Source : les carnets politiques de François Bazin George Orwell l’avait bien démontré dans 1984 : la plus belle arme du totalitarisme, c’est la maîtrise de la langue. En changeant les mots, on change la perception du réel. François Bazin l'illustre de manière très...