22/09/2015 – FRANCE (NOVOpress) Tiens, pourquoi on ne les appelle pas « routards », tout simplement, nos sympathiques « migrants »/« réfugiés » ? À défaut, ils pourront toujours remercier le guide du même nom, qui a sorti une édition spécialement à leur intention. Les...