La “haine” sur internet : éviter l’aveuglement, par Ivan Rioufol

Emmanuel Macron veut traquer les propos “haineux” sur internet. Ce mercredi, il lance dans ce but l’Appel de Christchurch, en compagnie du premier ministre néo-zélandais, Jacinda Ardern. C’est elle qui avait eu à gérer l’émotion née de l’attentat contre la communauté musulmane de la ville. Avec d’autres femmes, elle avait fait connaître sa compassion en portant le voile. Le 15 mars, un fanatique d’extrême droite, Brenton Tarrant, d’origine australienne, avait ouvert le feu dans la mosquée Al Noor puis dans un centre islamique, tuant 51 personnes. Il avait filmé le carnage, diffusé en direct sur les réseaux sociaux. Ce mercredi, Facebook a d’ailleurs annoncé avoir décidé de restreindre l’usage de sa plateforme Live de vidéo en direct, dont s’était servi le tueur. Le terroriste était l’auteur d’un manifeste intitulé The Great Replacement, en référence au Grand Remplacement dénoncé par l’écrivain Renaud Camus, adepte pour sa part de la non-violence.

Reste une question : l’Appel de Christchurch, qui se mobilise pour dénoncer la violence meurtrière de l’extrême droite contre des musulmans, est-il prêt à affirmer une même indignation contre les islamistes qui assassinent des juifs, des chrétiens et des mécréants ? La légitime émotion que la tuerie antimusulmane de Christchurch a générée dans l’opinion occidentale devrait être une invite à la réciprocité. A quand un Appel contre ceux qui tuent au nom du Coran ?

L’extrême droite ne doit pas devenir l’alibi des lâchetés face à l’islam conquérant. Ce qui s’est passé en Nouvelle Zélande ne doit pas conduire à renforcer l’hémiplégie intellectuelle consistant à ne vouloir voir de danger que dans ce camp. Cet aveuglement conduit à ne pas s’inquiéter des porosités qui, notamment en France, se font jour entre l’islam révolutionnaire et les mouvements d’extrême gauche. Les premiers mots du secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, lors de l’ouverture du 52e Congrès de la centrale, lundi, ont été pour exprimer notamment sa “solidarité” avec “le peuple palestinien”.

C’est précisément pour ne plus avaliser les dérives communautaristes de La France Insoumise que le mélanchoniste Andréa Kotarac vient de quitter son parti pour soutenir la liste de Jordan Bardella (RN). Il y a un an, de nombreuses personnalités avaient signé, dans Le Parisien, un Manifeste “contre le nouvel antisémitisme” islamique. Il serait utile que l’Appel de Christchurch s’inspire aussi de ce texte. Il demandait “que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et de incroyants soient frappés d’obsolescence par les autorités théologiques”. Ces versets sont librement accessibles sur l’internet. Ne seraient-ils pas “haineux” ?

Ivan Rioufol

Texte daté du 15 mai 2019 et repris du blog d’Ivan Rioufol