Le football ou l’opium du peuple, par Guillaume Faye

Le football ou l’opium du peuple, par Guillaume Faye

En cette période de ”Mondial”, il faudrait une guerre nucléaire pour détourner l’attention du public et des médias, fascinés par les  matches de foot qui se jouent au Brésil. Tous les soirs, dans les villes, à l’heure des retransmissions, les rues se vident et l’on entend les hurlements des téléspectateurs rivés devant le spectacle de 22 types qui courent après un ballon. Dans les cafés, pas une conversation qui ne porte sur le foot.

La passion populaire pour ce sport est ancienne, datant du début du XXe siècle, mais c’est à partir des années 60 que le football a changé de nature, devenant une aliénation collective. Il est vrai que ”s’intéresser au foot” peut être un moyen de sociabilité, de convivialité, de création de liens, de conversation. Mais, comme sujet de débats, c’est assez pauvre. Commenter des matches ou des sélections de joueurs, on touche là au degré zéro de l’échange. On parle de quoi ? On parle de foot puisqu’on n’a rien à se dire.

Le football n’a plus grand-chose à voir avec le sport, il est devenu le premier spectacle international et un business mondial aussi juteux qu’opaque. Sociologue et politologue du football, Pascal Boniface faisait remarquer que le résultat d’une équipe ”nationale” pouvait influer sur le moral d’une nation et donc, par exemple, sur sa santé économique. On a pu être frappé par cette scène surréaliste filmée avec complaisance : François Hollande invitant une centaine de personnes dans la salle des fêtes de l’Élysée devant un écran géant pour je ne sais plus quel match opposant la France à une autre équipe et se livrant à de savants commentaires sur le jeu. Le but de cet exercice dérisoire était évidemment de redorer sa popularité. Et, de fait, il n’est pas exclu que si l’équipe de France emportait le Mondial, le calamiteux président et son gouvernement ne remontent de quelques points dans les sondages. Autant que si les statistiques du chômage baissaient un peu.

Lire la suiteLe football ou l’opium du peuple, par Guillaume Faye

#CDM2014 : Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, écrit une lettre ouverte aux supporteurs algériens

#CDM2014 : Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, écrit une lettre ouverte aux supporteurs algériens

24/06/2014 – PARIS (NOVOpress) – C’est par une lettre ouverte que le Président du Bloc identitaire et fondateur de Novopress, Fabrice Robert, a souhaité s’adresser aux supporteurs de l’équipe d’Algérie. Prenant acte des émeutes successives impliquant les supporteurs de l’équipe d’Algérie à chaque rencontre des “Fennecs”, Fabrice Robert en appelle au courage et à la cohérence des populations algériennes installées sur le sol français.

Vous aimez l’Algérie ? Alors partez vivre là-bas ! Soyez courageux ! Ce pays a des ressources naturelles énormes, c’est à vous de les exploiter et de contribuer au développement de l’Algérie. Ce que nous vous proposons, c’est une remigration dans la dignité sur le sol de vos ancêtres et dans l’intérêt de nos deux peuples. Nous, Français, ne souhaitons pas un conflit communautaire. Vous, Algériens, avez tout à gagner à vous ré-enraciner. Car l’identité hors-sol n’existe pas. Elle conduit aujourd’hui, en France, à une schizophrénie porteuse de violence et de racisme entre les communautés.

La remigration est-elle impossible ? Non et l’histoire l’a montré… En 1962, plus d’un million d’Européens ont quitté en un mois l’Algérie pour un voyage sans retour. Pourtant, depuis 130 ans, on leur disait qu’ils étaient chez eux là-bas. Et pourtant, ils ont du partir. Alors pourquoi le retour de millions d’Algériens – de manière pacifique – sur la terre de leurs ancêtres serait impossible aujourd’hui ?

Vous pouvez donc faire le choix de l’honneur et de la raison en repartant chez vous, ou bien celui de la honte et de la fuite en avant en adoptant une attitude d’ultra-patriote algérien sur le sol français tout en profitant des richesses et de l’hospitalité bienveillante de vos hôtes. Mais sachez que, plus tôt que vous ne le croyez, cette générosité et cette patience risquent de prendre fin.

Afin de faire taire pour de bon les rumeurs de racisme ou d’atteintes aux libertés émanant des propositions du Bloc identitaire, Fabrice Robert précise également que les propositions du Bloc identitaire “sont calquées au mot près sur les textes de lois appliqués depuis plusieurs années à l’encontre des supporteurs stéphanois, marseillais, niçois, lyonnais ou parisiens, et ce sans que nul ne s’en émeuve. Lorsqu’il s’agit de lutter contre les excès éventuels à la sortie de stade de Français de souche, le silence est absolu. Ni les médias, qui prennent votre défense, ni les associations prétendument antiracistes qui nous accusent maintenant de discrimination, n’ont contesté ces dispositifs. En les appliquant aux supporteurs de l’Algérie, nous avons simplement souhaité mettre les autorités face à leurs responsabilités. Comme l’immense majorité des Français, nous en avons assez des violences commises par certains des vôtres à chaque rencontre des « Fennecs ».”

Source : bloc-identitaire.com

“Viva l’Algérie” : pourquoi minimiser les agissements des supporteurs algériens ?

Supporteurs algériens à Clichy-sous-Bois (vidéo)

23/06/2014 – PARIS (NOVOpress)
La presse nationale évoque des scènes de liesse quant à la victoire d’hier de l’Algérie sur la Corée du sud. Et pourtant, très vite, ces dites scènes vont laisser place, dans différentes villes de France, telles Lille, Roubaix, Lyon (quartiers Vénissieux, Vaulx-en-Velin, La Duchère), Grenoble, Maubeuge… à des scènes de guérilla urbaine et ce, malgré des dispositifs de sécurité mis en place par certaines communes.

Est-ce là une manière de manifester « sa joie » ? A Maubeuge et ses environs, les pompiers sont intervenus pas moins d’une centaine de fois. Parmi les différentes villes citées plus haut, ces dernières ont toutes été les témoins des faits suivants : abribus vandalisés, commerces saccagés et pillés, voitures et poubelles incendiées, jets de projectiles lancés sur les forces de l’ordre dont un cocktail molotov à Villiers-le-Bel, certaines lignes de transports en commun stoppées pour des questions de sécurité des usagers, rues paralysées à Clichy-sous-Bois (photo), etc. Qu’advient-il alors des faits non avérés ? Une fois de plus, quel va être le coût pour les citoyens de ces villes qui n’ont rien demandé ?

https://www.youtube.com/watch?v=OTKalTd9TRo

Lire la suite“Viva l’Algérie” : pourquoi minimiser les agissements des supporteurs algériens ?

Nouvelle campagne du Bloc identitaire : “L’Algérie c’est ton pays ? Retournes-y !”

Supporters algériens de football dans le métro londonien : “Allah Akbar, Oussama ben Laden”

Supporters algériens de football dans le métro londonien : "Allah Akbar, Oussama ben Laden"

19/06/2014 – LONDRES (NOVOpress) – Des dizaines de supporters algériens de l’équipe d’Algérie de football, les Fennecs, déferlent dans le métro londonien en criant « One, two, Three viva l’Algérie » puis ensuite « Allah Akbar, Oussama ben Laden » (à 1min45).

Le site Elkhadra.com qui a mis en ligne cette vidéo n’a pas précisé à quelle occasion exacte ceci s’est produit.

http://youtu.be/rOgghhG5mDI

L’effet papillon : une partie de balle-au-pied au Brésil détruit des vitres de bus à Creil (Oise)

L'effet papillon : une partie de balle-au-pied au Brésil détruit des vitres de bus de Creil (Oise)

18/06/2014 – CREIL (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Illustration de l’effet papillon ? Tandis que sur les pelouses brésiliennes l’équipe de balle‑au‑pied belge s’imposait sur l’algérienne, un bus des services des transports de l’agglomération de Creil (Oise) a fait les frais de partisans déçus de l’équipe nord‑africaine. Victime de jets de pierres, aux environs de 20 heures, cet événement n’est pas sans rappeler les déchaînements de violence des années passées suite à des parties de balle‑au‑pied disputées par l’Algérie.

Ces actes, loin d’être anodins ou anecdotiques, poussent à s’interroger sur la volonté de s’intégrer de certaines populations, qui semblent plus promptes à défendre l’honneur de leur patrie d’origine que celui de la France dont, pourtant ils profitent des généreux avantages.

Crédit photo : Rogilbert, via Wikipédia, domaine public.

#CDM2014 : le Bloc Identitaire s’affiche à Barbès

#CDM2014 : le Bloc Identitaire s’affiche à Barbès

17/06/2014 – PARIS (NOVOpress) – À la veille du match de Coupe du Monde Belgique – Algérie, qui a lieu aujourd’hui à 18 heures, des affiches du Bloc Identitaire ont été collées en plein cœur de Barbès, quartier parisien malheureusement célèbre pour son caractère multi-ethnique et ses émeutes les soirs de match impliquant l’équipe d’Algérie.

Dans son communiqué, le Bloc identitaire déclare que “Face à l’abandon des pouvoirs publics aveuglés par leur idéologie, il était de notre devoir d’interpeller directement ces supporters dans « leur » quartier en les appelant au bon sens et à la cohérence : tout bon patriote doit un jour regagner la terre de ses ancêtres !”.

Coupe du monde : l’Église brésilienne légitime les mouvements de contestation liée au surcoût de l’organisation du mondial

Coupe du monde : l’Église brésilienne légitime les mouvements de contestation liée au surcoût de l’organisation du mondial

16/06/2014 – Bulletin de réinformation – Depuis plusieurs semaines, de nombreuses manifestations secouent le Brésil. Ce mouvement conteste le surcoût de l’organisation de la coupe du monde de football. L’Église reconnaît ouvertement la légitimité de ces contestations. Deux documents, émanant de la conférence nationale des évêques du Brésil, attestent de l’implication de l’Église brésilienne auprès des victimes de l’organisation du mondial. Le premier texte légitime l’action des manifestants, et déplore les mesures d’exception instaurés par l’événement. Le second texte dénonce les conséquences des constructions, ayant contraint des familles à déménager. L’Église n’est donc pas restée silencieuse face aux injustices du mondial.

Crédit photo : midianinja via Flickr (cc)

[Football] L’ex-patron du Bayern Munich incarcéré : le modèle allemand, un exemple pour la France ?

[Football] L’ex patron du Bayern Munich incarcéré : le modèle allemand, un exemple pour la France ?

13/06/2014 – MUNICH (NOVOpress) – Uli Hoeness, ancien footballer professionnel dans les années 1970, vainqueur de la coupe du monde 1974, 30 ans durant manager puis président du Bayern Munich, a été incarcéré à l’âge de 62 ans après sa condamnation à 3 ans et demi de détention pour fraude fiscale, dont le montant s’élèverait à près de 28 millions d’euros.

Le chiffre est certes plus important que celui de notre Jérôme Cahuzac national, ex-ministre en charge de la lutte contre la fraude fiscale, toujours en liberté car présumé innocent.

Mais il ne s’agit pas d’une bataille de chiffres. La différence entre la France et l’Allemagne est bien là : les puissants, quels que soient les services rendus à la nation, une fois pris la main dans le sac, sont incarcérés comme tout délinquant de droit commun.

Pas de procédure interminable, pas de démission qui vaut classement sans suite, pas de petit coup de fil entre amis, pas de larmes de crocodile à la télévision : la loi est la même pour tous. Le système économique et judiciaire allemand est un véritable modèle pour notre président.

Crédit photo : Harald Bischoff via Wikimedia (cc)