Bachar El-Assad : les occidentaux doivent arrêter de soutenir le terrorisme et son allié saoudien

03/12/2015 – MONDE (NOVOpress
Vous ne pouvez être à la fois la police et le voleur, explique Bachar El-Assad à la TV tchèque, dénonçant le double jeu occidental vis-à-vis de l’islamo-terrorisme. Le président syrien n’épargne pas les dirigeants européens, pas crédibles, superficiels et soumis aux USA.

Le président syrien Bachar El-Assad a accusé la France de «soutenir le terrorisme» et évoqué Prague comme un lieu où un accord de paix pourrait être signé un jour. « Naturellement, si vous posez la question aux Syriens, ils vous diront qu’ils ne veulent pas de conférence de paix par exemple en France, car la France soutient le terrorisme et la guerre, non la paix. Et comme vous mentionnez Prague, ce serait généralement accepté, en raison de la position équilibrée de votre pays », a indiqué le chef de l’État syrien, à l’antenne de la CT, télévision tchèque.

Il a aussi pointé du doigt le double-jeu occidental vis-à-vis du terrorisme islamique :

Vous ne pouvez pas à la fois lutter contre le terrorisme et soutenir directement les terroristes avec des armes et en vous associant avec leur plus grand allié, l’Arabie Saoudite. C’est contradictoire, vous ne pouvez être à la fois la police et les voleurs.

Et a au passage égratigné les dirigeants européens, que

Personne ne prend plus au sérieux, pour plusieurs raisons : ils n’ont aucune crédibilité, ils n’ont pas de vision, ils sont superficiels et ils ne sont pas indépendants. Enfin de compte, ils sont avec les américains.

Sur le terrain, les bombardements continuent, avec peut-être bientôt le concours de la RAF, si le vote de ce jour au Parlement britannique s’avère favorable aux frappes aériennes contre le groupe État islamique en Syrie.


« Daesh, autopsie d’un monstre », analyse du terrorisme islamique sur France Inter

02/12/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Les attentats du 13 novembre, ont-ils dénoué la parole des journalistes des grands médias ? En tout cas, cette analyse du conflit syrien sur France Inter est très intéressante et complète. On y entend parler des livraisons d’armes françaises aux terroristes, de l’échec de la politique internationale de la France sous l’impulsion de Laurent Fabius aussi bien en Libye qu’en Syrie. La responsabilité des Turcs, des Qataris et des Saoudiens dans la montée du terrorisme islamique est nommément mentionnée, de même que celle des Américains.

Attentats de Paris : le Front Al-Nosra soutient les terroristes islamistes

25/11/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Bien qu’opposé à l’État islamique, le Front Al-Nosra, affilié à Al Qaida en Syrie, a soutenu les actes terroristes du vendredi 13 novembre qui a endeuillé la capitale française. Notre ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, assumera-t-il encore sa phrase dans laquelle il déclarait, le 28 janvier 2013, que « sur le terrain, ils font du bon boulot » en parlant des membres d’Al-Nosra ? Il est vrai que Laurent Fabius bat de l’aile depuis le relatif rapprochement avec Moscou sur la question syrienne.

Terrorisme en Syrie : l’enjeu pétrolier

23/11/2015 – MONDE (NOVOpress)
L’ex-directeur de la DGSE, Alain Juillet, met au jour les raisons du financement des mouvements djihadistes en Syrie par le Qatar et l’Arabie Saoudite.

L’ex-directeur du renseignement de la DGSE, Alain Juillet, met au jour les raisons secrètes du financement des mouvements djihadistes en Syrie par le Qatar et l’Arabie saoudite.

Posté par FRANCE INFO sur vendredi 20 novembre 2015

Michael T. Flynn (DIA) : « Les USA ont délibérément soutenu les islamistes en Syrie »

21/11/2015 – MONDE (NOVOpress)
Michael T. Flynn, ancien patron de la DIA (Defense Intelligence Agency, renseignement militaire US) explique dans un entretien à Al-Jazeera, que non seulement les USA étaient au courant que les islamistes étaient les principales composantes de la « rébellion » contre Assad en Syrie, mais qu’ils ont encouragé cela en armant ladite rébellion. Il explique aussi que les prisons américaines en Irak étaient conçues comme des incubateurs de terroristes, les mêmes terroristes que l’US Air Force bombarde actuellement.

Syrie : un chef islamiste du Front al-Nosra tué en pleine interview

18/11/2015 – SYRIE (NOVOpress)
Alors que le reporter syrien Ahmed Abu Hamza tournait une interview avec un chef de guerre du groupe islamiste Front al-Nosra (filiale d’Al-Qaïda), l’armée syrienne a ouvert le tir.

Le chef islamiste était en train de parler des succès des djihadistes dans la province de Hama. L’interview a donc été quelque peu écourtée…


Le Qatar, grand argentier du terrorisme islamique

09/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
Florian Philippot n’a pas de souci à se faire dans son éventuel procès contre le Qatar. C’est une agence officielle américaine qui livre dans un Nième rapport les preuves du financement de mouvements terroristes par le Qatar.

Péché par action, péché par omission, c’est en substance ce que révèle le rapport du « Congressional Research Service » à propos du financement de mouvements terroristes par le Qatar.
Cette agence, dépendante du Congrès des Etats-Unis pointe ainsi du doigt le

manque de vigilance du Qatar vis-à-vis du financement des activités terroristes.

si l’Emirat dispose d’un cadre juridique approprié pour identifier et empecher les mouvements financiers vers des entité terroristes,

l’application effective de la lutte contre le blanchiment d’argent en faveur du terrorisme fait défaut

Mieux, certains personnalités sont pointées du doigt dans des opérations de financement du terrorisme et notamment d’Al-Qaïda. Le rapport cite nommément Salim Hassan Khalifa Rashid al Kuwari et Abdallah Ghanem Mafuz Muslim al-Khawar comme généreux donateurs de la cause du djihad. Rashid al Kuwari est apparenté à l’ancien ambassadeur du Qatar en France, maintenant en poste à Washington.

Des preuves à la pelle
Le document vient appuyer une pléthore d’autres rapports, dont celui publié en septembre 2014, par le Trésor américain. On y découvrait le nom de grands argentiers des mouvements fondamentalistes, dont l’État islamique ou le Front Al-Nosra.
En décembre 2013, Abderrahman Bin Umayr Al Nuaymi, un qatarien, militant des droits de l’homme et président d’Al KaramaFoundation , basée en Suisse, est désigné comme un Global Terrorist, agissant pour le compte d’Al-Qaïda. D’autres bailleurs de fonds, comme Salim Hassan Khalifa Rashid al Kuwari et Abdallah GhanemMafuzMuslim al-Khawar, des personnages vivant au Qatar ont été signalés par les agents américains.
Les pays occidentaux financent eux-même indirectement des groupes terroristes par l’intermédiaire du Qatar. En effet, ce pays joue souvent le role d’intermédiaire pour la libération d’otages en payant les rançons aux organisations terroristes. Mais chut ! La France ne négocie pas avec les terroristes. Ce n’est que par méchanceté que New York Times nous pointe du doigt comme le pays qui verse le plus de rançons pour libérer ses otages.

Lire la suiteLe Qatar, grand argentier du terrorisme islamique

Syrie : rififi chez les djihadistes

05/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
Syrie, le Front Al Nosra s’oppose plus ouvertement à l’État islamique

Le chef du Front Al Nosra, la branche syrienne d’al-Qaida, a déclaré dans un entretien qu’il ne voit pas de solution rapide au conflit qui l’oppose à l’État islamique en Syrie. Abou Mohamed al Golani précise « Nous espérons de l’État islamique qu’ils se repentiront devant Allah et qu’ils reviendront à la raison. Sinon, il n’y aura rien d’autre que des combats entre nous »
Il avait cependant déclaré il y a quelques semaines que le régime de Damas reste leur cible prioritaire.
Le Front Al Nosra est une alliance formée de différents groupes islamiques combattants. Ils sont notamment soutenus par le Qatar, l’Arabie saoudite et… la Turquie, laquelle livre aussi des armes à l’État islamique.

Lire la suiteSyrie : rififi chez les djihadistes