Gens du voyage : plusieurs communes expérimentent le vivre-ensemble

Gens du voyage : plusieurs communes expérimentent le vivre-ensemble

23/04/2013 – 10h00
ANGOULÊME (NOVOpress) – Les gens du voyage seront les bienvenus au vide-grenier organisé le 1er mai prochain dans le quartier Victor-Hugo à Angoulême (Charente). L’affiche qui annonçait que « les professionnels et les gens du voyage » n’étaient « pas autorisés à louer d’emplacements », a été retirée suite aux pressions de la gauche libérale-libertaire. Jacqueline Lozier, la présidente du centre social des Alliers, s’en félicite : « Notre objectif, c’est le mieux vivre ensemble », a-t-elle confié à notre confrère de la Charente Libre.

Lire la suiteGens du voyage : plusieurs communes expérimentent le vivre-ensemble

Interventions “animées” de la police chez les gens du voyage à Ormoy-la-Rivière

Interventions "animées" de la police chez les gens du voyage à Ormoy-la-Rivière

Ci-dessus la mairie d’Ormoy-la-Rivière.

11/04/2013 – 10h00
ORMOY-LA-RIVIERE (NOVOpress) –
L’affaire s’est passée en deux temps dans un camp de gens du voyage à Ormoy-la-Rivière (Essonne) : après avoir été agressés en accompagnant les pompiers pour une intervention sanitaire, les policiers reviennent en force et trouvent entre autres douze fusils et 200 cartouches.

Lire la suiteInterventions “animées” de la police chez les gens du voyage à Ormoy-la-Rivière

Marseille : comment l’Etat capitule devant les exactions des gitans

Marseille : comment l’Etat capitule devant les exactions des gitans

20/02/2013 – 10h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
Les forces de l’ordre viennent de mener une opération contre deux camps de gens du voyage installés à Nantes et Rezé (Loire-Atlantique). Selon Presse Océan, gendarmes et policiers « enquêtent sur une grosse série de cambriolages ». Dimanche, l’émission « L’étonnante vie des gens du voyage » sur M6, a fait un carton en réunissant deux millions de téléspectateurs en seconde partie de soirée. Soit la meilleure audience depuis août 2012 pour le magazine présenté par Bernard de la Villardière.

Lire la suiteMarseille : comment l’Etat capitule devant les exactions des gitans

Pacé (Ille-et Vilaine) : deux cas de délinquance emblématiques

Pacé (Ille-et Vilaine) : deux cas de délinquance emblématiques

07/02/2013 – 14h00
RENNES (NOVOpress Breizh) –
La ville de Pacé, dans la banlieue rennaise, aura connu courant janvier deux faits délictueux, très différents mais particulièrement représentatifs de la délinquance qui prospère aujourd’hui, en Bretagne comme ailleurs.

Lire la suitePacé (Ille-et Vilaine) : deux cas de délinquance emblématiques

Un clip de rap polémique met en scène la vie des manouches [vidéo]

Un clip de rap polémique met en scène la vie des manouches

13/12/2012 — 19h30
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) — Une fois de plus, le rappeur Morsay (Mohamed Mehadji) risque d’avoir franchi les bornes de la légalité. Le clip tourné près de Bordeaux, au Taillan-Médoc, concentre le cocktail détonnant de nombreux délits : Utilisation d’armes à feu, infractions au code de la route, insultes envers les forces de police (« baise tous les condés ») et menaces répétées (« on te braque à la kalache »).

Lire la suiteUn clip de rap polémique met en scène la vie des manouches [vidéo]

Coup de pouce du Conseil constitutionnel en faveur des gens du voyage

Coup de pouce du Conseil constitutionnel en faveur des gens du voyage

06/10/2012 –  14h00
CENON (NOVOpress) –  Le Conseil constitutionnel a pris plusieurs mesures en faveur des gens du voyage. Vendredi, l’institution de la rue Montpensier (Paris), a supprimé le carnet de circulation des nomades. Depuis 1969, il imposait à toute personne âgée de plus de 16 ans, ayant une résidence mobile depuis plus de six mois, d’être en possession soit d’un « livret » de circulation, soit d’un « carnet » si elle n’a pas de ressources régulières. Ces titres devaient être visés périodiquement au commissariat de police ou à la gendarmerie.

Lire la suiteCoup de pouce du Conseil constitutionnel en faveur des gens du voyage

Rixe entre « gens du voyage » dans une école de Parempuyre (Gironde)

Rixe entre « gens du voyage » dans une école de Parempuyre

07/09/2012 — 08h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) — Trois personnes issues de la communauté des gens du voyage ont été interpellées mardi après-midi dans le cadre d’une fusillade survenue dans une cour d’école à Parempuyre (Gironde).

Lire la suiteRixe entre « gens du voyage » dans une école de Parempuyre (Gironde)

Jean-Jacques et les cambrioleurs

Jean-Jacques et les cambrioleurs

11/08/2012 – 10h00
VANNES (NOVOpress Breizh) –
Hélicoptère, véhicules de gendarmerie : mardi dernier, le déploiement des forces de l’ordre n’est pas passé inaperçu dans le bourg – habituellement bien tranquille – de Muzillac (56). Les gendarmes, lancés à la poursuite de cambrioleurs repérés quelque temps plus tôt dans la région,  y ont interpellé trois « jeunes » issus de la  communauté des « gens du voyage ». Un fait divers tristement banal, à mettre en regard de l’idéologie affichée par le député du Finistère Jean-Jacques Urvoas (PS) et ses amis de la nouvelle majorité en matière de traitement de la délinquance.

L’alerte avait été donnée dans la matinée par le propriétaire d’un pavillon situé à Theix, près de Vannes, qui venait d’être cambriolé. L’auto utilisée par les malfrats  a été rapidement identifiée comme ayant été volée à Questembert. Peu de temps après  un nouveau cambriolage est signalé dans le village deLa Vraie-Croix.

Lire la suiteJean-Jacques et les cambrioleurs

Policiers blessés près de Nantes

Policiers blessés près de Nantes

19/07/2012 – 18H30
NANTES (NOVOpress Breizh) – Trois policiers blessés, dont un gravement : les gens du voyage ne sont pas tous pacifiques, surtout quand il s’agit de soustraire l’un des leurs à la justice.

Deux policiers de la brigade anti-criminalité ont été blessés lundi soir à l’entrée d’un camp de gens du voyage de Bouguenais, dans la banlieue sud de Nantes. Ils recherchaient le conducteur d’un véhicule en infraction qui s’était réfugié là après une dangereuse course-poursuite. Un groupe d’une quinzaine de personnes les a alors attaqués pour protéger le fuyard.

L’arrivée rapide de renforts a permis de dégager les hommes de la BAC, mais l’un d’eux est à l’hôpital avec un traumatisme crânien et une fracture de la mâchoire. Un autre policier a été blessé à la tête et un troisième souffre d’une fracture de la main. Deux des agresseurs ont été arrêtés. L’un d’eux, un multirécidiviste de 22 ans, devait être mis en examen pour tentative d’homicide volontaire !

« C’est systématique », explique un policier nantais. « S’ils sont poursuivis par les forces de l’ordre, les gens du voyage ont pour consigne de rejoindre à tout prix le camp le plus proche. Ils y trouveront aide et protection. La communauté protège systématiquement ses membres sans se demander ce qu’ils ont pu faire. »   Le camp de La Bernardière, à Saint-Herblain, en particulier, a connu plusieurs épisodes de ce type ces dernières années.

Cette pratique est facilitée par la multiplication récente des groupes semi-sédentarisés installés sur des terrains privés. Pas toujours dans des conditions régulières, d’ailleurs : certains de ces terrains sont inconstructibles. Parfois, un incident suffit pour les transformer en zone de non-droit.

Des centaines de gitans saccagent la commune de Gruissan

Des centaines de gitans saccagent la commune de Gruissan

19/07/2012 – 12h30
GRUISSAN (NOVOpress) – Nouveau coup de force des gens du voyage dans une ville française. Cette fois, cela se passe à Gruissan près de Narbonne. Dimanche, une soixantaine de caravanes ont déferlé sur le stade de cette commune située dans l’Aude, malgré la présence non loin d’une aire dédiée aux gitans. Preuve que les lourds investissements des communes en faveur des nomades se font souvent en pure perte.

Le maire se mord les doigts. « Ils sont en train de saccager deux terrains entretenus avec arrosage automatique. Et qui paiera les dégâts à votre avis ? », rapporte Le Midi libre. Pas besoin de se creuser les méninges pour trouver la réponse : les contribuables, comme d’habitude ! Certaines communautés vivraient-elles au dessus des lois en France ?

Crédit photo : Novopress, licence CC.

Où sont les gens du voyage ? Le point à Nantes, Endoumingue et Villeneuve-Loubet

Où sont les gens du voyage ? Le point à Nantes, Endoumingue et Villeneuve-Loubet

01/06/2012 – 12h30
NANTES (NOVOpress) – Des taggers nantais, regroupés sous l’appellation « Virage à Nantes », sont en émois : il y a quelques jours, ils avaient tagué une énorme inscription le long d’un mur du Quai Gaston-Doumergue sur l’île de Nantes : « Où sont les gens du voyage à Nantes ? ». Le graffiti se voulait à la gloire des gitans et des Roms. Le mur a été nettoyé le 29 mai par les services de Nantes Métropole, selon Ouest-France.

Le quotidien breton évoque une « censure ». Pas sûr que les Nantais, eux, regrettent cet appel en faveur des nomades. En tout cas, les habitants d’Endoumingue (Gers), confrontés à la réalité d’un envahissement de leur commune par des dizaines de caravanes, savent désormais où se trouvent les gens du voyage. Tandis que 150 autres caravanes ont investi illégalement le parc de Vaugrenier à Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritime). Là aussi, les Français aimeraient ne pas se poser la question : « Où sont les gens du voyage ? »

Martyre des retraités de Porcheville : « Il s’agit d’une bande appartenant à la communauté des gens du voyage »

Martyre des retraités de Porcheville : « Il s’agit d’une bande appartenant à la communauté des gens du voyage »

05/02/2012 – 15h30
PORCHEVILLE (NOVOpress) –
Cinq personnes ont été interpellées dans le Nord-Pas-de-Calais dans le cadre de l’enquête sur la mort d’une octogénaire pendant l’agression d’un couple de retraités début janvier à Porcheville près de Mantes-la-Jolie (Yvelines). Lors de ce cambriolage, les deux victimes avaient été ligotées et frappées. La femme, âgée de 84 ans, avait succombé à ses blessures. Son mari, âgé de 74 ans et lourdement handicapé, avait été hospitalisé dans un état grave.

« Il s’agit d’une bande appartenant à la communauté des gens du voyage, qui sévissait un peu partout en France pour faire des home-jackings », a précisé une source proche de l’enquête. Récemment le préfet des Yvelines a reconnu que les gens du voyage faisaient partie des principaux responsables de la recrudescence des cambriolages dans les Yvelines. A la lumière de ce nouveau drame, l’Etat agira-t-il enfin pour protéger les Français dans un département sévèrement frappé (https://fr.novopress.info/96499/gitans-a-triel-sur-seine-le-maire-craint-pour-la-securite-des-habitants/) par les exactions des nomades ?

Crédit photo : teresia + via Flickr, licence CC.

« Le problème des gens du voyage est celui de tous les Français » pour le maire de Bohain

« Le problème des gens du voyage est celui de tous les Français » pour le maire de Bohain

17/09/2011 – 10h00
BOHAIN (NOVOpress) – Les invasions des gens du voyage posent problème un peu partout dans l’Hexagone. A Triel-sur-Seine (Yvelines), 2 000 gitans continuent de piller la commune tranquillement. Le tribunal administratif de Versailles a refusé d’entériner leur expulsion sous prétexte que l’agglomération n’offrait pas d’aire de grand passage pour les nomades.

Un faux problème. Car une telle solution n’offre aucune tranquillité à la population et ne met pas un terme aux abus. Jean-Louis Bricout peut en témoigner. Le maire de Bohain (Aisne), commune qui doit faire face elle aussi à une arrivée de gitans, faisait cette remarque, vendredi, sur le site internet de la Voix du Nord, au sujet des occupants : « Ils ont de l’eau, du courant et des sanitaires à leurs dispositions. Même si légalement ce n’est pas conforme, ils bénéficient d’un certain confort. Je ne crois pas qu’aménager un espace soit utile. Après avoir aménagé, il faudra réaménagé parce que bien souvent, il y a des dégâts qui suivent ».

Des dégradations à la charge des habitants : « Le problème des gens du voyage est celui de tous les Français. Je répète que ce n’est pas à une population de payer », déplore l’édile. A Triel comme à Bohain et ailleurs, les Français en ont assez de passer à la caisse à la place des gens du voyage.

Retour de l’esclavage au Royaume-Uni ?

Retour de l’esclavage au Royaume-Uni ?

14/09/2011 – 12h30
LONDRES (NOVOpress) — On croyait l’esclavage révolu. Ce n’est semble-t-il pas le cas en Grande-Bretagne, pourtant largement rompue au dogme des droits de l’homme : quatre hommes de la communauté des gens du voyage ont en effet été appréhendés lundi pour esclavage.

Un réseau démantelé par la police venue en nombre dans un camp de « nomades » au nord-est de Londres

Selon les premiers éléments de l’enquête, la police a confirmé que « 24 personnes étaient détenues dans des conditions déplorables ». Des personnes de nationalité britannique mais aussi originaires d’Europe de l’est, « détenues comme des esclaves » qui pour la plupart sont devenues alcooliques ou étaient en état de profonde vulnérabilité. Des victimes dupées par le mirage du travail et de l’argent qui ont eu raison de leur naïveté mais surtout de leur liberté.

Selon la police du comté (Bedfordshire), un homme était détenu dans ces conditions d’insalubrité et de privation totale depuis au moins 15 ans. L’inspecteur de police Sean O’Neil rapporte que « les hommes trouvés sur le camp étaient en mauvaise santé et vivaient dans des conditions déplorables, certains couverts d’excréments » ce qui laisse songeur quant au niveau des conditions de vie et d’hygiène à l’intérieur de ce campement. Les captifs habitaient dans de vieilles caravanes, des box pour les chevaux ou plus abject encore, des chenils. Évidemment ils ne percevaient aucun salaire pour leur travail et bénéficiaient de repas frugaux.

Les nomades d’origine irlandaise ou “travellers” sont reconnus comme minorité ethnique au Royaume-Uni et posent des énormément de problèmes d’intégration aux autorités britanniques. Ce type de réseau serait-il le seul en Europe ? Difficile de ne pas penser à la France où se développe ce type de campements dû à l’afflux incessant de tziganes originaires d’Europe de l’Est. Des campements qui viennent s’ajouter à ceux des nomades “traditionnellement” présents qui, comme à Triel, posent de nombreux problèmes de cohabitation.

A Saint-Pol-de-Léon, la mission évangélique laisse de nombreux dégâts

A Saint-Pol-de-Léon, la mission évangélique laisse de nombreux dégâts

20/07/2011 – 12h30
SAINT-POL-DE-LÉON (NOVOpress Breizh)
–  Une nouvelle fois, des gens du voyage ont installé de force leurs 250 caravanes près de Saint-Pol, occasionnant de nombreux dégâts. L’appellation mission évangélique couvre parfois de pures voies de fait au détriment des collectivités locales et de leurs habitants.

Chaque année, une centaine de « missions évangéliques » des gens du voyage, réunissant parfois plus de mille personnes, parcourent la France. Pour une raison ou une autre, elles tiennent surtout à évangéliser les régions touristiques. On en voit donc beaucoup en Bretagne. L’une d’elles s’est installée le 10 juillet à Lanvérec, au Sud-est de Saint-Pol-de-Léon. Ses 250 caravanes ont été installées de force, sans la moindre autorisation, sur le terrain du centre équestre du Mouster.

Les missionnaires ne se sont pas contentés d’une violation de propriété : les pâturages et la piste d’exercice des poneys ont été endommagés. En quittant le site avant-hier, ils l’ont laissé jonché d’immondices. Des installations communales voisines ont servi de latrines. Le docteur Nicolas Floch, maire de Saint-Pol, estime à 4 500 euros les frais occasionnés à la commune, qui a fourni eau et toilettes mobiles.

« L’appellation “mission évangélique” est un coup marketing de génie », peste un élu d’une autre commune investie par un rassemblement analogue. « Pour les bonnes âmes, elle évoque paix universelle et tolérance mutuelle. En fait, la tolérance est à sens unique. Les missions sont devenues pour les collectivités locales un problème estival récurrent, à l’instar des algues vertes. » De fait, la même mission s’était déjà installée au même endroit en 2006, dans les mêmes conditions d’illégalité, avec les mêmes dégradations et la même absence de réaction des pouvoirs publics – si sourcilleux pourtant sur la régularité de l’organisation des fest-noz et autres festivals de plein-air.