L’affaire Cahuzac, ou la République du mensonge

L’affaire Cahuzac, ou la République du mensonge

13/04/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) 
« Malheur à celui par qui le scandale arrive »… Mais Cahuzac, l’homme par qui le scandale est arrivé, ne semble pas du tout désarçonné.

« On me dit que j’ai menti sur ma situation personnelle. Cela veut dire quoi ? Qu’il y aurait des mensonges indignes et d’autres qui seraient dignes ?» Ainsi, selon le Canard Enchaîné, s’interroge le député du Lot‑et‑Garonne. Et Cahuzac (photo) de préciser sa pensée : « Quand on ment sur ordre, et pour des raisons politiques, à l’Assemblée, est-ce digne ? A ce compte‑là, j’ai menti devant l’Assemblée sur la possibilité de réaliser 3% de déficit en 2013 ».
Le 13 février dernier, Jérôme Cahuzac qui était encore ministre du Budget, avait en effet affirmé en plein hémicycle que le gouvernement fondait son action sur cet objectif, alors même que l’on sait maintenant qu’en privé, il n’en croyait pas un mot, pas plus que le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici. C’est précisément ce que Cahuzac appelle un « mensonge sur ordre »

Lire la suite

Hollande porte la poisse même à son chameau, mangé en tajine

Vidéo ci-dessus : François Hollande reçoit son chameau à Tombouctou.

12/04/2013 – 12H00
BAMAKO (NOVOpress) –
Décidément en ce moment François Hollande porte la poisse. Après son ministre du Budget Jérôme Cahuzac, puis son trésorier de campagne présidentielle Jean-Jacques Augier obligé de reconnaitre l’existence de comptes aux îles Caïmans, puis des problèmes tout récemment pour son ministre de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici accusé de cachotteries, ne voilà-t-il pas que son chameau, offert lors de son passage à Tombouctou au mois de février, a été mangé. D’après Valeurs actuelles ce serait en tajine qu’il aurait été mitonné.

Lire la suite

Hollande joue au « Monsieur plus » de la transparence

Hollande joue au "Monsieur plus" de la transparence

11/04/2013 – 14h40
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
Comme la semaine dernière, le président de la République a pris la parole après le Conseil des ministres, avec toute la solennité républicaine qui s’impose. Soucieux de démontrer son exemplarité et de convaincre les Français que sa République est irréprochable, il a annoncé une série de mesures.

Lire la suite

Emmanuel Ratier sur l’affaire Cahuzac et sur Mediapart

Dans le Libre Journal de la résistance française sur Radio Courtoisie, Emmanuel Ratier le 3 avril 2013 s’entretenait avec Jean-Yves Le Gallou, président de Polémia et Benjamin Dormann, chef d’entreprise, écrivain, au sujet de l’affaire Jérôme Cahuzac et au sujet de Mediapart et son directeur Edwy Plenel.
Au passage sont aussi évoqués François Hollande, Valérie Trierviller, et leur déclaration de patrimoine.

Comme toujours Emmanuel Ratier nous permet de mieux comprendre le dessous des cartes…

Scandale Cahuzac et scandale Augier : paradis fiscaux et copinage à tous les étages

Scandale Cahuzac et scandale Augier : paradis fiscaux et copinage à tous les étages

06/04/2013 – 18h15
PARIS (NOVOpress via Kiosque Courtois) –
Ministre du Budget, Jérôme Cahuzac était chargé de la lutte contre l’évasion et la fraude fiscale dans la « République exemplaire » (sic) de François Hollande. Il a menti aux Français pendant des mois en niant détenir des comptes bancaires non déclarés en Suisse et à Singapour. Rattrapé par la justice, Cahuzac a avoué ses mensonges. Mais un autre proche de François Hollande vient lui aussi de reconnaitre des comptes dans des paradis fiscaux après qu’ils aient été révélés.

Lire la suite

Jérôme Cahuzac reconnait un compte à l’étranger depuis 20 ans, de 600.000 euros actuellement

Jérôme Cahuzac reconnait un compte à l'étranger depuis 20 ans, de 600.000 euros actuellement

02/04/2013 – 19h50
PARIS (NOVOpress) –
Jérôme Cahuzac, le ministre du Budget démissionnaire, qui s’était dans le passé voulu le pourfendeur des paradis fiscaux et le champion de la lutte contre la fraude fiscale au nom de la gauche morale, a reconnu cet après-midi sur son blog avoir un compte à l’étranger d’environ 600.000 euros, contrairement à ce qu’il a toujours soutenu.

Lire la suite

Silvio Berlusconi condamné à 4 ans de prison ferme pour fraude fiscale

Silvio Berlusconi condamné à 4 ans de prison pour fraude fiscale

26/10/2012 — 17h00
ROME (NOVOpress) — L’ancien chef du gouvernement italien et hommes d’affaires Silvio Berlusconi a été condamné par le tribunal de Milan, ce vendredi, à quatre ans de prison ferme – en fait, il ne pourrait en effectuer qu’un an vu que trois ans sont amnistiés – pour fraude fiscale lors du procès Mediaset, son empire médiatique. Il était accusé d’avoir gonflé les prix de diffusion de films achetés par ses sociétés. L’ancien président du Conseil est également privé d’exercer tout mandat public pendant trois ans.

Lire la suite