A cause de l’antiracisme, le tabou des viols de femmes blanches en Grande-Bretagne – par Gérald Pichon

Rotherham : quand au nom de l'antiracisme on passe sous silence le viol de 1.400 mineures britanniques de souche - par Gérald Pichon

02/09/2014 – ROTHERHAM (NOVOpress)
Le scandale des viols de 1400 femmes anglaises de souche à Rotherham (Grande-Bretagne) par des gangs de Pakistanais a montré une nouvelle fois la chape de plomb médiatique et politique qui s’abat sur les agressions sexuelles racistes et anti-blanches. Car loin d’être un cas isolé ou une bavure judiciaire, l’affaire de Rotherham vient s’ajouter à la longue liste des agressions sexuelles étouffées à cause de l’origine ethnique des violeurs et des victimes. Panorama.


Rotherham : 1400 mineurs violées par des gangs de Pakistanais

Le rapport d’Alexis Jay Obé intitulé « Independent Inquiry into child sexual Exploitation in Rotherham » a fait l’effet d’une douche froide sur l’opinion britannique. Car non seulement, pendant 16 ans (de 1997 à 2013), plus de 1 400 mineurs ont été violées par des gangs, mais comme le note le rapport, la « plupart des victimes dans les cas que nous avons analysé étaient des enfants britanniques blancs, et la majorité des auteurs appartenaient à des communautés ethniques minoritaires. »

Pire, plus d’un tiers des cas étaient déjà connus des services sociaux mais « plusieurs membres du personnel ont décrit leur nervosité à identifier les origines ethniques des auteurs de peur de passer pour raciste» !

En clair, mieux valait laisser des adolescentes voire parfois des enfants être « victimes de viols collectifs, d’échanges avec d’autres villes du nord de l’Angleterre, enlevés, battus et intimidés » plutôt que de risquer d’apparaître comme raciste…

Trois des violeurs de Rotherham
Trois des violeurs de Rotherham

Rochdale : 47 jeunes filles transformées en esclaves sexuelles

Entre 2008 et 2009, à Rochdale (près de Manchester) 47 jeunes Anglaises de souche âgées de 13 à 15 ans ont été violées et parfois obligées de se prostituer par un gang d’asiatiques composé de huit Pakistanais et d’un Afghan. Dans son verdict, le juge Gerald Clifton avait affirmé en 2012 que « chacun de vous a traité [les victimes] comme si elles étaient sans valeur et indignes de respect […] parce qu’elles ne faisaient pas partie de votre communauté ethnique ou religieuse. » En 2008, une des victimes avait été trouver la police, mais son témoignage n’avait pas été jugé assez crédible. Son supplice s’est poursuivi pendant quatre mois. Et des dizaines d’autres filles ont encore été violées. Ann Cryer, ancienne députée travailliste, a affirmé que les autorités avaient ignoré les plaintes, parce qu’elles étaient pétrifiées à l’idée d’être accusées de racisme, et que ces filles innocentes avaient été trahies, laissées dans une misère indicible à cause du politiquement correct.

Lire la suite

Le bourreau de James Foley identifié : combien d’Abdel-Majed Abdel Bary outre-Manche ? (Présent n°8173)

Le bourreau de James Foley identifié : combien d’Abdel-Majed Abdel Bary outre-Manche ? (Présent n°8173)

26/08/2014 – LONDRES (NOVOpress)
Alors qu’une foule de fidèles et de patriotes se joignaient dimanche aux parents de James Foley pour rendre un dernier et poignant hommage à leur fils sauvagement assassiné par les islamo-terroristes de l’EI, Scotland Yard annonçait de son côté avoir identifié le bourreau du journaliste américain : un certain Abdel-Majed Abdel Bary, ancien rappeur londonien parti pour la Syrie en juillet 2013.

Une du numéro 8173 de "Présent"
Une du numéro 8173 de “Présent”

« L’étendard du djihad hissé partout »

Interrogé par CNN, l’ambassadeur de Grande-Bretagne aux Etats-Unis, Peter Westmacott, avait en effet confié que ses collègues à Londres mettaient beaucoup de moyens dans cette enquête et étaient sur le point d’identifier le suspect. Si Westmacott ne livrait pas de nom, le Sunday Times, citant des sources au sein du gouvernement britannique, dévoilait de son côté le nom d’Abdel-Majed Abdel Mary, 24 ans, originaire d’un quartier huppé de l’ouest de Londres, dont le père, Abdel Abdul Bary, né en Egypte, ancien lieutenant de Ben Laden, aurait joué un rôle dans les attaques contre deux ambassades américaines en 1998 au Kenya et en Tanzanie. Un père que cet ancien rappeur londonien, connu sous le nom de « L Jinny », glorifiait dans un clip diffusé en mars 2013. L’islamiste, qui expliquait dans l’une de ses chansons que « il n’y aura de paix dans le monde qu’après avoir vu la victoire de l’islam et l’étendard du djihad hissé partout », avait déjà fait parler de lui le 15 août dernier en publiant sur son compte Twitter une photo où il brandissait une tête tranchée…

Lire la suite

Le multiculturalisme n’est plus accepté par les jeunes en Grande-Bretagne

Le multiculturalisme n’est plus accepté par les jeunes en Grande-Bretagne

07/07/2014 – LONDRES (NOVOpress) – Les décennies d’efforts pour promouvoir le multiculturalisme ont produit un effet contraire, comme l’indique une nouvelle étude majeure montrant que les adolescents se mélangent moins avec d’autres groupes raciaux que les 40 ans et plus.

Malgré le développement de la « diversité » dans notre société comme jamais auparavant depuis que l’immigration massive a transformé le visage de la Grande-Bretagne, les adolescents britanniques aujourd’hui ont presque 30% moins d’amis d’autres origines ethniques que les gens des années 20 et du début des années 30.

L’analyse, conçue par des psychologues expérimentaux de l’Université d’Oxford, a constaté que la génération actuelle d’adolescents montre des niveaux de ségrégation sociale identiques à ceux des personnes d’âge moyen.

Lire la suite

Grande Bretagne : peur dans une église devant un homme habillé en terroriste musulman

Grande Bretagne : peur dans une église devant un homme habillé en terroriste musulman

01/05/2014 – LONDRES (NOVOpress) – Les fidèles ont été terrifiés quand un homme de 52 ans a remonté la nef de leur église « habillé comme un terroriste  armé d’une bombe » pendant la messe du souvenir dans une église du Derbyshire, Grande Bretagne. Mohamed Dar avait couvert son visage d’une écharpe et sa tête d’un bandana qui portait les mots “Dieu est grand » en arabe quand il est entré dans l’Église de la Nouvelle Vie, à Alfreton.

Dans le compte rendu de son procès-verbal on a indiqué qu’il criait à la congrégation de « se tourner vers Allah » et « d’envoyer des garçons de 10 ans à la guerre sainte ». Lors de son procès l’accusé a déclaré qu’il s’était déguisé de cette façon pour « montrer son respect à tous les Musulmans qui avaient été abattus comme des porcs en Irak et l’Afghanistan ».

De son côté le Sergent Jonathan Barnhill, de la police de Derbyshire, a déclaré que « quand j’étais là M. Dar a dit qu’il a considéré des auteurs d’attentat-suicide comme les gens les plus glorieux qu’il soit. »

Le jugement est en attente.

Source : Derby Telegraph UK

Grande-Bretagne : des groupes de “moralité musulmane” confisquent les œufs de Pâques d’écoliers

Grande-Bretagne : des groupes de "moralité musulmane" confisquent les œufs de Pâques d’écoliers

25/04/2014 – BIRMINGHAM (NOVOpress)
La presse rapporte que dans plusieurs écoles de Birmingham, en Grande-Bretagne, des groupes de « moralité musulmane » confisquent les œufs de Pâques d’élèves. La mère d’un des élèves, qui souhaite rester anonyme par peur de représailles, a déclaré au Daily Express que des groupes d’élèves plus âgés ont pris tous les œufs apportés par les plus jeunes et que les enseignants sont restés passifs devant de telles actions. “Ma fille avait amené un œuf en chocolat pour sac opine et un garçon s’en est saisi et l’a écrasé contre un mur”, a-t-elle ajouté.

Lundi, Jack Straw, un ancien ministre du gouvernement travailliste, a réaffirmé que les écoles, même celles à majorité musulmane, devaient respecter les valeurs Anglaises qui étaient basées sur une tradition chrétienne. Il a aussi redit que la ségrégation entre garçons et filles était inacceptable.

Rappelons que 25 écoles de Birmingham sont par ailleurs sous le coup d’une enquête à la suite de plaintes concernant une islamisation forcée dans les salles de classe par des enseignants ne respectant pas les programmes officiels.

Source

Lire la suite

Le gouvernement britannique favorise les relocalisations

Le gouvernement britannique favorise les relocalisations

23/04/204 – LONDRES (NOVOpress)
Depuis 2012 la France est dotée d’un ministère du redressement productif, animé par le « dynamique » Arnaud Montebourg, qui s’était fait le porte parole du Made In France lors de la campagne des primaires socialistes.

Alors que les résultats se font attendre, de l’autre côté de la Manche, les Anglais ont mis en place certaines pratiques pouvant faire référence à la ligne que les Identitaires martèlent depuis plusieurs années maintenant : ANTI MONDIAL / PRO LOCAL. Notamment les relocalisations.

En effet, le secrétaire d’Etat au Commerce Vince Cable (photo) a lancé une cinquième campagne d’investissement de 100 millions de livres pour favoriser le rapatriement de la production au pays. Ces fonds sont administrés par l’AMSCI (Advanced Manufacturing Suppy Chain Initiavie). Lors de la quatrième campagne menée conjointement entre le gouvernement anglais et cette entité, les fonds avaient permis de soutenir pas moins de 44 projets impliquant 180 entreprises, dont l’objectif était de permettre à l’industrie et aux entreprises de la logistique de relocaliser une partie de leurs productions, afin de soutenir la reprise économique anglaise.

Lire la suite

25 écoles de Birmingham soupçonnées de dérives islamistes

25 écoles de Birmingham soupçonnées de dérives islamistes

16/04/2014 – LONDRES (NOVOpress) – Grande-Bretagne : des milliers d’écoliers pourraient avoir été menacés par les pressions de musulmans voulant remplacer l’encadrement de certains établissements par des extrémistes religieux.

25 écoles de Birmingham sont maintenant concernées par une enquête – nom de code bien nommé « Cheval de Troie » – visant à déterminer la réalité de cette menace de radicalisation musulmane.

À l’origine de ce scandale il y a l’école de Park View où 70.000 £ ont été dépensées dans l’achat de hautparleurs destinés à appeler à la prière.

Juste après l’annonce de cette découverte, 200 plaintes sont parvenues au conseil municipal de Birmingham pour dénoncer la prise de contrôle de certaines classes par des musulmans.

Ces informations anonymes mentionnent que dans certaines classes les garçons et les filles sont séparés et que toute forme d’éducation sexuelle était bannie. Il est aussi signalé que les membres non musulmans sont menacés et que les filles sont incitées à porter le voile.

Dans une des écoles mise en accusation, le père Noël a été banni l’année dernière par la directrice, Mme Huda Aslam, qui a interdit que soit fait allusion à Jésus, fils de Dieu.

Un ancienne directrice, Mme Noshaba Hussain, a expliqué comment elle avait été poussée à la démission par un « sinistre » groupe très bien organisé de professeurs et parents d’élèves qui la jugeaient trop modérée.

Le député de Birmingham, Mr Khalid Mahmood, a pour sa part signalé que le conseil municipal de la ville était au courant de ces plaintes depuis au moins 8 ans, mais n’avait pas réagi de peur d’être traité de « raciste ».

David Cameron et les services centraux de l’éducation se sont emparés directement de ce dossier et ont déclaré « qu’ils prendraient des mesures rapides devant toute dérive sectaire et ne laisseraient jamais les écoles devenir des lieus de prosélytisme terroriste ».

Source : Daily Mail

Grande-Bretagne : le drapeau du Pakistan flotte sur la mairie de Rochdale

Grande-Bretagne : le drapeau du Pakistan flotte sur la mairie de Rochdale

https://www.youtube.com/watch?v=in7mGyKA3Sg

05/04/2014 – ROCHDALE (NOVOpress)
La semaine dernière a eu lieu la levée du drapeau pakistanais sur la place de la mairie de Rochdale, une ville proche de Manchester. Drapeau hissé officiellement à l’occasion du Jour du Pakistan. Le Jour du Pakistan célèbre la résolution de Lahore qui a vu naître un Etat indépendant pour les musulmans de l’Inde britannique. Le drapeau a été porté par Peter Rush, conseiller municipal, et étaient présents le député Simon Danczuk ainsi que divers autres élus.

Ghulam Rasul Shahzad, représentant la communauté Pakistanaise, a remercié les autorités municipales et déclaré que « c’était un plaisir d’être ici ce jour où beaucoup de personne sont venus assister à cette évènement et permet ainsi de rassemble les gens entre eux ». De son côté, le conseiller Ashley Dearnely a ajouté : « C’est un plaisir de voir notre ville si unie, vous êtes vraiment le cœur de notre communauté ».

Source : Rochdale online

Lire la suite

Grande-Bretagne : Une école enseigne l’anglais en langue étrangère

Grande-Bretagne : Une école enseigne l’anglais en langue étrangère

Parkinson Building, Université de Leeds

27/03/2014- LEEDS (NOVOpress)
Une école de la ville de Leeds, dans le Yorshire, a pris la décision radicale de proposer l’anglais en tant que seconde langue à ses 350 élèves, y compris ceux nés en Angleterre. La direction de l’école a justifié cette démarche en soulignant que leur maîtrise du langage était très mauvaise, même ses élèves originaires d’Angleterre.

La responsable de l’établissement, Mme Georgiana Sale, a indiqué qu’il fallait remettre en question nos habitudes d’enseignement si nous voulions améliorer le niveau général. Elle ajoute qu’un quart seulement des enfants présents ont l’anglais comme langue maternelle et que la moitié de ses élèves sont arrivés il y a moins de 4 ans. L’année dernière seul 25% de ces élèves âgés de 11 à 16 ans ont été capable de répondre au GCSE, un test d’évaluation nationale. C’est la plus mauvaise performance de toutes les écoles de la ville.

Cette école comporte 55 nationalités différentes venant du monde entier avec une prédominance de Roms. « L’autre problème, précise Mme Sale, est que la plupart des enfants sont illettrés en anglais mais aussi dans leur propre langue maternelle et qu’ils ne savent même pas tenir un stylo ». Quant aux enfants anglais, la directrice se rassure en disant que cela leur donnera l’opportunité de travailler leur grammaire et leur orthographe.

Lire la suite

Grande Bretagne : un mariage blanc célébré chaque heure

Grande Bretagne : un mariage blanc célébré chaque heure

28/02/2014 – LONDRES (NOVOpress) – Une étude officielle a montré qu’entre janvier et octobre de l’année dernière, 7.606 mariages blancs ont été signalés au Ministère de l’Intérieur. Pourtant, malgré l’ampleur de ce problème seules 90 personnes ont été expulsées sur cette base, que qui veut dire que pour 85 mariages blancs, une seule personne est condamnée.

Un tel ratio envoie un mauvais message aux délinquants qui pensent ainsi qu’il n’y a aucun risque à se lancer dans une telle entreprise. Le parti Labour (gauche) a déclaré que de tels chiffres parlent par eux-mêmes : de plus en plus de  mariages blancs et de moins en moins d’expulsions. Mark Rimmer, président des services d’enregistrements locaux, estime pour sa part que le montant réel de ces unions frauduleuses pourrait représenter 15.000 des 173.000 mariages civils prononcés chaque année.

Delene Alouane de « Mariages pour des papiers UK » signale aussi qu’à côté des mariages achetés il y a une augmentation de britanniques dupées par des étrangers, en particulier de Tunisie, Maroc et Gambie, qui les abandonnent dès l’obtention de leurs permis de séjour.

Source : Daly Mail

Crédit photo : DR

Royaume-Uni : des primes aux fonctionnaires refusant d’accorder des droits d’asile

Royaume-Uni : des primes aux fonctionnaires refusant d'accorder des droits d'asile

23/01/2014 – 10h30
LONDRES (NOVOpress) – Le Ministère de l’intérieur Britannique donne des primes à ses fonctionnaires pour contester les droits d’asile.

Au Royaume-Uni, les fonctionnaires de l’Intérieur reçoivent des coupons d’achats pour faire échouer les demandes d’asile des immigrés qui veulent rester dans le pays comme le révèle un document officiel.

Les directives officielles dont le Guardian a pris connaissance montrent que les services d’immigration ont pour objectif de gagner leur procédure dans 70%  des cas jugés devant les tribunaux dans les affaires de demande d’asile.

Lire la suite

Britain First amène la contradiction à la porte de l’islamiste Abu Izzadeen

Britain First amène la contradiction à la porte de l'islamiste Abu Izzadeen

https://www.youtube.com/watch?v=ZRm3yFqozeo

15/01/2014 – 11h30
LONDRES (NOVOpress) – Une équipe de Britain First, un parti patriote anglais et anti-islam, a tenu un rassemblement de protestation devant l’islamiste antibritannique notoire Abu Izzadeen à Waltham Forrest (vidéo ci-dessus).

Le président du mouvement, Paul Gording, a déclaré : « Nous sommes ici a Brierley Road, Waltham Forrest. Il y a une équipe de militants avec moi. Nous sommes en face de la maison de l’extrémiste Abu Izzadeen. Nous sommes venus pour une manifestation nocturne. Il se fait tard maintenant et nous allons gâcher sa soirée ,mais peut être va-t-il enfin sortir et nous parler et nous verrons ce qui se passera ».

Le groupe de patriote a commencé à chanter « Pourritures terroristes hors de nos rues » devant la maison HLM financée par les contribuables.

Equipé d’un megaphone Paul Golding a tonné : « Abu Izzadeen, si tu nous entends, ne soit pas un lâche et sors de chez toi pour nous faire face !» « D’habitude, tu es plus rapide pour cracher sur le peuple anglais ! »

Lire la suite

Le journaliste Nick Robinson déclare : “la BBC a commis une énorme erreur sur l’immigration”

Le journaliste Nick Robinson déclare : “la BBC a commis une énorme erreur sur l’immigration”

07/01/2014 – 21h00
LONDRES (NOVOpress) –
Nick Robinson (photo), le chef du service politique de la BBC, reconnait que cette dernière n’a pas abordé honnêtement le sujet de l’immigration dans les années 1990 et 2000. Il critique même sa société pour avoir commis « une énorme erreur » dans son traitement de l’information sur l’immigration, reconnaissant une censure de peur de provoquer du racisme.

Nick Robinson précise que les responsables de la BBC de cette période pensaient qu’une approche trop brutale sur les thèmes de l’immigration aurait «  laissée sortir le coté obscur du public britannique ». Dans une interview au Sunday Times il déclare notamment : « Ils avaient peur d’avoir un débat sur l’immigration, ils avaient peur des conséquences ». Les reportages décrivant les angoisses des téléspectateurs face à une immigration qui fait baisser les salaires et menace l’emploi n’ont jamais été diffusés par la chaîne.

Cette réaction suit un rapport officiel qui a trouvé que la BBC n’avait pas représenté correctement les sentiments de son public sur l’immigration car ouvertement ancrée dans « un discours ultra-libéral ».

Lire la suite

Grande-Bretagne : pas de séparation hommes-femmes à la fac

Grande-Bretagne : pas de séparation hommes-femmes à la fac

15/12/2013 – 09h15
LONDRES (NOVOpress) – Les universités britanniques (UUK) ont finalement renoncé à une disposition très controversée qui prévoyait qu’un conférencier pourrait exiger la séparation hommes-femmes pour motifs religieux durant une conférence ou un débat.

Ce volte-face fait suite à la récente prise de position de David Cameron, résolument hostile à cette ségrégation de genre, qui avait estimé, via son porte-parole, que « les facs du Royaume-Uni devraient réviser d’urgence leur règlement ». Un avis partagé par son ministre de l’Éducation, Michael Gove, selon lequel autoriser de telles pratiques revenait à faire « le jeu des extrêmes ».

« Les intervenants qui exigent de séparer leur auditoire ne devraient bénéficier d’aucune indulgence de la part du corps enseignant. Cette disposition est mauvaise et néfaste. Les universités devraient la retirer immédiatement ». La Commission de l’Égalité et des Droits de l’Homme (EHRC) a, elle aussi, indiqué sa désapprobation, tandis qu’une pétition recueillait 8000 signatures en quelques jours.

Certains ont même manifesté, à l’image de Maryam Namasie, chercheuse à l’Université de Londres, qui constate une montée de l’islamisme dans les facs : « A force de vouloir favoriser l’intégration, les UUK encouragent le sexisme et avalisent la discrimination ». De son côté, l’organisation Student Rights, qui lutte contre l’extrémisme sur les campus, a recensé en un an, dans 21 établissements différents, 180 événements induisant une ségrégation, dont un quart incitait ouvertement à la séparation hommes-femmes.

Photo : University College, London. Crédit : Richard Durley via Flickr (cc)

Grande‑Bretagne : mise en garde d’un ancien ministre de l’Intérieur contre l’afflux massif de Roms

Grande‑Bretagne : mise en garde d’un ancien ministre de l’Intérieur contre l’afflux massif de Roms

17/11/2013 – 09h30
LONDRES (NOVOpress via le Kiosque courtois) –
Dans un article paru dans le Daily Mail, l’ancien ministre britannique de l’Intérieur David Blunkett (Travailliste), a tenu des propos très pessimistes à propos de l’immigration des Roms. Il a admis que leur façon de vivre et leur comportement étaient une source de tension légitime. Evoquant leurs dépôts d’immondices dans les rues et leur refus de s’intégrer et de scolariser leurs enfants, il a demandé aux Roms de « changer de culture » rapidement pour éviter une confrontation sanglante avec le reste de la population.

Crédit photo : Alessandro Zangrilli via Wikipédia (cc).