Immigrationnisme – 120 millions d’euros prévus pour l’accueil des clandestins pour la région Grand Est

02/04/2019 – FRANCE (NOVOpress)
Ce sont en effet les chiffres annoncés par le préfet de la région Grand Est, Jean-Luc Marx, lors de la session plénière du 29 mars 2019 : 120 millions d’euros soit l’équivalent de 3,75% du budget total de la région. Cette somme est prévue pour créer 14.400 places d’hébergement pour des demandeurs d’asile en région Grand Est, qui représentent 700 € par mois et par personne.

Pourtant, sur une page internet dédiée à la description du budget, nulle trace de cette aide aux immigrés clandestins, puisqu’il s’agit directement du budget de l’État, en vertu de la loi Asile et Immigration.

Il aura fallu que Françoise Grolet, élue au Conseil régional et membre du groupe Rassemblement national, pose la question, pour obtenir cette information.


Un militant anti-FN déguisé en journaliste au Républicain lorrain

Philippe Marque

31/03/2016 – STRASBOURG (NOVOpress) : Le texte que nous publions ci-dessous n’est pas issu d’un tract anti-FN du Parti de gauche ou du NPA. Il est paru hier dans Le Républicain lorrain. Au lendemain de la réunion de la commission permanente du conseil régional Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes (Acal), Philippe Marque laisse libre cours à sa vindicte contre le Front national, qui, écrit-il, a « malheureusement fait du FN » en « manifestant son opposition systématique à toute ouverture à l’autre, dès lors qu’il est différent » (sic) !

FN Republicain lorrain

« Pathétique ! », écrit-il en guise de conclusion de son billet rédigé dans un modèle d’écriture automatique, après avoir énuméré toutes les subventions auxquelles les élus du parti de Marine Le Pen se sont opposés : en faveur des migrants par exemple, ou de la Ligue de l’enseignement, et sans même avoir pris la peine de vérifier. Françoise Grolet, conseiller régionale FN, a ainsi dû préciser, sur sa page Facebook, que le FN n’avait pas voté contre la subvention au Printemps de la Palestine mais s’était abstenu, après avoir reçu un courrier du Bnai Brith l’enjoignant de voter contre.

C’est pourtant ce même Philippe Marque que Le Républicain lorrain avait envoyé, quelques jours plus tôt, pour expliquer l’essence du journalisme aux élèves du Centre de formation d’apprentis Ernest-Meyer de Metz dans le cadre de la Semaine de la presse à l’école. Dépité de découvrir « la défiance de la jeunesse, de toute une génération, vis-à-vis des médias », il était venu leur expliquer comment il faisait son métier… « dans le respect des opinions de chacun » !


Semaine de la presse au CFA Ernest Meyer de… par republicain-lorrain