Ils interviendront aux Journées Identitaires (3) – Martin Sellner

Ils interviendront aux Journées Identitaires (3) - Martin Sellner

27/08/2014 – PARIS (NOVOpress)
Pour la deuxième année consécutive auront lieu les 6 et 7 septembre prochain, à proximité du Mans, les Journées Identitaires Ouest & Île de France. Ce week-end est ouvert à tous, militants comme sympathisants.

Jusqu’au 6 septembre, retrouvez sur Novopress les portraits des intervenants de ces II° Journées Identitaires. Aujourd’hui, Martin Sellner.


Etudiant en droit et philosophie, Martin Sellner, 25 ans, est le leader du mouvement identitaire à Vienne (Autriche).

Le parcours de Martin est symbolique de la prise de conscience identitaire de nombreux jeunes européens. Comme beaucoup d’entre eux, confronté aux conséquences du multiculturalisme, il a préféré réagir plutôt que subir. Militant depuis ses 15 ans dans différents mouvements patriotiques, il a été particulièrement touché par l’approche renouvelée des penseurs du Grece et de ce que l’on a appelé la « Nouvelle Droite » : Alain de Benoist, Guillaume Faye ou encore Robert Steuckers.

Lire la suiteIls interviendront aux Journées Identitaires (3) – Martin Sellner

Le Camp des Saints, c’est maintenant

Le Camp des Saints, c'est maintenant

01/05/2014 – PARIS (NOVOpress) – Lu dans Présent. – L’instabilité géopolitique actuelle risque bien de voir l’Europe submergée par des vagues de plus en plus nombreuses et rapprochées, comme l’évoque Caroline Parmentier de Présent ce 30 avril. « La situation est tellement grave que la Grèce et la Bulgarie ont commencé à construire de véritables remparts le long de leur frontière avec la Turquie. Athènes a érigé un mur de 12,5 kilomètres de long, Sofia a, quant à elle, annoncé un projet de construction similaire de 30 kilomètres de long près de la ville d’Elkhovo. Mesures dénoncées avec des hauts cris par le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unis (HCR) et par la Commission européenne : “Le renvoi des demandeurs d’asile est contraire au droit international et au droit européen”. Après la catastrophe de Lampedusa, le Haut-Commissariat de l’ONU veut que les frontières restent ouvertes. Priorité à la diplomatie de l’émotion, la plus dangereuse et la moins adaptée à la situation. »

Goldman Sachs a aidé la Grèce à maquiller ses comptes pour ensuite spéculer sur son effondrement

Dimitrios Papageorgiou : “Ils ont montré aux Grecs qu’il était possible de changer les choses par l’activisme” (2/2)

Dimitrios Papageorgiou : "Ils ont montré aux Grecs qu’il était possible de changer les choses par l’activisme" (2/2)

Rassemblement de l’Aube dorée en décembre 2010.

02/03/2014 – ATHENES (NOVOPress)
Dimitrios Papageorgiou est l’éditeur de Patria Magazine, référence de la droite radicale grecque. Observateur avisé de la vie politique de son pays, il a bien voulu répondre aux questions de Novopress pour nous parler de la jeunesse hellénique, de la crise grecque, de l’Aube dorée…


Quel est votre avis au sujet de l’Aube dorée et de ce qu’elle a accompli jusqu’à maintenant ? Quel est son talon d’Achille ?

L’Aube dorée est très importante pour la mouvance grecque. Ils ont réussi à survivre pendant des décennies alors que d’autres formations se disloquaient. Ils ont réalisé quelque chose d’une grande ampleur : ils ont montré aux Grecs qu’il était possible de changer les choses par l’activisme, qu’il n’était pas nécessaire d’attendre que l’Etat autorise le changement… Ils ont redonné à l’engagement politique son véritable sens : militer quotidiennement, sept jours sur sept, trois-cent soixante cinq jours par an. Pas seulement face aux caméras de télévision mais par du travail de terrain. Ils sont parvenus à se rendre médiatiquement acceptables. L’Aube dorée représente le dernier coup porté au politiquement correct en Grèce, criblé de toutes parts depuis quelques années.

Leur talon d’Achille est leur croissance exponentielle depuis deux ans. Je serai franc : ils n’ont pas la « tradition » politique et les infrastructures suffisantes pour assimiler les centaines de personnes qui ont rejoint leurs rangs. Or, ils ont accepté toutes sortes d’excités et de néophytes. Autant que je sache, je doute vraiment qu’ils puissent contrôler tout ce monde.

À propos de la mort d’un antifasciste grec et de la chasse aux sorcières qui toucha l’Aube dorée, vous avez récemment écrit : « Les gens commencent à comprendre le deux poids deux mesures à l’oeuvre, et beaucoup doutent de la version des événements relayée par les médias ». Qu’est-ce qui vous fait dire cela ? Les esprits sont-ils prêts à accepter un changement politique profond en Grèce ?

Il y a un certain pourcentage de la population grecque qui n’accorde plus le moindre crédit à ce que disent les médias. Les derniers sondages montrent qu’environ 25 à 30% de la population grecque ne croient pas que l’Aube dorée soit une organisation criminelle. Le sondage intervient après deux à trois semaines de lavage de cerveau et de propagande intensifs. C’est fondamental pour comprendre la situation grecque : l’Aube dorée a peut-être baissé dans les sondages (- 7%),  mais ils peuvent encore toucher un tiers des Grecs.

Lire la suiteDimitrios Papageorgiou : “Ils ont montré aux Grecs qu’il était possible de changer les choses par l’activisme” (2/2)

Grèce – Dimitrios Papageorgiou (Patria Magazine) : “Nous avons été la frontière de l’Europe pendant mille ans” (1/2)

Grèce - Dimitrios Papageorgiou (Patria Magazine) : "Nous avons été la frontière de l'Europe pendant mille ans" (1/2)

L’Acropole d’Athènes

27/02/2014 – ATHENES (NOVOPress)
Dimitrios Papageorgiou est l’éditeur de Patria Magazine, référence de la droite radicale grecque. Observateur avisé de la vie politique de son pays, il a bien voulu répondre aux questions de Novopress pour nous parler de la jeunesse hellénique, de la crise grecque, de l’Aube dorée…


Bonjour Dimitrios, pouvez-vous vous présenter pour les lecteurs de Novopress ?

Eh bien, comme disent les Chinois, « je vous maudis à vivre en des temps intéressants ». Être un journaliste à une époque intéressante, je pense que c’est une double malédiction. Car la Grèce traverse des temps “intéressants” en effet. J’ai 32 ans, je travaille dans deux journaux grecs, je suis l’éditeur de Patria Magazine et également, de temps à autre, producteur d’émissions radios. J’ai été engagé dans des mouvements patriotes depuis mes 15 ans et j’ai passé 6 mois, 2 jours et deux heures en prison après avoir été la cible d’un groupe de gauchistes. Mon projet principal est Patria Magazine, qui est bimensuel. J’écris aussi de temps en temps en anglais pour www.alternativeright.com.

D’après vous, quels sont les principaux responsables de la crise grecque ?

Cela dépend de jusqu’où vous souhaitez remonter dans l’histoire de la Grèce. Si vous allez suffisamment loin, vous pouvez blâmer l’occupation turque. La Grèce n’a pas connu de révolution industrielle et c’est une société largement agricole jusqu’à la Seconde guerre mondiale. Ensuite, nous avons subi une longue guerre civile qui détruisit la plupart des infrastructures existantes. Puis est venue la “libération démocratique” qui a mené à la corruption et au triomphe idéologique de la gauche. Si vous ne voulez pas remonter aussi loin dans le passé, les années après la junte militaire était un désastre économique total. Népotisme, corruption et bien sûr l’immigration constituent ce que Guillaume Faye appelle la “convergence des catastrophes”. La crise mondiale actuelle a amené la situation à un point de non-retour et notre économie s’est effondrée. Nous verrons si cela est bon ou mauvais, car la crise économique a réussi à saper le bipolarisme politique en Grèce. Les gauchistes comme les nationalistes sont en pleine croissance, nous verrons qui sera le plus fort, et si le système y survivra.

Lire la suiteGrèce – Dimitrios Papageorgiou (Patria Magazine) : “Nous avons été la frontière de l’Europe pendant mille ans” (1/2)

Recap actu 2013. Ce soir 3 janvier 2014 sur Méridien Zéro

Recap actu 2013. Ce soir 3 janvier sur Méridien Zéro

03/01/2014 – 17h00
PARIS (NOVOpress) – Ce vendredi 3 janvier 2014 sur la webradio Méridien Zéro, dans son émission qui sera diffusée de 21 heures à 23 heures, les membres de l’équipe des panoramas actu passent en revue l’actualité de 2013.
Au programme : La manif pour tous, François Hollande, la Libye, l’ANI, la Grèce, Goldman-Sachs …
A la barre : Lt Sturm. A la technique : Lord Orlan.

Pour écouter Méridien Zéro, c’est ici.

50.000 personnes manifestent à Athènes en soutien au parti Aube Dorée

50.000 personnes manifestent à Athènes en soutien au parti Aube Dorée

06/12/2013 – 10h00
ATHÈNES (NOVOpress) –
En réponse au début du procès de plusieurs leaders d’Aube Dorée qui vise surtout à interdire purement et simplement ce parti, des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés samedi dernier le 30 Novembre devant le parlement Grec.

Les média avaient prévu que ce rassemblement serait un échec et Reuters a même lancé le chiffre de 1.000 participants repris par plusieurs journaux nationaux. Mais la presse étrangère a été forcée de reconnaitre l’ampleur de ce mouvement.

Malgré ce rejet des media officiels, les intentions de vote pour l’Aube Dorée sont de 10%, ce qui en fait la troisième force politique du pays.

Source : The Guardian / Wall Street Journal

https://twitter.com/ViolenceAWhites/status/407529504249110528

Lire la suite50.000 personnes manifestent à Athènes en soutien au parti Aube Dorée

Giorgos Fountoulis, militant d’Aube dorée assassiné, n’était pas le diable

Giorgos Fountoulis, militant d'Aube dorée assassiné, n'était pas le diable

10/11/2013 – 19h10
ATHENES (NOVOpress) – Alors que les médias s’emballent systématiquement pour le moindre militant d’extrême gauche dont l’un des ongles est incarné, ils passent sous silence l’assassinat abject dont ont été victimes des militants du mouvement nationaliste grec Aube dorée il y une dizaine de jours. Ou pire, salissent leur mémoire. C’est ce qui a poussé le père de Giorgos Fountoulis, l’un des militants assassinés, à rétablir la vérité lors d’un entretien. Extraits.

Lire la suiteGiorgos Fountoulis, militant d’Aube dorée assassiné, n’était pas le diable

Le gouvernement grec fait fermer le siège de la télévision publique par la police antiémeute

Le gouvernement grec fait fermer le siège de la télévision publique par la police antiémeute

Ci-dessus : En Grèce, protestation contre la fermeture de la télévision publique.

09/11/2013 – 15h30
ATHÈNES (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – A 4 h 20 jeudi matin, pas moins de huit unités de la police antiémeute grecque ont entrepris l’évacuation de l’ancien siège de la radio-télévision publique ERT dans une banlieue résidentielle du nord d’Athènes. Une vingtaine de journalistes et techniciens assuraient la production de programmes « illégaux » depuis que le gouvernement à interdit d’émettre à ERT (voir ci-dessous). Le président du syndicat du personnel d’ERT et trois autres collègues, présents à l’arrivée des policiers, ont été transféré à la sécurité grecque pour interrogatoire. Maintenus à distance par un impressionnant cordon de sécurité policier, plusieurs dizaines de manifestants ont rapidement afflué, jusqu’à être plus de 3000 dans l’après-midi.

Lire la suiteLe gouvernement grec fait fermer le siège de la télévision publique par la police antiémeute

Les nationalistes grecs victimes du terrorisme rouge

Les nationalistes grecs victimes du terrorisme rouge

Capture d’écran d’une vidéo montrant les images de vidéosurveillance montrant les militants d’Aube dorée abattus à bout portant. Crédit photo : DR

08/11/2013 – 17h35
ATHENES (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Une seule accusation de meurtre d’un rappeur d’extrême gauche à l’encontre du mouvement nationaliste Aube Dorée a suffi pour arrêter six de ses responsables, embastiller son président et lui couper les vivres. En revanche, l’assassinat de deux jeunes militants, froidement abattus par un individu déterminé à tuer, ne semble pas pousser Athènes à diligenter une enquête exemplaire.

Un assassinat particulièrement odieux…

Le soir du 1er novembre dernier, de nombreux grecs profitent des derniers beaux jours. Tavernes et terrasses sont pleines, tout comme la permanence d’Aube Dorée de Néo Iraklio, une banlieue d’Athènes. Quatre jeunes hommes discutent sur le trottoir quand une moto surgit. Un homme en descend, se dirige vers eux et tire froidement sur le groupe. Bilan : deux morts, un blessé grave et un miraculeux rescapé. Des témoins voient le tueur achever ses deux victimes d’une balle en pleine tête et repartir avec son complice.

Lire la suiteLes nationalistes grecs victimes du terrorisme rouge

Roms : encore une affaire d’enlèvement d’enfant !

Roms : encore une affaire d’enlèvement d’enfant !

22/10/2013 – 17h30
FARSALA (NOVOpress) – Alors que la gauche française se mobilise pour le retour en France de Leonarda, la rom kosovare, la Grèce est secouée par une sordide affaire d’enlèvement d’enfant. Une fillette de 4 ans a été découverte dans un camp de nomades du centre du pays. Plus précisément, les autorités grecques l’ont découverte il y a quelques jours lors d’une perquisition dans un camp de Roms de la ville de Farsala (centre). La petite fille se trouvait au domicile du couple qui s’est révélé, après examens ADN, n’avoir aucun lien de parenté avec elle.

Cheveux et peau très clairs, yeux verts… la police a été intriguée par les caractéristiques physiques de l’inconnue alors qu’elle jouait dans le camp parmi quatre autres enfants au teint mat. Le couple a été mis en examen pour « enlèvement » et placé en détention provisoire. « La fillette peut avoir été enlevée dans un hôpital, ou abandonnée par une mère célibataire », a déclaré à la presse Vassilis Halatsis, directeur régional de la police pour la région centrale de Thessalie.

Lire la suiteRoms : encore une affaire d’enlèvement d’enfant !

L’American Jewish Committee salue l’arrestation des dirigeants d’Aube dorée

L’American Jewish Committee salue l’arrestation des dirigeants d’Aube dorée

Photo ci-dessus : distribution de nourriture et de vêtements par l’Aube dorée à la partie des Grecs en voie de clochardisation.

29/09/2013 – 15h30
NEW YORK
(NOVOpress) – Dans un communiqué publié samedi, l’American Jewish Committee a félicité le gouvernement grec pour son action énergique contre l’Aube dorée : quatre députés du parti, dont son chef Nikolaos Michaloliakos, et dix autres de ses responsables ont été arrêtés ; d’autres arrestations sont en cours. L’Aube dorée, troisième plus important parti grec dans les sondages, avait de bonnes chances de gagner des municipalités aux élections municipales de mai 2014.

Lire la suiteL’American Jewish Committee salue l’arrestation des dirigeants d’Aube dorée

Le régime grec “prépare” l’arrivée de maires de l’Aube dorée

Le régime grec "prépare" l'arrivée de maires de l'Aube dorée.

Photo ci-dessus : distribution de nourriture et de vêtements par l’Aube dorée à la partie des Grecs en voie de clochardisation.

09/09/2013 – 15h30
ATHENES (
NOVOpress via Lionel Baland) – Le parti nationaliste l’Aube dorée pourrait contrôler des municipalités à l’issue des élections municipales de mai 2014. Le parti post-communiste Syriza a déjà donné pour instruction à ses électeurs de soutenir, en cas de deuxième tour opposant un candidat du Parti conservateur Nouvelle Démocratie et un candidat nationaliste, le candidat conservateur. Le système politique en place suit désormais, dans son combat contre l’Aube dorée, la stratégie suivante : « Si nous ne pouvons pas les empêcher de faire élire des maires, nous allons rendre les maires inutiles. »

Lire la suiteLe régime grec “prépare” l’arrivée de maires de l’Aube dorée

Les Grands Entretiens de NOVOpress : Jean-Yves Le Gallou (1/3)

Les Grands Entretiens de NOVOpress : Jean-Yves Le Gallou (1/3)

26/08/2013 – 16h00
PARIS (NOVOpress) –
Figure majeure de la dissidence enracinée, Jean-Yves Le Gallou a participé depuis plus de 40 ans à de nombreuses initiatives tant sur le terrain électoral que sur celui du combat culturel. Il se consacre désormais à ce dernier, dans une perspective gramsciste assumée. La fondation Polémia, dont il est le président en est une belle illustration.

Lire la suiteLes Grands Entretiens de NOVOpress : Jean-Yves Le Gallou (1/3)

Le FMI reconnaît l’échec de son aide à la Grèce, l’Union européenne nie toujours

Le FMI reconnaît l’échec de son aide à la Grèce, l’Union européenne nie toujours

Photo ci-dessus : Manifestation des Indignés sur la place Syntagma à Athènes en mai 2011.

08/06/2013 – 15h00
ATHENES (NOVOpress via Bulletin de réinformation) – Dans un rapport qui aurait dû rester confidentiel, mais qui a finalement été rendu public, après que le Wall Street Journal l’eut publié, le FMI est revenu en détail sur son action en Grèce. En 2010 le fonds s’était associé à l’Union européenne avec l’arrogance de vouloir relancer l’économie Grecque. Ces plans de sauvetage avaient eu des effets ravageurs pour les Grecs puisqu’ils avaient fortement accentué les politiques de rigueur.

Lire la suiteLe FMI reconnaît l’échec de son aide à la Grèce, l’Union européenne nie toujours

Massacre de Chios 12 avril 1822

Chios 12 avril 1822

12/04/2013 – 20h10
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
Le 12 avril 1822, les Ottomans perpétraient le massacre de Chios, à l’encontre de la population grecque de l’île. Un millier de partisans grecs débarquent sur l’île, au début de l’année 1822. La Sublime Porte décide alors l’envoi de près de 45 000 hommes, avec ordre de reconquérir puis de raser l’île, et d’y tuer tous les hommes de plus de douze ans, toutes les femmes de plus de quarante ans et tous les enfants de moins de deux ans, et de réduire le reste de la population en esclavage.

Lire la suiteMassacre de Chios 12 avril 1822

Athènes : l’Aube dorée manifeste contre la télévision anti-nationale

Athènes : l’Aube dorée manifeste contre la télévision anti-nationale

28/03/2013 – 10h00
ATHENES (NOVOpress) – Mega TV est la principale chaîne de télévision privée grecque, l’équivalent de TF1. Ses programmes promeuvent systématiquement le mondialisme et le métissage, notamment par la programmation de téléfilms turcs.

Le soir du 25 mars, jour de la fête nationale, qui commémore le soulèvement de la Grèce contre l’empire ottoman en 1821 et la guerre d’indépendance, Mega TV a décidé de diffuser la série turque, Fatmagül’ün Suçu Ne? (« Quel est le crime de Fatmagül ? »), qui raconte les malheurs d’une jeune fille turque victime d’un viol collectif, puis contrainte à un mariage forcé.

Pour protester contre ce qu’il considérait comme une insulte à la Grèce, le parti nationaliste Chryssi Avghi [l’Aube dorée, NDLR] a appelé à manifester. Plusieurs milliers de Grecs ont défilé puis se sont rassemblés, à la lumière des flambeaux, devant le siège de Mega TV, protégé par des centaines de policiers anti-émeutes. Après des discours prononcés par plusieurs députés du parti, un drapeau turc a été symboliquement brûlé (photo ci-dessus). Les manifestants ont ensuite chanté l’hymne national.

Crédit photo : Aube dorée