Tag Archives: homophobie

Christian Vanneste

Christian Vanneste : l’heure est à la recomposition de la droite

27/09/2017 – FRANCE (NOVOpress) : Ancien député et président du laboratoire d’idées La Droite libre, Christian Vanneste est un acteur important du rassemblement de toutes les droites de conviction. Pour TV Libertés, il revient sur la personnalité de Laurent Wauquiez, le départ de Florian Philippot et évoque plus largement l’avenir de la droite « hors les murs ». Une droite dont il reconnaît bien volontiers qu’elle peut donner le sentiment d’aller parfois… dans le mur.

buzzfeed

Polémique malhonnête du site BuzzFeed sur les candidats FN

08/06/2017 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) : Le site « d’informations » BuzzFeed a étudié les comptes Facebook et Twitter des 573 candidats du Front national pour les élections législatives. L’analyse révèle qu’une centaine de candidats aurait publié, commenté ou partagé des propos « racistes, antisémites ou homophobes ». Malik Salemkour, président de la Ligue des droits de l’homme, en appelle au ministre de la Justice, François Bayrou, pour exiger une politique dure dans ce domaine.

Mais qu’est)ce que BuzzFeed ? C’est la version française d’un site américain « d’informations », en réalité un fourre‑tout qui dit publier du « divertissement et de l’insolite » : politique, bricolage, animaux…

Quelle est sa ligne éditoriale ? Aucune ! Pour choisir les sujets, indique, Marie Telling, dirigeante du site en français, la rédaction peut se reposer sur un système automatique qui propose un article lorsque le sujet connaît un grand succès. Parmi les plus gros succès du site, « Les citations d’Eric Zemmour transformées en posters pour vos toilettes » ou le quiz « Ces phrases viennent‑elles du livre de Trierweiler ou de 50 nuances de Grey ? » On voit le niveau culturel…

Malgré son enquête sur le FN, BuzzFeed ne se rappelle rien des innombrables sites d’infamies anti‑françaises, anti‑chrétiennes, anti‑blancs, qui manifestement, ne l’intéressent pas.

Buzzfeed n’a pas mené d’enquête aussi serrée sur Mehdi Meklat, un temps chouchou des bobos et des médias, contributeur du Bondy Blog, impliqué dans les Editions du Grand Remplacement et TV Ramadan, qui écrivait, par exemple : « Les Blancs vous devez mourir dès que possible » ou « j’ai envie d’égorger quelqu’un selon le rite musulman ». La bobocratie médiatique voyait en lui un « talent des banlieues », un « porte‑parole de la diversité » destiné à lutter contre le racisme de la « France moisie ». Dommage pour BuzzFeed, c’est Fdesouche qui a traité le sujet… et fait le buzz.

Christian Vanneste

Christian Vanneste : « Les associations, la justice et la presse constituent un triangle infernal »

22/02/2017 – PARIS (NOVOpress) : A l’occasion de l’« affaire Fillon », le magazine Monde & Vie a interrogé l’ancien député UMP Christian Vanneste, qui préside aujourd’hui, entre autres responsabilités, le club de réflexion et d’influence La Droite libre. Le sujet n’est pas ici la moralité du candidat Fillon, ni la véracité des faits qui lui sont reprochés, mais le lynchage médiatique, dont Christian Vanneste a fait les frais. Pour lui, sur le plan politique, ce fut mortel. Extraits

Monde et Vie Vanneste MacronMonde & Vie : Quel a été le rôle de la presse dans le lynchage que vous avez subi vous-même ?

Christian Vanneste : À deux reprises j’ai été victime du même acharnement. Je n’ai pas été, comme beaucoup, un parlementaire invisible et paresseux. J’ai beaucoup travaillé sur de multiples sujets. J’ai déposé de nombreuses Propositions de loi, posé des questions au gouvernement, rédigé une quantité d’amendements, participé à des Commissions, des Missions, des groupes de travail, rendu des rapports. Mes sujets de prédilection étaient le Référendum d’Initiative Populaire, la TVA sociale, le Travail d’Intérêt Général. Mes centres d’intérêt étaient l’industrie, textile en particulier, l’identité nationale et l’abrogation du droit du sol comme critère de la nationalité, la justice pénale, la famille, la bioéthique, la liberté de l’enseignement, la suppression des départements, la diminution de la dépense publique etc.

Tous ces travaux ont été balayés et remplacés par un mot repris systématiquement par la presse et qui prétendait “essentialiser” mon action. Je suis devenu pour la presse idéologique, sectaire et paresseuse, mais pas seulement pour elle, le “député homophobe”.

Entre parenthèses, cette essentialisation d’une personne est le mécanisme même du racisme. Cela témoigne de l’inconscient chargé de ces militants qui trahissent le métier de journaliste. Ils sont hélas nombreux et sont souvent suivis avec conformisme par les autres. Cette “prouesse” journalistique a été réalisée à partir d’une intervention de quelques minutes, une question “sur l’article” posée de mon banc un soir de décembre 2004. J’ai eu le malheur de répéter mes propos à la presse. Non seulement j’ai subi pendant les mois qui ont suivi un harcèlement de tous les instants, des manifestations évidemment reprises par les médias, des commentaires assassins, des insultes, mais comme l’immunité ne me protégeait plus en dehors de l’hémicycle j’ai dû aller me défendre devant les tribunaux.

Que le travail d’un député qui est chargé d’élaborer la Loi puisse donner lieu à des poursuites judiciaires où les associations, la justice et la presse constituent un triangle infernal est à l’évidence un scandale démocratique.

Mon argumentation pour refuser l’inscription de l’“orientation sexuelle” dans le texte de loi portant création de la Halde s’inspirait de Voltaire et de Kant. Elle a conduit la Cour de cassation à me donner gain de cause. Je n’ai donc pas été condamné et j’ai obtenu récemment la condamnation de Frédéric Mitterrand qui avait prétendu que je l’avais été. Le mal était cependant fait. En 2007, je n’étais plus en odeur de sainteté à l’UMP.

Christian Vanneste AssembléeEn 2012, intervenant comme Président de Famille et Liberté, dans une vidéo de Liberté Politique, dont l’objet était mon action pour interdire l’accès des mineurs à la pornographie sur Internet, j’ai répondu à une question sur l’approbation du mariage unisexe par une majorité de Français. J’ai souligné l’incroyable pouvoir médiatique du lobby “gay” et sa capacité d’accréditer des mensonges en donnant l’exemple de la déportation des homosexuels en France durant la Seconde Guerre mondiale, en dehors des trois départements annexés. Cette fois, le lynchage auquel l’UMP s’associa sans vergogne fut mortel. Ce fut un concert de vociférations indignées. Les interviews étaient des réquisitoires. Serge Klarsfeld calma la meute en rappelant à cette foule d’ignares paresseux ou d’adversaires malveillants, tout simplement que je disais la vérité. C’était trop tard.

J’avais peut-être raison sur ce point, mais j’étais quand même homophobe. Aucun plumitif n’a réfléchi sur l’absurdité de ce terme qui devrait désigner une peur pathologique, un trouble mental et qui, comme en URSS jadis, sert à criminaliser la déviance. Il y a des journalistes pour revendiquer la liberté de la presse les jours pairs et se transformer en commissaires politiques le lendemain.

Je ne fus pas exclu de l’UMP car les statuts ne le permettaient pas. On me retira l’investiture pour complaire au groupe de pression si important à la veille des élections présidentielles. On investit à ma place le petit ambitieux que j’avais désigné pour me succéder et qui n’hésita pas à me trahir.

Dépossédé de mon mandat, je dus affronter une série de procès. Je les gagnais tous. Je n’ai jamais été condamné et j’ai obtenu la condamnation de mes diffamateurs. La presse n’en parla pas. Elle avait désinformé à 100 %, mais elle avait gagné.

L’interview complète est à lire
dans le n° 936 de Monde & Vie daté de février 2017

pede

A Argenteuil, Mohamed tabasse deux « pédés », au nom de l’islam

04/12/2016 – ARGENTEUIL (NOVOpress) : La scène s’est déroulée à Argenteuil, dans le Val d’Oise, le 24 novembre dernier. Mohamed, au volant d’une voiture, aperçoit deux hommes qui lui semblent homosexuels. Il s’arrête, descend, les traite de « pédés », puis leur assène « une série de coups de poing avant de prendre la fuite », non sans avoir dérobé à l’un deux son téléphone portable, histoire de rentabiliser l’opération. Difficile de perdre ses habitudes : selon Le Parisien, Mohamed compte «  dix-sept mentions à son casier judiciaire pour vol, violences, stupéfiants » !

Mohamed devait être jugé le 30 novembre en comparution immédiate pour violences volontaires commises « en raison de l’orientation sexuelle des victimes » mais son procès a été reporté au 23 décembre. A sa demande. Il a réclamé le temps de préparer sa défense. L’accusation, elle, est prête. Le procureur a expliqué que son « homophobie trouve ses racines dans un intégrisme religieux, comme le montrent les déclarations de sa compagne ». On n’a pas entendu dire que SOS Homophobie se soit portée partie civile…

La Manif pour tous

Marion Maréchal-Le Pen appelle à se joindre dimanche à La Manif pour tous

13/10/2016 – FRANCE (NOVOpress) : Dans un tweet publié ce matin, Marion Maréchal-Le Pen donne rendez-vous dimanche à Paris avec La Manif pour tous. L’élue FN du Vaucluse confirme donc sa participation et, en donnant « rendez-vous », elle indique aussi son souhait de voir les militants et sympathisants du FN la rejoindre. La manifestation partira à 13 heures de la porte Dauphine en direction du Trocadéro, où auront lieu les prises de parole.

Les homosexuels autorisés à donner leur sang

06/11/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé mercredi que les homosexuels pourront maintenant donner leur sang comme tout le monde. Ceux-ci étaient exclus d’une telle démarche depuis 1983 en raison du risque de contamination du VIH. Maintenant, à condition de vivre dans l’abstinence pendant un an, tous les hommes homosexuels auront la liberté de donner leur sang.
Cet accroissement de liberté permettra 37 000 dons supplémentaires. Le président de SOS homophobie se réjouit évidemment de ce nouveau droit acquis. Mais il déplore toutefois que « ce soit assorti d’un ajournement de 12 mois ». Cette décision idéologique du ministre est d’autant plus ridicule que personne n’est concerné par cet élargissement de la loi.

Crédit photo : capture d’écran de AFPTV : don de sang


 


Homophobie : un clandestin turc poignarde son ami qui l’avait traité de gay

13/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Drame de l’homophobie, curieusement passé sous silence par les associations had hoc. Un clandestin turc tue son ami pour l’avoir traité d’homo : 16 ans de réclusion.

Un clandestin turc de confession musulmane âgé de 31 ans a été condamné à 16 ans de réclusion criminelle par Cour d’assises de Créteil pour avoir mortellement poignardé un compatriote résidant dans le même foyer. Motif : il pas supporté qu’il le fasse passer pour un homosexuel. « Je n’avais pas toute ma tête, j’ai frappé au hasard, a-t-il déclaré. Il avait joué avec mon honneur. » Mustapha Y. assumait très mal son orientation sexuelle, qu’il a niée à la barre, tout en admettant s’être rendu « deux fois par le passé dans un sauna où un homme lui avait pratiqué une fellation ». De plus, le casier judiciaire de Mustapha Y. fait mention d’une condamnation par la cour d’assises de Créteil à 7 ans d’emprisonnement et interdiction définitive du territoire français, prononcée en janvier 2014 pour des faits de viols sur un codétenu.
Concernant ses tendances homosexuelles, le condamné a affirmé

Avant tout, ce n’est pas compatible avec la nature de l’humain. C’est une maladie physique. Mon corps a toujours voulu ce type de relation, mais avec ma tête j’ai toujours empêché cela.

Le verdict ne faisait guère de doute, Mustapha Y. ayant admis les faits, corroborés par les relevés d’empreintes génétiques sur la victime. Au cours des débats, l’accusé a évoqué sa terreur que son homosexualité soit dévoilée au grand jour et que les rumeurs atteignent son entourage, en particulier son père.
On le comprend, ce dernier ayant affirmé au juge d’instruction que

l’homosexualité était incompatible avec la religion musulmane

et que « Les homosexuels, il faut leur tirer une balle dans la tête direct ». Une position que l’amour paternel n’a pas adoucie, puisque le père a aussi clamé

Si mon fils est homosexuel, qu’on lui fasse une injection létale ou qu’on lui tire dessus !

Bien qu’aucun média ni lobby toujours à la pointe de la défense de la cause homosexuelle n’aie repris l’affaire, ne doutons pas qu’il s’agit bien là d’une conséquence de la libération de la parole homophobe causée par la Manif Pour Tous.
La famille de la victime peut aussi remercier la politique pénale de Mme Taubira, le coupable étant en liberté alors qu’il était sous le coup d’une peine de prison de 7 ans, prononcée en 2014.

Crédit photo : I, Sam67fr via WikiMedias (CC) = Creteil – Palais de Justice


Anne Hidalgo: le Qatar lutte avec moi contre l’homophobie

05/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Anne Hidalgo remercie le Qatar pour son aide dans la lutte contre l’homophobie… Les homosexuels qataris, dont la pratique est passible de peine de mort, apprécieront… 


#tweetclash : #Hidalgo : Un combat contre l… par Lopinionfr



Continue reading

Publié le
Allemagne : le Conseil de l’Europe réclame la censure généralisée du "racisme" et de l’"homo/transphobie"

Allemagne : le Conseil de l’Europe réclame la censure généralisée du “racisme” et de “l’homo/transphobie”

26/02/2014 – STASBOURG (NOvopress)
La Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI), « organe de protection des droits de l’homme du Conseil de l’Europe », (en Une photo du Conseil de l’Europe) a publié hier son nouveau rapport sur l’Allemagne. Tout en se félicitant des « progrès accomplis » ces dernières années, l’ECRI considère qu’il existe encore « une impunité considérable dans le domaine de l’incitation à la haine ».

Quoiqu’il « n’existe pas d’outil statistique fiable pour mesurer l’étendue de la violence et du discours de haine motivés par le racisme et l’homo/transphobie », l’ECRI est convaincue que « les incidents racistes, xéno-, homo- et transphobes » sont en réalité très nombreux et ne sont pas déclarés à la police. Elle déplore en particulier que « les problèmes des personnes transgenres ne soient pas encore assez ancrés dans la conscience collective ». D’après elle, « l’homo/transphobie est l’un des grands problèmes dans les écoles allemandes »le racisme anti-blanc, quoique mis en lumière par plusieurs affaires récentes, y compris dans la grande presse, n’est pas mentionné.

Lire la suite

États-Unis : une serveuse licenciée après sa fausse plainte pour homophobie

États-Unis : une serveuse licenciée après sa fausse plainte pour homophobie

13/12/2013 – 09h30
BRIDGEWATER (NOVOpress) – Encore une affaire bidon de soit-disant homophobie qui avait fait grand bruit aux États-Unis.

Dayna Morales, serveuse dans un restaurant du New Jersey, avait causé un grand émoi il y a un mois quand elle avait posté sur sa page Facebook la photo d’une addition où des clients avaient écrit “pas de pourboire pour vous car je désapprouve votre façon de vivre”. Ouvertement lesbienne, elle avait reçu un immense soutien avec des manifestations devant le restaurant où elle travaillait, et bénéficié de dons importants pour l’aider à agir en justice. Son histoire avait fait le tour des réseaux sociaux et était reprise par plusieurs médias qui se déclaraient choqués et demandaient des poursuites.

Lire la suite

Homophobie, islamophobie… la psychiatrisation puis la criminalisation des normes populaires

Homophobie, islamophobie… la psychiatrisation puis la criminalisation des normes populaires

Ci-dessus : le “Centre Scientifique d’Etat Serbsky” à Moscou, un des principaux centres d’examen en URSS pour faire passer les dissidents pour des malades mentaux, et les hospitaliser en hôpital psychiatrique.

Le suffixe « phobe » est habituellement utilisé en chimie (aversion), en biologie (sensibilité réactive à un stimulus) mais surtout en psychologie et en psychopathologie (peur morbide, appréhension).

Nous avons assisté, ces dernières années, à son utilisation extensive à la vie sociale par des groupes de pression financés par des milliardaires (Bergé, Soros, etc.) et relayés par les médias et les politiques, pour désigner (stigmatiser dans les faits) des catégories d’opinion qui refusent ou critiquent le prosélytisme de ces normes.

Lire la suite

Bordeaux : Matthieu Rouveyre accuse Hugues Martin d’homophobie parce qu'il refuse de marier les homos

Bordeaux : Matthieu Rouveyre accuse Hugues Martin “d’homophobie” parce qu’il refuse de marier les homos

29/05/2013 – 18h30
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) – Les prises de position de l’élu homosexuel Matthieu Rouveyre commencent à irriter de nombreux bordelais. L’annonce d’Hugues Martin (photo en Une), premier adjoint au maire UMP, de ne pas procéder à un « mariage » homosexuel au nom de sa « conscience » a mis le conseiller municipal socialiste, et ancien président de la « Lesbian and Gay-pride », hors de lui.

Lire la suite

Bastonner et bidonner, ça rime… Tiens, y’a plus d’agressions contre les homos ?

Bastonner et bidonner, ça rime… Tiens, y’a plus d’agressions contre les homos ?

Voici au moins un bénéfice que l’on pourra porter au crédit de la loi Taubira : elle semble avoir mis fin, d’un coup d’un seul, aux agressions contre les homosexuels ! Bizarrement, alors que la colère des opposants au « mariage pour tous » (pointés du doigt pour ces agressions) devrait avoir redoublé après que la loi a été votée dans des conditions très tendues, la “vague de violences homophobes” semble être retombée…

Ouf, on a eu peur. En avril, alors que l’on n’était pas sûr qu’il se trouve une majorité au Sénat pour adopter le « mariage pour tous » et que les opposants à ce texte, expliquait la gauche, se « radicalisaient », la France a connu une “inquiétante” flambée d’agressions contre des homosexuels du seul fait qu’ils étaient homosexuels ! La preuve, nous expliqua-t-on, que ce débat attisait les haines et qu’il devait être clos au plus vite sous peine de voir proliférer les bastonnades contre les homos.

Lire la suite

Bordeaux : agression soi-disant homophobe, des zones d’ombre troublantes

Bordeaux : agression soi-disant homophobe, des zones d’ombre troublantes

19/04/2013 – 20h00
BORDEAUX (NOVOpress/Infos Bordeaux) –
La presse a largement rapporté l’agression à caractère soi-disant  homophobe (*) dont a fait l’objet le « Go West » (photo), bar gay situé rue Duffour Dubergié, non loin de l’hôtel de ville de Bordeaux. Selon le journal Sud Ouest de ce matin, le gérant était en train de fumer une cigarette devant l’établissement lorsque deux hommes cagoulés l’auraient agressé à coup de crosse de pistolet, puis seraient entrés et auraient cassé les bouteilles, avant de repartir sans dire un mot.

Lire la suite

Le lobby gay se tape Joey Barton

Le lobby gay se tape Joey Barton

04/04/2013 – 21h30
MARSEILLE (NOVOpress) – Le Conseil national de l’éthique (CNE) de la Fédération française de football (FFF) a finalement décidé de convoquer Joey Barton suite à ses tweets à l’encontre de Thiago Silva. Le joueur du Paris Saint-Germain avait été comparé mercredi « à un transsexuel en surpoids ».  Ce jeudi, le quotidien L’Equipe (ci-dessus) a sonné le début du lynchage médiatique en pointant du doigt, via sa Une (voir photo), le milieu de terrain anglais de l’Olympique de Marseille. Un choix éditorial surprenant pour quelques tweets vachards, mais qui semblent froisser le sacro-saint politiquement correct.

Lire la suite