebay divorce tv



 

Prix “Press Club, Humour et Politique” : Hollande est en tête

Prix "Press Club, Humour et Politique"

09/12/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Pour sa treizième édition, le jury du Prix “Press Club, Humour et Politique” a procédé à sa première sélection de “petites phrases” de nos hommes politiques. Arrivée en tête, cette pensée sublime : “Il n’y a rien de plus terrible pour un soldat déjà anonyme que de mourir inconnu”.

Vous hésitez entre Desproges et Devos ? Raté, elle est de François Hollande, dans son discours du 11 novembre dernier, et elle figure sur le site officiel de l’Elysée…

Crédit photo : Parti socialiste, via Flickr, (cc).

Humour de gauche

Hollande promet que le prochain gouvernement mentira aux Français avec plus de conviction

Hollande promet que le prochain gouvernement mentira aux Français avec plus de conviction

Quand les Monty Python ridiculisaient la théorie du genre (vidéo)

Les Monty Python ridiculisent la théorie du genre (vidéo)

19/03/2014 – PARIS (NOVOpress) – La théorie du genre expliquée dès 1979 par les Monty Python dans le film La Vie de Brian. Film dont le thème est, sur un mode très humoristique, la révolte du peuple de Judée contre les Romains. Vidéo publiée par l’Observatoire de la Théorie du genre.

https://www.dailymotion.com/video/xy2rkw_les-monty-python-ridiculisent-la-theorie-du-genre_news#from=embediframe

Gaspard Proust ridiculise l’”ABCD de l’égalité”… simplement en citant ses textes

Gaspard Proust ridiculise l’"ABCD de l’égalité"… simplement en citant ses textes

16/02/2014 – PARIS (NOVOpress)
Dans l’émission Salut les Terriens, l’humoriste Gaspard Proust a pu faire une partie de son sketch et déclencher l’hilarité en citant simplement des textes de l’ABCD de l’égalité lancé dans les écoles par le gouvernement, et censé lutter contre les stéréotypes filles-garçons.

Il faut dire que les textes de l’ABCD de l’égalité lui facilitaient bien le  travail !

La séquence commence à 2mn40.

Le problème essentiel de Manuel Valls n’est pas l’insécurité mais Dieudonné

Le problème essentiel de Manuel Valls n'est pas l'insécurité mais Dieudonné

28/12/2013 – 18h20
PARIS (NOVOpress) –
Plutôt prompte à invoquer ad nauseam les racines de la Révolution française, la gauche hexagonale – notamment le PS – a pourtant un problème avec les libertés, et au premier rang desquelles la liberté d’expression. Dernier exemple, la volonté affichée de Manuel Valls de vouloir faire interdire les spectacles de Dieudonné, sous prétexte de trouble supposé à l’ordre public. En fait, ce souhait manifeste de censure montre – par-delà des jugements que l’on peut porter sur l’humour de Dieudonné – que le gouvernement tendrait à vouloir museler ses opposants. Opposants forts nombreux au vu de l’impopularité massive de ce gouvernement socialiste. Une bien mauvaise nouvelle pour la France qui semble de moins en moins être la patrie des droits de l’homme…

Cette annonce de Manuel Valls n’a pas manqué bien entendu de faire réagir. Florilège.


Lire la suiteLe problème essentiel de Manuel Valls n’est pas l’insécurité mais Dieudonné

Le “mariage” UDI-Modem vu avec humour sur Twitter

Le "mariage" UDi-Modem vu avec humour sur Twitter

05/11/2013 – 21h50
PARIS (NOVOpress) –
Après plus de 10 ans de séparation, Jean-Louis Borloo et François Bayrou se sont donc retrouvés aujourd’hui pour réunir au sein de l’Alternative leurs deux formations centristes, l’UDI et le Modem.

Lire la suiteLe “mariage” UDI-Modem vu avec humour sur Twitter