26/08/2015 – FRANCE (NOVOpress) À qui se fier ! Jusqu’ici, le « délit de faciès » était attribué à des policiers toujours soupçonnés d’inavouables pratiques, sous les applaudissements des « fachos », des beaufs et autres individus manquant de vertu républicaine. Or...